Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (mars/avril/mai 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie--
-- IRL (NOVEMBRE 2016) : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[RP] Pour la dernière fois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Léa McLane

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Aucun
Race : Mutante
Clan : L'Institut
Age du perso : 16 ans
Profession : Elève - Baby-sitter occasionnelle
Affinités : 'Cause you're like a mother for me

June : Elle habite l'appartement à coté du mien. Depuis la mort de maman, on est devenue très proches elle et moi.

'Cause you're the first friend I ever had

Virginie Parish : Assistante de June, on s'est rencontrées par elle et on est très bonnes amies.
Points XP : 50


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Guérison et Détection de Mutants
Type: Alpha
Niveau: 0

MessageSujet: [RP] Pour la dernière fois... Ven 26 Avr 2013 - 16:26

Cela faisait environ deux mois que Léa n’avait pour ainsi dire pas mis les pieds hors de l’Institut. Il était vrai qu’elle vivait et étudiait désormais dans ce manoir, où tous ses amis se trouvaient aussi. Il était vrai également que l’endroit était grand, assez pour qu’elle ne soit pas encore parvenue à en faire le tour, et disposait de surcroît d’un parc dans lesquels on pouvait même trouver quelques arbres à l’ombre desquels il ferait sans doute bon s’allonger d’ici quelques mois, lorsque le temps se serait encore un peu réchauffé. En somme, l’endroit était parfait.
Mais il était tout de même temps qu’elle se décide à rentrer, au moins une dernière fois. Elle devait aller récupérer les affaires qui dormaient toujours dans son appartement de Lewisham Street. Il était aussi grand temps qu’elle ait une petite discussion avec son père. Elle ne savait pas encore exactement ce qu’elle allait lui dire. C’est-à-dire qu’elle ne savait pas tout à fait si elle voulait ne plus jamais le revoir, ou juste garder ses distances. Cela dépendait sans doute grandement de la réaction qu’il aurait lorsqu’elle lui expliquerait qu’elle était une mutante, qu’elle avait rejoint l’Institut, et qu’il allait devoir commencer à se débrouiller tout seul parce qu’elle ne serait plus là pour régler les problèmes les plus banals du quotidien. Tout cela, évidemment, à supposer qu’il soit là, et en était de parler. Elle avait choisi un horaire sans trop de risques, mais on ne pouvait jamais savoir à l’avance, avec lui.
Mais s’ils ne pouvaient pas avoir cette discussion aujourd’hui, ils ne l’auraient jamais, c’était tout réfléchi. Elle allait rentrer, prendre ses affaires, et si c’était possible, ils parleraient. Sinon, elle ne lui laisserait pas de seconde chance, et ils sortiraient définitivement de la vie l’un de l’autre.

Une fois assise dans le train de quinze heures trois – il en passait un toutes les cinq minutes qui reliait Londres à une autre grande ville de la région en passant entre autres par un petit village proche de l’Institut qu’elle avait rejoint en vélo, elle envoya un message à June.


* Salut, June.
Je dois retourner à l’appart. Tout se passera bien, je ne serais pas longue, je veux juste récupérer quelques affaires et essayer de parler à mon père.
Si quelqu’un me cherche, tu pourras leur dire que je suis partie me promener ?
Merci beaucoup!
Bise *


Si elle avait disparu sans prévenir personne, elle savait que l’on se serait mis à sa recherche, surtout dans la mesure où elle avait été témoin de l’effraction chez June. Elle aurait eu des ennuis et n’aurait pas pu faire ce qu’elle avait prévu.
D’un autre côté, Léa connaissait suffisamment June pour savoir qu’on ne pouvait rien lui cacher. Lui mentir n’aurait servi qu’à éveiller ses soupçons, et puis la jeune fille n’avait pas envie de mentir à son amie pour quelque chose d’aussi stupide. Elle savait que June comprendrait que c’était important pour elle.

Lorsque le train s’arrêta à King’s Cross, Léa prit le métro jusqu’à la station la plus proche du Saint James Park. Bien qu’elle n’ait pas fait très souvent la majeure partie du trajet, elle le connaissait assez pour savoir qu’elle n’avait aucun risque de se perdre.

Elle ne commença à hésiter qu’en arrivant au pied de l’immeuble. Cette discussion avec son père était-elle vraiment une si bonne idée ? Ne valait-il pas mieux l’appeler ? D’accord, il répondait rarement au téléphone, mais à force de patience, elle finirait bien par l’avoir, non ?
D’un autre côté, il allait bien falloir qu’elle monte, si elle voulait récupérer ses affaires un jour. Et puis, elle ne pouvait pas ne pas voir une dernière fois le lieu où sa mère avait vécu.
Léa passa de longues minutes sur le seuil, indécise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/t1336-fiche-lea-mclane#21392
June Appleby

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Race : Humaine
Clan : Indépendante, ralliée à l'Institut
Age du perso : 40 ans
Profession : Sous-directrice de la Lib'Corp
Affinités : Veuve d'un certain tatoué. A présent mère de son fils, Caleb
Points XP : 1269


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Aucun
Type: Aucun
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Pour la dernière fois... Jeu 9 Mai 2013 - 23:29

"Attends-moi là-bas, je te rejoins. Sois prudente"

June consultait le dixième dossier de la journée lorsqu’elle avait reçu le message de Léa. Elle s’était alors assurée que Caleb ne risquait pas de se réveiller durant son absence et elle avait averti Samarah qu’elle s’absentait durant quelques heures. Balayant les protestations du Cerbère tout en enfilant sa veste, elle déclara avant de s’en aller qu’elle ne pourrait pas rester toute sa vie derrière les murs de l’Institut et qu’il fallait bien qu’elle en sorte un jour. Et celui-ci était arrivé.

Elle n’en avait pas pour longtemps. Elle avait de toute façon déjà songé à retourner chez elle ne fut-ce que pour faire un état des lieux après le passage des visiteurs et y chercher quelques affaires. Et si c’était réellement dangereux pour elle, ça l’était aussi pour Léa. Sa décision était donc prise et irrévocable. Elle irait également à Londres pour rechercher Léa. Au mieux pour y récupérer l’adolescente et ses affaires, au pire pour lui porter secours. Bien qu’elle préféra ne pas penser à cette éventualité

En descendant dans le garage de l’Institut, elle avisa une voiture et une moto. L’humaine soupira en passant sa main sur la cylindrée, nostalgique. Elle n’était plus montée sur une moto depuis la mort de Kenjiss. Elle choisit finalement la voiture. Ce ne serait pas le plus rapide, mais cela lui rappellerait moins de souvenirs, encore trop douloureux pour le moment…

L’humaine gara la voiture non loin de St James Park et observa les alentours avant de s’aventurer dehors. Elle était déjà prudente avant la mort du tatoué, mais aujourd’hui, elle avait l’impression d’être devenue complètement paranoïaque. Ce qui n’était peut-être pas tout à fait faux, à bien y réfléchir. Elle traversa néanmoins le parc sans encombre. Mais elle ne s’y attarda pas inutilement. Ce lieu aussi lui rappelait encore des souvenirs qui auraient du être joyeux, alors qu’ils étaient aujourd’hui simplement tristes. C’était ici qu’elle avait annoncé au mutant qu’elle était enceinte de son fils. L’humaine ravala un sanglot et accéléra le pas. Son appartement n’était plus très loin.

Elle ne croisa personne dans les escaliers et se détendit. Sans vraiment trop savoir pourquoi, elle préférait éviter de croiser ses voisins. Même si elle ne venait pas souvent dans son appartement, ceux-ci avaient du remarquer qu’elle ne s’y était plus rendue depuis presque deux mois. Ce qui était quand même long. Et elle ne se voyait pas leur en expliquer la raison en long et en large.

Lorsqu’elle arriva à son palier, elle remarqua que la porte de son appartement n’avait pas été forcée. Ceux qui l’avaient fouillé étaient suffisamment doués pour avoir eu l’intelligence de ne pas laisser de traces derrière eux en repartant afin de ne pas alerter le voisinage… Ils étaient entrés et ensuite ressortis en toute discrétion, du moins le pensaient-ils, car Léa les avait aperçus. Et au vu de leur méthode, l’humaine était de plus en plus persuadée qu’il s’agissait du Cercle. Cela lui coutait de l’admettre mais elle n’était en effet plus en sécurité si cette organisation l’avait dans le colimateur. Qu’allait-elle bien pouvoir retrouver derrière sa porte ?

Un bruit de pas au palier supérieur attira soudain son attention. June s’aventura dans l’escalier et murmura prudemment

"Léa ? C’est toi ?"


........................................................................................................................................................................................................

-Tellement improbable qu'il a surgit sans prévenir...
Et lorsqu'il a frappé, il était déjà trop tard !
-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/independants-civils-bcgdca-f57
Léa McLane

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Aucun
Race : Mutante
Clan : L'Institut
Age du perso : 16 ans
Profession : Elève - Baby-sitter occasionnelle
Affinités : 'Cause you're like a mother for me

June : Elle habite l'appartement à coté du mien. Depuis la mort de maman, on est devenue très proches elle et moi.

'Cause you're the first friend I ever had

Virginie Parish : Assistante de June, on s'est rencontrées par elle et on est très bonnes amies.
Points XP : 50


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Guérison et Détection de Mutants
Type: Alpha
Niveau: 0

MessageSujet: Re: [RP] Pour la dernière fois... Sam 27 Juil 2013 - 16:03

Le portable de Léa sonna alors qu’elle se trouvait toujours dans le métro. Elle devina sans mal que l’expéditeur n’était autre que June, mais jugea préférable d’attendre pour lire son message. Les vols à l’arraché étaient fréquents dans une grande ville telle que Londres, et Léa était bien trop maligne pour sortir son téléphone dans une rame bondée.
Elle attendit donc d’être arrivée dans l’immeuble pour lire, rapidement, le message qui, comme elle l’avait deviné, provenait de son amie.

La jeune fille retint un juron. Elle n’avait pas pensée que son amie risquait de vouloir l’accompagner. Elle aurait pourtant dû prévoir que June ne la laisserait jamais venir ici toute seule. Qu’elle aille jusqu’à son ancien appartement lui sembla immédiatement une très mauvaise idée. L’endroit pouvait être très dangereux. Ceux qui avaient mis son appartement à sac pouvaient encore revenir.

Cela dit, Léa la connaissait suffisamment pour savoir qu’il était inutile de protester. Elle ne parviendrait pas à la raisonner, elle le savait. De toute manière, June devait déjà être en route.

La jeune mutante observa les alentours avec prudence et ne vit personne. Ni voisin, ni inconnu. Aucun bruit suspect ne lui parvenait de l’appartement du dessous, ni du reste de l’immeuble, d’ailleurs. Elle répondit donc à son amie par un laconique

* Ok. R.A.S. pour l’instant, mais fais gaffe. *
Elle ne tarda pas à entendre du bruit dans l’escalier, suivi de la voix familière de son amie, à laquelle elle répondit immédiatement.
«  Oui, June, c’est moi. »

Elle descendit les quelques marches qui les séparaient. C’était bien June, et elle avait l’air aussi fatiguée que la dernière fois qu’elles s’étaient vues. S’occuper nuit et jour d’un bébé était épuisant, et elle avait bien assez d’autres problèmes. Même si elle n’en parlait pas vraiment avec la jeune fille ni, à sa connaissance, avec qui que ce soit, Léa savait que la perte de Kenjiss la faisait énormément souffrir. Et dire que les gens qui l’avaient tué la cherchaient, et savaient qu’ils s’étaient fréquentés ici même.
« Tu n’aurais pas dû venir. Ça pourrait être dangereux. »
Au fond, elle savait très bien qu’il ne servait à rien de faire des reproches à son amie. Si la situation avait été inversée, Léa était consciente qu’elle n’aurait jamais pris le risque de laisser June se rendre seule dans un endroit dangereux. Et puis, elle aussi avait sûrement besoin de récupérer quelques affaires, de toute manière. Le mieux était de faire ce qu’elles avaient à faire en vitesse, et de décamper ensuite.

« J’ai juste deux-trois trucs à récupérer. Et, s’il est là, je pensais parler à mon père. Mais c’est vrai que, maintenant que je suis devant la porte, je me sens un peu moins sûre de moi… »
June était sa meilleure amie, l’une des rares à être réellement au fait de sa relation complexe et houleuse avec son père. Si l’endroit n’avait pas été aussi potentiellement dangereux pour l’humaine, elle aurait été exactement la personne que Léa avait besoin d’avoir à ses côtés dans un moment pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/t1336-fiche-lea-mclane#21392
June Appleby

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Race : Humaine
Clan : Indépendante, ralliée à l'Institut
Age du perso : 40 ans
Profession : Sous-directrice de la Lib'Corp
Affinités : Veuve d'un certain tatoué. A présent mère de son fils, Caleb
Points XP : 1269


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Aucun
Type: Aucun
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Pour la dernière fois... Dim 4 Aoû 2013 - 18:44

Lorsque la voix de Léa lui parvint du haut des escaliers, June fut rassurée. Elle allait bien. L’idée qu’elles étaient toutes les deux des inconscientes à cet instant précis, ne lui effleura en revanche même pas l’esprit. L’humaine gravit les quelques marches qui la séparait encore de sa jeune amie tandis que celle-ci la rejoignit sur le palier de son appartement. La dernière fois qu’elle s’y était autant attardée, c’était lorsque Twikjeya était venue la trouver pour lui annoncer la disparition de Kenjiss. L’humaine chassa ce triste souvenir de son esprit, ce n’était pas le moment d’y penser. Elle accueillit Léa, la mine faussement sévère. Que l’adolescente la sermonne quant à sa présence ici la fit davantage sourire car elle n’en pensait pas moins non plus au sujet de l’adolescente.

"Je pourrais te dire la même chose. Si c’est dangereux pour moi, ça l’est également pour toi aussi désormais."

L’humaine jeta un œil à sa porte. Le moment était venu. Elle ne pourrait plus le repousser indéfiniment. Elle savait qu’un jour, elle devrait revenir ici. Mais à l’intérieur, l’attendaient de nombreux souvenirs en présence du tatoué qu’elle n’était pas certaine de pouvoir affronter seule. June soupira faiblement.

"J’ignore encore ce que je vais retrouver derrière cette porte. Les visiteurs avaient-ils tout laissé sans dessus dessous ou bien avaient-ils pris soin d’effacer toute trace de leur passage ? Si elle s’en fiait à sa porte, peut-être échapperait-elle à un rangement forcé de ses affaires… Mais il est probable qu’ils en sachent désormais beaucoup sur ma vie privée et par conséquent, aussi sur tous ceux qui y sont rattachés de près ou de loin, toi y compris."

Elle fixa Léa dans les yeux, afin d’être certaine qu’elle comprenne bien la gravité de la situation. Bien sûr, l’humaine savait que l’adolescente était loin d’être bête (elle était même plutôt maligne pour son âge) mais ce n’était jamais évident d’annoncer à une personne qui vous est chère qu’elle était à présent en danger simplement parce qu’elle faisait partie de votre vie. En vérité, June s’en voulait énormément d’avoir plongé Léa dans cette spirale infernale  car elle ne méritait pas ça. La jeune fille avait déjà suffisamment de problèmes à régler, à commencer par sa relation difficile avec son père.

"Je… je suis désolée, dit-elle simplement après quelques minutes de silence. Tout ça… c’est uniquement de ma faute…"

Lentement, l’humaine sentit l’émotion et surtout la culpabilité qui la rongeait depuis plusieurs semaines faire surface. L’humaine tourna le dos à Léa. Elle tenta de refouler ses larmes naissantes et se racla la gorge pour défaire ce nœud de chagrin au fond de sa gorge. Elle ne devait pas pleurer. Pas devant la jeune fille. C’était elle l’adulte responsable de leur sécurité en cas de problème, elle ne pouvait pas faillir ! Au bout de quelques minutes qui parurent sans doute interminables à l’adolescente, l’humaine brisa le silence qui s’était installé entre elle deux en se confiant à Léa :

"Il me manque horriblement, tu sais… Et chaque jour qui passe, je le vois à travers lui. Elle ne cita pas de nom, par mesure de précaution mais elle savait que Léa comprendrait. Elle n'avait encore pu en parler à personne, pas même Samarah qui -elle en était persuadée- ne la comprendrait pas. Elle avait déjà accepté de renouer le contact avec elle et la connaissant, c'était déjà beaucoup. C’est sans doute ça, le plus douloureux finalement… "

Au-delà de la perte de celui qu’elle aimait, l’humaine devait combattre jour après jour ce sentiment lorsqu’elle regardait son fils, celui d’y voir le reflet de son père et de ressentir encore plus intensément combien il lui manquait. Bien sûr, elle l’aimait aussi et ne laisserait jamais quiconque lui faire du mal tant qu’elle serait en vie. Mais elle avait cette désagréable impression de ne pas y parvenir totalement, de ne pas s’y investir autant qu’elle l’aurait voulu tant Caleb lui rappelait son père. Et elle se sentait atrocement coupable de tergiverser sur cette dualité de sentiments. Il s’agissait de leur fils !

Les paroles de Léa dans son dos la ramenèrent brusquement à la réalité. Il ne fallait pas oublier ce pourquoi sa jeune amie était venue. Elle se tourna à nouveau vers l’adolescente et se voulut rassurante plutôt que de s’apitoyer sur son propre sort. Elles étaient à présent chacune face à leurs démons.

"Nous avons chacune une porte franchir sans vraiment savoir ce qui nous attend derrière… Veux-tu que je vienne avec toi ?"

Autant l’humaine avait apprécié Léa au premier regard, autant elle avait méprisé l’être abject qu’était son père. Mais Léa était une jeune fille au mental fort, aussi n’était-elle pas certaine que l’adolescente accepte son aide. Et si tel était bien le cas, elle saurait où trouver June, qui en l'attendant, ne serait qu’un étage plus bas dans son appartement, pour affronter à son tour ses souvenirs teintés d'autant de joie que de tristesse.

........................................................................................................................................................................................................

-Tellement improbable qu'il a surgit sans prévenir...
Et lorsqu'il a frappé, il était déjà trop tard !
-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/independants-civils-bcgdca-f57
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [RP] Pour la dernière fois...

Revenir en haut Aller en bas

[RP] Pour la dernière fois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...
» Matte une dernière fois mon derrière, il est à côté de mes valises (a) Joshua.
» Quand j'ai vu ton visage pour la première fois...
» Cherche partenaire pour une première fois ! [En cours]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Angleterre : Londres et Environs~ :: -Londres- :: -West London-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit