Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (mars/avril/mai 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie--
-- IRL (NOVEMBRE 2016) : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[RP]La valeur et le nombres des années [PV Miss Lemington et Tony Difury] (fin avril 2052)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alexia Evans

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Race : Mutant
Clan : Indépendant
Age du perso : 11 ans
Profession : collégienne
Affinités : aucune
Points XP : 58


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Empathie
Type: Alpha
Niveau: 0

MessageSujet: [RP]La valeur et le nombres des années [PV Miss Lemington et Tony Difury] (fin avril 2052) Lun 28 Juil 2014 - 21:32

Cela faisait une semaine qu'Alexia était arrivée à l'Institut. Pour plus de facilité, elle suivait la classe au sein de l'institution pour enfant surdoués, mais cela n'était toujours pas facile pour la jeune mutante avec son don. Il lui fallait obligatoirement une zone de calme de trois mêtres autour d'elle et cela n'était pas souvent possible. Le jour s'était levé depuis quelques heures déjà et les pensionnaires de l'Institut se réveillaient doucement. Pour Alexia s'était différent. Elle avait passé une très mauvaise nuit et cela arrivait de plus en plus souvent. La fillette avait une chambre seule à cause de son pouvoir qui agissait en permanence. Elle profita que les autres élèves dormaient pour aller prendre une douche. Elle essayait d'avoir un minimum de contact avec les autres, supportant difficilement les émotions qui émanaient de ces derniers. Puis elle s'habilla d'un jean bleu, d'un haut violine et d'un pull blanc.

La petite mutante profita du temps qui lui restait pour vérifier ses devoirs. Une fois cela fait, elle se saisit de son sac et descendit à la cuisine afin de prendre son petit déjeuner. Pour l'instant, il n'y avait personne, mais elle se doutait que cela ne durerait pas et elle serait alors assaillit par les émotions des adolescents de l'établissement. Alexia soupira et replongea le nez dans son bol de chocolat. C'est alors qu'un groupe de cinq résidents arriva dans la cuisine. C'est ainsi que la jeune mutante fut assaillit par leurs émotions quand ils s'installèrent pas très loin d'elle. Fermant les yeux, la fillette se leva, mit son bol dans l'évier et sortit de la pièce. Elle quitta même la bâtisse et se dirigea vers le lac. Au moins là-bas, elle pourrait au moins avoir l'esprit tranquille.

La petite fille s'installa tout d'abord au bord du lac et se mit à en contempler l'eau. Cette dernière était si calme. C'était le tout début de la journée et elle pouvait entendre les oiseaux pialler dans les arbres. Elle appréciait cette tranquillité même si la journée s'annonçait plutôt fraiche. Bientôt elle allait devoir rejoindre les autres élèves en classe et cela serait nettement plus compliqué pour la demoiselle. Alexia se demandait si le lac était remplit de poisson. Mais de là où elle était, elle ne pouvait pas voir le fond de l'eau. Elle aperçu alors un pont en ruine un peu plus loin.


*Voilà un point d'observation au top.*

La petite mutante se releva, mais fut prise d'un vertige. Elle secoua la tête et pensa que cela venait de la mauvaise nuit qu'elle avait passé. En effet, elle n'avait pas beaucoup dormit, continuellement assaillit par des nausées et des maux de tête.  Oubliant vite ce petit soucis, elle partit en direction du pont. Elle grimpa sur les restes de ce dernier et se pencha afin de regarder au fond de l'eau. De nouveau, la petite fille fut prise de vertiges. Tout se mit à tourner autour d'elle et avant qu'elle ne puisse reculer, la jeune mutante perdit l'équilibre ainsi que connaissance et tomba à l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony DiFury

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Rocket
Race : Mutant
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 22 ans, célibataire et libre comme l'air !
Profession : Etudiant
Affinités : Les fans de punk-rock sont mes amis !
Points XP : 334


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Propulsion thermochimique et champs énergétique
Type: Alpha
Niveau: 1

MessageSujet: Re: [RP]La valeur et le nombres des années [PV Miss Lemington et Tony Difury] (fin avril 2052) Lun 11 Aoû 2014 - 0:58

Ce matin là, un évènement aussi exceptionnel qu’inattendu frappa l’Institut : Pour la première fois depuis une éternité, Tony DiFury s’était levé avant les douze coups de midi.

Pour être précis, cet exploit inenvisageable pour le punk à l’humeur nocturne était dût à une grossière erreur de manipulation de son holophone, la veille avant d’aller se coucher aux environs de 3h59 du matin. Ce jeune homme doué mais distrait avait malencontreusement enclenché une alarme automatique en reposant le maudit appareil sur sa table de chevet, à une heure évidement indécente (décidément, le tactile, même s‘il avait grandi avec, c‘était vraiment une technologie casse-gueule).

Et ce matin, ce fut donc à 6 heures tapantes que l’infernale système automatique se connecta aux enceintes de l’ordinateur via wifi et se mit à hurler un bon vieux rock bien démoniaque, à fond les ballons (cliquez ici pour vous faire une idée). Ce qui eut pour effet, naturellement, de réveiller Tony de la façon la plus brutale et définitive qui soit. Le glandeur semi-professionnel (il aurait pu passer pro, mais il a eut la flemme de se présenter à l’examen) avait bien essayé de se rendormir après avoir violement pulvérisé son appareil. En vain.

Ainsi donc, après avoir plus ou moins émergé de son coma cotonneux, c’est de fort mauvaise grâce que le grand blonds réussit à sortir du lit. Il enfila son jean rapiécé, s’y reprit à trois ou quatre fois pour mettre un t-shirt, s’emmêla dedans, s’énerva, jura, puis renonça. La tête dans le sceau, il entreprit d’aller se passer la figure à l’eau pour se réveiller complètement. Grand mal lui en prit, car il se cogna le pied nu contre un meuble, ce qui lui fit mal jusque dans sa montre. Quelle horreur.

*Bon d’accord. Aujourd’hui, c’est vraiment une journée à la con.*

Les nerfs en pelote, excédé par tant de violence de bon matin, Tony décida donc une petite entorse au règlement : Il récupéra une cigarette et un briquet, ouvrit la fenêtre de sa chambre et s’assit sur le rebord pour fumer à l’air libre. Les pieds dans le vide, le vent sur le visage et de la nicotine dans les poumons, tout allait tout de suite beaucoup mieux. Que c’était beau ! D’ici, il avait une vue magnifique sur le domaine qui entourait le manoir. L’entrée sur sa gauche, le lac sur sa droite…

Ah tiens, en parlant du lac…

Alors qu’il se perdait en souvenirs et observations, Tony aperçut la frêle silhouette d’une petite fille qui flânait sur les berges herbeuses. Cela faisait un mois qu’il était arrivé, mais il n’avait jamais croisé cette jeune élève (il faut dire qu’il évitait de côtoyer les plus jeunes, pour ne pas les intoxiquer avec ses fumées). Il se demandait ce qui avait poussé cette petite à s’aventurer là-bas à cette heure matinale… lorsqu’il la vit choir et disparaître dans l’eau.

Sept interminables secondes passèrent, avant que le punk endormi ne se rende compte qu’elle ne remontait pas.

Tony senti ses entrailles se glacer, et un horrible frisson lui parcourir l’échine. La cigarette à demie consumée s’échappa de sa bouche ouverte sous l’effet de la soudaine compréhension du drame qui se déroulait.

« BORDEL DE MEEEEEERDE !!! »

Sur ce cri du cœur on ne peut plus poétique, le punk désormais tout à fait réveillé s’élança à corps perdu en direction de l’étendue d’eau. Le missile humain franchit d’un bond les quelques centaines de mètres qui le séparait du lac, et percuta puissamment la surface liquide qui s’éleva en un geyser monstrueux. Les yeux grands ouverts dans l’eau sombre, Tony aperçut la petite qui coulait à pic et plongea pour la rattraper. Sans être secouriste, le français était un excellent nageur : Ses longs membres faisaient des merveilles sous l’eau, sans même compter le nombre incroyable de baignades en mer, en lac et en océan qu’il cumulait. Il prit donc trois secondes pour s’assurer de l’état de la pauvrette : elle était inconsciente.

« Mais quel idiot !! Pourquoi perdre encore du temps alors qu‘elle est en train de se noyer ???», me dites vous ? Eh bien pour une raison très simple, cher lecteur : Lorsque quelqu’un se noie, il panique. Et lorsqu’une bonne âme vient les attraper pour les sortir de l’eau, neuf fois sur dix la victime le tue son sauveur en s’accrochant trop fort autour de son cou, lui maintiens la tête sous l’eau pour pouvoir rester à la surface, ou l’assomme à coup de poing en se croyant attaqué par un quelconque requin.

Heureusement pour Tony, là, tout se passerait bien à ce niveau. Le seul problème, c’est qu’il manquerait probablement d’oxygène avant de la ramener à l’air libre. Poussé par la peur, il déclencha encore une fois sa mutation. La roquette humaine refit donc surface de façon un peu erratique, avec la fillette dans les bras, puis nagea jusqu’à rejoindre la terre ferme. Hissant sa prise sur l’herbe grasse, reprenant son souffle, il se rendit soudain compte que la pauvrette ne respirait plus… Okay, là, il paniqua un peu. Les manœuvres de soins, c’était pas son domaine de prédilection.

« HEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEELP !!! » fut le seul mot anglais qu’il se rappela. Il le hurla avec toute la force du désespoir, avec toute la puissance qu’un habitué des concerts peut déployer.

En désespoir de cause, il tenta quant même un massage cardiaque. Impeccablement rythmé, mais peut être un peu fort… Miracle ! Le petite recracha un long filet d’eau… puis se redressa, vomit, et toussa comme une perdue.

Satisfait mais épuisé (et encore sous le choc), Tony se laissa tomber à son tour dans l’herbe, les yeux fermés, et poussa un soupire qui fêlerait une plaque de blindage.

« Ils sont fous, ces Bretons… »

........................................................................................................................................................................................................
"Chances thrown , Nothing's free
Longing for what used to be
Still it's hard, Hard to see
Fragile lives, shattered dreams"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [RP]La valeur et le nombres des années [PV Miss Lemington et Tony Difury] (fin avril 2052) Mar 16 Déc 2014 - 23:51

Ce fut le cri de détresse de Tony qui rompit l’intense réflexion de la mutante. Celle-ci s’était levée bien avant l’aube, excédée de se retourner dans son lit sans pour autant y trouver le sommeil. Samarah avait donc décidé de mettre ces quelques heures matinales à profit pour… méditer sur les choix qu’elle serait amenée à faire dans un futur proche. Bercée par le bruissement des feuilles qui dansaient dans la brise et le chant des oiseaux qui s’éveillaient, la mutante était parvenue à un état de relative quiétude. Chose assez rare pour être soulignée. Samarah aimait ces instants de quiétude, loin de l’agitation qui régnait dans les couloirs de l’Institut. Fuyant la foule comme la peste, lui préférant de loin les endroits calmes et déserts, ils lui permettaient de se ressourcer et de réfléchir sereinement. Aussi, il n’était pas rare de croiser la mutante lors d’une ballade matinale au fond du parc… à condition de se lever aux mêmes heures qu’elle. Ou de ne pas dormir.

Le cri strident faillit lui percer les tympans. Samarah se redressa brusquement pour tenter de localiser la source du cri. En sondant mentalement les environs, elle identifia rapidement deux présences à l’autre bout du parc, près du lac. Elle s’y précipita aussi vite que le lui permettait sa maigre condition physique actuelle et parvint malgré tout à rallier la distance qui la séparait du lac en un temps record pour quelqu’un qui n’avait pas la capacité de se téléporter –les téléporteurs n’étaient de toute façon jamais disponibles quand on en avait réellement besoin !-

Une scène étrange l’attendait sur la berge, lorsqu’elle découvrit Tony trempé et assis par terre, semblant soudain exténué, et la jeune Alexia, trempée également de la tête aux pieds et toussant tant qu’elle pouvait. La mutante rejoignit les deux jeunes et s’accroupit près d’Alexia, posant même une main sur son épaule pour s’assurer qu’elle allait bien. Sans connaitre les faits dans le détail, il n’était pas difficile de deviner ce qu’il s’était passé, au vu de l’état des deux mutants. En revanche, les circonstances du drame demeuraient plus floues aux yeux de la mutante.

"Mais que faisais-tu donc toute seule dehors à cette heure Alexia ?"

Sa voix ne se voulait pas trop sévère, ni empreinte d’un reproche évident, mais quand on avait endossé le rôle du Cerbère, c’était parfois difficile de ne pas paraitre intimidante, surtout face à une enfant. Qui de surcroit ne parvenait toujours pas à s’exprimer oralement. Alexia était encore sous le choc de sa rencontre inattendue avec les eaux glaciales du lac et grelottait. La mutante, tout en frictionnant le dos d’Alexia pour la réchauffer, se tourna alors légèrement vers le jeune Tony :

"As-tu vu ce qu’il s’est passé ?"

Si Alexia n'était pas autorisée à se promener seule à cette heure aux abords du lac, il en allait de même pour le jeune Tony. Cela dit, il était plus que probable que celui-ci ait sauvé la vie de l'enfant en entravant le règlement, aussi la mutante ne lui en tint pas directement rigueur et ne lui demanda aucune justification quant à sa présence en ces lieux. Et puis, il aurait été déplacé de sa part de sanctionner Tony alors que ses réflexes avaient visiblement évité à Alexia de se noyer.

Spoiler:
 

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [RP]La valeur et le nombres des années [PV Miss Lemington et Tony Difury] (fin avril 2052)

Revenir en haut Aller en bas

[RP]La valeur et le nombres des années [PV Miss Lemington et Tony Difury] (fin avril 2052)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» HÉLÈNE •• aux âmes bien nées la valeur n'attend point le nombre des années
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» [Valeur de bande]
» Bonne Année
» Couple de l'année
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Angleterre : Londres et Environs~ :: -Comté de l'Essex : Le Nouvel Institut- :: -Hall/Extérieur-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit