Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (Summer 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie ou participer à l'Event 'Cymru'--
-- IRL : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[RP] Aux fins fonds du parc...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Twikjeya Elkash

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 25 ans
Profession : Chirurgienne de génie.
Sacrificatrice surdouée.
Experte des armes blanches.
Botaniste hors pair.
Prêtresse fanatique.
Affinités : La mort, les mutants et les âmes en détresse.

Points XP : 895


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise du sang.
Type: Gamma
Niveau: 4

MessageSujet: [RP] Aux fins fonds du parc... Mer 20 Juil 2011 - 15:50

Plus que jamais, la Confrérie était sur la brèche. La bâtisse était désormais devenu un échiquier géant où chacun espérait bien tirer sa carte du jeu avec un maximum de bénéfice, comme si la mort du dirigeant tout puissant avait été le signal d'une gigantesque curée. Il n'y avait plus de tirs sauvages de fusils à pompe pour calmer les esprits des agités et nulle voix de stentor n'avait éclaté pour renvoyer les vampires à leurs cavernes. Kenjiss n'était plus, et de grands changement s'annonçaient à Vancouver... En l'absence d'un leader déclaré ou du moins d'une hiérarchie claire, la Confrérie courait au naufrage. Si l'essentiel des activités confrères était tant bien que mal maintenues à flots, il manquait clairement une ligne de conduite à cette association au potentiel pourtant inégalé.

Bien que prévisible, c'était une chose inacceptable pour Twikjeya. Pour la femme de glace, la désorganisation était une hérésie à éradiquer au plus vite, mais elle ne pouvait écraser les contestataires sans un soutien solide et une position établie. Les factions de la Confrérie étaient solides et ce n'était pas son teint de cadavre et ses intonations à vous glacer un mort qui parviendraient à lui assurer un retour sur investissement efficace. Et l'assassinat était un investissement qu'on ne pouvait perdre.

La jeune slave s'était toutefois rapidement sentie mal à l'aise dans le bureau de Kenjiss après quelques heures passées à fouiller ses dossiers. Non pas que siéger dans le fauteuil de sa victime soit désagréable, mais elle avait besoin d'un cadre convenable pour travailler. Et tenter de dénicher les derniers secrets du cadavre en compagnie de revue pornographiques sadomasochistes, de bouteilles de whisky et de cartouches de fusil dans tous les tiroirs censés contenir des dossiers essentiels avaient mis les nerfs de celle qui refusait toute distraction futile à rude épreuve. Au bout du soixante dixième dossier contenant entre ses pages une surabondance de cuir et de fouets, Twikjeya avait jugé bon d'aller se faire un thé avant de purifier le bureau par le feu. Comment Kenjiss était il parvenu à maintenir la Confrérie à flot en se laissant aller à la moindre occasion, allant jusqu'à glisser des sachets de cocaïne dans le programme de soutien aux collèges dans l'accompagnement des mutants ?

Chemin faisant, Twikjeya avait demandé à l'autre grande dame de la Confrérie de la retrouver loin des regards indiscrets. Comme elle, Maria se démenait à sauvegarder l'institution et si ses buts étaient probablement différents, elle était la seule à rester une alliée fiable. Terry n'était que l'ombre de Kenjiss et n'avait jamais osé s'opposer au tatoué et Daniel Gray n'avait pas encore tout à fait conscience des sacrifices que nécessitait la direction. Aussi Twikjeya avait elle jugé le moment opportun pour lancer l'équivalent d'une conférence de Yalta confrère, loin dans le parc, loin de tous les agitateurs confréristes. C'était pourquoi, en dépit du temps encore maussade qui laissait souffler un vent froid sur le parc, la jeune beauté des glaces savourait son thé hors de prix sur le petit banc qui faisait face à la pierre tombale du tatoué. C'était autrement moins sinistre que de se réunir dans un bureau voué à la dépravation la plus totale (quel homme avait besoin de stocker des vidéos de surveillance de TOUTES les douches de la Confrérie dans un coffre fort ?!) et autrement plus vulnérable à des écoutes discrètes de la part des laquais d'hier, des rampants près à savourer la mort du chef pour poser leurs griffes vicieuses sur l'énorme héritage laissé vacant. Lorsque l'on s'apprêtait à partager le monde en deux, autant ne pas subir les jérémiades des faibles et des envieux. Twikjeya but une autre gorgée de thé, cheveux aux vents, fixant d'un regard vide la petite plaque gravée.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Ven 22 Juil 2011 - 18:42

Aujourd'hui, le ciel était gris. De toute évidence, la pluie s'annonçait.
Par mesure de sécurité, Maria emmena avec elle son parapluie décoré des nuages de Vermeer. Elle regarda sa montre et pesta.
L'austère Twikjeya devait déjà l'attendre au fond du parc, loin des oreilles indiscrètes des murs de la Confrérie. Une invitation aux allures de convocation, le genre de celle qui ne souffre aucune seconde de retard. Malgré tout, elle prit le temps de remettre de l'ordre dans sa tignasse blonde devant le miroir du vestibule avant de sortir.

Leur dernière discussion seule à seule datait d'avant les évènements tragiques qui avaient secoué l'organisation, quand la sombre chirurgienne était revenue de Moscou avec sa fille Nissja. Leur entrevue avait duré en tout et pour tout deux minutes et elles n'avaient évoqué que des problèmes immédiats de sécurité interne.

Depuis ce jour, leurs obligations respectives les avaient maintenues éloignées l'une de l'autre et ça n'avait été pour déplaire à Maria.
Jamais personne ne s'était senti vraiment à l'aise aux côtés de la sombre dame et ce sentiment était démultiplié depuis la mort de Kenjiss…

Maria remonta le col de sa grande Canadienne de cuir blanc, puis emprunta le chemin couvert de graviers menant au fond du parc. Aucun chant d'oiseau, seul le mugissement du vent dans les arbres accompagnait le claquement des talons de ses bottines.

Se retrouver seule avec la chirurgienne n'enchantait guère la porte-parole, elle ne parvenait pas à oublier les menaces de mort servies à l'issue du naufrage de la Plate-forme Transatlantique.
Elle avait même pris la précaution de prévenir Emmett de cette entrevue… et de ne pas prendre ses gants. Elle conserverait ses mains nues à l'abri de ses poches rembourrées à la fourrure d'ours blanc, prêtes à être dégainées.

Après quelques minutes et marche, au détour d'un bosquet d'érables centenaires, elle aperçut enfin sa consœur.
Twikjeya, dans une longue robe toujours surprenante, était assise sur un banc de bois, près de la tombe du leader. Elle tenait dans sa main une tasse fumante. Un timide rayon de soleil perça soudain les nuages et éclaira la scène.
Maria sourit : ce paisible tableau, bucolique, aurait pu être peint par Claude Monet et, étrangement, cela eut pour effet de la relaxer. La vision était emprunte de sérénité et de douceur.

A pas lents, elle s'approcha de la sombre dame qui l'avait aperçue et entonna un superflu :

"_ Je suis là !"

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Twikjeya Elkash

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 25 ans
Profession : Chirurgienne de génie.
Sacrificatrice surdouée.
Experte des armes blanches.
Botaniste hors pair.
Prêtresse fanatique.
Affinités : La mort, les mutants et les âmes en détresse.

Points XP : 895


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise du sang.
Type: Gamma
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Sam 23 Juil 2011 - 1:32

Maria put approcher du banc sans avoir à subir un regard soutenu désagréable. Twikjeya n'avait jamais eut besoin de fixer quelqu'un pendant plus d'une demie secondes pour en soutirer toutes les informations nécessaires à l'appétit d'un cerveau vorace, et savait combien ses pupilles glacées pouvaient être désagréables lorsqu'elles se fixaient sur un nouvel arrivant. Peu désireuse de mettre mal à l'aise la jeune russe, la mutante de glace avait donc poliment baissé les yeux sur son thé aux saveurs raffinées en laissant Maria parvenir à sa hauteur.

Bonjour Maria.

Qu'importe qu'il soit quatorze heures, Twikjeya n'avait pas vu la porte parole de la journée et en femme tout à fait polie, elle tenait à saluer sa consœur. Qu'importait la gravité du moment et l'importance des discussions à venir, la jeune slave tenait à se différencier des beuglements typique de Kenjiss, qui affectionnait les réunions d'urgences aux ambiances de panique pour mieux affirmer sa mâle autorité, généralement à coup de fusils ou de formidables hurlements qui terrorisaient les moins avertis. En d'autres termes, la chirurgienne affectionnait plus la justesse des arguments qu'une ribambelle d'artifices destinés à conditionner les interlocuteurs à accepter la « solution à la Kenjiss. ».

Elle jugea également bon de laisser à sa consœur quelques secondes pour s'assoir, ou non. Peut être désirait elle rendre un hommage à la tombe de l'ex directeur avant de s'adresser à elle, comme Oleg qui ne pouvait s'empêcher de venir saluer ce bout de marbre dès qu'une occasion se présentait. L'importait était que son interlocutrice se sente à l'aise, ou plus exactement, prête à une discussion qu'elle estimait juste et censée. La méthode du fusil à pompe avait cela de fâcheux que les convives (une fois qu'ils avaient récupéré leurs esprits) s'estimaient généralement frustrés et abusés. Mais c'était une autre ère. Twikjeya reprit une gorgée de thé. Elle préférait rester assise, moins par confort -ce qu'elle ne se serait jamais permis- que par nécessité. Il était difficile de rester debout et immobile avec cinq aiguilles de métal dans chaque mollet, et une bonne dizaine profondément fichées dans son bassin. La jeune mutante avait toutefois pris la précaution de s'assurer que les lames passées dans les montants de ses bottes se dégainaient avec leur rapidité habituelle. Plus par habitude que par prudence d'ailleurs, mais il n'aurait pas été convenable de porter ses armes le long de ses poignets comme souvent. Quoique les mauvais esprits en pensaient, Twikjeya avait bien l'intention d'assoir davantage son autorité par la parole et l'intelligence que par violence. Ce n'était pas pour autant que Terry pouvait avaler son lait chocolaté du matin en toute impunité.


Maria... Comment vois tu l'avenir ?

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Dim 24 Juil 2011 - 23:50

Maria prit le risque de s'attirer le courroux de sa consœur en s'épargnant l'instant de recueillement sur la tombe de Kenjiss. Merde, il faisait trop froid !
Les mains bien carrées au fond de ses poches, elle posa ses fesses sur les planches froides du banc et attendit de connaître les raisons de ce rendez-vous clandestin.
Une fois encore, Twikjeya ne tourna autour du pot et posa une question qui, si elle était économe en mot, attendait une réponse bien copieuse.

"_ Vaste question !" déclara Maria en rentrant la tête dans les épaules.

Un bref coup de vent sur sa colonne vertébrale vint lui soutirer un frisson.

"_ Je vais être honnête, la mort de Kenjiss n'a pas vraiment changé ma vision de l'avenir… D'abord parce que la Confrérie Moderne s'est toujours relevée de la disparition de ses leaders, ensuite parce que je ne suis pas assez naïve pour croire qu'un seul homme puisse détenir le pouvoir de modifier le cours des choses. Seule la volonté d'un groupe est capable d'un tel exploit… Les pires dictateurs de l'Histoire n'auraient rien pu faire sans le soutien d'un peuple."

Comme si le défunt enterré à quelques mètres des deux consœurs tendait l'oreille pour écouter les propos de Maria, la brise se calma brutalement, laissant s'installer un silence solennel.
"_ Pour répondre à ta question, reprit-elle après quelques secondes, il est évident que tôt ou tard, l'homo superior règnera sur un monde pacifié… C'est inévitable : de plus en plus de mutants naissent chaque jour. Les inferiors ont beau accuser l'énergie nucléaire, la pollution, les matières plastiques, le réchauffement climatique. Ils ont beau chercher à nous inventorier, à nous parquer dans des camps, à nous affaiblir à l'aide de vaccins, cela ne changera rien : ils sont condamnés à disparaître ! Tout au plus réussissent-ils à repousser l'échéance."

La porte-parole tourna machinalement le regard vers la plaque de marbre gravée. A quoi pouvait ressembler leur ancien leader, en ce moment ? Les effets des produits d'embaumements devaient s'être dissipés depuis longtemps. Sans doute plus que jamais, Kenjiss méritait son titre de "pourriture".
"_ Kenjiss nous a rappelé de façon cruelle combien notre temps est compté, combien notre vie ne tient qu'à un fil… Comme lui, j'ai une chance non négligeable de ne pas connaître la fin de cette ère de transition douloureuse où l'inferior nous persécute et, ça, je ne peux pas le supporter !
Il n'y a qu'une seule issue possible : la guerre ouverte, sans concession ni pitié ! C'est ma meilleure chance de me promener un jour dans un monde de paix. C'est pourquoi je n'hésiterai pas à la déclencher moi-même si cela s'avérait nécessaire.
Si vis pacem, para bellum ! Telle est, je pense, la locution qui va définir notre avenir proche !"


Maria se tut et regarda Twikjeya, les cornées recouvertes par une pellicule d'humidité.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Twikjeya Elkash

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 25 ans
Profession : Chirurgienne de génie.
Sacrificatrice surdouée.
Experte des armes blanches.
Botaniste hors pair.
Prêtresse fanatique.
Affinités : La mort, les mutants et les âmes en détresse.

Points XP : 895


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise du sang.
Type: Gamma
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Jeu 28 Juil 2011 - 0:55

Il y avait quelque chose de gratifiant d'entendre exactement ce que l'on espérait en mettant en branle les évènements. En bonne xénophobe, Maria espérait bien faire payer aux inferiors leur monstruosité. Twikjeya hocha la tête, compréhensive. Au final, si Kenjiss avait bien faillit détruire la Confrérie, elle était parvenue à l'utiliser de façon à retourner la situation. Ou plus exactement, à accélérer les choses. On ne pouvait parler de précipitation lorsque le but était juste et les risques murement calculés. La jeune femme reprit une gorgée de thé, plus savoureux que jamais en imaginant déjà l'éradication des humains. Le dernier d'entre eux laisserait il un mot expiant ses innombrables pêchés ou l'espèce s'éteindrait elle sans même savoir pourquoi ?

En effet. Le seul inconvénient de la mort de Kenjis est la perte de sa puissance brute. Sa vision archaïque, et sur les derniers mois, sa corruption, ne permettaient pas à la Confrérie d'envisager sereinement l'avenir. A présent, c'est un tourbillon de furie vengeresse que nous pouvons librement libérer sur les inferiors.


Twikjeya s'interrompit quelques secondes, soucieuse de préserver son personnage. Elle avait déjà pensé avouer à Maria son assassinat, mais les risques étaient trop grands pour qu'elle se le permette. Risquer gros pour rapporter gros était une folie à laquelle la froide calculatrice se refusait. En conséquence, elle prenait garde à ne pas exposer la mort de Kenjiss comme une bonne chose, mais comme un pallier intéressant.


Néanmoins, il nous faut garder la tête froide. Pour quelques un de nos alliés (Et était il nécessaire de préciser qui ces individus étaient ?) Kenjiss était déjà trop belliqueux. Ils risquent de s'opposer farouchement à toute escalade de violence.

Posant sa tasse sur le banc, Twikjeya croisa ses doigts décharnés. Des phalanges effroyablement pâles, d'une longueur impressionnante et d'un aspect tout à fait repoussant lorsque l'on savait de quoi elles étaient capable se joignirent, comme pour entamer une prière muette aux souhaits inavouables.


C'est pourquoi je pense prendre la direction de la Confrérie afin de prendre de vitesse les traitres et les indécis. Assurer une ligne directrice inflexible à laquelle les lâches n'oseront se dérober, tout comme ils courbaient l'échine devant Kenjiss. Il va sans dire que j'aurais besoin de toi.


C'était là l'aspect le plus désagréable à aborder. La jeune russe ne se cachait pas d'être avide de pouvoir, et Twikjeya ignorait jusqu'où cette envie dévorante pouvait aller. Elle même n'avait aucune envie particulière d'arriver à la tête de la Confrérie mais elle s'acquitterait de sa tâche parce qu'elle le devait. Et il était tout à fait désagréable de devoir risquer un échec complet de ses prévisions parce que le hasard, chose horripilante par dessus tout s'en mêlait. D'ordinaire, Twikjeya faisait en sorte d'écarter toute intrusion de cette horreur dans sa vie. Mais lorsqu'il dépendait des autres...

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Mar 2 Aoû 2011 - 2:06

L'heure des grandes décisions était donc enfin venue ! Maria ferma les yeux et poussa un soupir de soulagement.
Personne, à la Confrérie, n'avait osé aborder le sujet de la reprise en main de l'organisation. Par un accord tacite, les confréristes avaient tous suivi une période de deuil où la modération était de rigueur.
Et seule la personne qui pouvait en décider du terme était celle qui, aux yeux de tous, était considérée comme ayant été la plus proche du défunt : Twikjeya Elkash.
Maria avait craint que cette période de transition ne s'éternise trop.

A la fin du discours de l'Ange de la Mort, elle se leva lentement du banc et s'éloigna de quelques pas, les mains enfoncées dans les poches rembourrées de son manteau. Elle digérait les paroles de sa consœur.
Ainsi, la froide et anti-ambitieuse Twikjeya convoitait le fauteuil du chef ?
C'était inespéré !!

"_ Twikjeya…" Commença-t-elle en s'humidifiant les lèvres de la pointe de sa langue.

Elle laissa s'écouler quelques secondes pour entretenir le suspense, bien qu'elle savait Twikjeya insensible à ce genre d'effets.

"_ A vrai dire, je n'aurai jamais rêvé de meilleur dirigeant pour l'accomplissement de notre œuvre !"

Elle s'était retournée d'un coup, dévoilant ses mains ouvertes et un visage sincèrement enjoué.
"_ Avec Kenjiss, il était impossible de savoir pour quelle cause il travaillait : celle des mutants ou la sienne. Avec toi, il n'y aura plus aucun doute : tu te désintéresses totalement de ton bien-être ! Tu es la seule personne de la Confrérie de qui j'accepterai les ordres sans hésitation !"

A tort ou à raison, Maria associait l'inhumanité quasi-robotique de Twikjeya à l'assurance d'un travail bien fait, bien carré.
"_ Cependant…"

La porte-parole baissa les yeux et fit disparaître son sourire. Elle se racla la gorge, comme si le "cependant" y était resté coincé.
"_ Cependant, entre le vouloir et le pouvoir, il y a sacré un fossé… Je ne te cache pas mon pessimisme.
Mis à part moi qui suis capable de voir plus loin que le bout de mon nez, qui, à la Confrérie, va accepter de suivre celle qui est si prompte à lancer des menaces de mort ? ... Et je ne parle même pas de Terry et Daniel.
Et nos investisseurs ? Comment vont-ils réagir en voyant une inconnue être propulsée sur le fauteuil directorial ? Je les connais : le simple fait que tu sois une femme les fera hésiter !"


Maria vint se rasseoir aux côtés de sa consœur et lui tapota fraternellement l'épaule.
"_ Mais, tout ça, tu en as évidemment conscience, fit-elle en retrouvant une partie de son sourire, sinon tu ne proposerais pas de t'exposer aux feux des projecteurs. Tu dois avoir un plan ultra-solide, non ? Alors, dis-moi ce que tu attends de moi !"

Et si, comme Maria le soupçonnait, Twikie s'avérait ne pas avoir de plan... Elle en gardait justement un sous son coude, un qu'elle avait concocté dès l'annonce de la disparition de Kenjiss.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Twikjeya Elkash

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 25 ans
Profession : Chirurgienne de génie.
Sacrificatrice surdouée.
Experte des armes blanches.
Botaniste hors pair.
Prêtresse fanatique.
Affinités : La mort, les mutants et les âmes en détresse.

Points XP : 895


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise du sang.
Type: Gamma
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Mer 3 Aoû 2011 - 2:48

Des secondes s'écoulèrent dans un silence assourdissant. Twikjeya ne bougea pas et attendit patiemment que sa consœur s'exprime. Les nouvelles étaient plutôt rassurantes. Maria ne s'opposait pas directement à sa prise de pouvoir, elle se contentait de mettre en évidence les difficultés qui jonchaient sa route. Et lorsque l'on était Twikjeya Elkash, les difficultés n'étaient qu'un désagrément à la solution consignée quelque part dans des neurones insensibles aux obstacles.

La sombre dame n'avait pas de plans « ultra solide », elle avait des plans, point final. Ou plutôt des rouleaux compresseurs qui avaient de toute façon été calculés pour se dérouler SANS ACCROCS. Les gêneurs et les opposants étaient des perturbateurs qu'il fallait éliminer d'office. La chirurgienne posa ses mains sur ses cuisses, impassible, comme toujours. Le dernier paris en vogue parmi les élèves de la Confrérie consistait à faire changer Twikjeya d'expression faciale. Oleg lui même s'était prêté au jeu lorsqu'il avait appris qu'une bouteille de vodka était en jeu. Et malgré les pétards balancés à trois heures du matin dans la chambre de la médecin, la bouteille de vodka était toujours sur le marché...


Maria, je ne compte pas laisser Terry tenter quoi que ce soit. C'est un défenseur de la méthode douce avec les humains, et regarde où cela nous a mené ! Kenjiss est assassiné par les inferiors. Il n'a donc pas le droit à la parole. Cet homme a tout de même appelé l'Institut à la première alerte. C'est à croire qu'il ne nous fait pas confiance. Il n'a pas le droit à la parole.

Mais d'où venait cette obsession de faire trépasser le lézard à la faveur de son cacao du matin ?

Quant à Daniel, je crois que les responsabilités qu'incombent le poste de directeur lui font peur, davantage que les pouvoirs qu'il pourrait en soutirer.

Les vraies difficultés viendront en effet de nos investisseurs et c'est là que tu interviens. En tant que figure reconnue de la Confrérie Moderne, tu incarneras la stabilité de l'institution. Il t'incombera de les rassurer sur notre continuité et notre engagement. S'ils restent sceptique, nous leur rappellerons la justesse de notre combat. Il est inadmissible qu'ils remettent leur engagement en question alors que nous nous démenons pour sauver notre espèce. Si ils persistent dans leur refus de continuer la lutte à nos côtés...


Était il réellement nécessaire de préciser quel châtiment attendait les traitres ? En bonne fanatique, Twikjeya n'admettait pas la contestation. Et c'était par pitié qu'elle éliminerait ces larves. Et deux grandes opales irisées fixeraient les lâches et les sceptiques expier leurs péchés en agonisant.

Je m'occuperais des investisseurs plus officieux. La plupart des guérilleros et des milices avec lesquelles nous avons des contacts me connaissent. Les autres... respecteront la loi du plus fort puisque c'est ainsi que leurs microcosmes fonctionnent.

La mutante releva la tête, fixant Maria de ses yeux morts.


Nous sommes en guerre. Les faibles seront éliminés pour la survie des plus forts.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Jeu 4 Aoû 2011 - 2:20

Maria détourna les yeux du regard mort de sa consœur. Pour l'instant, elle ne se sentait pas d'humeur à le soutenir trop longtemps.
De la bouche de n'importe qui d'autre, ce petit discours aurait fait sourire la porte-parole, peut-être même aurait-elle osé pousser une expiration moqueuse… Rien de concret ne ressortait de ces paroles, que des projets flous, des promesses vagues, des menaces indistinctes… Cela ressemblait à de la langue de bois.
Mais ce n'en était pas, Maria le savait. C'était Twikjeya… Et Twikjeya ne parlait jamais inutilement, n'envisageait même pas l'existence de la notion de "menaces en l'air".

Les yeux de Maria s'étaient fixés sur le tronc noir d'un vieil érable mort, au fond du parc. Pour se protéger du froid croissant, elle rentra le menton dans le col de son manteau.

"_ J'entends bien ce que tu me dis, Twikjeya, fit-elle sans détourner le regard, en somme, tu veux prendre le pouvoir par la Terreur… Ça peut fonctionner… Mais la probabilité est forte que tes plans conduisent à la perte de membres précieux : que ce soit par élimination ou par abandon… Et nous ne pouvons pas nous le permettre, nous manquons de force de frappe."

Elle n'arrivait pas à croire ce qu'elle s'apprêtait à faire : elle allait mettre dans un placard tous ses sentiments personnels pour plaider la cause de deux imbéciles qui ne le méritaient même pas !
"_ Nous avons besoin des pouvoirs de Terry et de Daniel ! En l'état actuel des choses, ils nous sont nécessaires… En matière d'espionnage, un caméléon est indispensable et la capacité de Gray à se démultiplier est, en plus d'être rarissime, un atout stratégique exceptionnel !"

Maria se leva d'un coup et se posta devant Twikjeya. Il était temps d'exposer sa propre vision des choses.
"_ Regarde-nous toutes les deux Twikjeya, lui dit-elle avec un enthousiasme soudain, nous sommes jeunes, nous sommes belles mais nous sommes diamétralement opposées. Tu es le noir, l'ombre, le silence, la mort ! Je suis le blanc, la lumière, le discours, la vie ! Nous sommes à l'image de la Confrérie Moderne : une dichotomie de noir et de blanc !
La Confrérie fonctionne en clair-obscur. Elle suit, dans l'ombre, le noir dessein de faire disparaître les inferiors de la surface de la Terre, le tout bien dissimulé derrière une façade lumineuse, vertueuse ! Elle vise à détruire le monde actuel, tout en posant déjà les premières pierres d'un futur pour les superiors. Elle est autant destructrice que constructrice !
Kenjiss a voulu assumer tout seul les deux masques : un échec ! Son passé était trop obscur, son caractère trop pourri ! Ne reproduisons pas la même erreur !"


Maria prit sa consœur par les épaules, prenant bien soin d'éviter d'effleurer la peau d'albâtre, et la regarda, cette fois-ci, bien droit dans les yeux.
"_ Divisons-nous la tâche, nous serons plus efficaces ! Soyons co-directrices ! Laisse-moi m'occuper de la façade vertueuse, de nos investisseurs officiels, de la presse et de la construction du futur. Mon nom rassurera le monde entier et, en bonus, nous garderons Terry, qui acceptera certainement de travailler dans ce sens.
Pendant ce temps, toi, libérée de toutes ces préoccupations, tu te chargeras de l'ombre, de nos investisseurs officieux, des assassinats, des crimes et de l'élimination raciale ! Et ce seront nos confrères les plus zélés qui travailleront avec toi !
Les deux clans, celui de la lumière et celui de l'ombre, travailleront main dans la main, s'épauleront, se protégeront mutuellement !"


Maria retira ses mains, sachant que, même en faisant abstraction de ses enzymes gloutons, Twikjeya n'avait jamais été à l'aise avec les contacts humains.
"_ Mais attention, je réitère mes propos, précisa-t-elle avec un petit sourire, même co-directrice, je te considérerai comme seule maîtresse à bord !
Notre idéal avant tout : la partie obscure dirigera la partie lumineuse !"

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Twikjeya Elkash

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 25 ans
Profession : Chirurgienne de génie.
Sacrificatrice surdouée.
Experte des armes blanches.
Botaniste hors pair.
Prêtresse fanatique.
Affinités : La mort, les mutants et les âmes en détresse.

Points XP : 895


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise du sang.
Type: Gamma
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Sam 6 Aoû 2011 - 1:59

Twikjeya détestait les compromis à peu près autant que les pantalons et la vodka. La jeune slave n'était néanmoins pas arrogante et se gardait bien de s'entêter lorsqu'on lui démontrait logiquement ses erreurs. Aussi pris elle le temps d'écouter Maria au lieu de lui coller une chevrotine entre les omoplates pour toute réponse. La russe n'avait pas tout à fait tort, mais elle parlait trop. Aux oreilles sensibles de la chirurgienne, cela s'apparentait davantage à une tentative pour noyer le poisson qu'un débat censé. Elle savait toutefois que Maria était habituée à débattre avec d'autres entités autrement moins intransigeante qu'elle et mis cela sur le compte d'une habitude davantage que d'un réel dédain pour son intelligence. A titre personnel, Twikjeya aimait régler en quelques mots les longues discussions que d'autres affectionnaient.

Et puisque Bloody Mary avait soigneusement pris le temps de lui expliquer en détail sa pensée, la dame de glace s'accorda quelques secondes de réflexions, que mit à profit un vent malin pour égayer l'atmosphère de discrets cliquetis métalliques. La jeune mutante observa un instant Maria, puis reporta son attention sur la pierre tombale. Elle détestait ces pertes de temps inutiles mais espérait montrer à la jeune russe l'attention qu'elle portait à ses propos.


Soit.

A l'enthousiasme croissant de la jeune porte parole répondit la voix calme et posée de la chirurgienne. Twikjeya était probablement capable de refroidir le plus brûlant des volcans en quelques mots température azote liquide lorsqu'elle ne faisait pas l'effort d'insuffler quelques degrés salvateur dans le blizzard qui sortait de sa bouche pour mettre à l'aise ses interlocuteurs déjà bien secoués. Ici, elle n'avait pas besoin de ce genre d'artifices.

Je laisse le sort des sceptiques entre tes mains. Mais s'ils commettent le moindre impair, j'interviendrais personnellement.


Au fait, était ce réellement du lait que Terry buvait le matin ? Il lui faudrait s'en assurer.

Néanmoins il nous faudra présenter au monde ce partenariat à la tête de la Confrérie. Tout d'abord parce que tu es une Yevgeniyen et que la seule mention de ce nom à la tête de notre institution attirera trop l'attention de la presse. Cela ressemblera trop à une prise de pouvoir unilatérale, à la transformation d'une institution indépendante en une enième succursale de l'empire financier de ton père. Et cela n'est pas tolérable.


Et Twikjeya n'entendait certainement pas se priver du pouvoir que conférait une déclaration officielle. Parce qu'elle ne faisait pas confiance à sa consoeur pour réfréner son envie de puissance, qui lui serait si facile d'atteindre en l'évinçant publiquement, forte de sa façade de dame lumineuse contre les forces obscures. Et bien qu'insensible à ce genre de considérations, elle savait le monde particulièrement friand de comparaisons futiles. Ironiquement, elle se considérait davantage comme une pâle forme d'albâtre tandis que Maria resplendissait d'un rouge vermeil, tel un fruit à savourer, à déguster avec une gourmandise à peine retenue. Alors qu'elle incarnait la retenue et la mort, Maria était davantage éclatante de couleurs, plus vivante qu'elle ne le serait jamais, et infiniment plus riche qu'un blanc fade. Non décidément, les comparaisons étaient mal choisies.


La sombre mutante se redressa de toute sa petite taille, laissant un vent glacial s'engouffrer dans son éternelle robe qui la drapa tel un linceul.

Mais également parce que j'ai tué Kenjiss pour m'approprier son héritage.

Elle laissa une seconde s'écouler, petite goutte suspendue au bec de la grande clepsydre.

Nous l'avons tous tué. Par nos divisions et nos indécisions. C'est ainsi que la presse nous verra si nous optons pour une direction incarnée par une seule entité. Ils attendent un changement radical à la tête de la Confrérie, une institution respectable qu'ils savaient mal desservie par un unique homme à sa tête. Nous incarnerons le changement, parce que nous sommes nouvelles à ce poste, mais surtout parce que nous sommes deux, symbole implicite d'un fonctionnement plus démocratique que les plus astucieux des journalistes ne manqueront pas de souligner.

Twikjeya passa une main arachnéenne dans des cheveux bien mis à mal par un foutu vent froid probablement lancé sur cette scène par un quelconque amateur de clichés bien travaillés.

Je n'ai aucune envie de te diriger Maria, je désire simplement utiliser mes compétences là où elles seront le plus utile. Une bourrasque plus violente que les autres fit siffler les arbres. Alors il semblerait que nous ayons un accord ?

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Sam 13 Aoû 2011 - 3:10

"Mais également parce que j'ai tué Kenjiss pour m'approprier son héritage" ?

Dix pour cent de l'esprit de Maria se chargea de stocker dans un coin de mémoire libre le reste de la tirade de Twikjeya. Tout ce qu'elle retint fut que la sombre dame se rangeait à sa vision de l'avenir et c'était là l'essentiel !
Les quatre-vingt-dix pour cent restants de sa capacité d'analyse étaient chargés de décoder la phrase-choc.

Première hypothèse qui vint à l'esprit de la russe : cette phrase n'était qu'une métaphore…
Hypothèse qui aurait été recevable si, un, Twikjeya n'avait pas pour habitude de ne s'exprimer qu'en termes directs sans une once de nuances, deux, si la phrase n'avait pas inclus ce complément circonstanciel de but "pour m'approprier son héritage".

Après quelques instants de réflexion, l'esprit de Maria se rendit à l'évidence : l'annonce devait être prise comme une information brute sans double sens. Et, si on faisait l'effort de se remémorer les évènements post-naufrage de la plate-forme transatlantique, ce n'était pas si improbable !

Maria vint se rasseoir auprès de sa consœur. Elle regardait les paumes de ses propres mains sorties des poches de son manteau, bien posées en évidence sur ses genoux.


"_ Ainsi, tu as exécuté Kenjiss comme tu l'avais promis, fit-elle en éludant momentanément la confirmation de leur accord, peut-être aurait-il été préférable que tu le gardes pour toi, je n'avais pas besoin de le savoir... Cela ne change rien !"

Maria se souvenait parfaitement des paroles de l'ange de la mort lors du débriefing de la catastrophe. Celle dont personne ne doutait de la loyauté envers le leader avait annoncé froidement que si, durant le mois suivant, Kenjiss ne "faisait pas preuve d'un surpassement personnel au service de la cause mutante", elle l'exécuterait de ses mains…

"_ Sache que je te comprends, Twikjeya… Je ne peux pas te dire que j'approuve, mais je comprends ! Je crois que Kenjiss aurait encore pu être utile à notre cause autrement que dans son rôle de martyr…"

Si elle s'était restreinte à le lobotomiser, ils auraient pu en faire, via un contrôle télépathique, une bombe gravitationnelle lâchée sur Washington.

Maria soupçonnait Twikjeya de l'avoir mise au parfum pour lui signifier qu'elle tenait toujours ses promesses. Et des promesses, elle en avait également fait planer au-dessus de la tête de la porte-parole !

"_ Quelles sont maintenant mes garanties de ne pas finir comme Kenjiss ? Après tout, tu m'avais assurée à l'époque, quand j'avais avancé l'idée du partage des pouvoirs, que mes ambitions me guideraient jusqu'à la tombe ! Dois-je toujours me méfier de toi ou me délivres-tu de cette prophétie ?"

La question était brutale, mais il fallait bien mettre tout à plat maintenant... Histoire que des non-dits ne viennent pas parasiter leur future collaboration !
Le visage fermé, Maria jouait toujours avec ses mains, un peu nerveuse.
Quelles chances avait-elle lors d'un combat singulier contre la chirurgienne ? Ces derniers mois, ses enzymes étaient devenus plus virulents, mais suffiraient-ils pour lui faire prendre le dessus ?
Il allait falloir qu'elle s'entraîne sérieusement au combat à mains nues...

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Twikjeya Elkash

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 25 ans
Profession : Chirurgienne de génie.
Sacrificatrice surdouée.
Experte des armes blanches.
Botaniste hors pair.
Prêtresse fanatique.
Affinités : La mort, les mutants et les âmes en détresse.

Points XP : 895


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise du sang.
Type: Gamma
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Sam 13 Aoû 2011 - 17:27

Il y avait quelque chose d'extrêmement déplaisant à se planter en beauté, à plus forte raison lorsque l'on s'appelait Twikjeya Elkash et qu'un échec critique était inadmissible. Si elle avait été humaine, la jeune slave aurait cligné des yeux, ou au moins réagit lorsque Maria comprit de travers ce qu'elle espérait dire. Malheureusement pour elle, la russe s'ancra fermement dans l'idée qu'elle avait assassiné Kenjiss et s'aurait été un aveux de faiblesse que de tenter de lui déboulonner cette idée du crâne. Twikjeya lança ses neurones dans une course contre la montre pour trouver une réponse adaptée avant que Maria ne finisse ses phrases. Par chance, la chirurgienne n'était pas paralysée par le stress ou la peur, et des réponses correctes prirent rapidement formes. Tout d'abord, la jeune femme se jura de ne plus jamais tenter de métaphores ou de tournures de phrases alambiquées, pour la bonne et simple raison qu'elle ne maitrisait absolument pas cet art et qu'une absence totale de sensibilité ou de sens de l'humour la desservait lorsqu'elle tentait d'en apprendre les subtilités. Elle se promit ensuite de se punir sévèrement pour avoir osé risquer tant par simple vanité...

La jeune slave remarqua que sa consœur avait ses mains nues. Ainsi Bloody Mary était venue avec l'intention de parer à toute éventualité... C'était quelque peu décevant. Peut être l'ignorait elle, mais Twikjeya n'aimait pas spécialement recourir à la violence physique. C'était en quelque sorte l'aveux d'une impuissance, d'une incapacité totale à répondre autrement que par la brutalité... Inutile de dire que Kenjiss devait se sentir sacrément impuissant. De plus, elle n'était pas spécialement certaine que cela soit judicieux. Mieux valait l'affronter avec une arme de tir plutôt qu'avec des enzymes qui dévoraient la peau pour en laisser jaillir des torrents de sang... Sang dont la sombre dame pouvait tirer une puissance impressionnante avant de succomber, chose difficile étant donné qu'elle résistait remarquablement bien à d'importantes pertes de sang. Qu'importe. Elle n'était pas ici pour se battre.


Tu réponds à tes propres questions Maria... Tu accepte le poids de cet infamant secret sans arrière pensées, mais d'autres me tueraient pour cela, ou prendrait ce meurtre comme aveux de trahison. En d'autres termes, ils me désavoueraient et feraient de la Confrérie ce que bon leur semble, un repère de traître et de lâches.

Twikjeya détestait les traitres, et il n'y avait pas besoin d'être télépathe pour le comprendre, étant donné qu'elle répétait ce mot avec une aversion équivalente à celle de Maria pour les pansement coagulants.

Puisque tu désire me voir m'occuper des meurtres, assassinats et autres affaires occultes de la Confrérie, j'aurais sous mes ordres une force armée capable de t'éliminer en quelques secondes afin de m'emparer du pouvoir. Pour éviter que les suspicions minent notre collaboration, tu dispose désormais d'un contre pouvoir. Stocke cette information sur un enregistreur, avec pour consigne de ne l'ouvrir qu'à ta mort... Si je te tue, je provoque ma chute par la même occasion.

Selon Kenjiss, les gens adoraient qu'on les regarde dans les yeux pour conclure les transactions importantes, comme preuve supplémentaire de relations cordiales. Twikjeya trouvait cela stupides, à plus forte raison que beaucoup trouvaient son regard effrayant, mais elle sacrifia à la tradition en plongeant ses pupilles d'acier dans celles de Maria.

Je crois que je ne peux te donner meilleure garantie de ma confiance. Toi seule peut provoquer ma chute à présent.

Et à vrai dire, Twikjeya commençait en avoir assez de lancer des phrases solennelles scellant son destin toutes les deux minutes. La sombre dame fixa les mains de Maria un instant, mais jugea inutile de faire un mouvement vers ses lames. Si Bloody la mordait, le sang jaillirait et la riposte serait immédiate, sanglante et brutale mais également trop rapide, trop tranchante, pour lui donner une chance de survie. Dans le cas contraire, la dame des glaces n'aurait plus à se soucier de saisir une lame.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Dim 14 Aoû 2011 - 0:49

Maria baissa les yeux et resta silencieuse quelques secondes. Elle prit le temps de réfléchir à la proposition de Twikjeya puis secoua la tête négativement en faisant une grimace.
"_ Inutile, lança-t-elle en haussant les épaules, ta proposition part d'un bon sentiment, mais je vais simplement prendre le parti de te faire confiance, sans aucune contrepartie, ni garantie.
Je le répète, je veux croire en toi et en ta foi en notre cause. Et ce serait dommage que tu sois inquiétée si jamais je meurs bêtement dans un accident de voiture."


De toute façon, si un jour Twikjeya se décidait à l'assassiner, elle serait assez maline pour d'abord faire disparaître l'enregistrement, aussi bien planqué qu'il soit.
La seule vraie garantie qu'avait Maria était son papounet. Si jamais elle trouvait la mort dans des circonstances bizarres, le diplomate saurait rétablir la vérité à l'aide de sa cohorte de détectives télépathes, payés rubis sur l'ongle.

"_ Par contre, je ne veux plus de cachotteries entre nous. Si tu estimes qu'à nouveau l'un de nos membres doit disparaître pour le bien de notre cause, je veux être mise au parfum avant ! Ne serait-ce que pour préparer notre stratégie de camouflage."

Un coup de vent un peu plus froid que les autres lui fit rentrer instinctivement les mains dans les poches. Elle avait maintenant la confirmation que Twikjeya n'avait pas cherché à la tester en lui dévoilant son crime et donc que, vraisemblablement, elle n'allait pas profiter de leur isolement au fin fond du parc pour chercher à l'égorger.
"_ Maintenant que les choses sont claires entre nous, il semblerait que nous ayons un accord, fit-elle en reprenant les termes de la question précédemment posée par Twikjeya, reste à faire accepter la chose à tous les confrères..."

Elle leva les yeux vers ciel gris bouché et commença l'énumération.
"_ Je me trompe peut-être mais je ne vois pas Terry nous faire beaucoup de difficultés. Il n'a jamais montré le moindre intérêt pour le pouvoir. Il sera certainement intéressé par ce partage des pouvoirs aux allures républicaines et par la façade lumineuse de la Confrérie, celle qui ne tue pas les inferiors.
Nathaniel, idem : il se moque de qui donne les ordres tant qu'il a quelques paquets de névroses à vampiriser.
Emmett, Kyle, Henri et Oleg nous connaissent bien, ils nous ont déjà vues travailler. Ils nous suivront probablement sans sourciller…
Vanessa, qui n'a jamais apprécié Kenjiss et avec qui j'entretiens d'excellents rapports, nous soutiendra également, au nom du "Girl power".
Yasha et Doris, ma foi, même s'ils sont d'anciens combattants, viennent tout juste d'arriver. Je les vois mal s'opposer à l'avis général.
Seul Daniel Gray et sa langue de vipère pourrait éventuellement nous mettre des bâtons dans les roues… Mais je dois justement le retrouver tout à l'heure dans la salle d'entraînement pour une ou deux mises au points. J'en profiterai pour tout lui expliquer calmement et, d'une manière ou d'une autre, je réussirai à le convaincre !"


Cela n'avait pu échapper à personne, les derniers évènements avaient attisé la haine entre les deux gosses de riches. Il avaient décidé d'en finir une bonne fois pour toute. Discrètement, ils s'étaient donné rendez-vous aujourd'hui pour mettre définitivement les points sur les I… A grands coups de poings dans la gueule.
Maria jeta un coup d'œil à sa montre… Elle n'allait d'ailleurs pas devoir trop trainer.

"_ Il faut maintenant prévoir une réunion au sommet. Combien de temps te faudrait-il pour te préparer ?"

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Twikjeya Elkash

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 25 ans
Profession : Chirurgienne de génie.
Sacrificatrice surdouée.
Experte des armes blanches.
Botaniste hors pair.
Prêtresse fanatique.
Affinités : La mort, les mutants et les âmes en détresse.

Points XP : 895


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise du sang.
Type: Gamma
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Sam 20 Aoû 2011 - 16:15

Twikjeya resta silencieuse pendant une éternité. Au moins deux bonnes secondes. Parce que les mots l'avaient frappé au cœur. Elle qui n'avait jamais prêté attention aux tournures de phrases, qui adulait le passage à l'essentiel et se délectait d'une salve verbale aussi rapide que précise, se surprit à s'interroger sur leur sens réel. Parce que Maria avait prononcé quelque chose d'inhabituel. On ne faisait pas confiance à la dame des lames. On ne faisait pas confiance à une nana capable de vous disséquer en un clin d'œil, et sans manifester plus d'émotions que le commun des mortels lorsqu'ils écrasaient une mouche. On ne faisait pas confiance à celle qui vous fixait d'un regard à vous glacer l'âme. On ne faisait pas confiance à la chirurgienne démente lorsqu'elle vous allongeait sur une table d'opération et posait la main sur de multiples petites lames qui hurlaient leur soif de sang. On confiait sa vie à Twikjeya Elkash, on s'aidait de son soutien, on travaillait avec elle, mais jamais personne n'avait affirmé ainsi lui faire confiance. Même Kenjiss, au temps de sa grandeur anti humaine, n'avait pas daigné regarder sa pupille dans les yeux pour l'assurer de son entière confiance, dont il bénéficiait pourtant lui même à cette époque. Sans doute le tatoué n'en pensait il pas moins, mais tout ces trucs de tapettes et de grandes déclarations de tarlouzes mal dans leurs peau, c'était finalement de la grosse merde inutile. Et d'ailleurs, ça te dirait pas de passer dans ma chambre ce soir poulette ? Fin de citation. On ne pouvait pas vraiment compter sur le tatoué pour accorder une importance à des questions aussi futiles.

Alors oui, on pouvait dire d'une certaine façon que Twikjeya était touchée par les paroles de sa consœur, et c'était une première. Elle fit la première chose qui lui vint à l'esprit pour combler le délai clairement inhabituel qui précédait une réponse de sa part et toussota. La sombre dame ne toussotait jamais, mais choisit de ne pas s'étendre sur le sujet. Elle en avait déjà trop fait pour aujourd'hui avec des mots dont elle ne comprenait pas l'impact sur les gens normaux. La dame de glace releva la tête au bout de quelques secondes, retrouvant son assurance un instant perdue.


Il est évident que je te préviendrais si je m'attaque à la Confrérie directement... Pour le reste, tu as entièrement raison, bien que je ne crois pas Gray assez puissant ici pour réellement interférer avec nos plans.

Oleg et ses mercenaires m'assisteront dans les éliminations, j'ai déjà travaillé avec eux.


Je suis déjà prête. Évidement... J'ai également réglé quelques détails avec Emmett. Ce soir, la Confrérie entière se réunira pour un dîner dans la grande salle à manger. Une façon de célébrer la nouvelle direction, mais également de resserrer les liens quelques peu distendus ces derniers mois. Tous les élèves et adultes y seront conviés. Les élèves devraient apprécier la nourriture et l'alcool mit à leur disposition.

Il avait toutefois fallut toute la patience et la dextérité d'Emmett pour convaincre Twikjeya de passer commande pour de la bibine en quantités décentes. La chirurgienne peinait visiblement à comprendre qu'une bande d'adolescents n'avaient que faire des mets les plus succulents qu'ils dégustaient lorsqu'il s'agissait d'un dîner trop has been avec les profs. En revanche, avec deux grammes dans le sang, on louerait les responsables.

Twikjeya posa sa tasse désormais vide sur le banc en pierre et fronça les sourcils lorsqu'un vent toujours plus froid se leva, à croire que quelqu'un là haut désapprouvait ces messes basses. Elle observa un instant sa consœur, ouvrit la bouche puis la referma, avant de finalement reprendre la parole.

Maria... Soit prudente avec Daniel. Il est assez puissant pour t'éliminer, bien que je ne le lui pardonnerais pas.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Sam 27 Aoû 2011 - 0:13

Maria se mordit l'intérieur de la joue en grimaçant… Voilà qui expliquait tout… Aïe !

Juste avant le déjeuner, alors qu'elle rentrait de plusieurs heures de lourdeurs administratives chez un notaire de Vancouver, Maria s'était retrouvée, à la grille de la Confrérie, nez à nez avec un chauffeur-livreur aux allures de porc-épic mal embouché.
Il s'apprêtait à sonner, elle l'avait intercepté avec une pointe de dégoût et un sourire jaune.
Il était hors de question que ce type au crâne brillant, bedonnant, mal rasé, le mégot de gitane en équilibre sur sa lèvre inférieure crevassée - que des caractéristiques inferior, soit dit en passant - puisse souiller de son doigt ne serait-ce que la sonnette de la Confrérie !
Il lui avait expliqué qu'il apportait une commande : une cargaison entière de packs de bières aromatisées à la tequila.
Dubitative, Maria avait déchiffré, les sourcils froncés, le nom inscrit sur l'en-tête du bon de commande crasseux et avait réussi à retenir un gloussement.
L'ange de la mort aurait passé commande d'une trentaine de cartons de boissons alcoolisées pour adolescents ? Et pourquoi pas la collection complète des films de Steven Seagal ?

C'était une farce, évidemment, et les élèves qui l'avaient élaboré, même s'ils méritaient tout son respect, risquaient de souffrir de mille morts si Twikjeya avait vent de cette usurpation d'identité !
Maria paya donc de sa poche la commande et supplia le chauffeur de la faire disparaître, quitte à la garder pour lui… Et pour cela, elle donna même quelques piécettes en plus !

Maintenant que la vérité lui avait été révélée, l'attendaient quelques heures pénibles de discussions holophoniques. Non seulement pour rattraper son erreur (en espérant que le chauffeur ne soit pas garé dans le premier chemin de terre rencontré pour s'enquiller toutes ces bouteilles miraculeusement tombées du ciel mais aussi pour soutirer les autorisations des quelques parents susceptibles d'être gênés que leurs ados puissent consommer de l'alcool avec la complicité des professeurs.
Ç'allait être sa première vraie mission de vernissage de la façade de la Confrérie Moderne !

Mais avant tout cela… Il fallait qu'elle se charge de l'héritier Gray.

Elle se leva et afficha un sourire confiant à Twikjeya.

"_ Aucun problème, répondit-elle sur un ton rassurant, qu'est-ce que tu vas imaginer ? On va juste discuter, fermement, certes, mais avant tout raisonnablement… On n'est plus au stade des chamailleries de cours de récré !"

Personne ne devait connaître la réelle nature de leur rendez-vous. Ils ne voulaient voir personne intervenir… Deux mutants entreraient dans la salle d'entraînement, un seul en ressortirait.
Elle s'éloigna de quelques pas.

"_ Bon, j'ai deux-trois choses à organiser pour ce soir… Et puis, il faut que je prépare la conférence de presse à venir."

Elle lança un petit clin d'œil accompagné d'un sourire complice à Twikjeya et partit en direction du manoir.

Une fois hors de vue, elle saisit le pendentif électronique de son collier et écrivit un court message à l'adresse de Daniel.
"Je suis prête. J'arrive !"

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Twikjeya Elkash

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 25 ans
Profession : Chirurgienne de génie.
Sacrificatrice surdouée.
Experte des armes blanches.
Botaniste hors pair.
Prêtresse fanatique.
Affinités : La mort, les mutants et les âmes en détresse.

Points XP : 895


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise du sang.
Type: Gamma
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc... Mar 30 Aoû 2011 - 21:07

Twikjeya était loin d'être dupe des manigances de Maria. Si la porte parole escomptait bien convaincre Daniel «d'une façon ou d'une autre », les issues dramatiques étaient à prendre en compte. Dans le langage de la chirurgienne, rallier des gens à une idées pouvait se faire de bien des façons différentes, mais elle préférait généralement justifier les moyens par la fin... Et Maria était loin de faire dans la dentelle lorsqu'il s'agissait de forcer la main à quelqu'un, en témoignaient les disparitions mystérieuses de plusieurs flacons de cocaïne ces derniers temps. En d'autre termes, si la sombre dame hocha lentement la tête lorsque sa consœur tenta de la rassurer, elle n'en jura pas moins de faire un petit tour par la salle d'entrainement -soit dit en passant, pourquoi pareil endroit pour une discussion?- au cas où Maria ou Daniel disparaissaient un peu trop longtemps. Elle n'avait désormais plus de temps à perdre avec d'autres funérailles, et si la porte parole Confrériste n'était pas en état de rassurer son papounet de russe quant à sa sécurité dans la bâtisse, ce n'était certainement pas l'ange de la mort qui allait rassurer le brave homme grâce à ses œillades chaleureuses et ses tournures de phrases enjouées.

Twikjeya se serait peut être moins empressée à veiller sur sa consœur si celle si ne l'avait gratifiée d'un de ces éternels et énigmatiques clins d'œils. Ce qui, chez la chirurgienne, était synonyme de troubles de la vision, était visiblement autrement plus sous entendant chez les individus normaux, mais elle ne saisissait guère l'étendue de ce geste. Twikjeya se serait en revanche totalement désintéressé du sort de Maria si elle avait su que la jeune femme, probablement embrigadée par une quelconque agence liberticide de répression gouvernementale vouée au respect des bonnes moeurs chez les adolescents et à l'éradication totale du genre spiritueux dans les veines de ces chers têtes blondes, s'était empressée de renvoyer les commandes qu'elle même avait, à grand peine et en dépit de toutes ses notions de médecines sur la cirrhose du foie, commandé à ses frais.

En d'autres termes, c'était deux jeunes femmes tout à fait inconscientes des lubies de l'autre qui se séparèrent alors que le ciel de Vancouver virait au gris orageux, comme si un cadavre à peine faisandé avait décidé de sortir de sa joyeuse retraite au fin fond des enfers en compagnie des pires succubes des environs pour leur faire tomber le ciel sur la tête, probablement pour exprimer son mécontentent quant à l'attitude irrespectueuses de ses ex subordonnées qui dilapidaient son leg sans la moindre arrière pensée.


A ce soir.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [RP] Aux fins fonds du parc...

Revenir en haut Aller en bas

[RP] Aux fins fonds du parc...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Dans les fins fonds des tréfonds des bas-fonds
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» La Suisse débloque les fonds de Jean-Claude Duvalier
» Haiti-Politique :Fonds national d’éducation : illégale, la méthode utilisée
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Canada : Vancouver et Environs~ :: -Ville de Langley : La Confrérie Moderne- :: -Hall/Extérieur-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit