Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (Summer 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie ou participer à l'Event 'Cymru'--
-- IRL : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[RP] Welcome Home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nightmare

Type Gamma


avatar

Alias : Yasha Kishino-ori
Race : Mutante
Clan : Confrérie
Age du perso : 38 ans
Profession : Sans.
Affinités : Doris, la Confrérie.
Points XP : 25


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Création de monstres
Type: Gamma
Niveau: 4

MessageSujet: [RP] Welcome Home Mer 6 Juil 2011 - 23:51

"Yasha, la Confrérie existe toujours. Tu en es ?"

Elle avait levé ses yeux bleu délavé sur Doris. Et elle l'avait regardé en silence, un long moment, sans comprendre le sens de sa question.

"Quand ai-je cessé d'en être ?"

Et tout c'était passé très vite. Doris avait organisé le voyage, dans les moindres détails. Elle n'aurait pas su, et il ne l'aurait pas permis, de toutes façons. C'était son rôle à lui. Elle avait passé le temps des préparatifs comme un lion en cage. A tourner en rond, refusant de sortir, s'alimentant à peine, ne dormant que par intermittence. La Confrérie. La Confrérie. La Confrérie. Moderne ou pas, il n'y en avait qu'une seule, la sienne, sa demeure, sa famille. Son coeur et son âme, sa raison de vivre. Et on allait la lui rendre.

Elle rentrait à la maison.

Souvent, on pouvait la voir figée devant la fenêtre, le regard lointain. Comme si elle espérait pouvoir deviner à l'horizon les toits, les fenêtres, les murs, ceux qu'elle avait si bien connu. L'internement l'avait laissé faible et amaigrie, mais une énergie inépuisable semblait la soulever. Un courant électrique, puissant, une tension dans ses gestes. Ou plutôt un magnétisme. Son corps était là, mais ses pensées étaient inexorablement attirées vers l'ailleurs.

Seule l'annonce de la mort de Kenjiss sembla l'affecter. Ils avaient été au lycée ensemble, autrefois. Ils avaient combattu ensemble. Elle se souvenait d'une mission de sauvetage particulièrement mouvementée, il lui avait parlé. A l'époque, c'était une sorte de grand bêta qui passait son temps à sortir par les fenêtres plutôt que par les portes. Un type un peu loufoque, mais pas dangereux. La suite lui avait prouvé à quel point elle avait tort. Et puis les choses s'étaient accélérées, et leurs routes s'étaient séparées pour ne plus se rejoindre. Lui avait pris la tête de la Confrérie, elle avait été oubliée au fond d'une cellule capitonnée. Elle aurait aimé le revoir pour lui dire à qu'elle point elle était heureuse qu'il ait reconstruit le rêve de Marcus. Son rêve à elle. Un frère de plus était tombé, sans qu'elle puisse lui exprimer sa gratitude. Cela changerait, à l'avenir.

Elle rentrait à la maison.

Le voyage passa comme un rêve, Yasha ne voyait rien, n'entendait rien. Toutes ces informations n'étaient que secondaires, et son cerveau se fit une joie de les ignorer. Doris lui avait-il parlé ? Lui avait-elle même répondu ? Peu importait. Chaque kilomètre parcouru la rapprochait de son but. C'était ce qui comptait. Tout ce sur quoi elle pouvait se concentrer. Ses mains tremblaient, malgré sa pâleur de glace elle brûlait de fièvre et d'anticipation.

Ce que Yasha ressentit au moment où elle passa la grille d'entrée... La déception. Ce n'était pas le même bâtiment. Elle s'était imaginé, naïvement, que la Confrérie Moderne serait identique en tous point à la Confrérie qu'elle avait connu. Si les murs avaient changés... peut-être en était-il de même pour le reste ? Y serait-elle encore la bienvenue ? Sa frêle silhouette vêtue de noir vacilla, et elle dût s'appuyer sur le bras de Doris pour se donner la force de continuer à avancer. L'épuisement et l'émotion aidant, elle était tendue comme une corde de violon, sur le point de craquer.

Peu à peu, elle se calma, retrouvant des détails, ses marques. Remplaçant les anciens souvenirs par de nouveaux. Ce n'était pas le même bâtiment. Mais elle le sentait dans chaque fibre de son corps et cette idée lui faisait monter les larmes aux yeux : c'était toujours la Confrérie. Elle y avait peut-être toujours sa place.

Elle était enfin rentrée à la maison.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/t1057-fiche-yasha-kishino-ori
Doris Léolagus

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutant
Clan : Confrérie
Age du perso : 37 ans
Profession : Directeur suédois
Affinités : Sa famille, Nightmare, Kostantin
Points XP : 575


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Création de trous téléporteurs
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [RP] Welcome Home Dim 10 Juil 2011 - 22:45

- Yasha, la Confrérie existe toujours, tu en es ?

Au regard de son interlocutrice, aucune question n’aurait pu être plus bête. Bien sûr qu’elle en était, elle ne l’avait jamais quittée, c’était d’une simplicité totale pour elle.

Pour Doris, par contre, c’était une autre paire de manches. Il s’était renseigné un peu au sujet de la Confrérie Moderne, histoire de ne pas arriver en
terra incognita, et ce qu’il en apprit l’étonna un peu.
Pour commencer, le leader, Kenjiss, était devenu un mutant très puissant au cours du temps, sur plusieurs points de vue. Il avait su finement tirer son épingle du jeu, on ne pouvait pas lui reprocher un manque d’ambition. Non seulement la confrérie était devenue très rentable, mais en plus son image s’était grandement améliorée auprès du monde. Ce n’était plus un ramassis de jeunes terroristes en manque de sensations fortes, non, c’était devenu un ramassis de jeunes terroristes en manque de sensations fortes qui avaient appris à s’habiller, et là était la différence. La Confrérie braquait toujours des banques, au sens métaphorique, mais, à ce moment, elle le faisait poliment, ce qui était un ravissement pour le suédois.
Manipuler l’opinion pour faire ce que l’on souhaitait, c’était parfait.

Cependant le regard de Yasha l’inquiétait : il y avait toujours des fanatiques, des gens prêts à tout pour peu que ce soit demandé par la tête pensante de cet organisme. Malgré son image populaire, des rumeurs racontent que des discours inferiophobes y ont lieu, parfois, une parole extrémiste sort, par mégarde, on mettrait le feu aux êtres humain qui n’ont pas connu de mutation, sans arrière pensée.


* C’est pour cela qu’eux aussi méritent la mort, songeait le scandinave, perdu dans ses pensées. Quelle peine d’être témoin d’une scène aussi vaine : les uns souhaitent la mort des autres, les autres souhaitent celle des uns, un autre parti crie fort pour demander le silence… Vivement que tout finisse. *

Nightmare et lui étaient alors dans l’avion. Elle faisait preuve de discrétion, ce qui l’arrangeait parfaitement : Doris détestait les paroles vides de sens. Si l’on n’a rien à dire d’intéressant, autant se taire.
Le voyage avait lieu en première classe. Le suédois n’aimait pas flamber mais, ainsi, son hôte et lui auraient de l’espace en cas de soucis, sans compter les hôtesses qui s’occuperaient de Yasha, s’assurant qu’elle boive et mange un peu.

Enfin, après un atterrissage en douceur – la magie de la classe des bourgeois – et un morceau de route, Yasha et lui arrivèrent devant la Confrérie Moderne. C’était beau, c’était neuf. Sans trop d’émotion, Doris s’avança devant le portail quand la métisse lui tomba dans les bras. Un excès de passion qui le surprit.


- Yasha ? Tu es sûre que ça va aller ?

En la rattrapant il lui toucha le front. Elle semblait bouillante, cependant sa détermination parlait pour elle : on aurait pu s’en faire un meuble en kit à monter soi-même. Nul doute qu’elle était heureuse de rentrer au bercail.

- Avant notre arrivé, j’ai envoyé un courrier à la Confrérie, précisa Doris en continuant de tenir le bras de Yasha. Je les ai prévenus de notre arrivée, en précisant la date et l’heure, et je leur ai transmis nos doléances concernant la mort de Kenjiss. Leur porte-parole devrait venir nous accueillir. L’élite de la Confrérie actuelle. Il semblerait que notre arrivée soit la bienvenue, bien que les temps soient troublés.

Tout en observant les réactions de sa compagne à ce sujet, Doris souriait d’un air calme, apaisant, et marchait d’un pas assuré vers la porte d’entrée. Quelques élèves, ici et là, profitaient de la neige du parc, certains faisaient l’étalage de leur capacité de mutant.

- Nous sommes arrivés. Je te laisse l’honneur de sonner.

........................................................................................................................................................................................................
Avez-vous besoin d'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Welcome Home Dim 17 Juil 2011 - 0:43

L'échange de politesses entre les deux nouveaux arrivants quant à savoir qui allait sonner n'eut pas le temps d'aboutir : il fut interrompu par le bruit d'un moteur surpuissant à propulsion quantique.
Une Toyossan 5300 rouge vif venait d'entrer dans le parc de la Confrérie Moderne et faisait crisser les graviers de l'allée. Un dérapage exécuté au frein à main plus tard, la portière avant s'ouvrit dans un sifflement hydraulique. La conductrice sortit en faisant de grands gestes de la main à l'adresse des deux visiteurs.

"_ Quel synchronisme ! S'exclama-t-elle d'une voix guillerette, avec cette circulation, je craignais d'être plus en retard que cela !"

Elle était habillée de la tête aux pieds de blanc, un choix mimétique que n'auraient pas renié les lapins gambadant dans les champs immaculés de neige. Elle portait une lourde veste en cuir blanc assortie d'une jupe en fourrure, d'épais collants en laine de cachemire et des bottines fourrées. Une toque blanche typiquement russe emprisonnait sa masse de cheveux blonds. Elle affichait un sourire radieux.
"_ Je suis Maria Aleksandrovna Yevgeniyen, annonça-t-elle en faisant le tour de la voiture, la porte-parole de la Confrérie Moderne ! Je vous donne l'autorisation de m'appeler simplement Maria."

Les joues rougies par le froid hivernal, elle ouvrit le coffre du bolide et en sortit deux volumineux cabas griffés du logo d'un couturier canadien très en vogue.
Chargée comme une mule, elle rejoignit à grandes enjambées les deux mutants restés sous le porche du bâtiment.
Arrivée à leur niveau, elle posa ses sacs à terre et tendit sa main gantée dans leur direction :

"_ Madame Kishino-ori, Monsieur Léolagus, fit-elle avec un sourire charmant, au nom de tous les confréristes, je vous souhaite la bienvenue à Vancouver ! C'est un plaisir immense de voir des anciens frères retrouver le chemin de la maison... D'autant plus en ces périodes troublées."

A la seconde qui avait suivie l'appel de Doris, quelques jours auparavant, Maria s'était jetée sur les bases de données de feu Kenjiss pour retrouver les dossiers de ces deux oiseaux. La recherche avait été fructueuse. Les deux mutants avaient embrassé l'idéologie confrériste bien avant qu'elle-même ne sache le sens du mot "superior".
"_ Avez-vous fait bon voyage ?"

Elle ouvrit en grand la porte d'entrée et les invita d'un geste élégant à pénétrer dans le bâtiment.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Doris Léolagus

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutant
Clan : Confrérie
Age du perso : 37 ans
Profession : Directeur suédois
Affinités : Sa famille, Nightmare, Kostantin
Points XP : 575


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Création de trous téléporteurs
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [RP] Welcome Home Dim 30 Oct 2011 - 23:05

Un crissement retentit, le gravier fut bouleversé au point que le jardinier en charge de la façade de la bâtisse aurait certainement quelques cheveux blancs supplémentaires d’ici la fin de la soirée. Yasha eut la réaction d’un animal pris au piège par les phares d’un véhicule en pleine nuit : elle se recula violemment le plus loin possible du bruit, les yeux exorbités comme si elle était sous le coup d’une attaque, déjà un monticule de chair apparaissait comme la manifestation de son pouvoir.

Cependant, la porte-parole était vive, rapide. Elle sortit, rayonnante, et se présenta avant qu’une offensive ne soit lancée contre sa personne, ce qui était pour le mieux. Doris, comprenant à qui ils avaient affaire, parvint à rassurer Yasha de se calmer d'un geste doux et rassurant. Sa prudence le poussa à retirer ses gants non pas par signe de politesse mais pour contrôler du mieux qu’il pourrait d’éventuels débordements.


"_ Je suis Maria Aleksandrovna Yevgeniyen, la porte-parole de la Confrérie Moderne ! Je vous donne l'autorisation de m'appeler simplement Maria."

* Juste une porte-parole ? pensa Doris. *

Il observa brièvement la nouvelle arrivante : sa plastique était irréprochable d’un point de vue mondain. Elle était belle, désirable, bien habillée et s’exprimait avec une politesse teintée d’autorité tout à fait en accord avec sa fonction. Elle représentait la Confrérie aux yeux du monde entier et se trouvait donc investie d’un grand pouvoir limité à la zone où ils se trouvaient. L’autorisation qu’elle donnait n’était pas anodine et n’était pas une simple politesse : en la donnant elle leur souhaitait la meilleure bienvenue qu’on puisse imaginer.
En revanche, ce sur quoi Doris dut réprimer une grimace, c’était le faste outrageant et polluant dans lequel elle se plaisait : entre le véhicule peu écologique – selon les critères actuels –, les courses de luxe et la fourrure qui l’habillait, la jeune russe ressemblait à un prédateur dépeçant ses proies et se vautrant avec plaisir dans leur peau encore tiède. L’image qui vint au suédois était des plus désagréable, sans doute sa femme prenait-elle de l’influence, mais il sourit et tendit une main non-gantée vers le monstre souriant qui lui faisait face.


- Enchanté Maria, je suis Doris Léolagus et voici une amie, dit-il en désignant Yasha à qui il laissa le soin de se présenter. Lui aussi rayonnait et rivalisait de bonne humeur apparente.

"_ Madame Kishino-ori, Monsieur Léolagus, au nom de tous les confréristes, je vous souhaite la bienvenue à Vancouver ! C'est un plaisir immense de voir des anciens frères retrouver le chemin de la maison... D'autant plus en ces périodes troublées."

- Bien sûr, poursuivit Doris d’un ton grave, nous avons appris la terrible nouvelle. Les journaux du monde entier ne parlent que de l’assassinat du leader de la Confrérie par un groupe extrémiste anti-mutant alors qu’il a tant œuvré pour la paix. Il était sans doute un modèle à suivre, je regrette de ne pas l’avoir connu.

Ces propos étaient bien sûr hypocrites mais il s’agissait d’un échange formel qui les rendait nécessaires. La mort de Kenjiss bouleversait quelque peu l’organisation du monde mutant mais de là à le prendre comme modèle, probablement pas, d’autant que Doris se souvenait de lui comme quelqu’un de très primaire, à la fois puissant mais sauvage. Bestial mais pas si bête puisqu’il avait su choisir une porte-parole qui remplissait à merveille son office, l’élégance qu’elle dégageait étant une preuve supplémentaire.

"_ Avez-vous fait bon voyage ?"

- Très bon, répondit Doris. De nos jours, on ne traverse même plus l’Atlantique pour aller de Stockholm à Vancouver, vous savez, l’avion passe au-dessus de l’Arctique. Ce fut donc bref et très charmant. Vous savez, la première classe n’est pas un luxe.

En pénétrant dans le manoir le scandinave fut déçu par l’aspect moderne et technologique des locaux. Il se serait presque attendu à voir débarquer un droïde pour récupérer leurs bagages. Une fois l'adepte des kiwis – l'animal, pas le fruit ! – revenue à leur niveau, il lui demanda avec une pointe d’innocence dans la voix :

- Maintenant que le patron de ces lieux est décédé, qu’avez-vous prévu ? Les journaux du monde entier tentent de vous soutirer des informations à ce sujet et je vous avoue être assez curieux. La succession n’est toujours pas réglée ? En tout cas, rajouta-t-il après un bref silence, soyez assurée que notre venue n’a rien à voir avec ça, bien qu’anciens confrères nous sommes comme de nouveaux arrivants et nous plierons donc à toute décision, pourvu que la Confrérie continue d’exister et d’aider les âmes de nos semblables.

En disant ces mots Doris avait bien conscience qu’il jurait allégeance à l’organisation. Sinon, pourquoi serait-il venu ? Il avait des projets pour ses enfants mais il voulait d’abord voir de quel type d’établissement il s’agissait.
Dans tous les cas, les murs étaient propres et soignés, bien qu’un peu froids. La Confrérie Moderne renaquit de ses cendres, après tout.



........................................................................................................................................................................................................
Avez-vous besoin d'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Welcome Home Lun 21 Nov 2011 - 18:55

Doris était un homme charmant, poli jusqu'à la douleur. Chacune de ses paroles exhalait un doux parfum de violette naturelle, chacune de ses syllabes sonnait comme une ode à la gentillesse et au positivisme.
Maria ne répondit que par un petit hochement de tête un peu coincé.
Kenjiss, œuvrant pour la paix ?
A condition de considérer l'alcool comme la cause de toutes les guerres... Alors, dans ce cas, mais dans ce cas seulement, oui, Kenjiss pouvait être vu comme un fin pacifiste vu qu'il avait dédié sa vie à faire disparaître tout le whisky de la surface de la planète…

Le sourire un peu figé, les sourcils levés, Maria se demanda jusqu'à quel point ce Doris se foutait ouvertement de sa gueule. D'autant plus que, d'après les dossiers, il avait connu le leader à l'époque où celui-ci se encore faisait appeler Snake (en hommage, disait-on, à un obscur jeu vidéo), et ne cherchait même pas à donner l'illusion qu'il était parfaitement sain d'esprit.

L'autre mutante, Yasha, ne daignait pas ouvrir la bouche.
Elle se contentait de rouler les yeux dans toutes les directions comme pour repérer un éventuel piège. Rien d'anormal, en somme, son fichier la décrivait comme hautement asociale. Les quelques années d'absence n'avaient simplement pas amélioré les choses.

Maria accéléra le pas pour précéder les deux oiseaux dans le hall et s'arrêta devant un porte-manteau XIXème siècle. Elle posa ses bagages et commença à se désemmitoufler.

"_ Ce qui est prévu ? Répéta-t-elle en retirant ses moufles, si nous ne disons rien aux médias, ce n'est pas pour entretenir un quelconque mystère… Je lutte personnellement pour que notre organisation soit considérée comme un modèle de transparence."

Pas au point, évidemment, de graver le slogan "morts aux inferiors" sur les murs de la Confrérie Moderne… Une simple illusion de transparence de façade était suffisante.
"_ Simplement, poursuivit-elle, on ne s'est pas encore décidé. Tout le monde est sous le choc, on ne s'est même pas encore réunis pour en discuter."

La toque polaire posée sur le haut du porte-manteau, Maria reprit ses bagages et, d'un signe de tête, invita les deux nouveaux arrivants à la suivre.
"_ Pour ma part, je souhaiterais voir disparaître la monarchie absolue. Je vais vous paraître insensible mais la mort de Kenjiss, au-delà du chagrin, a failli causer le naufrage de l'organisation. Un partage des pouvoirs nous renforcerait face à ce genre d'imprévu."

Au bout du couloir, le trio pénétra dans le bureau de la direction.
La pièce était un peu en pagaille : quelques dossiers dégueulant de feuilles traînaient ça et là, prenant la poussière, dans l'attente qu'une bonne âme daigne bien les trier. On sentait que personne n'avait encore vraiment réinvesti les lieux.
Maria désigna les deux fauteuils réservés aux invités et alla s'installer sur le trône du grand chef, derrière le bureau.

"_ Qu'est-ce que je vous offre à boire ? Demanda-t-elle en allumant l'ordinateur, du chaud ? Du froid ? Du soft ? De l'alcoolisé ? C'est la maison qui offre !"

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Doris Léolagus

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutant
Clan : Confrérie
Age du perso : 37 ans
Profession : Directeur suédois
Affinités : Sa famille, Nightmare, Kostantin
Points XP : 575


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Création de trous téléporteurs
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [RP] Welcome Home Mer 21 Déc 2011 - 10:48

Maria était une personne très sensible et sensée, et cela plut à Doris. Son emploi des mots, et tout particulièrement du conditionnel, était délicieux. Elle semblait se dévoiler tout en cachant beaucoup. Ses paroles, bien que pleines de sens, sonnaient doubles, un peu comme si au fond on ne pouvait en percevoir qu’une infime partie.

"_ Je lutte personnellement pour que notre organisation soit considérée comme un modèle de transparence."

En entendant cela, on pouvait penser que la Confrérie deviendrait limpide et ouverte à tous les regards, du moins le plus possible. Cependant, être considéré ne signifie pas être tout court et elle évoquait bien des considérations. Les gens entendent ce qui les arrange, après tout, et là le scandinave percevait plutôt des relents de fourberie, de faux.
Il se sentait rassuré dans ce milieu familier.


"_ Un partage des pouvoirs nous renforcerait face à ce genre d'imprévu."

- Vous ne négligez donc pas le postulat selon lequel un autre « accident » – on pouvait sentir les guillemets dans la voix de Doris – est tout à fait envisageable ?

En se demandant quel type de personne au sein de la Confrérie accepterait une vie de doutes et de craintes permanentes au seul prétexte d’un conflit idéologique, il suivit l’invitation à rentrer dans le bureau.
Rapidement il vit que le style du mobilier était plutôt luxueux, avec de vieux meubles parfaitement restaurés qui trouvaient parfaitement leur place dans ce contexte. Doris pesta contre l’article, lu sur le Net, qui affirmé que des droïdes volants servaient de meubles et de domestique, selon l’humeur, et se promit de ne plus croire aveuglément cette vieille et peu fiable source d’informations.

Il s’assit dans un fauteuil de cuir noir particulièrement confortable et laissa Yasha commander sa boisson, puis choisit la sienne.


- Serais-je fou de demander, disons, un cocktail de jus de fruits exotiques, à base de goyave, de grenade et d’un soupçon d’ananas ?

La vie actuelle de Maria devait très probablement se passer autour de boissons. Une porte-parole devait être capable de mettre à l’aise ses invités et, après tout, quoi de mieux socialement parlant que de partager un liquide pour faire connaissance ?

Doris aimait bien Maria, pour le moment. Il sentait que son ton d’extrême politesse l’agaçait un peu et il voulait savoir si elle était capable d’un minimum de tenue.


- Dites-moi, je projette d’inscrire certains de mes enfants ici. Vous n’êtes pas sans savoir que j’en ai trois, j’imagine, précisa-t-il sur un air suffisant d’évidence. J’aimerais les avoir à l’œil, ces polissons, et aussi les aider à grandir dans notre merveilleux monde, afin qu’ils deviennent des adultes accomplis. De quel type de formations votre établissement dispose-t-il ?

Outre le ton mielleux au possible, le physique de Doris était à la limite du supportable. Son sourire candide, ses yeux rieurs, sa voix douce jusqu’à la nausée, tout était exagéré.
Il se moquait bien de ce qu’offrait la Confrérie, d’ailleurs il le savait déjà. Simplement il voulait pousser un peu Maria, comme ça, juste pour voir. Sa curiosité malsaine concernant le genre humain n’était pas à sa faim.

........................................................................................................................................................................................................
Avez-vous besoin d'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Welcome Home Dim 15 Jan 2012 - 21:57

Pendant une bonne seconde, le visage de Maria resta figé, comme immobilisé dans un béton de désarroi à prise rapide. Le choc psychologique avait eu pour effet de relâcher les muscles de sa mâchoire, la laissant bêtement bouche bée. Une inspiration plus tard, le cerveau, reboosté par une bouffée d'oxygène frais, se remit en marche et bascula en mode "contrarié".
Les pupilles noires de la jeune femme se dilatèrent, ses paupières se resserrèrent pour transformer ses yeux bleus en meurtrières, ses sourcils s'alourdirent et l'agacement creusa des rides sur son front.
Son splendide sourire s'était évaporé, laissant place à une moue sévère.

"_ Je vais voir ce que je peux faire." Répondit-elle en grinçant des dents.

Sans décrocher le mutant de son regard assassin, elle appuya sur un interrupteur intégré au bureau.

"_ Emmett, fit-elle au micro, serait-il possible d'avoir une tasse de thé Oolong pour miss Kishino-ori et un cocktail à base de goyave et de grenade avec un soupçon d’ananas pour monsieur Léolagus… Merci d'avance !"

Elle relâcha l'interrupteur avec un sourire crispé. On pouvait dire qu'il commençait bien son intégration le sieur Doris ! Qu'il continue dans cette voie et c'est au niveau du rectum qu'il savourerait sa grenade !
Elle soupira intérieurement. Serait-on capable de supporter la présence d'un Daniel Gray bis à la Confrérie Moderne ? Cela ne marquerait-il pas le début d'une ère de suicides ?

Pour tenter d'oublier sa mauvaise humeur grandissante, elle écouta le casse-pieds en puissance en ouvrant le minibar intégré au bureau. Elle en extirpa une bonne bouteille de vodka, où surnageaient quelques feuilles d'or et se servit un bon verre de liqueur.
Le bruit rassurant du glouglou slave lui requinqua quelque peu le moral.

"_ Trois enfants, répéta-t-elle, songeuse, en rebouchant méthodiquement la bouteille, il va absolument falloir qu'on remette notre base de données à jour… Mais aucun problème ! Ils suivront ce programme scolaire moderne et exigeant que nous envie le Monde entier avec, en plus, des séances de perfectionnement de pouvoirs, si tant est qu'ils soient des mutants, évidemment… Je vous donnerai une brochure…"

Il ne fallait pas croire, l'école de la Confrérie Moderne était prête, exceptionnellement, à intégrer des inferiors dans ses rangs. Rien de tel pour clouer le bec de ceux qui prétendaient l'organisation sectaire et élitiste. Bien sûr, ces gamins génétiquement malchanceux ne restaient jamais longtemps : après deux semaines à se faire traiter de "moldu" par l'ensemble de leurs camarades (avec même parfois la complicité des profs), ils demandaient tous à réintégrer une école classique.
"_ Et, en plus, si vous acceptez de rendre quelques services à la Confrérie, les frais d'inscriptions seront totalement gratuits !"

Adossée sur le dossier de son fauteuil, elle faisait tourner son verre de vodka entre ses doigts.
"_ Tenez, par exemple, nous avons quelques élèves téléporteurs comme vous. Ils ne demandent qu'à se perfectionner… Si, bien sûr, votre niveau de maîtrise est suffisant, seriez-vous prêt à leur donner quelques séances d'entrainement ? Rémunérées, cela va de soit !"

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Doris Léolagus

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutant
Clan : Confrérie
Age du perso : 37 ans
Profession : Directeur suédois
Affinités : Sa famille, Nightmare, Kostantin
Points XP : 575


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Création de trous téléporteurs
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [RP] Welcome Home Ven 24 Fév 2012 - 16:22

Satisfait de son petit effet, le visage de Doris retrouvait progressivement son sérieux. Il était déçu que Maria le traita si sévèrement mais, d'un autre côté, il l'avait bien cherché(e). Il reçut avec gratitude le cocktail qu'il avait demandé - particulièrement savoureux pour une idée en l'air - et les propos de Maria qui n'étaient pas tombés dans l'oreille d'un norvégien. Yasha soufflait sur son thé pour le faire refroidir en le tenant fermement pour que la chaleur envahisse ses doigts filiformes.

- Hum...
- Les ennemis de la Confrérie doivent être éliminés, lança Yasha le regard fixé droit devant elle, le faciès assez inexpressif.
- Hum... répéta Doris.

Le scandinave n'était pas favorable à ce genre d'excès. Cependant, ce type de comportement était monnaie courante suite aux mauvais traitements subis par les mutants, quelle que soit leur localisation géographique. C'était un tel gâchis d'énergie.


- Je ne pense pas que la Confrérie doive développer une image extrémiste. En ça, Kenjiss a eu raison, la méfiance extérieure doit être endormie pour mieux être... Contournée, disons.
- Tu es trop métaphorique Doris, précisa l'albinos.
- Entre nous, ce n'est peut être pas nécessaire, tu as raison.

Se tournant vers la co-directrice, future veuve administratrice, il poursuivit.

- Concernant mes enfants, nous ne sommes pas certains qu'ils soient tous mutants. La première semble avoir développé un don pour une sorte d'inertie sentimentale. En sa présence nous avons tendance à être un peu extrême, à aller plus loin. C'est la fois où on s'est acheté un château sous l'effet d'une joie intense que nous avons commencé à douter d'elle. Elle a accepté de faire le test ADN, elle est bien positive ET, on entendit les majuscules d'insistance servant à capter l'attention de ses interlocuteurs, elle a accepté de venir étudier ici. Je suis persuadé qu'elle s'y sentira bien, précisa-t-il avec un sourire complice.

Le scandinave profitait un peu plus de son jus de fruits. La finesse de la goyave associée à la force de l'ananas rendait le tout hétéroclite mais pas choquant, un peu comme si puissance et douceur s'alliaient sans effort dans une même direction. Pourquoi les grands taperaient-ils toujours sur les petits ? Et si le monde pouvait agir de concert dans une même direction ? Il repensait à l'idéologie communiste et se dit que, quand même, c'était bien beau. L'union, la cohésion, la synergie... Dans l'idée c'était magnifique, attirant, tentant.
Si cette mentalité d'entre-aide devait prédominer, Doris abandonnerait sans doute ses penchants nihilistes. Ce n'était pas prêt d'arriver.


- J'accepte les avantages que vous m'offrez. Bien évidemment, je serais très heureux d'aider de jeunes recrues à s'épanouir et à dompter leurs capacités naissantes. Pour appréhender les miennes, peut-être pourrais-je me laisser tester par des personnes compétentes ? Qu'avez-vous en tête à ce sujet ?

Loin d'être innocent, Doris savait que les capacités d'un téléporteur pouvaient s'avérer très utiles dans le domaine de l'illégalité. Cela ne le dérangeait en rien, tant que ça le servait. S'il pouvait nouer des liens avec de jeunes mutants, ce serait aussi un plus.

........................................................................................................................................................................................................
Avez-vous besoin d'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Welcome Home Jeu 10 Mai 2012 - 0:15

Maria siffla son verre de vodka en une gorgée, façon moscovite pur terroir, et le reposa dans un claquement bruyant sur le bureau. Elle sentit immédiatement une douce chaleur envahir son estomac, remonter le long de son œsophage, traverser son larynx et son pharynx puis saturer ses fosses nasales de vapeurs éthanoïques. Quelques larmes se mirent à perler aux coins de ses yeux. Par amour-propre, Elle retint une toux et un frisson.
Doris et Yasha débattaient entre eux de ce problème majeur que rencontraient un jour ou l'autre tous les confréristes : le politiquement correct.
Fallait-il afficher clairement ses opinions extrémistes dans les couloirs de la confrérie au risque de choquer des oreilles baladeuses sensibles ?

Maria se leva de son siège, elle n'allait pas les conseiller, jugeant qu'ils se feraient une opinion par eux-mêmes, au gré des rencontres de couloir. Car, à la Confrérie, il n'y avait aucunement consensus, des personnalités très modérées buvaient le thé avec les plus radicaux. Il était toujours étrange de voir, par exemple, comment Terry (qui depuis peu avait perdu un peu de sa réserve et de sa modération) serrait la pince avec une cordialité sincère le vieux professeur d'Histoire ultra réac aux idées propres à faire verdir un Kenjiss énervé. Il n'y avait qu'à la Confrérie qu'on pouvait assister à ce genre de miracle !

Les mains croisées dans le dos, Maria s'approcha lentement de la fenêtre du bureau qui donnait sur le parc de la Confrérie. Dans le ciel ouest, des altocumulus gris s'amoncelaient en troupeau de moutons.
Une nouvelle averse se préparait.
Maria entendit que Doris s'adressait à elle et lui parlait de sa fille ainée…
De dos, il ne put voir les sourcils blonds de la codirectrice s'élever sous l'effet de l'étirement de muscles frontaux. C'était caricatural !! Il était tellement plus simple pour des parents de voir une "inertie sentimentale" d'origine mutante là où il n'y avait qu'une crise d'adolescence précoce. La fille devait simplement être dans sa phase où elle trouvait son père stupide et sa mère ultra-nulle… Prochainement, elle réclamerait un turbo-scooter au nom de l'indépendance, prendrait sa pétée grâce à un rebelle à cyber-mèche et le gène X serait lavé de tout soupçon !
Tout le monde ne pouvait avoir le patrimoine génétique d'un Nathaniel Albenco…
De toute façon, ces parents inquiets obtiendraient rapidement une réponse à leur question. Les pouvoirs se révélaient plus précocement au milieu d'un groupe de jeunes mutants décomplexés. Les barrages psychologiques cédaient avec une facilité déconcertante et les gènes pouvaient s'exprimer plus librement.
Maria revint s'asseoir au bureau pour se servir un second verre.

"_ C'est bien, vous êtes quelqu'un de motivé !" Répondit-elle à sa proposition de faire tester ses pouvoirs.

Il semblait désireux de faire la démonstration de ses capacités, sans doute dans l'espoir de réintégrer rapidement le cercle intérieur.
Normalement, avec son passif et sa renommée, Maria l'aurait admis directement sans poser de questions… Mais là, c'était si gentiment proposé…
Elle tourna l'écran d'ordinateur vers elle et commença à faire voleter ses doigts sur le clavier.

"_ Il me semble avoir justement un petit quelque chose qui entrerait pile poil dans vos domaines de compétences…"

Un dossier s'ouvrit devant ses yeux. La photo d'une montagne de muscles s'afficha. C'était vraisemblablement un être humain, au visage rude et fermé, couvert une peau verdâtre épaisse et granuleuse, totalement dénuée de poils. Un nom : K.Chenkov.
Elle tourna l'écran vers Doris, un grand sourire amusé aux lèvres.

"_ Une mission sauvetage et un peu de baby-sitting, ça vous intéresserait ?"

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Doris Léolagus

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutant
Clan : Confrérie
Age du perso : 37 ans
Profession : Directeur suédois
Affinités : Sa famille, Nightmare, Kostantin
Points XP : 575


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Création de trous téléporteurs
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [RP] Welcome Home Mer 23 Mai 2012 - 18:23

Maria se promenait de manière très sûre dans le bureau de réception. On la sentait pleine d'assurance, de maîtrise de soi, de professionnalisme. Elle semblait chez elle, parfaitement dans son élément, comme la propriétaire des lieux. Sa démarche n'était pas entièrement due à son rôle de porte-parole, il provenait aussi de son ancienneté dans ces murs. Elle connaissait l'établissement comme sa poche, non seulement dans son fonctionnement mais aussi dans la manière dont chaque membre pouvait interagir avec les autres.
Une fine psychologue qui répandait des vapeurs éthanoliques dans la salle, chatouillant ainsi le nez de ses occupants.

Elle sembla éluder la question de sa fille pour lui proposer un test.


"_ Une mission sauvetage et un peu de baby-sitting, ça vous intéresserait ?"

La personne sur l'écran n'avait pas un physique engageant, et c'était un large euphémisme. Pas le moindre sourcil ne venait exprimer l'instant de la photographie, dont la pellicule était plus impressionnable, rendant le visage relativement inexpressif. Pas de plis sur la peau, aucune ride... Seule la forme de sa bouche et une expression dans les yeux pouvait permettre la moindre interprétation.
En l'étudiant un peu, Doris pouvait y lire autre chose que de la peur ou de la frayeur. Une froide détermination, un air honnête et loyal avec, en bonus, un manque de finesse évident. A moins qu'il se trompât ? Parfois, les plus bourrus n'étaient pas les plus idiots.


- Vous me demandez vraiment de garder un tel homme ? Je me demande si ce ne serait pas à lui de me protéger, rajouta-t-il avec un petit sourire au coin des lèvres, soulignant par là le contraste évident entre son apparente fragilité et la musculature imposant de Kostantin.

Il réfléchit un peu et conclut à une évidence. Il voulait rejoindre la Confrérie pour aider des mutants à s'intégrer, mais il n'était pas pour autant question qu'il cède facilement. L'argent ne l'intéressait pas, c'était vrai, mais il pouvait viser autre chose, une position par exemple.
Il savait que ce serait gonflé et arriviste mais il voulait changer les choses, bousculer ce système éducatif arthritique.


- Je suis plutôt d'accord, avança-t-il prudemment, sous réserve de connaître plus en détails la situation. J'imagine qu'elle n'est pas si simple, si, en plus d'aider un confrère, vous vous servez de cette mission comme test. A côté de cela, j'ai quelque chose à vous confesser.

Il se redressa sur son siège et, posant son verre vide sur un coin de bureau protégé par une sorte de carton, émit son idée :

- Je me suis un peu renseigné sur la Confrérie Moderne, ses membres, son organisation. Les sources son nombreuses – le site officiel de l'école, les tracts, les réseaux sociaux... ajouta-t-il comme pour justifier une recherche qui violerait la vie privée. Je sais que le directeur des études, un certain Fishburn si mes sources sont exactes, s'apprête à partir à la retraite. Cependant, à mon avis, le système éducatif de l'école pourrait être réformé, notamment pour aider nos jeunes mutants à s'intégrer plus facilement dans la société.

Après une petite pause, il reprit.

- Vous voyez très certainement où je veux en venir. Bien sûr je n'attends pas de réponse immédiate, la question de la succession est plus importante, mais je vous demande juste l'assurance que, quand la question sera étudiée, vous considérerez ma candidature sérieusement.

C'était une manœuvre assez culottée mais qui laissait beaucoup de marge à la future directrice. Elle pourrait très bien, le moment venu, accepter ou refuser, peu importait. Du moins en théorie, car Doris était très motivé et briguait la place avec un œil certes ambitieux, mais aussi très professionnel et responsable. Il savait que ce rôle n'était pas à prendre à la légère et la détermination se lisait dans son regard. Il voulait ce poste.

........................................................................................................................................................................................................
Avez-vous besoin d'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Welcome Home Mer 29 Aoû 2012 - 21:40

Maria sirotait un nouveau verre de vodka, les yeux mi-clos, fixés sur l'écran d'ordinateur dans une expression parfaitement maîtrisée d'indifférence.
"_ Notre homme s'appelle Konstantin Karskilievitch Chenkov, reprit-elle naturellement comme si les propositions de Doris n'avaient jamais existé, connu aussi sous le pseudonyme de l'"homme-tortue", russe comme son nom le sous-entend, quarante ans."

Elle tourna l'écran vers Doris, une carte de la Pologne y était affichée.
"_ Ce mutant est enfermé au centre de détention de Mazbrowya, en Pologne, avec son frère. Ça peut être impressionnant à première vue, mais c'est un établissement mal entretenu qui date du millénaire dernier. Une seule raison semble pousser les prisonniers à rester sagement dans leur cellule : la cantine a l'air plutôt bonne !"

Une série de photos de mauvaise qualité étaient en train de défiler. Un seul coup d'œil permettait d'évaluer la haute vétusté du bâtiment.
"_ Pas difficultés techniques majeures si ce n'est la météo : il y fait un poil frisquet en cette saison. Évidemment, nous vous donnerons tout le matériel et toutes les ressources pécuniaires nécessaires pour mener à bien votre mission. Seule contrainte : la discrétion ! Pas de remous. Personne ne doit pouvoir soupçonner une quelconque implication de notre part. Vous vous en doutez, si vous vous faisiez capturé ou tué, la Confrérie Moderne nierait officiellement avoir eu connaissance de vos agissements."

Un clic, retour sur la photo de l'homme-tortue. Maria tapa machinalement l'écran de la pointe de son index.
"_ Principale incertitude : la motivation de Chenkov à être sauvé et à nous rejoindre. Peut-être exigera-t-il qu'on sauve également son frère. Si vraiment c'est pour lui une condition sine qua non, acceptez, on lui trouvera bien une utilité quelconque une fois arrivé à Vancouver…"

Elle fit glisser sur le bureau une petite tablette électronique de la taille d'une calculatrice. L'appareil contenait toutes les infos de la mission. Sur l'écran, la photo de Chenkov.
Tacitement, il était clair que si Doris se saisissait de la tablette, cela signifierait qu'il accepte la mission.

"_ Pour ce qui est du reste, monsieur Léolagus, ajouta-t-elle en se reposant moelleusement sur le dossier de son fauteuil, votre candidature, j'en prends note sérieusement ! Si, si, c'est vrai ! D'autant plus que nous n'avions encore personne en vue pour remplacer cette momie de Fishburn !"

Maria affichait maintenant un sourire sincère.
"_ Sachez, monsieur Léolagus, que j'ai une tendresse particulière pour tous les opportunistes qui savent faire preuve d'ambition ! On en reparlera à votre retour de mission !"

Elle le gratifia d'un clin d'œil amusé, pouvant signifier "maintenant, au boulot, fais tes preuves !"

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Doris Léolagus

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutant
Clan : Confrérie
Age du perso : 37 ans
Profession : Directeur suédois
Affinités : Sa famille, Nightmare, Kostantin
Points XP : 575


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Création de trous téléporteurs
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [RP] Welcome Home Ven 31 Aoû 2012 - 18:05

Doris regarda le dossier avec plus d’attention. S’infiltrer dans une prison, indépendamment du système de sécurité, ne devrait pas être bien difficile. Quelques portails bien placés et c’est bon, il se pourrait bien qu’il y rentre sans le moindre souci. Il l’avait déjà fait avec sa propre maison, une fois où il avait oublié ses clés à la compagnie. Non, les problèmes surgiraient plus tard, une fois le contact pris, une fois qu’il faudrait sortir des murs. Sans compter que le fameux Kostantin n’aurait peut-être pas l’envie de venir avec lui. C’était un risque que prenait là la Confrérie, nul doute qu’il valait le coup.
Maria lui garantissait une bâtisse antique, au système de sécurité antédiluvien. S’il n’y avait pas de détecteur de mouvement ou de caméra nouvelle génération, ce serait du gâteau pour les enfants de sauver l’homme-tortue ainsi que sa réputation.

Le symbole de l’accord entre la co-directrice et lui reposait sur la table les séparant, éclairant le plafond de ses petites DEL excitées. L’image de Kostantin se reflétait dans son regard pensif. Il y avait du pour et du contre, du bon et du mauvais dans le fait de sortir quelqu’un de prison. Doris ne voulait pas que son nom soit sali par une entrée non règlementaire dans un bâtiment étatique.
Hmm…


- C’est d’accord, dit-il en se saisissant de l’appareil.

La mission devait être facile, sinon ils ne l’enverraient pas. Son pouvoir était assez peu commun et trop pratique pour se sortir de situations délicates comme, par exemple, celle où une folle anorexique menacerait d’empaler avec son sang un groupe de gentils individus n’ayant rien demandé de plus que la tranquillité, pour risquer de le perdre. Il consulta les premières pages électroniques, l’ensemble était très bien documenté. Il y avait même des plans détaillés de la prison, déjà le scandinave imaginait les différentes routes possibles.
Un mouvement à son côté intercepta son regard. Yasha. Il l’avait oubliée, statue de calcaire qui a l’air si vivante. Il se tourna vers elle.


- J’imagine que la Confrérie a d’autres projets pour toi. Eh bien, je vais de ce pas faire connaissance avec les gens qui vont m’aider à préparer mon voyage. Puis il se tourna vers Maria et ajouta : Merci bien, ma dame.

Il avait envie de réagir, au sujet de son prétendu opportunisme. Doris n’était pas plus opportuniste qu’elle, qui lui demandait dès son arrivée d’aller faire les basses-besognes de la Confrérie. Non, Doris était un idéaliste, un type bien qui avait une vision idyllique du monde et qui aspirait à en faire une réalité. Un utopiste, en somme.
Parce qu’il n’aimait pas les conflits, notamment avec son supérieur, il se tut et partit en suivant les instructions qui lui furent données. Il avait une mission et il comptait bien faire ses preuves.
Une Mission Impossible lui était assignée, il modifierait la réalité de sorte de la rendre à l'image de ce qu'on attendait d'elle.

........................................................................................................................................................................................................
Avez-vous besoin d'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [RP] Welcome Home

Revenir en haut Aller en bas

[RP] Welcome Home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» † Carry me home tonight.
» (discussion) Ocean Home
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Canada : Vancouver et Environs~ :: -Ville de Langley : La Confrérie Moderne- :: -Hall/Extérieur-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit