Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (mars/avril/mai 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie--
-- IRL (NOVEMBRE 2016) : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet//

[Toronto]Alors c'est deux courants d'airs qui entrent dans un bar...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Valyrei

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Race : Humanoïde
Clan : Indépendant
Age du perso : 29 ans
Profession : Tueur à gage
Affinités : Aucune
Points XP : 22


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Aucun
Type:
Niveau: 1

MessageSujet: [Toronto]Alors c'est deux courants d'airs qui entrent dans un bar... Mer 24 Juin 2015 - 13:41

Toronto, c'est "l'endroit où les racines des arbres trempent dans l'eau", mais ce soir au pub, c'est dans le whisky que Valyrei trempe ses lèvres. Calé au comptoir du "Soggy Bottom" depuis deux heures, il ne parvient pas encore à considérer le choix du gérant concernant ce nom d'enseigne. S'il en avait pris connaissance avant de goûter la spécialité ambrée, l'afro croit bien il les aurait envoyé se faire foutre. "Soggy Bottom"... y en a qui n'ont honte de rien.

Lentilles à réalité augmentée sur le nez, l'humano cherche les bonnes planques sur une liste défilant devant ses yeux fluorescents. Depuis que cette militaire, Ridgway, l'a convaincu de retravailler pour le Cercle "à son compte", il tente d'assurer ses arrières en cas de fuite précipitée. La bonne foi manifeste de l'humaine n'étant pour l'instant pas un gage de sécurité.
Du bout des pupilles le tueur faire défiler les cachettes que lui a filé son "ami" cyber-hacker : Ivy, de son pseudo, compte parmi les cyber-hackers les plus craints par les gouvernements frauduleux. Publiquement connu pour ses actions au sein des Anonymous, il entretient secrètement une connivence avec les travailleurs...alternatifs comme Valyrei. Moyennant finance (le gars n'est pas un rêveur), il s'est souvent avéré utile durant la chasse organisée par le Cercle pour éliminer l'humano. Bientôt, Ivy pourrait l'être encore...

Cliquant de l’œil, Valyrei valide la géolocalisation des planques alentours... Bien, Toronto en est truffée : sur le plan interactif à la surface incurvée de la lentille s'impriment une multitude de point colorés en fonction de la fiabilité des cachettes. Sans attendre, l'afro active le GPS vers la plus proche destination et matérialise une flèche translucide dans son espace numérique. Il est temps d'aller faire un tour.

"Je te salue whisky, et merci pour le bon temps", pense-t-il en frappant le verre vide sur le comptoir.

Soudain, alors qu'il compte la monnaie pour payer ses consommations, Valyrei entend un fracas suivi d'une sensation liquide et fraîche sur ses pompes. Un parfum de bière exhale de là où un plateau de boissons et son propriétaire gisent sur le sol.

"On croirait le scénario minable d'une soirée qui commence mal...pour toi, connard" s'empêche-t-il de dire après s'être souvenu que la conversation continuerait à coup de poing dans le visage.
Rassemblant toute la gaieté conférée par le whisky précédemment ingurgité, Valyrei tape vivement l'épaule du maladroit et s'empresse de son état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Grant

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Speed
Race : Mutant
Clan : Indépendant / Le Fil
Age du perso : 21 ans
Profession : Livreur chez Amazon, serveur à mi-temps.
Affinités : Personne. Tout le monde. Enfin ça dépend. Bouges, j'ai pas le temps....
Points XP : 200


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Super Vitesse
Type: Alpha
Niveau: 1

MessageSujet: Re: [Toronto]Alors c'est deux courants d'airs qui entrent dans un bar... Lun 6 Juil 2015 - 13:36

Ce soir-là, il n'y avait pas trop de monde au Soggy Bottom. Fait inhabituel, car malgré son nom aux consonances graveleuses et paillardes (un délire du patron que même Will, qui travaillait-là depuis plusieurs années, n'avait pas entièrement compris. Ça avait peut-être un rapport avec ce vieux film du siècle dernier avec George Clooney, paix à son âme...), le bar jouissait d'une réputation plus que satisfaisante dans les milieux underground de Toronto. Le personnel mettait un point d'honneur à y maintenir une bonne ambiance, les serveuses étaient jolies, la carte fournie, la bière fraîche et pas chère, et le whisky y avait un excellent rapport qualité/cuite.

Ce soir là, donc, l'atmosphère du bistrot était donc relativement détendue.

Comme à son habitude, Will était en retard pour prendre son service. Quant il poussa la porte, un soupir de soulagement et d'exaspération (meilleur cocktail du monde) l'accueillit. C'était Scott, le commis de cuisine, un grand boutonneux qui ne tenait le bar que quant il n'y avait personne d'autre pour le faire. C'est qu'il s'était ennuyé ferme : Sa seule activité de la soirée avait visiblement été de servir du whisky à un grand afro-américain à l'air aussi maussade qu'un après-midi dans le Pas-de-Calais. Autant dire qu'il n'avait qu'une hâte : retourner glander dans la cuisine. Inutile aussi de dire que Will, par pur sadisme, pris tout son temps pour arriver jusqu'au comptoir.

À peine installé derrière le comptoir, l'un des rares clients lui fit signe que les six choppes de sa tablée étaient vides, et qu'il fallait remédier à cela au plus vite. Pendant un quart de seconde, Will fut tenté de courir et d'accéder à cette requête en un battement de paupière, mais la prudence l'en empêcha. Car si le patron était au fait de sa nature de mutant, l'expérience lui avait appris à ne pas trop se donner en spectacle sans une raison valable. Cela lui fit pousser un soupire d'exaspération (absolument hors contexte). La soirée serait looooooongue... Il sortit des choppes propres, les rinça et les remplit de bière. Disposant le tout sur un plateau, il interpella le commis qui repartait déjà vers ses pénates.

« Eh Scott ! Amènes ça à la 8, tu sera gentil... »

Le purulent leva les yeux au ciel en lâchant un râle d'exaspération. Will, pour sa part, l'ignora superbement et s'accouda au bois sombre tout en regardant tourner les aiguilles de sa montre. Il priait déjà pour une arrivée massive de clients, un raz-de-marée, une pluie de météorites, une invasion de chinois ou tout autre cataclysme capable d'égayer l'ambiance... .

De l'autre côté du comptoir, le grand black semblait sur le point de partir.

Pressé d'aller prendre sa pause, le jeune boutonneux s'empara prestement du plateau et fit volte-face. Hélas, la précipitation n'amène généralement rien de bon. Le pauvre Scott se prit les pieds dans un tabouret et perdit l'équilibre. Speed le vit tomber au ralenti. Il se campa sur ses jambes, prêt à le rattraper, mais des regards pesaient toujours sur eux. C'est donc en fermant les yeux qu'il attendit que le serveur amateur finisse de se vautrer.

« Oh putain le boulet... » Marmonna t-il au moment où le verre vient éclater au sol.

Attrapant un rouleau d'essuie-tout, il accouru sur les lieux du drame à une vitesse strictement humaine et commença à réparer les dégâts. L'afro avait différé son départ, le temps de s'enquérir de l'état du pauvre Scott. Will tiqua un instant : les éclats lumineux dans les yeux de ce mec étaient étranges... Ah oui, des lentilles ATH. Une technologie encore coûteuse... Bizarre, ce n'était pas le genre des habitués du coin de se balader avec des gadgets à plusieurs milliers de dollars...

Mais c'est un détail qu'il oublia vite.

« Désolé m'sieur... ça va, vous ?»

C'était une question rhétorique, car il avait bien vu que seules ses chaussures avaient accusées le coup. Will aida le boutonneux déconfit à se relever, et lui fit signe d'aller prendre l'air cinq minutes. Puis il s'adressa à nouveau au grand black. Certains se seraient foutus en rogne pour moins que ça, mais lui, il gardait un calme admirable.

« Excusez-le, il est pas très dégourdi... Allez, j'vous offre un verre pour la peine. »

Jetant négligemment un paquet de feuilles sur la flaque liquide, il retourna derrière le comptoir. Il rechargea le verre de son client et le lui fit glisser.

« Cadeau de la maison. »

Puis il récupéra des choppes intactes, les remplit (encore...) et les apporta lui même à la table du fond qui commençait à rouscallier sévère. Puis il revint à son poste, terminant de nettoyer le sol souillé en soupirant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Toronto]Alors c'est deux courants d'airs qui entrent dans un bar...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Deux ombres pour plonger le monde dans le chaos
» Alors, un petit blond et une grande borgne arrivent dans une ferme...
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Canada : Vancouver et Environs~ :: -Vancouver--
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit