Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (Summer 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie ou participer à l'Event 'Cymru'--
-- IRL : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[RP] Complices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1171


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: [RP] Complices Jeu 5 Déc 2013 - 16:15

30 mars 52

***

Elie Powell a écrit:
Jour de la visite au manoir
Un mot déposé sur le communicateur
Citation :
Devant l'entrée...

Virginie Parish glissa son cellulaire dans la poche arrière de son jean avant d’attraper son plateau repas et de se lever. Elle enjamba le banc sur lequel elle était assise et traversa le réfectoire avec vélocité. La salle était quasiment vide et les rares personnes présentes eurent à peine le temps de voir la demoiselle disparaître dans l’encadrement de la porte. Après presque une année passée entre ces murs, le manoir, n’avait plus vraiment de secret pour cette londonienne. Elle se déplaçait dans les couloirs avec l’aisance de l’habitude. Il lui arrivait maintenant régulièrement d’être celle qui guidait les autres et non l’inverse… Ce retournement de situation, même s’il brusquait parfois sa timidité, lui donnait l’agréable sentiment d’appartenir à une communauté.

Pour cette raison, Résilience avait remit à plus tard, son projet de quitter l’institut. Elle ne sentait pas le droit de partir alors que les choses s’étaient dégradées et que les mutants étaient de nouveaux considérés comme des ennemis publics. Le danger qui flottait au-dessus d’eux la retenait auprès de Caleb et de sa mère. Ainsi avait-elle stoppé ses recherches dont personne n’avait été informé par ailleurs. Et puis, puisque Luc avait demandé de mettre des distances entre eux, l’indépendance pouvait attendre. Telles furent ses pensées alors qu’elle poussait la porte du hall du plat de sa main et que la voix d’Elie lui parvenait distinctement.

Elie Powell a écrit:
"Ca fait longtemps que vous êtes ici ? "

La porte s’ouvrit silencieusement sur la jeune fille blonde. Elle chercha immédiatement sa complice du regard, dardant son regard azuré, sur les deux silhouettes postées, à quelques pas de là. Elle connaissait le jeune homme uniquement de vu. Il était arrivé très récemment et ils n’avaient pas vraiment eu d’opportunités de se retrouver face à face. Il ne mettait pas Virginie mal à l’aise mais ne l’attirait pas non plus. Sans doute auraient-ils une prochaine occasion de faire connaissance. Aujourd’hui ce n’était pas possible.

Ne voulant pas interrompre l’échange que les deux autres avaient commencé Parish ne se manifesta pas immédiatement. Ce temps latent lui permit d’observer celle qu’elle était venue chercher. Miss Powell était fidèle à elle-même. Rien n’avait changé sur elle depuis la dernière fois que les deux mutantes avaient discutée. Ses traits étaient peut-être un peu plus tirés. Mais c’était le lot de tout le monde ici depuis que les tensions étaient réapparues dans la capitale. Il n’y avait que Virginie pour demeurer aussi fraîche qu’une rose, jour après jour. Pourtant, comme tous les autres, elle était inquiète.

Lorsque le dialogue entre Shark et Elie fut en suspend, elle éleva sa voix pour poliment les saluer. Un joli sourire venait border sa bouche rose tandis qu’elle entrait plus franchement dans leur champ de vision. Avec le mois de mars était reparu les dos-nus fleuris qu’elle affectionnait tant. Cependant, ce qui lui donnait le plus un air juvénile, s’était ces longs cheveux qui ondulaient tout autour de son visage doux et indomptés. Il faut dire que depuis que le jeune français avait quitté les lieux Virginie faisaient moins d’effort pour paraître plus femme. Elle n’en voyait plus l’intérêt.

« Bonjour Elie… »

Le camarade qui avait gentiment ouvert les portes au Phoenix comprit que sa mission s’arrêtait là.  Virginie le remercia d’un sourire et attendit qu’il se soit un peu éloigné avant de reprendre la parole à l’adresse de sa complice.

« Suis-moi… je pense que celle que tu recherche sera à l’étage. »

Sans perdre une minute la demoiselle ouvrit la porte qu’elle avait repoussée un peu plus tôt et libéra un passage pour la mystérieuse visiteuse. Elles prient le grand escalier central pour gagner le niveau supérieur. A cette heure ci il n’y avait pas grand monde dans les couloirs. D’ailleurs l’atmosphère était étrangement calme… c’était ainsi… avec les ennuis, et malgré la sécurité, tout le monde était plus sage, depuis quelques temps.

Virginie intégrait progressivement la motarde dans le cœur de la bâtisse, pour la mener jusqu’au foyer, où se concentrait toute l’activité des non étudiants. Elle marchait d’un pas lent et régulier en regardant droit devant elle, ce qui lui permettait de retenir les questions qui lui brûlaient les lèvres. Ce n’était pas à elle de poser les questions. Elle n’était qu’un médiateur.

Peu à peu des bruits sourds résonnaient. Elle espérait que June serait sortie de sa tanière en ce beau jour de printemps.


Dernière édition par Virginie Parish le Sam 8 Mar 2014 - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
Elie Powell

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Phénix
Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 27 ans
Profession : Professeur de Sciences // Garde du corps
Affinités : Virginie Parish, June Appleby
Points XP : 404


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Pyrokinésie
Type: Alpha
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [RP] Complices Mar 24 Déc 2013 - 2:39

Le mutant qui l’accompagnait l’avait laissée entre les mains de Virginie lorsque l’adolescente les avait rejoints. Elie l’avait alors poliment remercié de l’avoir guidée jusqu’ici avant de saluer Virginie. Elle lui sourit. Cela lui faisait plaisir de la revoir. Les deux femmes restaient en contact depuis plusieurs mois désormais mais ne se voyaient finalement que très peu à cause de leurs impératifs personnels. De plus, il n’était pas dans la nature de la mutante de vouloir s’imposer dans la vie des gens. Ce qu’elle était sur le point d’avouer aujourd’hui faisait figure d’exception.

« Bonjour, Virginie. Comment vas-tu ? »


La mutante suivit l’adolescente à l’intérieur du manoir. Elle qui avait déjà apprécié l’architecture extérieure de la bâtisse ne fut pas déçue par le spectacle qu’elle avait à offrir de l’intérieur. Le manoir, en plus de protéger les mutants, pouvait se targuer de posséder un charme indéniable. Elie dut se résoudre à s’arracher de la contemplation du plafonnier, l’adolescente était déjà arrivée au bout du couloir et s’apprêtait à tourner dans le couloir suivant. Elle contemplerait la richesse du bâtiment plus tard, dans l’immédiat, il était préférable qu’elle ne s’égare pas dans le dédale de l’Institut

« C’est gentil de m’accompagner, je n’imaginais pas l’Institut aussi grand »
avoua la mutante pour briser le silence

En réalité, Elie avait le trac. Et elle était plutôt contente d’avoir l’adolescente à ses côtés. Virginie avançait lentement mais évitait de croiser le regard de l’adulte. Or la jeune femme  n’était pas totalement stupide. Virginie et la mutante s’étaient lancées dans la même mission avant de finalement se rencontrer et de s’en rendre compte. Si les raisons de Virginie se trouvaient être claires, celles du Phénix pouvaient demeurer floues à ses yeux. Il était donc normal qu’elle s’interroge sur le véritable objectif de la mutante.

« Tu dois sûrement te demander ce que je fais ici » déclara  soudain Elie

Des éclats de voix leur parvenaient de temps en temps mais dans l’ensemble, le calme régnait sur la bâtisse. Lorsque Virginie lui annonça que June se trouvait peut-être dans le foyer qui se trouvait au fond du couloir, Elie s’arrêta net. Elle était peut-être sur le point de faire une énorme bêtise. June n’avait absolument pas besoin qu’elle interfère dans sa vie après tout… Elle était heur…. Enfin, disons qu’elle menait bien sa vie sans elle, qu’elle l’avait toujours fait jusqu’à présent et elle n’avait pas le droit de venir changer ça ! Pour une fois, son assurance naturelle vacilla. Elle n’était plus sûre du tout de faire le bon choix. Elle ajusta machinalement ses gants, il n’était pas question qu’elle flambe le plancher par inadvertance.

« Est-ce que… ça te dérangerait de m’accompagner à ses côtés ? » demanda Elie

Si elle était accompagnée de quelqu’un en qui elle avait confiance, peut-être que la réaction de June serait plus posée lors de son aveu. De plus, Elie considérait également l’adolescente comme une amie. Elle jugea donc que sa présence ne pouvait être que bénéfique. Elle ne pensa pas une seconde, néanmoins, que cela pourrait porter préjudice à l’adolescente, celle-ci n’ayant aucunement conscience de son ‘secret’ et que cela pourrait la mettre dans l’embarras vis-à-vis de June. La jeune mère pourrait en effet très mal le prendre quand elle aurait connaissance de la révélation d’Elie

« Bon sang, elle va me tuer… » murmura finalement Elie en se mordant la lèvre, bien consciente que l'humaine aurait au moins une dizaine de raisons valables de le faire-ne fut-ce que pour l'avoir suivie et surveillée à son insu depuis des mois.

Mais une seule importait réellement...

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1171


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] Complices Sam 8 Mar 2014 - 16:06


    Virginie eu un petit sourire face à la remarque de celle qu'elle était en train de guider dans le manoir.

    - «  C'es souvent une surprise quand on entre ici. Ne t'inquiètes pas, si tu dois venir régulièrement, on te montrera comment trouver ton chemin. »

    Ce bâtiment était en effet assez imposant et sans un minimum de repère on pouvait si perdre, en quelques minutes. Pendant les premières semaines de sa vie dans cet Institut, la jeune mutante, s'était elle-même souvent perdu. Mais aujourd'hui cet endroit était chez elle et elle aurait pu guider Elie avec les yeux bandés, sans hésiter une seule fois.

    La question suivante amena Résilience à se demander si son interlocutrice était atteinte d'une mutation particulière. Le Phoenix, avait-il la capacité de lire dans les pensées, comme certains de leurs confrères ? Voilà quelque-chose que Parish n'avait pas envisagé. Elle se permit un coup d’œil en direction de la femme avant de choisir ses mots pour lui répondre.

    - «  Oui. Je me pose la question. Mais je sais que, si tu m'as mentis sur tes intentions, on pourra tous intervenir en conséquence. »

    Beaucoup de choses avaient changé depuis le jour où Virginie se perdait dans ces couloirs. Elle avait changé. Cette année, qui venait de s'écouler, avait mit à mal une grande partie de son idéalisme. De plus cette époque n'était pas faite pour l'optimisme ou la confiance. Tout le monde devait se faire à cela et en particulier ceux qui avaient le cœur pure. C'était à présent une question de survie.

    Toutes les deux arrêtées devant les portes fermées du foyer s'observaient. La petite blonde fluette n'avait pas besoin de faire grand effort, pour entendre la voix de June qui se trouvait belle et bien derrière ces battants. C'était à présent à cette étrange alliée de prendre la décision ou non de faire un pas de plus. Virginie ne la pressait pas. Son empathie naturelle lui offrait une patience d'or. Elle avait plus ou moins conscience, que cet instant était important, pour les deux femmes, qui allaient se revoir.

    - « Non ça ne me dérange pas. »

    Le mystère qui entouraient ces retrouvailles atteignaient son comble. Virginie ne savait pas très bien comment soutenir, cette femme qu'elle ne connaissait que très peu. Elle plongeait ses yeux bleus dans les siens pour tenter de comprendre la raison de cette nervosité qui la prenait. Sans doute les raisons qui les avaient séparés, pendant touts ce temps étaient graves.

    - «  Courage Elie. Tu n'as pas fait tous ces efforts pour reculer maintenant. Si tu es là, c'est que c'est important, allez. »

    Sans attendre, de feu vert de cette dernière, Parish avança pour ouvrir les portes. Quelques regards curieux se tournèrent vers elles pour voir qui entrait. Mais la plupart se désintéressaient aussitôt et retournèrent à leur occupation. Virgnie tint la porte et attendit que la visiteuse avance, avant de la suivre. Elle resta volontairement en retrait, de pas en arrière, pour forcer Elie à se montrer à June. Son attention se porta spontanément sur le petit Caleb, à qui elle adressa un splendide sourire, avant de s’intéresser au regard de son amie.

    L'heure était venue de découvrir un nouveau secret... de famille ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
Elie Powell

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Phénix
Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 27 ans
Profession : Professeur de Sciences // Garde du corps
Affinités : Virginie Parish, June Appleby
Points XP : 404


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Pyrokinésie
Type: Alpha
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [RP] Complices Mer 26 Mar 2014 - 23:46

La jeune femme ne pouvait que s’imaginer combien il avait été facile pour Virginie de se perdre dans les nombreux couloirs de l’Institut lors de son arrivée. Au fur et à mesure qu’elles avançaient, elle oubliait déjà les différentes allées empruntées… Non pas qu’Elie n’avait aucun sens de l’orientation mais ses préoccupations actuelles demeuraient tout autre que de retenir son chemin au travers d’un dédale de couloir sans fin. Et pour cause… la jeune femme n’avait jamais été aussi stressée de toute sa vie. Même lorsqu’elle avait affronté la foule en folie à Malte, elle s'était sentait plus vaillante qu’à cet instant.

Visiblement, Virginie s’était interrogée sur les raisons de sa venue. Et elle ne put lui en vouloir pour sa méfiance. Elle était légitime. Depuis le début, l’adolescente lui avait fait confiance sur la base de ses simples paroles. Elie aurait pu la manipuler et lui mentir sans difficultés. Mais il n’en n’était rien. D’ailleurs le langage du corps parlait pour elle : la mutante transpirait la nervosité !

« Rassure-toi, tu n’as vraiment rien à craindre. Mes intentions ont toujours été pacifiques vis-à-vis de June. En revanche, je redoute beaucoup sa réaction… Ca ne va sans doute pas lui plaire quand elle saura que je la surveille depuis un bout de temps ! »

En vérité, les deux femmes ne s’étaient jamais vraiment vues. Sauf une fois. A bord d’un paquebot qui faisait la liaison entre l’Angleterre et la France quand l’humaine cherchait à fuir Londres lors de l’enlèvement de Kenjiss. Elie l’avait alors abordée. Ce fut la seule fois où elle en avait eu le courage. Mais vu l’état dans lequel se trouvait alors la future mère, elle doutait fortement qu’elle s’en souvienne…

Devant elle, Virginie s’arrêta face à une porte et Elie déglutit difficilement. Apparemment, elles étaient arrivées à destination et June se trouvait probablement derrière la porte. Elle pouvait encore faire demi-tour et repartir… mais alors, tous ses efforts n’auraient servi à rien et elle ne ferait que repousser le problème. June devait savoir, même si la vérité serait dure à entendre.
Avant qu’elle n’ait le temps de tergiverser mentalement plus longtemps, Virginie ouvrit la porte et comme entrainée par la volonté inébranlable de l’adolescente, la jeune femme la suivit à l’intérieur de la salle commune, lentement, pas après pas.

La silhouette de l’humaine se dessina devant elle. June était assise dans un fauteuil avec son fils dans les bras. Caleb. Elie le voyait pour la première fois. Autant d’efforts pour un si petit bout d’homme… Mais la mutante savait qu’il en valait la peine. Vraiment. Elle observa l’enfant pendant un court instant, croisa le regard de Virginie qui semblait l’encourager et releva enfin la tête en direction de June. Sa chevelure noire était presque aussi désordonnée que la sienne.

L’humaine avait relevé la tête lorsque Virginie l’avait saluée. Ses traits restaient tirés par la fatigue (et certainement le chagrin), mais elle avait quand même une meilleure mine que la fois où Elie l’avait croisée à bord du bateau. Si elle avait salué Virginie avec un sourire, son attitude vis-à-vis d’Elie fut plus réservée et son regard vairon se fit légèrement inquisiteur, observant Elie des pieds à la tête. L’humaine eut vaguement la sensation d’avoir déjà vu ce visage quelque part… Mais où ?

Avant que le silence qui s’installait ne devienne vraiment gênant, Elie inspira une dernière fois et trouva le courage de se lancer. Son regard brun accrocha celui de l’humaine

« Bonjour June. On ne se connait pas mais… »


- Je vous ai déjà vue quelque part ! l’interrompit brusquement l’humaine, dans un éclair de lucidité

Légèrement désarçonnée par cette prise de conscience soudaine, la mutante ne put que confirmer cet état de fait

« En effet. Cela remonte à… quelques mois maintenant et…, elle hésita un instant. Inutile de lui rappeler précisément la situation et de rouvrir une blessure qui ne cicatriserait probablement jamais. Elie continua sur la voie de la plus élémentaire banalité :

"Et...je ne m’étais pas présentée ce jour-là. Je m’appelle Elie. Meredith Elie Powell, pour être exacte»

Les yeux de l'humaine accrochèrent résolument ceux de la mutante


- Que me voulez-vous ?

La mutante eut un vague sourire. Une des questions qu’elle redoutait. June commençait fort dès le premier round ! Au moins, le tempérament de l’humaine n’était pas exagéré. Elle allait droit au but. Un caractère franc et direct. Légèrement sulfureux. Un peu comme le sien, en fait.

June s’était finalement relevée et tout en gardant un oeil sur Elie, elle s’était approchée de Virginie pour lui confier Caleb avant de s’avancer de quelques pas en direction d’Elie. Elle pourrait réagir plus vite avec les mains libres en cas de menace de la part de cette femme. June ne dépassait Elie que de quelques centimètres à peine. Et hormis leur regard, un œil averti aurait pu discerner sans mal une certaine ressemblance entre les deux femmes, malgré leur tenue vestimentaire respective en totale opposition. Elie était venue à l’Institut en moto et portait donc sa combinaison en cuir noire et moulante. June n’était pas encore sortie et était vêtue d’une tenue beaucoup plus décontractée. Pendant un instant, la mutante se demanda même s’il ne s’agissait pas d’un pyjama. Mais elle retrouva bien vite le fil de sa pensée. Elle se concentra à nouveau sur l'objectif de sa venue au manoir. Elie inspira lentement avant de reprendre la parole.

Que lui voulait-elle ?

« Vous protégez, vous et votre fils. Tout simplement. D’une personne qui nous est malheureusement commune à toutes les deux et qui n’hésitera pas à s’emparer de Caleb si elle venait à apprendre son existence »

Si tant est qu’elle l’ignorait toujours comme l’espérait Elie. Un mince espoir qu’entretenait encore vaguement la mutante mais hélas, sans grande conviction. Surtout depuis sa rencontre –fortuite ?- avec cette étrange femme à Londres, Kate Carter. Si Elie avait été repérée, il était fort probable qu’elle était désormais suivie ainsi que ses moindres faits et gestes enregistrés.
Ce faisant, elle était parfaitement consciente du risque qu’elle faisait à courir à l’humaine en venant ainsi à sa rencontre. Tant que ceux qui la pistaient ignoraient où se trouvait l’humaine, la vie de Caleb n’était pas en danger. Mais elle estimait que c’était là un risque nécessaire. Mieux valait être prévenue quand on se retrouvait face aux agents du Cercle. Et surtout face à l'ambition démesurée et la ténacité sans égale de… Vivienne Cooper.

Un mélange d'incompréhension et de terreur s'inscrivit dans le regard de l'humaine dont le visage pâlissait au et à mesure des paroles d'Elie :

- C'est quoi encore cette histoire ? Et comment se fait-il que vous connaissiez le prénom de mon fils ?

June avait sursauté en entendant le prénom de son fils. Très peu de personnes étaient au courant de son existence, plus encore de son identité. L'humaine prit peur. L'information avait-elle déjà filtré hors de l'Institut ? Elle était bien consciente que ça arriverait un jour mais... quand même pas si tôt ! D'un geste sans doute plus brusque qu'elle ne l'aurait voulut, elle se retourna vers Virginie et l'interrogea du regard :

-Est-ce que tu la connais ?

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1171


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] Complices Mar 29 Avr 2014 - 12:57



    Restée en retrait Parish observait attentivement les deux femmes interagir. A la fois témoin et soutien pour une scène dont elle ne pouvait encore comprendre les enjeux. Il lui semblait même qu’elle assistait à quelque-chose de privé et qui ne la regardait pas. D’ailleurs, par empathie Virginie pouvait sentir l'inconfort du Phoenix face à June. La question était pourquoi ? Si comme elle venait de l'affirmer, ses intentions étaient pacifiques, que pouvait-elle autant redouter ?

    La jeune fille, aux blond cheveux, réceptionnait le nourrisson, tout en douceur, sans cacher sa joie, d'en avoir de nouveau la charge. Elle avait apprit, avec lui, à ne pas avoir peur, de lui faire du mal. Elle le traitait avec attention. Il lui répondait par de magnifiques sourires. Mieux, il la faisait grandir, en même temps que lui. Un lien étrange s'étaient tissés entre eux au cours des dernières semaines. Le plaisir qu'ils avaient à être ensemble était presque palpable. La contrepartie était que cela éloignait autant le bébé que sa grande soeur d’adoption du présent.

    Cependant, la prédiction d'une menace, parvint jusqu'aux oreilles de Résilience. L'appréhension modifia automatiquement son attitude générale. Une lègère tension marqua sa nuque et ses épaules. Elle glissa un regard inquiet vers le petit garçon, et raffermit son étreinte sur lui, comme pour le protéger de tous les dangers, mêmes ceux qui n'étaient pas encore là. Car c'était clairement l'intention de Parish depuis le début. Personne ne ferait du mal à cet enfant sans devoir d’abord lui passer sur le corps.

    Lorsque miss Appleby, se tourna vers elle, Virginie s'obligea à ne pas baisser les yeux. Elle avait agit en son âme et conscience. Elle l'avait fait pour la sécurité des personnes qu'elle aimait le plus ici. A présent, elle devait assumer la décision prise face à la mère de Caleb. Elle se tut d’abord, puis sa voix s’éleva avec sincérité, pour défendre Elie.

    - « Oui. Nous nous sommes retrouvées sur une mission commune elle et moi, il y a un moment. »

    June n’avait pas de raison de mettre en doute cette information. Elle était l’une des rares personnes de l’Institut à savoir que la jeune fille travaillait pour le Fil depuis près d’un an. Il n’était pas rare que Parish disparaisse pendant quelques jours, sans prévenir, pour aller porter secours à une personne dans le besoin. Elle avait calmé son activité que très récemment, pour pouvoir aider ici, aux recherches sur Louis Désiré.

    - « Je ne l’aurai pas laissée entrer si je ne lui faisais pas confiance. Elle est de notre côté. »

    Un pas en avant, pour diminuer la distance qui les séparaient toutes les trois. Les yeux bleus de la jeune anglaise, se posèrent un instant sur la visiteuse, pour lui signifier qu’elle lui accordait sa confiance. Elle espérait que son intuition ne la trompait pas.

    - « Tu devrais écouter ce qu’elle a, à te dire, je crois qu’elle peut nous aider à protéger Caleb. »

    A présent, c’était à Powell d’être convaincante, devant l'humaine.

........................................................................................................................................................................................................


L'amour à la machine... Faite le bouillir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
Elie Powell

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Phénix
Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 27 ans
Profession : Professeur de Sciences // Garde du corps
Affinités : Virginie Parish, June Appleby
Points XP : 404


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Pyrokinésie
Type: Alpha
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [RP] Complices Dim 18 Mai 2014 - 0:01

La jeune femme sentit soudain deux paires d’yeux scrutateurs qui la fixaient intensément. L’une en quête de réponses. L’autre pour s’assurer qu’elle n’avait pas mis aveuglement sa confiance en n’importe qui. La mutante allait devoir assurer. Elle inspira. Par où devait-elle commencer ? Que valait-il mieux d’abord annoncer à l’humaine : qu’elle l’avait suivie pendant des mois, non pour la surveiller mais pour repérer ses habitudes en vue de la protéger. Et qui sait, apprendre à la connaitre aussi un peu ? Ou bien que malgré la décision qu’elle prendrait la concernant, elle resterait malgré tout dans sa vie, ne fut-ce que pour veiller de loin sur le petit Caleb ?

Caleb… Elie observa le bébé dans les bras de l’adolescente. L’humaine l’avait confiée à Virginie, qui le serrait à présent contre elle comme le plus précieux des trésors. Elie sourit. Malgré ses ascendances et la perte tragique de son père, l’enfant aurait la chance de grandir entouré. Et surtout, il serait aimé…

Virginie confirma qu’elle connaissait Elie et celle-ci lui fit un signe de tête, reconnaissante. Cette mission… la mutante s’en souvenait. Ils avaient frisé la catastrophe ce jour-là sur l’ile de Malte. Aujourd’hui encore, elle se demandait comment ils avaient pu tous s’en sortir sans trop de dégâts. Ils avaient eu de la chance. Beaucoup de chance. Et l’humaine hocha la tête à son tour en écoutant l’adolescente. Sa nervosité baissa d’un cran. Si Virginie avait fait confiance à cette inconnue, il était peut-être judicieux qu’elle écoute jusqu’au bout ce qu’elle avait à dire. Les mains tendues se faisaient rares de nos jours et toute opportunité était bonne à prendre.

Elie en était encore à se demander ce qu’elle allait révéler en premier, lorsque l’humaine reprit finalement la parole. La mutante en fut presque soulagée. Malgré elle, l’humaine venait de lui faciliter grandement la tâche !

-Ce jour-là…vous me suiviez… sur le bateau?

Cette fois, Elie posa son regard sur June sans ciller. Il était temps d’assumer ses actes.

"Oui. Je vous suivais même depuis longtemps. Et j’ai continué à le faire après aussi."

Elie aspira une bouffée d’air. Premier pas effectué. Il lui restait encore le plus important
De son côté, June avait encaissé l’information, sans ciller également. Apprendre qu’elle avait été victime d’une surveillance supplémentaire ne l’enchanta guère. Et puis, si avec les années, elle avait fini par découvrir celle de Samarah ; en revanche, elle ne s’était jamais doutée de la présence de cette femme. Elle devait être vraiment douée. Mais les motivations d’Elie, même si elles semblaient honorables, demeuraient encore floues.

-Pourquoi ?
"Je voulais m’assurer que vous, et plus tard votre fils, ne risquiez rien. Et… je crois que...je voulais apprendre à vous connaitre un peu aussi." avoua Elie

L’humaine eut une moue doublement surprise. Déjà, qu’une parfaite inconnue s’inquiète de son sort et de celui de Caleb l’étonnait singulièrement. Mais qu’en plus, elle voulait en savoir plus sur elle ? C’était… surprenant, en vérité. Et louche aussi peut-être… Par qui donc cette fille avait-elle été envoyée sur ses traces ? Qui l’humaine aurait-elle pu intéresser ?

-Dans ce cas, j’avoue ne pas très bien comprendre pourquoi il vous était nécessaire de rester dans l’ombre. Pourquoi n’êtes-vous pas venue vous présenter à moi ? déclara finalement l’humaine, qui nageait toujours en pleine incompréhension.

Bien sûr qu’elle l’aurait voulu. Et plutôt deux fois qu’une ! L’idée de se manifester lui avait traversé l’esprit de nombreuses fois. L’envie surtout. La raison du silence d’Elie était pourtant si évidente.

"Parce que je ne voulais pas qu’elle sache que je vous avais retrouvée. Surtout dans votre état ! Je ne voulais pas vous mettre en danger"

-Elle ? interrogea lourdement June, à présent suspicieuse

Elle ne comprenait pas où l’étrangère voulait en venir, mais elle sentait dans sa voix l’anxiété qui la rongeait. Elie croisa le regard de Virginie et inspira. Elle ne pouvait plus reculer maintenant

"Le Dr Vivienne Cooper, responsable de projet au sein du laboratoire principal de recherche en génie génétique du Cercle."

Si June n’eut aucune réaction en entendant le nom de cette femme, elle tressaillit à l’évocation du Cercle. Elle se savait en danger depuis qu’elle exerçait à la Lib’Corp. Et puis, bien avant que Caleb ne vienne au monde ; elle avait une fois de plus accepté les risques encourus lorsqu’elle avait entamé sa relation avec Kenjiss. Bien consciente qu’on ne fréquentait pas l’un des plus puissants mutant du monde en toute impunité. Pour autant, l’organisation anti-mutante ne pouvait pas être au courant de l’existence de Caleb. C'était impossible. Que sa relation soit finalement arrivée aux oreilles du Cercle, en revanche était déjà plus probable. Bien qu’elle ne voyait pas trop comment… Cependant, Kenjiss était mort. Alors pourquoi s’intéresser à elle spécifiquement ?

-Je ne comprends toujours pas pourquoi le Cercle…
"Très honnêtement, l’interrompit Elie, dans l’affaire qui nous concerne, je ne suis pas certaine que ce soit réellement le Cercle qu’il faille craindre, mais plutôt le Dr Cooper…"

-Mais je ne connais même pas cette femme ! Que peut-elle bien me vouloir ? s’exclama June dont la patience atteignait lentement ses limites.

Elie chercha le regard de Virginie. Et un fin sourire finit par se dessiner timidement sur ses lèvres. Elle allait pouvoir être définitivement rassurée.

"Vous faites erreur. Vous ne vous en souvenez peut-être pas, mais vous l’avez connue, il y a longtemps. Vivienne Cooper est...votre mère. Et également la mienne. June… vous et moi partageons le même sang."

Boum.

Dans un hoquet de surprise, l’humaine eut soudain l’impression que son cœur avait raté un battement. Ou deux. Voire trois peut-être… Elle fixa Elie comme si elle la découvrait pour la première fois, réellement stupéfaite, pendant de longues minutes. Incapable de prononcer le moindre mot. Avant de finalement lentement se tourner vers Virginie pour s'assurer qu'elle avait bien entendue la même chose qu'elle. D'après elle, on pouvait lui faire confiance... Parce qu'elle la connaissait ? Parce qu'elles avaient travaillé ensemble ? Ou bien en raison de leur éventuelle parenté et parce que Virginie avait été mise dans la confidence ?

Il y eu soudain trop de questions qui se bousculèrent dans la tête de l'humaine...



........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1171


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] Complices Ven 30 Mai 2014 - 23:47


    A l'évocation de l'organisation ennemie, Virginie colla Caleb contre sa poitrine, de façon plus prononcée. Un geste grégaire qui en disait long sur son désir de préserver ce petit être. Sa bouche, alla naturellement effleurer le crâne de celui-ci, pour y déposer un baiser protecteur. Ce geste de tendresse qui servait autant à réconforter l'enfant, privé des bras de sa mère, qu'à la réconforter elle. Car les trois adultes présent autour de lui avaient conscience qu'un danger imminent rôdait. Tout enfant devait être préserver de la malveillance et du danger. Ils étaient l'innocence et la beauté du monde. Une raison pour laquelle se battre. C'était du moins ce qu'était Caleb pour la jeune mutante.

    Mais ce n'était visiblement pas la menace qu'Elie redoutait le plus. Il y avait autre chose. Mais quoi ? Parish se retrouva aussi surprise que son amie. L'étonnement lui fit brusquement relever la tête. Elle avait fait une confiance aveugle à cette femme. Apparemment à juste titre. Celle-ci c'était bien gardée de lui donner la moindre information. Ce qui était plus sage. Moins de personne connaissait un secret et plus celui-ci pouvait être préserver. C'était de la logique pure.

    Virginie fit de son mieux pour ne pas paraître nerveuse aussi bien devant l'une que devant l'autre des deux femmes. Elle répondit au sourire de la visiteuse, par un autre sourire, encourageant. Que pouvait-elle faire de plus, à présent ? Rien. A part espérer que son intuition avait été la bonne. Quelque soit la vérité, elles devaient maintenant l'entendre, afin de se préparer le mieux possible.

    Une vérité, dont Parish, s'était intuitivement doutée, pendant qu'elle les avaient guidées jusqu'à la salle. Elle ne s'était pas imaginée, que le lien entre elles, seraient aussi fort. Mais il y avait bien quelque-chose... Aussi la jeune fille répondit-elle très spontanément à la question muette de l'humaine.

    - « Non, je n'étais pas au courant de cette partie de l'histoire. Elie m'a dit le minimum pour me convaincre de sa bonne foi. »

    Tout en prononçant les derniers mots, Virginie fixa ses yeux bleus, sur l’intéressée. Elle aussi, la voyait sous un autre œil, maintenant qu'elle connaissait toutes ses motivations. Lentement, un sourire nouveau éclaira le visage de la plus jeune. Un sourire teinté d'espoir, qui était un peu plus timide. Comme June elle devait encore se faire à cette nouvelle et surtout à tout ce qu'elle impliquait, pour la suite. Car cette nouvelle remettait beaucoup de choses en question. La première étant que June n'était plus seule. June avait une famille.

    - « C'est une bonne nouvelle, enfin la deuxième partie, non ? June... tu as une sœur. C'est fantastique. »

    Confiante par nature Parish ne pensa pas un instant qu'Elie ait pu inventer toute cette histoire. Elle la croyait tout à fait sincère. Qui aurait intérêt à inventer ça ? Mais, elle connaissait assez June pour savoir que les mots ne suffiraient pas. Dans le fond, c'était probablement mieux, de fonctionner avec prudence. En particulier quand on était dans la situation de la n°2 de la Liberty Corporation. Néanmoins, il existait un moyen simple et rapide, d'écarter toute suspicion. Virginie était persuadée que cela permettrait aux deux femmes d'avancer un peu plus vite.

    - « Elie... je pense que pour la convaincre, tu vas devoir passer par un test ADN. On n'a qu'à aller au labo... En plus vous serez plus tranquilles, pour... discuter. »

    De plus, la salle commune n'était pas le lieu le plus adapté pour une conversation aussi importante que celle-ci. Elie et June allaient avoir énormément de choses à se dire. Autant faire les choses correctement. Il leur fallait un endroit plus isolé. Caleb gazouilla pour attirer l'attention de sa mère. Virginie le releva légèrement dans ses bras, et acquiesça, comme si ils étaient en train de parler très sérieusement. De fait, elle partageait l’enthousiasme du bébé.

    - « Oui, maintenant, tu as une tata. Une tata d'enfer, qui risque sa vie pour sauver d'autres mutants. Un peu comme maman à la Lib Corp. »

    Parish, lança un regard aux deux sœurs, avant de se permettre un petit sourire. Elle savait très bien qu'il faudrait beaucoup (beaucoup) d'arguments pour que cette affaire devienne réelle dans la tête de son amie. Il faut dire que son passé n'était pas le plus joyeux. Mais il n'était pas interdit de croire en sa bonne étoile de temps en temps. Virginie, avait envie de croire en cette belle histoire. N'était-ce pas le genre d'histoire dont ils avaient tous besoin aujourd'hui ? Tout ce que pouvait faire, la demoiselle, c'était donner son ressentis. Ce qu'elle venait de faire.

    Elle prit l'initiative et planta là les deux muettes, pour prendre la direction de l'espace recherche.

........................................................................................................................................................................................................


L'amour à la machine... Faite le bouillir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
Elie Powell

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Phénix
Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 27 ans
Profession : Professeur de Sciences // Garde du corps
Affinités : Virginie Parish, June Appleby
Points XP : 404


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Pyrokinésie
Type: Alpha
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [RP] Complices Jeu 7 Aoû 2014 - 1:35

Pour conserver un secret, mieux valait en effet restreindre le nombre de personnes dans la confidence. Mais en agissant de la sorte, le porteur du secret voyait son engagement pour la protection et la pérennité de celui-ci décuplé. Un poids parfois lourd à porter. Une fois le secret qu’elle tenait sous silence depuis des mois révélé, Elie eut l’impression qu’on lui retirait cet énorme poids de ses épaules. Au contraire de l’humaine qui dut soudainement s’asseoir sous le coup de la révélation. Sa voix, lorsqu’elle franchit le bord de ses lèvres, ne fut qu’un murmure en comparaison de l’enthousiasme manifesté par l’adolescente lors de la révélation

-Ma... mère...Vous… êtes… j’ai une… Ma… sœur.

Inutile de préciser que l’humaine, sous le choc, n’y croyait toujours pas. Elie confirma à nouveau d’un hochement de tête, comme si cela pouvait aider cette affirmation à faire son chemin dans l’esprit de l’humaine et devenir si ce n’est vérité, au moins réalité.

« Demi-sœur… en fait, précisa la mutante. Mais c’est indéniable. Et je suis prête à vous le prouvez, déclara-t-elle de bonne foi en accrochant le regard de Virginie, soutenant ainsi son idée de test ADN

Un recours auquel elle avait évidemment pensé, elle aussi. Le moyen d’apporter la preuve irréfutable.

« Même si c’est inutile, il n’y a pas d’erreur possible » affirma Elie, confiante et sûre d’elle en posant cette fois son regard bienveillant sur le jeune Caleb. L’enfant, encore inconscient des évènements, gazouillait dans les bras de l’adolescente.

La voix de son bébé sembla ramener June à la réalité du moment. Elie avait dit qu’une femme – sa probable… génitrice, terme qu’elle trouvait aujourd’hui nettement plus approprié à celui de mère- n’hésiterait pas à s’en prendre à lui. Pourquoi ? Parce qu’elle ne pourrait supporter l’idée que son petit-fils soit également le fils de l’ancien leader confrériste ? L’humaine se releva d’un bond et s’approcha de Virginie. L’idée qu’une menace invisible puisse peser sur son fils telle une épée de Damoclès lui était tout bonnement insupportable. La vie avait appris à l’humaine à devenir méfiante, alors maintenant qu’il s’agissait de protéger la vie de son fils…

- Comment pouvez-vous être certaine que votre mère, cette femme qui menace apparemment la vie de mon fils aujourd’hui, soit aussi la mienne ? Pour quelle raison s’en prendrait-elle à lui ? Ou bien même à moi ? Si je suis bien sa fille, ça n’a pas de sens ! Et pourquoi se souviendrait-elle soudain de mon existence après l'avoir niée durant tout ce temps ?!

Tellement de questions se bousculaient à présent dans sa tête. Si cette femme, en plus d’être la mère d’Elie était également la sienne, lui avait-elle parlé d’elle ? Est-ce ainsi qu’Elie avait su qu’elle avait une sœur dont elle-même ignorait jusqu’à l’existence voilà cinq minutes encore ? Lui avait-elle dit pourquoi elle n’avait pas voulu l’élever ? Et pourquoi aurait-elle décidé près de 30 ans plus tard à refaire irruption dans sa vie ?

« Pour le moment, vous n’avez que ma parole, mais je vous promets que vous saurez tout en temps et en heure »

Elie s’approcha à son tour de June ainsi que de Virginie et frôla doucement le nez de Caleb du bout de son doigt ganté. A présent qu’elles étaient côte à côte, on ne pouvait nier la ressemblance qui se dessinait entre les traits du visage de ces deux femmes. Elles avaient toutes deux le même sourire et le même air déterminé ancré au fond de leur regard. Seul les yeux de l’humaine se dénotaient du reste. Un héritage paternel, peut-être ?

« Quant à la raison, elle est hélas évidente, June. Vous travaillez à la Lib’Corp, cette organisation qui ne cesse de lutter contre les agissements du Cercle, pour lequel Vivienne a consacré sa vie et ses recherches. S’en prendre à vous, ou à votre fils, c’est s’en prendre aux mutants. Peu importe que vous soyez sa fille, pour elle, il n’y a que le résultat qui compte…»

Oui, évidemment. A peine avait-elle posé la question que la réponse s’était imposée d’elle-même à l’humaine… La Lib’Corp s’acharnait à mettre des bâtons dans les roues du Cercle à la moindre occasion. Mais dans ce cas, il y avait d’abord Miranda qui faisait une cible de choix ! Quand on voulait mettre à terre un groupe, il suffisait de lui arracher son dirigeant…C’était en effet la conclusion la plus probable et l’explication la plus logique. Mais June avait encore tendance à oublier la place qu’elle occupait au sein de l’organisation. Son poste à la Lib’Corp, du moment où elle l’avait accepté, avait inscrit une menace de mort permanente au dessus de sa tête. Elle en était consciente. Mais elle refusait qu’il en aille de même pour son enfant aujourd’hui. Or, tant qu’elle continuerait de travailler au sein de la Lib’Corp, le contraire serait impossible… A moins de nier au monde l’existence de Caleb le plus longtemps possible. Ce qu’elle s’évertuait déjà à faire, tout en sachant qu’elle ne pourrait le faire indéfiniment.

« Et Vivienne Cooper ne voit dans les mutants qu’une menace envers l’humanité qu’il faut à tout prix éradiquer…»

Le visage d’Elie se fit plus dur à l’évocation de cette dure réalité. La jeune femme avait pris l’habitude de se montrer forte à l’évocation de son passé, mais on sentait dans le fond de sa voix que la tristesse et surtout la colère n’étaient pas loin. Devoir sous-entendre que votre propre mère vous avait reniée pour un malheureux gène… Etait-ce pire encore que de vivre en ignorant ses origines ?

« Une mère et son enfant ne devraient jamais souffrir de l’absence ni de l’un ni de l’autre… Je te l’ai déjà dit, la première fois que l’on s’est vue. Et je le pense sincèrement, pour l’avoir vécu, tout comme toi. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, je suis prête à me battre pour que mon neveu ne soit pas séparé de sa mère. C’est pour ça que je t’ai suivie et que je suis entrée en contact avec Virginie. Elle seule pouvait me guider jusqu’à vous deux»


June se souvenait en effet des paroles d'Elie ce jour-là. Et si elle s'était méprise sur leur signification à ce moment-là, elles prenaient aujourd'hui tout leur sens aux yeux de l'humaine. Elle ne savait plus trop que penser. Elie paraissait vraiment sincère dans ses déclarations. Sa peine en évoquant une relation avec sa mère visiblement inexistante était palpable. Mais apprendre, à 40 ans, que vous aviez une sœur n’était déjà pas banal. Alors en plus, ajouter à cela que votre mère avait rejoint les rangs de l’organisation que vous aviez passé la moitié de votre vie à combattre… cela faisait beaucoup. Un peu trop même, pour la journée. Néanmoins, une interrogation subsistait


-Est-ce qu’elle vous… t’a parlé de moi ? Est-ce qu’elle t’a dit pourquoi…

« Pourquoi tu n’as pas fait partie de sa vie ? »

Cette question hantait en effet l’humaine depuis son enfance. Avec les années, elle s’était persuadée qu’elle n’aurait jamais la réponse. Mais peut-être qu’Elie pourrait la lui apporter à présent…

La mutante croisa le regard de June, en quête d’une réponse depuis longtemps attendue. Hélas…

« Pas vraiment… je n'ai que des soupçons quant à une possible explication de ses motivations. Elie put lire la déception dans les yeux de l'humaine. Mais ce serait un peu long à expliquer maintenant. Si on commençait par ce fameux test, afin que vous ne puissiez plus, l’une comme l’autre, dit-elle à l’attention de l’humaine et de l’adolescente, douter de ma parole ? »

Virginie avait pris les devants et s’engouffrait déjà dans le couloir. Elie lui emboita le pas, peu désireuse de se perdre dans le dédale que représentait encore l’Institut à ses yeux et elle invita June à la suivre. L’humaine ne se fit pas prier. Quand le trio arriva au labo, Elie sortit de sa poche une clé usb

« Ca nous sera utile, dit-elle en la tendant à Virginie, elle contient déjà mon profil génétique et celui de Vivienne Cooper. Vous n’aurez qu’à le comparer à celui qu’on va refaire ici. Après le prélèvement d’ADN, si vous avez le matériel nécessaire, le plus rapide sera de faire une PCR, pour amplifier les fragments d’ADN afin de les analyser »

La mutante parlait de cette technique comme si elle lui paraissait évidente, sans se rendre compte que ce n’était peut-être pas le cas pour Virginie et June.
Oups. Déformation professionnelle !

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1171


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] Complices Lun 17 Nov 2014 - 17:28


    La joie procurée par la nouvelle ne dura pas longtemps, car les révélations qui suivirent avaient de quoi porter un sacré coup.

    Cette Cooper semblait partager la même philosophie que madame Alison Parish. Toutes deux auraient sans doute préféré ne pas donner naissance que d’avoir un enfant mutant. Une vérité douloureuse et qu’il était impossible à accepter. Mais, l’histoire de ces deux femmes était une autre preuve que certaines convictions ne mourraient jamais. De son côté, Virginie n’avait pas encore réussi se résigner. Elle cultivait encore l’espoir que l’amour filial finirait par l’emporter sur la peur. Parce qu’elle ne comprenait pas comment une haine pouvait nourrir le cœur d’une mère.

    La demoiselle retomba silencieusement dans un mode de pensée négatif. Elle se remit intérieurement à dénigrer le gène X et tout le mal qu’il entraînait dans son sillage. Revenant à un raisonnement basique d’adolescente malheureuse, de voir, à quel point leur différence provoquait leur rejet. Il n’y avait visiblement rien de bon à être un mutant aujourd’hui, évolution ou non. Dans ces moments, Résilience aurait tout donné pour pouvoir se débarrasser de sa mutation. Elle aurait préféré être une personne normale. Elle se serait fondue dans la masse et aurait enfin pu susciter l’amour de ses proches.

    Le plus triste était qu’elle ne pouvait pas même envier la vie de la seule humaine qui était dans son entourage. June avait beau être humaine, elle aussi avait été laissée par sa famille. De quoi assombrir l’esprit le plus lumineux qui soit. Vivi pensa par extension à touts ceux qui avaient disparu de sa vie, du jour au lendemain, sans prévenir. Son humeur se ternit à vue d’œil. Elle sentait que tout cela la contrariait. Elle aurait voulu aller voir cette mère indigne et lui faire ravaler ses propos racistes. Un élan de violence intime, qui ne lui ressemblait pas du tout. Parish était-elle en train de changer ?

    Sans un mot, elle conduisit donc la fratrie jusqu’à laboratoire de recherche. Ses bras fins tenaient l’enfant dont la douce chaleur aidait à garder les pieds sur terre un minimum. Caleb avait de très fortes chances d’être un mutant lui aussi. Cela n’allait faire que lui attirer des ennuis supplémentaires. L’aile de recherche était de l’autre côté du manoir. IL y avait moins de personnes qui circulaient dans cette partie du bâtiment. Tout était plus calme et lent dans ce coin.

    Virginie ralentit d’elle-même lorsqu’elles arrivèrent face à une porte vitrée, fermée de l’intérieure. Seuls les chercheurs et les élèves accrédités venaient ici. Cependant, la jeune fille savait que les professeurs ne refuseraient pas à June l’accès à une salle. Ne serait-ce que pour quelques minutes. La porte finit par se déverrouiller de l’intérieur et se referma sur elles quelques secondes plus tard. Il y avait une salle libre trois mètres plus loin. C’était une pièce carrée, blanche, avec peu de meubles et d’une propreté irréprochable. Un ordinateur trônait sur un bureau et il y avait aussi tout un tas de matériel médical rangé dans une grande armoire en verre transparent.

    Une fois isolée du reste du couloir, la blondinette rendit Caleb à sa mère pour avoir les mains libres. Elle tira une chaise roulante, s’installa dessus et glissa sous le bureau mis à leur disposition. Elle pianota pour pouvoir activer l’ordinateur et entrer dans la base de données su serveur de l’Institut. En théorie, rien ne justifiait que miss Parish connaisse les mots de passe pour avoir accès à ces données. Cependant, il lui était déjà arrivé de rechercher des informations sur des élèves d’ici pour les comptes à la fois de la Lib Corps et du Fil. Personne n’était encore au courant et June n’avait pas d’intérêt à prévenir la directrice sur ce sujet.

    « Merci Eli. »

    Les informations contenues sur la clé USB commencèrent à défiler sur l’écran de l’ordinateur. Virginie fit basculer tout cela sur un écran mural de plus grande envergure. Elle n’avait pas comprit grand-chose à ce que venait de dire la jeune femme, mais elle lui faisait confiance quant à la démarche à suivre. Elle fit tourner le fauteuil pour regarder cette dernière dans les yeux. Leur contrat avait été mené correctement. C’était maintenant au Phoenix de prouver sa bonne fois.

    « Ici, y a sûrement de quoi le faire. Il faut quoi ? Une prise de sang ? »

    Caleb poussa un petit cri qui tira un sourire à la jeune fille. Elle vira son regard bleu sur lui, puis sur sa mère. Quelques seraient les risques, ces deux individus méritaient qu’elles prennent des risques. Ce simple fait allait faire d’eux une équipe à présent.


........................................................................................................................................................................................................


L'amour à la machine... Faite le bouillir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
Elie Powell

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Phénix
Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 27 ans
Profession : Professeur de Sciences // Garde du corps
Affinités : Virginie Parish, June Appleby
Points XP : 404


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Pyrokinésie
Type: Alpha
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [RP] Complices Ven 17 Juil 2015 - 1:04

Elie suivit June et Virginie à travers les couloirs de l’Institut. A ses yeux, cette bâtisse était un véritable labyrinthe ! Elle avait du mal à croire que les résidents ne s’y perdaient jamais. Il lui paraissait tellement simple de confondre un coin de couloir avec un autre. Ils se ressemblaient tous !

Lorsqu’elles arrivèrent, Elie constata que le laboratoire de l’Institut correspondait en tout point à l’idée qu’elle s’en était faite. Des murs blancs, une ambiance aseptisée et des chercheurs plongés en plein travail au dessus de leurs paillasses. Il ne se distinguait pas réellement des autres labos disséminés partout dans le monde. En revanche, les recherches qu’on y menait étaient sans doute moins dangereuses et plus sensées qu’ailleurs, puisqu’elles visaient à rendre la vie aux mutants, plus aisée.

Dès qu’elles furent isolées, Virginie se mit au travail sur un ordinateur. Elie observait la rapidité avec laquelle la mutante opérait et y dénota une certaine habitude dans ses gestes. Ce n’était sans doute pas la première fois que la jeune fille exécuta ce genre de recherches. La salle était plongée dans le silence et le regard de la mutante dériva vers son neveu. Celui-ci, sagement installé dans les bras de sa mère observait le plafond d’un air curieux. Elie eut envie de le prendre dans ses bras, mais elle se retint d’en faire la demande à sa mère. June avait été suffisamment secouée pour en plus lui imposer l’épreuve de voir la chair de sa chair dans les bras d’une personne qui, malgré les liens du sang, restait encore une étrangère à ses yeux. La question de Virginie ramena Elie dans la réalité.

« On pourrait faire une prise de sang oui, mais il y a mieux encore »

Elie se dirigea vers l’armoire contenant le matériel médical et il lui suffit d’un coup d’œil pour localiser ce dont elle avait besoin. Elle se tourna à nouveau vers les deux femmes et tendit triomphalement un set de prélèvement salivaire

« La salive contient des cellules épithéliales, c’est une bonne source d’ADN », expliqua la mutante tout en grattant l’intérieur de sa joue avec le coton-tige buccal pour y prélever un peu de salive avant de le placer dans un scellé

Elle tendit le précieux paquet à Virginie. Et en reprit un autre dans l’armoire qu’elle tendit à June

« Il n’y a plus qu’à extraire l’ADN, réaliser la PCR et vous aurez mon profil génétique d’ici quelques heures. Ensuite, si vous voulez comparer mon profil à celui de June, il faut que tu fasses également un prélèvement. »

L’humaine était restée silencieuse jusqu’à présent. Elle s’était toujours refusée à réaliser un test ADN sur son fils afin d’y détecter un quelconque gène mutant. Dans le même ordre d’idée, devoir effectuer une analyse de son propre ADN ne lui plaisait pas vraiment. Cela dit, il s’agissait d’un moyen irréfutable de savoir si elle avait à faire à une menteuse ou bien si Elie avait dit la vérité depuis le début. Si tel était bien le cas, elle allait devoir se faire à l’idée qu’elle avait désormais une petite sœur… et Caleb une nouvelle tantine au tempérament de feu !

« Nous n’aurons qu’une concordance partielle évidement puisque nous n’avons qu’une génitrice en commun. Cela dit, il suffira d’analyser l’ADN mitochondrial si vous désirez une fiabilité totale »

L’humaine saisit le kit d’analyse et effectua à son tour le prélèvement qu’elle tendit à Virginie


- Non pas que je doute réellement de vos paroles… mais je me dois d’être méfiante. Au moins comme ça, nous serons sûres à 100%, déclara-t-elle

Elie hocha la tête, compréhensive, et indiqua ensuite l’équipe de chercheurs

« Je crois qu’à présent, le mieux est de les laisser faire leur travail. Mais si vous y tenez absolument, je peux aussi vous fournir du sang et des cheveux »

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [RP] Complices

Revenir en haut Aller en bas

[RP] Complices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» L'AGENDA CACHE DE PREVAL !KOK DEMANDE L'ARRESTATION DES ASSASSINS COMPLICES !
» Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann
» Nouveaux complices ? [Pv Malice ]
» Avant un casse, trouver les complices fiables (PV jack)
» Complices malgré nous ! [PV Seido]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Angleterre : Londres et Environs~ :: -Comté de l'Essex : Le Nouvel Institut- :: -Le Manoir-
 :: -Le Foyer-
 :: -Salle de repos-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit