Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (mars/avril/mai 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie--
-- IRL (NOVEMBRE 2016) : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[RP] Quand il faut y aller...il faut y aller !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Elie Powell

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Phénix
Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 27 ans
Profession : Professeur de Sciences
Affinités : Virginie Parish
Points XP : 380


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Pyrokinésie
Type: Alpha
Niveau: 2

MessageSujet: [RP] Quand il faut y aller...il faut y aller ! Mer 27 Fév 2013 - 1:42

Quelques jours à peine s’étaient écoulés depuis l’échange qu’elle avait eu avec Virginie. Elle s’était encore interrogée sur le bien fondé de son action mais finalement, après maintes réflexions, elle avait pris sa décision. Elle n’était toujours pas certaine d’avoir le droit d’interférer dans la vie de June, même si d’un certain point de vue, cela aurait également un impact dans sa vie, mais elle restait persuadée qu’il s’agissait de la meilleure alternative. Il valait mieux que ce soit elle qui le lui annonce, avant qu’elle ne l’apprenne d’une autre manière, beaucoup moins… douce.

C’est donc avec un nœud dans le ventre mais malgré tout décidée que la jeune femme prit la direction de l’Institut. Le trajet en moto jusqu’au manoir ne lui prit pas plus d’une demi-heure mais elle prit soin de vérifier plusieurs fois qu’elle n’était pas suivie, cela en empruntant un chemin un peu plus long qu’elle avait découvert lors de l’une de ses ballades. Cela lui permit également de réfléchir sur la manière dont elle aborderait les choses. La disparition récente du leader confrériste rendait sans doute le moment inopportun. Elle se douta que les nerfs de la jeune femme devaient encore être à fleur de peau, surtout si elle ne parvenait pas à dormir correctement à cause de son fils.

Elle s’arrêta à une centaine de mètres de la bâtisse et continua le reste du chemin à pied. Lorsqu’elle arriva devant la grille, elle hésita. Elle n’aperçut personne. Il n’était pas encore trop tard pour faire demi-tour

"Resaisis-toi, ma vieille ! Au mieux, elle t’accueillera avec plaisir, au pire, elle t’enverra promener et te rayera de sa vie !"

Ce qui n’était pas vraiment encourageant, ni le but de sa visite. Si la mutante avait prit son courage à deux mains, c’était justement pour avoir une petite chance d’y entrer…

Elle inspira encore une fois et se lança à l’assaut du manoir. Ce n’était pas la première fois qu’elle se rendait jusqu’à l’Institut, elle avait déjà effectué plusieurs filatures qui l’avaient amenée jusqu’ici, mais c’était en revanche la première fois qu’elle allait y pénétrer. Tandis qu’elle avançait dans l’allée de graviers, elle regarda autour d’elle et aperçut un bout du parc qui bordait la bâtisse. C’était un bel endroit… La jeune femme secoua vivement la tête. Il n’était pas question de poser ses valises ici. Elle aurait trop l’impression de s’imposer en plus de les mettre en danger !

Alors qu’elle n’était plus qu’à quelques mètres de la porte, elle prit son communicateur et prévint Virginie de son arrivée. Si les choses tournaient mal, elle aurait au moins un atout dans sa manche pour prouver que ses intentions demeuraient honorables et sans animosité aucune envers l’humaine. A vrai dire, c’était même tout le contraire. Elle ne voulait que son bien. Le tout serait de le lui faire comprendre et surtout accepter. Et si elle était aussi bornée qu’on ne le disait, cela ne s’annonçait pas évident du tout !

Elle s’apprêta à sonner lorsqu’elle crut percevoir une vague silhouette sur sa gauche, à l’entrée du parc et elle suspendit son geste, méfiante. Il était impossible qu’on l’ai suivie jusqu’ici, elle s’en était assurée –et puis, elle supposa qu’on n’entrait pas non plus dans l’Institut comme dans un moulin- mais malgré tout, la prudence restait mère de sûreté. Aussi s’écarta-t-elle légèrement de la porte pour scruter le moindre mouvement suspect entre les arbres…

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shark Padden

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Shark
Race : Mutant
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 32 ans
Profession : Ancien Docker
Affinités : Avec l'Institut

Points XP : 59


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Animorphose - requin
Type: Alpha
Niveau: 1

MessageSujet: Re: [RP] Quand il faut y aller...il faut y aller ! Mer 27 Fév 2013 - 3:05

La journée est pour le moins agréable, l'air frais et sec malgré un temps livré à la grisaille, la célèbre météo anglaise n'a rien à envier à sa réputation. Plutôt en retrait jusque là, Shark n'avait pris part a aucune histoire concernant le Nouvel Institut jusque là, se concentrant sur la protection de ses cadets et son travail à l’extérieur.
Il faut dire qu’a vu de son gabarit, le bonhomme à sa place tout indiquée dans les Tilbury Docks dont il est revenu il n'y a pas si longtemps. Bosser de quart tôt le matin ce n'est vraiment pas pour lui, ça le met de travers pour le reste de sa journée, un caractère docile mais bien trempé si l'on s'amuse à le titiller quand il ne faut pas.
Pour se détendre, il profite du parc et de sa tranquillité sous l'arche squelettique des vieux chênes massifs qui peuplent le sous-bois. L'hiver a particulièrement été rude cette année mais la végétation reprends petit à petit ses droits sur la froideur de la saison, en atteste les premières poussent de fleurs qui bientôt habiteront les parterres, parfumant l'air.

Se promenant au gré de ses envies dans un silence presque pesant, les semelles de ses rangers brisants de vieilles brindilles tombées au sol, le Squale n'a aucun mal à distinguer le bruit lointain d' un véhicule, un moto peut être? Quelqu'un semble rejoindre l'Institut par la route principale, même s'il ne s'occupe pas des affaires courantes, Marcus n'est pas sourd ,ni aveugle pour autant. Il n'a pas entendu parler de visite prévue ici, tout le monde vaque à ses occupations au sein du manoir alors qui peut bien se présenter à cette heure de la journée en plein cours?
Le Squale continue sa promenade tout en cherchant un point d'observation discret pour voir le visiteur, avançant à l'orée du bois, sa grande carcasse dissimulée derriere le tronc épais d'un arbre.
Plus un bruit de son côté, seul le vacarme du moteur quatre temps de la moto qui s'arrête à la limite du domaine puis des bruits de pas qui approchent, faisant crisser les graviers de la cour intérieure.

Seul l'air qu'il expire, se condensant avec l'air ambiant, peut trahir sa présence. Le géant grince des dents en voyants que de son poste d'observation, en fait il n'a accès à rien de ce qui se passe devant l'ancienne bâtisse, ni qui vient d'arriver.
C'est donc aussi furtivement que sa carrure lui permet qu'il rejoint l'abri d'un autre tronc d'arbre, risquant un coup d’œil pour voir qu'une femme se tenait là, une femme qu'il ne connait pas.
Sa tentative de discrétion semble avoir failli car déjà elle portait son regard dans sa direction.
*Fais suer!*
Les yeux en l'air, il priait intérieurement s'être trompé, juste pour avoir le temps d'observer plus avant la visiteuse sans avoir à établir de contact sociaux. Comment ça asocial, bien sur que non!

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elie Powell

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Phénix
Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 27 ans
Profession : Professeur de Sciences
Affinités : Virginie Parish
Points XP : 380


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Pyrokinésie
Type: Alpha
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [RP] Quand il faut y aller...il faut y aller ! Ven 1 Mar 2013 - 23:50

Cette fois, elle en était certaine, elle avait bel et bien aperçu une silhouette entre les arbres ! Instinctivement et parce qu’elle avait passé les derniers jours sur le qui-vive, ses muscles se tendirent, prêts à réagir en cas de besoin. Et pour une fois, elle se félicita de ne pas avoir mis ses gants. Elle se recula davantage de la porte d’entrée et scruta le parc devant elle. C’est ainsi qu’elle perçut encore un faible mouvement. Qui que ce soit qui se trouvait derrière les arbres, manifestement, cette personne essayait de se faire discrète. En vain. Elie savait désormais qu’elle n’était pas seule.

Mais si cette personne était dotée de mauvaises intentions, pourquoi prenait-elle la peine de se dissimuler ? Ca ne tenait pas debout comme histoire. Elie abaissa d’un cran son niveau de paranoïa. Ce n’était pas quelqu’un qui la suivait. Il devait s’agit d’un pensionnaire. La mutante fut prise d’une inspiration soudaine. Elle pouvait toujours lui demander si une certaine personne prénommée June était présente dans la bâtisse. Car si ce n’était pas le cas, elle aurait encore l’opportunité de faire demi-tour et de repousser sa visite à une date ultérieure, et cela à son insu. Ce qui ne ferait que repousser encore le jour de la rencontre tant redoutée.

Elie avait pris sa décision. Elle délaissa la porte et redescendit les escaliers avant de prendre la direction du parc, d’un air décidé, le pas assuré. Si la personne qu’elle était certaine d’avoir entraperçut faisait bel et bien partie de l’Institut, elle n’avait à priori aucune raison de se sentir menacée, non ?

Elle arriva à quelques mètres des arbres où elle suspectait une présence et s’arrêta. Elle hésita. Si la présence de la sous-directrice de la Lib’Corp entre les murs de l’Institut –et surtout les raisons précises- relevait encore du secret de polichinelle –du moins un secret limité à l’enceinte de l’Institut-, il n’était peut-être pas très prudent de demander à un inconnu la confirmation de sa présence. Cela dit, l’inconnu n’en savait peut-être rien. Et si elle utilisait son surnom, elle diminuerait les risques, n’est-ce pas ?

Elie se racla la gorge. Elle avait pris sa décision

"Excusez-moi… je ne voudrais pas vous déranger mais je vous ai vu depuis l’entrée du bâtiment et euh… est-ce que vous pourriez éventuellement me renseigner ?"

D’autant que Virginie n’avait toujours pas répondu à son message. Peut-être n’était-elle pas présente au manoir… Ce serait bien sa veine ! Mais avant de pester, Elie se souvint qu’elle lui avait demandé de ne surtout pas prévenir de son arrivée. Elle ne pouvait donc pas lui en vouloir si l’adolescente vaquait à ses occupations ailleurs en cette belle matinée…

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shark Padden

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Shark
Race : Mutant
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 32 ans
Profession : Ancien Docker
Affinités : Avec l'Institut

Points XP : 59


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Animorphose - requin
Type: Alpha
Niveau: 1

MessageSujet: Re: [RP] Quand il faut y aller...il faut y aller ! Sam 2 Mar 2013 - 4:19

Clairement pris la main dans le sac, Marcus n'a d'autre choix que de quitter sa cachette précaire pour faire face à l'inconnu. Il n'était pas spécialement d'humeur à faire des rencontres à l'instant présent, la fatigue de sa nuit de labeur ne le mettant pas dans de bonnes disposition. Cependant, notre homme a reçu un minimum d'éducation, se décidant à se montrer aussi coopératif et poli que le requiert la vie en société.
A l'heure actuel, Shark est le seul être au monde à posséder les traits qui font de lui, un monstre, aux yeux de le majorité des gens. Une mutation qu'il ne peut que difficilement cacher, chose qu'il s'emploie à faire en se décollant du tronc d'arbre d'un mouvement des hanches.
C’était bien la première fois depuis son arrivée à l'Institut, qu'il devait cacher ses traits dans l'enceinte de ce refuge, le but n'était pas non plus d'effrayer les visiteurs mais en guise d'hôtesse d'accueil on a vu mieux quand même.

Son immense carcasse pivote pour apparaitre entièrement aux yeux de l'inconnu, une lourde écharpe noir lui cache le bas du visage et la capuche de son vieux hoodie crasseux puant le poisson à quinze kilomètres à la rond couvrait sa tête. Cet artifice fait main ne laissait donc à disposition que deux orbes dorées sur fond noir, sans pupilles où brille constamment une lueur étrange et animal malgré le bon vouloir de leur propriétaire.
On distingue peu ou presque, la peau bleutée qui s'échappe des morceaux de tissus qui viennent masquer les traits anguleux et massifs du jeune dockers.
A travers les mailles de l'écharpe, s'échappe la vapeur de sa respiration, calme, mesurée. C'est une belle journée vraiment.

"Bonjour"
Consent-il enfin à répondre, la moindre des politesses en somme. Une voix caverneuse et totalement neutre résonne dans le petit sous-bois déserté par la faune et la flore, l'hiver mordant l'ayant chassé.
Le Squale se sent comme épié, traversé de l’intérieur, il sent comme une sorte de méfiance à son égard. En même temps, à jouer à cache-cache dans les arbres, l'approche n'était vraiment bien choisie pour faire connaissance.
"Desolé pour le comportement, je ne voulais pas vous faire peur. J'peux essayer de vous aider"
Ses mains s'enfoncent un peu plus dans son perfecto de cuir noir ouvert sur un vieux pull à capuche délavé au couleur d'un obscur groupe de métal Canadien. L'allure du bonhomme ne démontre aucune agressivité, ni hostilité, ce qui se ressent dans le ton de ses paroles qui possèdent un accent irlandais assez prononcé. La dernière chose qui lui reste de sa vie passée parmis les humains pures souches.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elie Powell

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Phénix
Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 27 ans
Profession : Professeur de Sciences
Affinités : Virginie Parish
Points XP : 380


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Pyrokinésie
Type: Alpha
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [RP] Quand il faut y aller...il faut y aller ! Mar 5 Mar 2013 - 0:15

Eh ben… on ne peut pas vraiment dire qu’il était très causant le bonhomme ! Elie détailla l’allure assez étrange de son interlocuteur. Visiblement, il faisait tout son possible pour cacher quelque chose. Sa mutation peut-être ? S’il était assez bien camouflé sous son sweat et sa capuche, la mutante aperçut néanmoins une paire d’yeux un peu trop oranges pour pouvoir être considérée comme ‘normale’. Elle pensa également qu’en matière de personne déléguée à l’accueil, on pouvait faire mieux. Néanmoins, il ne devait pas s’en faire. Si l’on en croyait la rumeur, il y avait encore pire à l’Institut…

Elie n’était pas du genre à juger les gens sur les apparences, aussi s’avança-t-elle, main tendue vers son interlocuteur

"Bonjour ! Je m’appelle…"

Avant de suspendre son geste et de se raviser en vitesse, juste le temps de se rendre compte qu’elle n’avait pas de gant.

"… Elie" termina-t-elle, un peu gênée que sa spontanéité naturelle fut interrompue par un ‘détail technique’

La jeune mutante se maudit intérieurement et se justifia, afin que l’homme devant elle n’interprète pas mal sa rétractation

"Ne le prenez pas mal, s’excusa-t-elle en remettant sa main dans sa poche, je souhaite simplement vous éviter d’éventuels désagréments"

Ce serait quand même pas de chance si elle en venait à cramer par inadvertance la main de cet homme, alors qu’ils se rencontraient à peine et qu’ils étaient tout deux dotés d’intentions à première vue pacifiques. La jeune femme se racla la gorge et tenta d’instaurer un ton de conversation normale, pour faire oublier le léger malentendu. Et surtout avoir le renseignement qu’elle désirait

"Savez-vous si une personne du nom de June se trouve à l’Institut aujourd’hui ?" Pas d'identité complète, juste un surnom. Par mesure de précaution

Elle avait hésité sur les mots à employer. Résider venait à dire qu’elle n’en était pas sûre, alors qu’elle savait parfaitement que l’humaine s’y trouvait depuis au moins un mois. En cas de suspicion éventuelle de la part de l’homme, elle pourrait au moins affirmer que June était à l’Institut, elle désirait seulement savoir si elle s’y trouvait maintenant. Afin de pouvoir lui parler.


........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shark Padden

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Shark
Race : Mutant
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 32 ans
Profession : Ancien Docker
Affinités : Avec l'Institut

Points XP : 59


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Animorphose - requin
Type: Alpha
Niveau: 1

MessageSujet: Re: [RP] Quand il faut y aller...il faut y aller ! Jeu 7 Mar 2013 - 13:40

Le grand échassier sortit une main à la peau bleutée et caleuse quand son interlocutrice vint le saluer. C'est avec une certaine politesse qu'il allait la serrer mais au dernier moment la jeune femme se ravise. Si ses yeux pouvaient exprimer les sentiments à l'instant présent, cela aurait été de la surprise, peut être même de l'incompréhension. Dans ses souvenirs, il se rappelait qu'une autre Mutante ne pouvait avoir de contact humain au risque de tuer la personne rencontrée. Il pencha la tête sur le côté, décortiquant son comportement et enfonçant dans les poches de son perfecto, sa main. Pas un mot, rien ne trahissait l'affront dont il venait d'être victime, à vrai dire, il en a vu d'autre.

Les explications ne tardèrent pas à tomber, il avait vu juste, une mutante. L'écharpe qui couvrait le bas de son visage tomba sur son cou et la capuche de son hoodie renversé en arrière. Alors Elie put voir dans son ensemble, la masse qui se tenait devant elle. Outre les yeux étranges et sans paupières, des fentes brachiales striaient son visage sur chaque paumettes remontant jusqu'au tempes, une peau bleu et blanche par endroit, là où la peau est plus fine. Furtivement, Elie peut voir des dents acérées quand Marcus s'expriment, aussi peu loquace soit-il.
A l’intérieur du manoir, c'était la fin des cours, on pouvaient entendre le brouhaha qui envahit subitement les couloirs le temps que les élèves rejoignent leur classes pour le cours suivant. Le bonhomme lève le nez en l'air en direction des immenses fenêtres qui habitent la façade de l'ancienne demeure, voyant des ombres furtives courir pour ne pas arriver en retard.

Cinq minutes, peut-être dix et puis plus rien, les voila d'une certaine manière, seuls.
- Je m'appelle...Shark.
Il émit une petite pause dans sa présentation, devait-il dévoiler sa véritable identité à une inconnue ou alors opter pour la sécurité. On apprend à être méfiant quand on évolue dans les eaux troubles de la vie d'un mutant et il choisit donc la deuxième possibilité.
- Enchantée Elie. Ne vous excusez pas pour ça, j'en ai vu bien d'autres pour m'offusquer si facilement.
Il faisait en effet référence à cette apparence qu'il ne peut cacher qu'avec une capuche, une écharpe et des lunettes. Campé fermement sur ses appuis, Marcus se détendit, alors la visiteuse semblait être une habituée ou tout du moins une connaissance de l'institut.
- Oui je crois qu'elle est là. Je reviens seulement du travail, mais je suppose qu'elle n'a pas bouger du Manoir, il n'y a rien de prévu ces temps-ci comme sortie "pédagogiques". Pourquoi la cherchez vous?

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elie Powell

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Phénix
Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 27 ans
Profession : Professeur de Sciences
Affinités : Virginie Parish
Points XP : 380


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Pyrokinésie
Type: Alpha
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [RP] Quand il faut y aller...il faut y aller ! Ven 22 Mar 2013 - 0:23

Elie sourit en écoutant le mutant devant elle. Elle imaginait en effet très mal June en sortie scolaire actuellement. Elle fut également rassurée lorsque celui-ci ne s’offusqua pas de son brusque retrait. Il avait du comprendre que son geste n’était pas particulièrement dirigé contre lui. Et tout en parlant, la mutante remit ses gants afin d’éviter d’autres situations gênantes par la suite.

Elle eut bientôt elle aussi la confirmation que son interlocuteur était porteur du gène X lorsqu’elle aperçut sa peau bleutée. Ses yeux l’avaient intriguée, ses « branchies » et ses dents, aperçues tandis qu’il lui parlait, le lui confirmaient. Malgré l’allure plutôt inattendue du mutant, Elie ne recula pas. Certes, ce n’était pas tous les jours qu’on rencontrait un homme… requin ? Elle n’était pas certaine que ce soit réellement cela comme mutation, mais c’est la comparaison la plus probable qui lui venait à l’esprit. Pour autant, la jeune femme ne se sentait pas menacée, alors pourquoi vouloir mettre de la distance entre elle et Shark ? Le mutant venait de se présenter. Elie sourit. Et se promit de ne plus jamais pester contre ses gants qu’elle trouvait gênants. Il y avait encore des mutations pires que la sienne à dissimuler. Son regard croisa celui orangé de Shark. Le plus étonnant n’était pas encore sa couleur, mais l’absence de paupières. Le mutant ne devait pas rire tous les jours s’il voulait rester discret…

"Ravie de vous rencontrer Shark"

La mutante entendit également les éclats de voix estudiantines au loin. Elle jeta un œil au bâtiment avant de reporter son attention sur Shark. Celui-ci fit preuve d’une certaine curiosité quant à la raison de sa visite. C’était compréhensible, même si honnêtement, la jeune femme ne souhaitait pas s’attarder sur le sujet, davantage encore en présence d’inconnu. Elle n’oubliait pas ceux qu’elle tentait de fuir et qu’ils l’avaient déjà retrouvée une fois. Il fallait qu’elle la prévienne avant qu’elle ne l’apprenne d’une autre manière, sans doute beaucoup moins amicale…

"Il faut que je lui parle, dit-elle enfin. C’est important… et plutôt personnel", conclut-elle

A première vue, Shark ne semblait pas représenter un danger pour elle ni pour June, d’autant plus s’il vivait ici et que l’humaine avait rejoint l’Institut depuis déjà plusieurs semaines. Mais la mutante ne pouvait se départir d’une certaine prudence… Elle pria donc pour que le mutant ne cherche pas à satisfaire davantage sa curiosité avant de la conduire à l’humaine. Car même si elle s’était déjà rendue plusieurs fois jusqu’ici, Elie n’avait jamais franchi les murs de la bâtisse et elle doutait fortement de pouvoir s’y retrouver à l’intérieur sans un guide. Sans compter qu’elle n’avait pas spécialement envie de se retrouver face à la propriétaire des lieux sans que celle-ci ne soit avertie de sa présence, elle doutait de pouvoir lui tenir tête très longtemps et en sortir indemne… D’après ce qu’il se racontait, elle pouvait se montrer redoutable. Mais il ne s’agissait que de rumeurs, n’est-ce pas ?

"Est-ce que vous pourriez m’emmener la voir ?"
demanda finalement Elie avant qu’elle ne change d’avis et perde tout courage de le faire.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shark Padden

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Shark
Race : Mutant
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 32 ans
Profession : Ancien Docker
Affinités : Avec l'Institut

Points XP : 59


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Animorphose - requin
Type: Alpha
Niveau: 1

MessageSujet: Re: [RP] Quand il faut y aller...il faut y aller ! Sam 23 Mar 2013 - 13:15

Son apparence ne suscita pas de dégout, ni de surprise mais plutôt de l'intrigue du côté de la jeune femme quand il se montrait enfin à visage découvert. Ce même visage qui n'a pas toujours été perçue de la meilleure des manière car combien de fois on lui envoya à la face d'aller dans un cirque de monstre. Monstre, oui c'est cela, on le voyait comme un monstre à l'instar de la créature avec qui il partage ses gênes. Mangeurs d'hommes, prédateurs, tellement de préjugés qui le secoua dans sa jeunesse cependant il pouvait se défendre lui!
Voilà, tout est dit, plus de secret, ni pour l'un, ni pour l'autre. A quoi cela servirait pour une simple visite de courtoisie, du moins de son point de vue. Shark n'a jamais été aussi méfiant que depuis les derniers évènements qui ont secoué la planète et même devant une personne qui présente la même "malédiction" que lui, il ne sait pas sur quel pied danser. Et si c'était une taupe? Les humains sont capables de tellement de chose pour détruire ce qui les effraie.

L'ambiance n'est pas à la paranoia, le dialogue est cordiale, détendu et cette Elie ne présente à première vue pas de danger mais il l'aurait à l’œil entre les murs de l'institut.
- Nous allons tâcher de la trouver Mademoiselle, je ne l'ai pas encore vue de la journée.
Il lui ouvre le chemin vers l'entrée du manoir, la laissant passer devant lui en prenant soin de lui ouvrir la porte en haut de la volée de marche.
L'endroit baigne dans un calme olympien, quelques éclats de voix à l'étage retentissement pour s'évanouir aussitôt dans l'ambiance studieuse qui règne dans les lieux.
- Pardonnez ma curiosité, mais vous, c'est quoi votre....problème?

Certains voyait leur mutation comme une bénédiction mais Shark ne fait pas partit de ceux là à l'évidence.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elie Powell

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Phénix
Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 27 ans
Profession : Professeur de Sciences
Affinités : Virginie Parish
Points XP : 380


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Pyrokinésie
Type: Alpha
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [RP] Quand il faut y aller...il faut y aller ! Mar 16 Avr 2013 - 1:54

Le mutant s’exécuta sans en demander davantage mais il n’en négligeait pas pour autant les règles de sécurité en la laissant passer devant lui pour rejoindre l’Institut. Loin d’être stupide, Elie comprit qu’il désirait garder un œil sur elle. Mais elle s’en moqua bien, elle n’avait en effet rien à cacher. Plus exactement, elle n’aurait bientôt plus rien à cacher, une fois son petit secret révélé.

Alors qu’ils pénétrèrent dans la bâtisse, Elie ne put s’empêcher d’admirer l’architecture des lieux. En effet, elle nota que le Nouvel Institut ne manquait pas de cachet. On y sentait une ambiance à l’ancienne, avec les murs du hall recouvert de lambris de bois et ce ne fut pas pour lui déplaire. La mutante trouvait que la plupart des bâtiments de la ville, nés de l’architecture moderne au design épuré, manquait singulièrement de caractère et ne donnait qu’une vague impression d’insipidité et d’une morne uniformité.

Quelques éclats de voix retentirent dans un couloir au dessus de leur tête mais elle n’y prêta pas attention. Au fur et à mesure qu’ils avançaient, elle sentait un nœud se créer au fond de son estomac. Elle n’était plus certaine d’avoir fait le bon choix… A moins qu’elle ne redoute la réaction de celle qu’elle s’était efforcée de protéger au fil des mois mais qu’elle ne connaissait finalement pas, malgré… Quelle ironie du sort !

Perdue dans ses pensées, elle n’entendit pas tout de suite la question de son guide. Elie releva la tête distraitement

"Hum ? Un problème ?"

Elle ne saisit pas immédiatement le sens de la question, jusqu’à ce que son regard se pose sur ses gants.

" Oh… vous voulez dire ce genre de problème… "

Etait-ce bien prudent de dévoiler ses talents –ou plutôt sa dangerosité ambulante due à son manque de maitrise – à un étranger alors qu’elle s’efforçait d’habitude de le cacher ? La mutante haussa les épaules et se trouva stupide, si elle ne pouvait pas parler librement de sa mutation au sein même de l’Institut, elle ne pourrait le faire nulle part ailleurs. Un léger sourire se dessina sur son visage, il se voulait teinté d’optimisme.

"Disons que je suis parfois beaucoup plus chaleureuse que je ne le voudrais… et j’ai la chance de n’avoir jamais mon café froid… "

Présentée sous cet angle, elle espérait que sa relation au feu paraitrait moins effrayante. Parce que très franchement, ça devait pas être très rassurant d’avoir à côté de vous une personne capable de vous cramer le bras au lieu de vous serrer la main, non ?

Quoique discuter avec un homme-requin… finalement, la mutante n’aurait su dire quel était le plus intimidant. Elle risqua un coup d’œil à son guide

"Je suppose que la vôtre a du vous apporter son lot de contrariétés également ?"

Quel sens de la déduction ! Évidemment que se promener avec toutes les caractéristiques d’un requin greffées sur le visage, ça devait être facile à vivre tous les jours ! La mutante tenta alors de détourner la conversation, pour faire oublier sa bourde

"Ca fait longtemps que vous êtes ici ? "


Edit :

Citation :
HJ : Février 2014 : Considéré comme clos, au vu du non-retour de Shark et de la suite du RP, entamée avec Virginie

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [RP] Quand il faut y aller...il faut y aller !

Revenir en haut Aller en bas

[RP] Quand il faut y aller...il faut y aller !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Nous nous y reprendrons à deux fois avant d'aller danser (Haley) - Terminé
» Quand tu éclabousses un canon, faut dire oups + Jaeder
» Isabelle & Tyler ? Quand faut y aller... [Flashback]
» Quand la mémoire vous fait défaut [Isabeau]
» Il faut rire de la mort ! Surtout quand c'est les autres |Ulrich|
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Angleterre : Londres et Environs~ :: -Comté de l'Essex : Le Nouvel Institut- :: -Hall/Extérieur-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Science-Fiction