Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (Summer 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie ou participer à l'Event 'Cymru'--
-- IRL : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[RP] Entraînement n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Léon Asakura

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Abyss
Race : Mutant
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans, mais en parait 28
Profession : PDG d'Asakura Corp.
Affinités : Koji, Samarah, Sinéad, Alex, Virginie
Points XP : 1250


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Hydrokinésie Hydromorphose Hydrogénèse
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: [RP] Entraînement n°1 Mar 23 Déc 2008 - 20:46

Aujourd'hui était un grand jour pour le Nouvel Institut! Enfin, tout dépendait de ce que les gens pouvaient appeler un grand jour. En réalité, aujourd'hui était le jour où l'on baptisait officiellement la salle d'entraînement de leur nouveau manoir. Léon était plutôt excité de pouvoir se défouler un peu dans cette nouvelle salle et c'était surement la raison pour laquelle il arriva le premier devant la porte, ça et parce qu'il était l'organisateur de cette première séance également.

Le jeune directeur ne savait pas si tous les pensionnaires ont été avertis de cet entraînement mais espérait qu'un bon nombre d'entre eux avait quand même capté le message et qu'ils se présenteraient devant lui dans peu de temps. En attendant leur arrivée, Léon pénétra dans la salle afin de régler les derniers détails. A peine avait-il posé un pied à l'intérieur de la salle d'entraînement que les lumières s'allumèrent, éclairant une salle spacieuse, tant en largeur qu'en hauteur. Elle pouvait facilement accueillir plusieurs dizaines de personnes aussi, les personnes en entrainement avaient tout l'espace nécessaire pour s'exercer librement et sans aucune contrainte spatiale.

Une voix féminine, quoiqu'un peu mécanique, attira l'attention de Léon. Il s'agissait de l'intelligence artificielle chargée de l'administration de la salle, SAMANTHA. C'était elle qui gérait tous les paramètres pendant les phases de simulation, c'était dire son importance pendant les séances d'entrainement.

Léon - Qu'est-ce que je pourrais faire comme premier entrainement ? Une simulation pas trop dure parce qu'on a des nouveaux arrivants, mais pas trop facile non plus... Il faut tout de même faire suer les anciens. Héhé...

Le chinois tapota sur les différents écrans que la console possédait afin de visualiser toutes les simulations pré-enregistrées dans la mémoire de SAMANTHA. Aucune ne lui convenait totalement et pourtant, il y en avait des simulations dans cette console!

Le directeur du Nouvel Institut jeta un coup d'oeil rapide sur sa montre. Il était 10h00 pile, l'heure à laquelle il avait donné rendez-vous à tous les volontaires à cette première séance d'entraînement. Il espérait sincèrement que le plus grand nombre de participants répondront présents. Selon le mutant, les entraînements étaient un des moyens les plus efficaces pour s'intégrer au sein de l'Institut. Cela permettait également de voir tous les pouvoirs présents dans le manoir ce qui permettait aux anciens de faire travailler ensemble les personnes dont les pouvoirs étaient complémentaires, ou d'opposer les mutants aux pouvoirs opposés pour un entraînement plus efficace.

Mais tous ces détails n'avaient pas leur place aujourd'hui. Léon s'occuperait de tous ces remaniements d'équipe et de pouvoirs plus tard, lorsque Koyuki, Panic et lui-même auraient observé tous les mutants en action.

Léon - Il est dix heures. Normalement, ils ne vont pas tarder...

A peine avait-il terminé sa phrase que la porte s'ouvrit. Léon leva les yeux et avec son sourire habituel, il salua la personne qui venait de faire son apparition dans la salle d'entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Mar 23 Déc 2008 - 23:59

Une question existentielle trottait dans la tête de Chiara depuis qu'elle avait reçue le rendez-vous à la salle d'entrainement : qu'entendait-il par "entrainement" ? Bien sur elle connaissait l'existence de la salle d'entrainement mais celle-ci n'avait, à sa connaissance, encore jamais été utilisée. Pourquoi diable changer de bonnes habitudes ?
Chiara ne perdait pas espoir que cet "entrainement" ne passe sans course, bond ou tout autre exercice physique fatiguant. Mais elle n'y croyait pas vraiment connaissant la bande joyeuse bande de cinglés (en toute amitié) qui habitait les murs.

Elle se tatait depuis son réveil, allongée sur son lit. Y aller, ne pas y aller. Elle aurait bien voulu y assister en tant que spectatrice juste une fois, histoire de se faire une idée.Prendre une décision sans tous les éléments en main lui semblait... inefficace.
Alors oui c'était sur la base du volontariat mais quand même...

*Oh stupida ! Mais vas-y ! Tu ne vas pas encore passer une journée le nez dans un livre ! Remus toi ! *

Oh et puis zut ! La petite voix de sa conscience avait bien raison ! Elle allait y aller nom de nom !
Une fois la décision prise, Chiara se détendit et laissa parler sa nature organisée. Elle enfila une tenue de sport (qu'elle avait acheté 2 ans auparavant sans jamais l'utiliser), des chaussures confortables et abandonna à regret son sac sur son bureau. Elle n'aimait pas s'en séparé, il était la clé de son organisation hors pair et contenait de tout, du paquet de kleenex à l'ouvre-boite en passant par une mini lampe torche.

En tenue et prête à affronter tous les entrainements du monde, Chiara se dirigea d'un pas sur vers la salle d'entrainement. Elle avait pris le soin, peu après son arrivée, de mémoriser les plans de l'Institut (on ne sait jamais, ça peut servir s'était-elle dit).
Elle était plus rassuré que ce soit Leon qui se charge de l'entrainement et pas Samarah. Si tel avait été le cas sa bonne conscience ne l'aurait jamais convaincu de venir. Non pas que la 'Cerbère' soit "méchante" ou quoi que ce soit mais Chiara était bien consciente qu'elle aurait été plus difficile à amadouer que son collègue.

Rêvassant ainsi, elle arriva bientôt devant la salle d'entrainement. Elle ouvrit la porte et passa prudemment la tête.

*Pas de Samarah ? Allez hop on y va ma grosse !*

Souriante et tout de suite plus détendue elle passa le seuil et salua Léon :

"Ciao ! Je suis la première ?"

Elle parcourut l'immense salle du regard. Les dimensions de la pièce ne lui disait rien qui aille. Quand on construit une si grande salle ce n'est pas pour faire s'asseoir les gens en rond autour d'une théière chaude. Tout dans cet endroit sentait l'exercice physique éreintant. Le genre de chose qui vous laisse les poumons en feu et des crampes plein les jambes.

*J'aurais jamais du m'écouter !* se lamenta-t-elle

Tout en sachant qu'elle n'allait pas aimer la réponse et, tentant d'avoir l'air décontractée, elle reprit à l'intention de Léon :

"Quel est le programme exactement ?"


Edit Sam : Sam est pas directrice de l'Institut, c'est Koyuki et Léon qui en ont pris la charge, Sam' a préféré rester en arrière pour s'occuper des affaires 'secondaires' on va dire ^^'. J'ai édité ton message
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Mer 24 Déc 2008 - 8:35

Mérenbast réfléchissait intensément tout en se dirigeant vers la salle d'entrainement. Léon l'avait laissé en plan dans le couloir en disant qu'il allait préparé une séance d'entrainement, et il avait bien sur invité les nouveaux à s'y rendre. Mérenbast avait logiquement accepté, mais alors qu'il se préparait dans sa chambre, il fut prit d'un doute, un sale doute insidieux qui te fait tout remettre en cause alors que 2 secondes avant tout allait bien. Comment allait se dérouler cet entrainement ? Méren et Léon avait ils les mêmes notions d'entrainement pour mutant ? Rien n'est moins sur. D'autant plus qu'apparemment, c'est entrainement serait collectif. S'ils devraient se battre eux eux, ça serait vite fait car Méren n'utiliserais pas son pouvoir sur quelqu'un alors qu'il n'a pas de bonne raison de le faire.

*Tu dis ça mais tu n'en sais rien. Tu n'y a pas été confronté.*

C'est vrai, son inconscient avait vu juste. Mais il était sur que ça se passerait comme ça. Tout du moins il le voulait.

*Quelle heure est il ?*

En se baladant dans les couloirs de l'institut pour rejoindre la salle, il trouvait que l'endroit ne collait pas à l'image stéréotypée, bien que souvent vraie, d'un établissement scolaire, plein de jeunes braillant en tout sens. Mais peut être étaient ils allés en cours, quelque part ? Mérenbast pensa soudain à la montre high tech que Léon lui avait donné et qu'il avait laissé dans sa chambre. Ce n'est pas qu'il n'en voulait pas, mais la précaution lui avait conseillé de ne pas la porter lors de l'entrainement. Il fut également frappé par un sentiment peu agréable, auquel son inconscient s'empressa aussitôt de rétorquer :

*Tu viens à peine d'arriver idiot ! Comment veux tu te sentir ici chez toi en 2 secondes ???*

C'est vrai que Mérenbast était un peu trop impatient vis vis de certains trucs, et hop, il était arrivé devant la porte. Il se demanda s'il fallait qu'il frappe à la porte avant d'entrer, et s'exécuta. Il était bien élevé tout de même. Bon il avait ouvert sans attendre qu'on lui donne la permission, mais il était quand même à moitié bien élevé. Seules 2 personnes étaient présentes, dont une était Léon donc il ne comptait, vu que c'était lui qui allait dirigé l'entrainement. L'autre était une jeune femme qu'il ne détailla pas, parce que c'est mal poli, mais qu'il salua tout de même.

*Comme je suis lancé ...*

Il s'intéressa alors à la pièce, et se rendit compte à quel point elle était immense ! Il se demanda si les mutants avaient récupérés une ancienne boite de nuit, pis se rendit compte que ce qu'il pensait était complètement débile. Mais l'endroit était quand même assez grand, et vide. D'ailleurs cela accentuait encore la grandeur de la pièce. Méren se rendit compte maintenant qu'il ne s'était pas attendu à ça. L'endroit ressemblait plus à une arène qu'à ce à quoi il s'était attendu, bien qu'il ne puisse pas très bien le définir. Quelque chose de moins ... grand, quelque chose de plus ... individuel.


*Maintenant que tu es là, tu n'as plus trop le choix, tu dois rester.*

Comme il ne savait pas quoi dire il ne dit rien, tout simplement, mais le fait d'être le second arrivé le mis mal à l'aise. N'y aurait il personne d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Jeu 25 Déc 2008 - 17:58

Avant que Leon n'ait pu lui répondre, une autre personne fit son entrée dans la salle. A son jeune âge il ne fallait pas être surdoué pour deviner que c'était un élève. Et fraîchement débarqué qui plus est vu sa gêne apparente.
Chiara mit de côté sa timidité pour aller l'accueillir. Oui elle allait bafouiller, oui elle allait radoter mais elle était professeur, elle allait bien devoir affronter ses élèves un jour ou l'autre. Au moins aujourd'hui ça se ferait sans (trop) de témoins. Il suffisait qu'elle garde une chose en tête : "ça" a surement plus peur de toi que toi de lui.

"Bienvenue ! Bonjour, sois le bienvenu. Je... je suis Chiara Telesio mais appelle moi Chiara. Tu es nouveau ici n'est-ce pas ? Je te souhaite la bienvenue"

*Souhaite lui donc encore une fois la bienvenue pour voir...* ironisa-t-elle mais sans pouvoir empêcher sa langue de continuer.

"En tout cas, bienvenue !"

Maintenant que son futur élève devait l'avoir classé dans la catégorie des siphonnées du bocal, elle se calma un peu. Après tout, elle ne pouvait plus que s'améliorer à partir de maintenant.
Détaillant le jeune mutant, elle fouilla dans sa mémoire. Plusieurs adolescents étaient arrivés récemment mais un seul dossier correspondait au jeune homme debout en face d'elle.

"Tu es Mérenblast, c'est ça ? J'ai bien prononcé ? Je... Je suis vraiment, vraiment ravie de te rencontrer."

Chiara lui offrit son plus beau sourire, de ceux qui lui dévorait la moitié du visage. Son interlocuteur avait l'air si perdu, elle ne souhaitait qu'une chose : le mettre à l'aise. Même si pour être franchement honnête elle n'était pas très à l'aise elle-même.
Qu'on lui donne un livre, une théière pleine et un petit coin tranquille où s'asseoir et elle serait au Paradis. Sympathiser avec un jeune mutant probablement un peu perturbé par son pouvoir (ou il ne serait pas à l'Institut) était loin d'être ce qu'elle préférait dans la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1171


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Ven 9 Jan 2009 - 20:58

Virginie était revenue sur Londres à l'occasion d'un de ces rares réunion de famille. Le plus vite possible elle avait expédié ces responsabilités de filiation. Ni ses parents ni elle n'avait une véritable envie de se revoir. D'ailleurs la jeune mutante s'en trouva beaucoup moins peiner que ce qu'elle avait pensé ressentir. Etait elle enfin en train de grandir ? Une bonne nouvelle certainement.

Les derniers évènements en Amérique lui avait donner une certaine lucidité (toute fragile) sur la vie qui l'attendait. La Confrérie avait une espéce d'ora qui l'avait finalement éloignée pour de nouveaux chemins à explorer. Grçace à son apparition à la conférence la pisteuse en herbe avait sut ou se trouvait son nouvel objectif: l'Institut.

En voiture dans cette matinée plutot fraiche Virginie roulait dans la banlieu de l'Essex. Ses dernières aventures lui avaient apprit à rechercher des lieux avec efficacité. Il devait être vers 10 moins 15. Etait ce trop tôt pour derbarquer dans ce nouveau monde. Nouveau c'était bien le mot du moment. Que de changement.

La petit blonde freina. Un grand portail. C'était ici. Elle trouva une place en face. Comme toujours dans des gestes rassurants elle vérifia son sac, rangea sa clé, plia son plan, vérifia sa tenue. Tout était en ordre... Plus rien ne la retenait. Elle pouvait y aller. Maintenant ! Une boule au ventre attaqua sa détermination. Encore. Toujours.


**


Elle était entrée. Et aprés ? Une personne la héla.

-"Vous etes en retard... allez à la salle d'entrainement. Tout de suite."

La pauvre mutante ne comprenait pas du tout ce qui se passait. Mais alors vraiment pas. Qu'est ce qu'on attendait d'elle ? Une simple enfant qui cherchait. Devant la mine sévére de la "surveillante" elle ne put qu'avancer plus loin dans la batisse. Ou allait elle ?

Au bout du hall sur un mur se présentait un grand plan d'ensemble. sans vraiment savoir pourquoi au juste elle chercha "salle d'entrainement." Aprés tout pourquoi pas ? ici plutôt qu'ailleurs pour commencer cette nouvelle étape.


**


La porte était ouverte...

La fréle silhouette de Virginie avança. Ouf ! Que trois personnes. Elle c'était préparée à pir...


-"Est ce que c'est bien ici ? Je viens d'arriver... je ne sais pas trop. On m'a ... demandé de venir ici et heu...

La jeune mutante s'arrêta sentant qu'elle était en train de piquer un far. Pourquoi était elle venue ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Dim 11 Jan 2009 - 12:58

La jeune femme qu'il ne connaissait pas vint lui parler. Il aurait bien vouloir la voir, mais derrière ses lunettes, il ferma les yeux. Au moins, se dit il, elle a l'air aussi à l'aise que lui ! Et ce qu'il avait déduit de son expression se renforça après leur présentation.

"Bienvenue à vous aussi ..."

Mais il aurait été plus qu'hypocrite de faire la moindre de faire la moindre remarque sur son stress apparemment vu qu'il n'était pas mieux. Néanmoins il sourit intérieurement, et se sentit un peu mieux, de ne pas être le seul stressé maladif sur terre. Alors qu'elle écorchait en toute innocence son prénom, il se demanda qu'elle pouvait être son rôle ici. Il lui répondit en souriant. Il est vrai que Mérenbast Nesounetjer, ça ne coule pas aussi facilement que Chiara Telesio. Mais il ne pouvait rien y faire.

"Oui c'est ça, le "l" en moins. Je suis ravi moi aussi."

Elle devait être professeur car, bien qu'il ne l'ai vu qu'un cour instant elle semblait ... un peu plus âgée que la moyenne des élèves qu'il avait pu croiser. Enfin, peut être son don s'était il manifesté plus tard ? Et comme il ne voulait pas avoir d'ennemi mortel dès son arrivée il ferma sa bouche. Un silence gênant s'installa, bientôt brisant par l'heureuse irruption d'une nouvelle personne.

*Elle, c'est une élève, ou sinon je me fais prof aussi.*

Ça pourrait être drôle. Il n'aurait pas de problème d'autorité, avec un petit coup d'œil par ci par là, même s'il serait sans doute virer avant une semaine, voir dès le premier cours. Mais bon, d'abords il se devait d'accueillir cette personne qui avait visiblement besoin d'aide.

"Bonjour. Vous cherchez la salle d'entrainement ? C'est bien ici."

Méren se demanda si tous les mutants étaient gênés par leur pouvoir. Bon Léon ne semblait pas l'être, mais il devait avoir plus d'expérience qu'eux. Pourquoi fallait il que l'arrivée de ce pouvoir soit si ... problématique. Il faudrait penser à inventer un service après vente de la mutation, ça serait tellement plus facile.

*Et heureusement que je suis en Europe ...*

Car au delà de l'atlantique, il ne fait aucun doute qu'il aurait besoin de lunettes noir et du reste du costume pour faire profil bas après ce qu'il avait fait. Ce souvenir lui donna la chair de poule et le mit dans l'embarras. Il ne devait plus y penser, l'oublier. Ça ne se reproduirait plus. Il était là pour ça et y veillerait.

"Bien, monsieur, en quoi va consister cet entrainement ?"

Il fallait qu'il passe à autre s'il voulait chasser ses pensées négatives. Il observa Léon en train de s'affairer avec un logiciel apparemment compliqué, à régler des trucs. Méren n'espérait qu'un chose, qu'il n'ai pas à s'entrainer sur quelqu'un. Il n'en serait pas capable et ça pourrait être dangereux pour eux 2.



[HRP : Désolé mais je peux pas faire mieux Embarassed ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Sam 17 Jan 2009 - 5:50

Chiara piqua un fard lorsque Mérenbast la corrigea sur son prénom. Ce fut cette réaction stupide plus que son erreur qui l'accabla le plus. Bon sang, elle avait presque 30 ans et était sensée enseigner désormais ! Elle ne devait plus avoir ce genre de réaction digne d'une midinette de 14 ans à qui le beau capitaine de l'équipe de natation vient d'adresser la parole...
Elle se creusa la tête pour trouver un nouveau sujet de conversation (bienvenu ? Ah non déja dit...) et éviter que le silence qui s'était installé ne s'éternise.

L'arrivée opportune d'une jeune fille lui évita cet embarras. Laissant les deux adolescents se saluer elle en profita pour les détailler de haut en bas. Alors ça allait être eux ces élèves ? C'était à ces jeunes gens visiblement mal dans leur peau qu'elle allait devoir enseigner la gestion du stress ? Rien que Mérenbast évitait son regard depuis le début de leur conversation. Pas besoin d'être un fin psychologue (ce qu'elle n'était pas) pour y voir un signe de mal être.
Elle n'aurait su dire si c'était la peur d'échouer, de ne pas être à la hauteur mais, en cet instant, elle se sentit un peu découragée.

"Bien, monsieur, en quoi va consister cet entrainement ?"

La question de Mérenbast la tira de sa rêverie.
Trop occupé à bidouiller sa machine, Léon ne sembla pas entendre la question.

*A toi de jouer ma grande ! Agis comme une adulte !*

C'était juste vraiment dommage que la question porte sur un sujet dont elle ignorait tous pour n'avoir encore pris part à aucun "vrai" entrainement.

"Ne vous inquiétez pas, commença-t-elle malgré tout, il ne s'agit que d'une façon comme une autre d'apprendre à maitriser vos pouvoirs. Utiliser son don sans discernement est dangereux mais ne pas le maitriser l'est tout autant. Ici, en Europe, nous sommes bien logés mais votre statut de mutant vous attirera peut être des problèmes un jour. Ce jour là il vous faudra savoir comment réagir pour ne blesser personne."

Joli discours, elle en était plutôt fière : pas un bafouillement, rien. Mais elle ruina l'effet d'assurance qui avait pu en ressortir en concluant par un "Enfin, je crois..." pas très assuré.
Tant pis... Elle aurait tenté !

"Mais ne restons pas dans l'entrée ! Allons donc voir ce que fabrique Leon !"

Maintenant qu'elle était lancée Chiara se sentait mieux ; sans ce rouge aux joues et ses mains moites, impossible de deviner son stress !
Attrapant les deux adolescents par les épaules elle les entraina vers Leon. Elle en profita pour se présenter à la nouvelle arrivante.

"Buongiorno ! Je suis Chiara, je suis professeur ici et voici Mérenbast qui sera un de tes camarades."
Revenir en haut Aller en bas
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1171


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Mar 27 Jan 2009 - 15:47

"Bonjour. Vous cherchez la salle d'entrainement ? C'est bien ici."

Voila la question... qu'est ce qu'elle cherchait ici exactement ? Cela dit avant de le savoir elle hocha la tête avec un sourire reconnaissant et s'avança un peu plus dans la pièce.

"Bien, monsieur, en quoi va consister cet entrainement ?"

Virginie tiqua instantanément au mot entrainement. Une vague de doute l'envahit. Un entrainement ?! Si elle s'était attendu à ça... Son souffle se bloqua dans sa gorge. Elle n'avait jamais été sportive... mais alors aves des mutants. Sa voix était presque un murmure.

-"Un entrainement ?"

Si elle s'était adressé au jeune homme ce fut la femme qui répondit. Les grands yeux noires de la blondinettes l'observèrent. Elle l'écouta avec attention. Et devant la confiance de son discours et sa teneur Virginie se détendit un peu. Si ce qu'elle disait était vrai alors peut être que le hasard avait bien fait les choses...

Si elle pouvait contrôler tout ça ! Cette perceptive la rendit presque enfantine. Tant de choses s'arrangerait. Elle aurait peut être moins peur ? Moins peur de la vie ? Un sourire se dessina progressivement sur ses traits cette fois dés plus sincère.


"Enfin, je crois..."

Sa joie fondit comme neige au soleil...Elle n'en était pas certaine ? Alors quoi ? Elle tourna la tête d'un côté puis de l'autre et soupira. Que faire ici alors ? Elle jeta un coup d'œil à l'autre adolescent.

Mais alors l'enseignante changea d'attitude. Et la jeune mutante la regarda avec surprise. Que se passait il au juste ? Elle ne bougea pas d'un pouce attendant.


"Mais ne restons pas dans l'entrée ! Allons donc voir ce que fabrique Leon !"

Léon ? Qui était ce ?

Virginie sentit la main de la jeune femme sur son épaule et dut faire appel à ses réflexes pour ne pas reculer automatiquement. Un contacte aussi inattendue réveillaient toutes ses névroses. la peur du monde, de l'autre... Elle se mordit la lèvres pour galvaniser son angoisse.

Son corps pourtant se raidit et elle lança un regard suppliant à la jeune femme. Elle n'avait rien contre elle... vraiment rien. Mais elle ne la connaissait pas.


"Buongiorno ! Je suis Chiara, je suis professeur ici et voici Mérenbast qui sera un de tes camarades."

L'adolescente les regarda tout les deux tour à tour et eut un petit sourire mal à l'aise. Elle était professeur... et lui élève. D'accord. Mais elle ?

-"Camarade... vous êtes sur ?

Un tourbillon de folles questions se déchaina dans son crane. Pour qui était elle entrain de la prendre ? Elle n'était qu'une simple visiteuse... n'est ce pas ?

Elle s'arrêta le coeur battant de nouveau trop vite.


-"Madame, je ne fais que passer ici... je veux dire... je ne sais même pas ce que je fais ici.

Si la situation n'avait pas été aussi absurde elle aurait rit. Mais là la seule chose qu'elle pouvait exprimer c'était le doute. Un grand doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p

Race : Humaine mutante
Clan : Institut
Age du perso : Trente-sept ans
Profession : Généticienne
Affinités : Sa fille : Aisling ; Des amis : Samarah, Koyuki, Léon, Nakor
Points XP : 1275


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Concrétisation des rêves
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Ven 30 Jan 2009 - 20:04

Une inauguration ! quelle bonne idée... pour le coup, Sinéad avait prévu d'y rester quasiment toute la journée. Ce n'était pas qu'elle allait rester toute la journée là-bas, mais ils allaient inaugurer la salle d'entraînement... donc, très probablement, s'entraîner.
Or, elle savait que les entraînements n'étaient pas de tout repos. Elle avait assisté à quelques uns, à l'ancien Institut, et elle s'était effondrée pour le reste de la journée sur son lit après. C'est-à-dire qu'après cet entraînement, il valait mieux prévoir des choses douces...
Logique.
Et elle s'était équipée en conséquence : toute en combinaison de terrain, elle avait l'attirail complet... il fallait dire qu'en tant que mutante adulte, stable - donc, tout de même, assez forte - on pouvait compter sur elle si un coup dur arrivait. Aussi on lui avait confié cette tenue - bien chère, mais très efficace. Enfin, comme chaque mutant qui portait cette tenue, elle avait été adaptée pour elle. Ce qui, dans son cas, s'était révélée particulièrement ardu... la seule manière de faire avait donc été de booster au maximum l'élasticité du tout. Le vêtement épousait donc les formes prises par Sinéad, mais même là, il y avait des limites... enfin ! ce n'était pas tous les jours qu'elle se transformait en hirondelle. D'ailleurs, elle ne savait même plus comment elle avait fait ça... ce jour-là, enfin, cette nuit-là, elle s'était révélée vraiment très en forme. Elle avait aussi un peu paniquée : comment reprendre sa forme ? Bien sûr en dormant... mais, évidemment, elle n'arrivait pas à se rendormir. Et n'ayant plus de cordes vocales appropriées, ne pouvait pas se faire comprendre efficacement. Ah ! quelle histoire !

La salle d'entraînement, donc. Elle marchait, curieuse de savoir qui allait diriger l'entraînement... Léon peut-être ? Ou Koyuki ? Ou les deux ? Bah, elle verrait bien...

La voilà arrivée ! Ah, c'est grand... c'est neuf... ce n'est pas beau, bien sûr que ce n'est pas beau. C'est même carrément moche. Peu importe, ce n'est le rôle d'une salle d'entraînement... quoique si l'ancienne était aussi belle que ça, ça aurait expliqué pourquoi certains restaient scotchés au sol...

Sinéad avisa le monde présent. Enfin, "le monde"... quatre personnes quoi. Non, cinq, en la comptant. Et qui donc ? Les élèves, elle ne les connaissait pas. Enfin, d'après la réaction de l'adolescente, est-ce qu'elle était vraiment élève ici ? Sinéad trouva ça bizarre. Mais tout de même, elle paraissait confuse, aussi elle alla à sa rencontre, et, se plaçant devant elle, lui demanda :

- Ça va ? Tu me sembles un peu confuse... explique-toi. Tu es une nouvelle élève ici ?... Tu n'es pas obligée de participer à l'entraînement, si tu n'as pas envie.

Elle se retourna et fit un signe de la main à Léon et Chiara, signe qui devait indiquer "je m'occupe d'elle", tout en leur disant "Salut".
Puis elle se retourna vers Virginie :

- Au fait, je m'appelle Sinéad O'Hegarty. Et toi ?

........................................................................................................................................................................................................
Is all that we see or seem
But a dream within a dream ?

Edgar Allan Poe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sine
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1171


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Sam 31 Jan 2009 - 10:41

Toujours raide comme un piquet elle attendit là qu’on lui explique les choses. Une nouvelle femme arriva juste sous son nez et lui adressa la parole d’un air attentif.

-Ça va ? Tu me sembles un peu confuse... explique-toi. Tu es une nouvelle élève ici ?... Tu n'es pas obligée de participer à l'entraînement, si tu n'as pas envie.

Virginie resta silencieuse le temps d’analyser de nouveau la situation. Une inconnue était devant elle et lui demandait de s’expliquer elle. Non elle n’était pas nouvelle ! Elle se rapprochait plus d’une touriste perdue que d’une élève.

Elle inspira et recula d’un pas pour regagner son espace individuel. Et les grelots pendus à sa jupe accompagnèrent le mouvement avec délicatesse. La jeune femme communiqua avec les deux autres adultes. Une autre enseignante alors. Et elle était entrain de faire du cas particulier avec elle. Pour un peu la gamine en aurait crié.

Ce qu’elle redoutait pardessus tout c’était se faire remarquer. Mais aussi que lui avait elle prit d’étaler ses doutes devant le groupe. Vraiment pas futé.


- Au fait, je m'appelle Sinéad O'Hegarty. Et toi ?

La petite mutante leva ses yeux noirs vers Sinéad. Elle devait répondre. C’était la convention. Sa voix était à peine plus forte que le murmure. Et ses mains blanches s’étaient retrouvées devant son ventre pour lui donner un semblant de repère. Que lui avait elle prit d’entrer ainsi dans ce monde ?

Maintenant elle devait assumer. Elle se sentait honteuse d’accaparer ainsi une personne. Honteuse de ne pas savoir comment répondre à ses questions, très simples.


-« Virginie Parish Madame… en fait je venais juste visiter…

Elle s’attendit à subir une réprimande bien méritée et baissa les épaules d’un air fautif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1550


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Sam 21 Fév 2009 - 22:36

(hJ : vraiment désolée pour le retard, je fais ce que je peux avec mon boulot >.<')

Alors qu'elle traversait l'Institut, Joan sur ses talons, Samarah en profitait pour lui faire une rapide visite de lieux. Cela permettrait à la nouvelle arrivée de faire un premier tour du propriétaire. C'est ainsi que les deux jeunes femmes passèrent devant les bureaux de la direction, la salle commune et notamment la cuisine. Endroit sacré et non moins primordial pour les fins gourmets du Nouvel Institut.

Un peu avant qu'elles n'arrivent devant la salle d'entraînement, Joan émit le souhait de se rendre utile pour l'Institut. Comme n'importe quelle aide était la bienvenue sous le toit des mutants, Samarah ne lui fit aucune objection, lui demandant ce qu'elle souhaitait faire. Et elle fit tout son possible pour ne pas décrypter ses pensées à l'avance, pour que cela paraisse... plus naturel ? Elle avait peut-être déjà éveillé certains soupçons chez la jeune demoiselle sur ses capacités, mais si elle n'y prêtait plus attention, dans le fond, ce n'était pas plus mal non plus...

La salle d'entraînement se présenta bientôt devant elles et les échos de voix qu'elles pouvaient entendre certifiaient qu'elles n'étaient pas les premières à arriver sur les lieux. Samarah décela la présence de Léon et de Sinead, ainsi que celle de Chiara une de ses collègues. Cette dernière était fort aimable, mais Samarah sentait que la jeune femme ne pouvait s'empêcher de garder ses distances avec elle. Cependant, Samarah tentait de ne pas lui en tenir rigueur, devinant sans peine les raisons de sa collègue. Lorsqu'elles franchirent le seuil de la salle, le jeune mutante nota la présence de deux nouvelles recrues, dont une qu'elle avait eu l'honneur -ou pas- d'accueillir quelques heures plus tôt. En revanche, elle ignorait l'identité de la dernière. Il s'agissait d'une jeune fille qui ne semblait pas tout à fait à l'aise et Samarah lui fit un léger sourire avant de présenter Joan à ses compagnons.

"Bonjour tout le monde, je vous présente Joan qui vient d'arriver. Joan, voici Léon, notre directeur, Sinead, qui donne parfois cours ici, Chiara, une collègue, elle s'occupe du cours de sophrologie. Et, elle se tourna vers les deux jeunes personnes, tes futurs compagnons d'équipe".

Une fois le rituel des présentations effectué, Samarah laissa Joan prendre ses marques et s'approcha de Léon pour lui parler.

"Comme tu le souhaitais, je suis venue, même si je ne vois sincèrement pas pourquoi, ni en quoi je pourrais être utile..."


Elle continua le flux de ses pensées uniquement à l'attention de Léon.

* tu sais très bien que tout ça... ne me met pas des plus à l'aise et que... c'est en général réciproque pour les autres*

Elle plongea son regard sombre dans le sien, dans l'attente d'une raison valable de sa présence ici. Car si ça ne tenait qu'à elle, elle irait de ce pas s'enfermer dans la bibliothèque. Et ce n'était pas facile de paraître naturelle tout en voulant dissimuler son léger 'malaise'

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Koyuki Hara

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Race : Mutant
Clan : Institut
Age du perso : 40 ans, mais en parait 30.
Profession : Co-directrice du nouvel Institut
Affinités : Aucune connue
Points XP : 1000


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ice Woman
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Mar 24 Mar 2009 - 16:50

Koyuki marchait lentement, restant derrière le mutant ailé afin de mieux l’observer. Il puait. Excusez moi, mais il m’est impossible de m’exprimer de façon plus poétique. L’odeur était insoutenable, il n’avait pas du prendre de douche depuis plusieurs années. La directrice du Nouvel Institut avait d’abord eu dans l’idée de lui faire prendre un bain, avant de l’amener à la salle d’entraînement. Mais Rémiel avait l’air si sauvage qu’elle n’osait lui expliquer que la vie en société demandait une certaine propreté, et elle espérait que la rencontre d’autres de ses semblables le rassurerait. Ensuite seulement, ils entreraient dans les détails (si on peut appeler la propreté « détail ») de son éducation. Tout était à faire, mais cela avait un bon côté : son esprit était des plus maniables, et cela permettrait sans doute de faire de lui un excellent mutant, moins humains que les autres élèves, qui eux, avaient eu une famille, des amis, des gens et des choses à aimer. Sans amour dans son enfance et son adolescence, il ne saurait jamais aimer réellement, et sans amour, il deviendrait une arme puissante. Enfin, si son pouvoir évoluait dans ce sens.

-Tu sais, ici, nous sommes tous des mutants, tu n’as pas à avoil peul dé ta diffélence. Legalde ce que je fais.


Sur ces mots, la nippone lança deux shurikens de glace en face d’elle, ceux-ci allants se planter dans la porte qui lui faisait face. Elle les avaient créé à l’instant. Maintenant, Rémiel devait commencer à sentir imperceptiblement ses extrémités se refroidir, voir geler. Les murs étaient recouverts de givre, la température avait considérablement baissée. Koyuki, elle, gardait le sourire. Ces petits exercices ne représentaient désormais plus grand-chose pour elle, qui avait passé des heures et des heures à s’entraîner. Tout à coup, la température remonta, aussi vite qu’elle était descendue. Rémiel n’avait pas eu le temps d’agir. La manieuse de glace lui sourit et continua à avancer. Derrière la porte qui leur faisait face se trouvait la salle d’entraînement.

Koyuki entra la première dans la pièce, où six personnes se trouvaient déjà, dont Léon et Sam. Les autres étaient des nouveaux, et elle ne les avaient pas encore rencontré. Rémiel entra ensuite, l’air complètement apeuré. Les élèves étaient apparemment en train de se présenter les uns aux autres. C’était parfait, Rémiel allait être obligé de s’intégrer dès son premier jour au Nouvel Institut.

........................................................................................................................................................................................................
Vingt ans après, beaucoup de choses ont changé, mais la détermination est restée la même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Mer 25 Mar 2009 - 18:06

Mérenbast était paré, mais il semblait que la délégation des élèves et des professeurs n'étaient pas encore prête de s'arrêter. Mais ça avait son bon côté. Cet entrainement tisserait serait une occasion de tisser des liens. Enfin si les élèves n'essayaient pas de se dérober. En effet la camarade de Mérenbast, fraichement arrivée, ne semblait pas être des plus à son aise dans cette salle. Pourtant n'était il pas un havre de paix et d sécurité pour eux ? C'est vrai que du point de vie de l'égyptien cet endroit était un véritable oasis plein de promesse, mais il savait que tous n'étaient pas de cet avis. Leur pouvoir sont différents, et leur impact sur leur vie aussi. Après l'arrivée de trois autres professeurs, l'une se dirigeant vers l'élève paniquée et une autre vers Léon, toujours affairé à sa machine, Méren cru entendre frapper à la porte, enfin pas comme si quelqu'un avait toqué, mais plutôt deux impacts. Et il en eu confirmation quand deux nouvelles personnes entrèrent dans la petite pièce qui commençait petit à petit à se remplir. Mérenbast ne pu cacher sa surprise à la vue des deux shuriken de glace plantés dans la porte, en train de fondre lentement. Il ne se demanda pas lequel des deux avait fait ça, mais il eu soudain une autre image de cet endroit, moins havre de paix, plus caserne. Mais peut être était ce seulement un trait de caractère, ou de l'humour. Il ne sera pas venu là pour rien car même dans son pays où les mutants étaient acceptés, ceux ci vivaient dans une certaine réserve, certainement du au fait que dans d'autres pays, comme les états unis, les mutants étaient chassés comme du gibier. Lui aussi avait pensé à se cacher, mais il avait été envoyé ici, pas de force parce qu'il savait qu'il n'avait d'autre endroit où aller.

Méren fut sorti de sa rêverie par une forte odeur qui commença a s'imprégner dans la pièce [HRP : Désolé, mais Koyuki a tendue une perche ^^.HRP]. Il doutait fort que cela vienne de la petite asiatique. Enfin il pensait ça surtout parce que cela ne collait pas avec sa vision des asiatiques. Il se tourna donc vers l'autre mutant, qui était doté de rien moins que deux larges ailes trainant par terre. Il avait beau se dire qu'il était dans un refuge de mutant, voir de ses propres yeux tout ça … son ancienne vie ne ressemblait maintenant plus qu'à une demi vie, une illusion, cet endroit étant le vrai monde. En tout cas, lui plus que la dame qui l'avait accompagné, semblait avoir vécu dans la rue. CQFD. En tout cas il manquait d'hospitalité. Ne pouvant articuler un bonjour digne de ce nom, son cerveau étant saturé par tout ce qu'il voyait de mutation, il effectua un simple bonjour en hochant la tête.

Derrière ses lunettes d'aveugle, il observait les gens autours de lui. Mis à part le type avec les ailes, tous avaient l'air normaux. Ils se comportaient comme se comporte un humain lambda, parlaient comme un humain. Pourquoi n'y arrivait il pas ? Parce qu'il pouvait torturer quelqu'un simplement en le regardant dans les yeux ? Certainement pas. Ses lunettes et un peu d'astuce éviteraient sans problème ce genre d'accident malencontreux. Il se retourna vers la partie de la pièce qui était vide, curieux de savoir comment elle pouvait se transformer en salle d'entrainement. Des machines allaient sortir du sol et des murs, ou des hologrammes, des illusions ? Il attendant beaucoup de cet endroit, peut être trop. En tout cas, il commençait à ne plus regretter son pays. La nostalgie le prendrait sûrement dans quelques temps, mais il n'était pas là pour rien. Au moins, ce fait lui permettrait sûrement de tenir le coup. Mérenbast aperçu alors une des enseignantes, prêt de Léon. Elle semblait aussi à l'aise que lui, ironiquement bien sur. Étant donné que l'entrainement n'allait certainement pas encore commencé, autant s'y préparer tout de suite.


"Excusez moi, qu'est ce qui va se passer maintenant ?"


En effet, étant donné que tous avaient des capacités différentes, il voyait mal comment un entrainement de groupe pouvait être organisé. Mais peut être qu'il n'y en aurait tout simplement pas, peut être serait ce juste un genre de présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Léon Asakura

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Abyss
Race : Mutant
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans, mais en parait 28
Profession : PDG d'Asakura Corp.
Affinités : Koji, Samarah, Sinéad, Alex, Virginie
Points XP : 1250


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Hydrokinésie Hydromorphose Hydrogénèse
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Dim 29 Mar 2009 - 14:18

Léon était ravi. Le but premier de cette séance d'entraînement était de "forcer" les nouvelles recrues à tisser des liens entre eux mais également avec les pensionnaires les plus anciens, si l'on pouvait les qualifier ainsi. Le directeur savait combien il était facile de creuser un fossé entre deux générations aussi, avait-il pris l'initiative d'empêcher que cela ne se produise. Apparemment, tout semblait marcher pour le mieux.
Même les anciens avaient répondu à son appel et Dieu seul sait combien il était difficile de motiver ces mutants là, surtout Samarah. Cette dernière semblait beaucoup apprécier son excuse que son pouvoir mettait les gens autour d'elle mal à l'aise, mais Léon soupçonnait qu'une partie de son caractère de cochon soit également responsable de ces désistements aux regroupements. Mais ça, il le gardait pour lui et ne l'avait jamais clairement prononcé en face de la personne concernée... il n'était pas suicidaire.
Un peu plus loin, Sinéad avait déjà commencer à s'occuper de la jeune Virginie Parish. Le directeur hocha la tête aux salutations de la généticienne en chef de la maison, avant de reposer son regard sur Sam'.

Léon salua Joan, la jeune femme que Samarah avait emmené avec elle jusqu'ici avant de se tourner vers son amie télépathe qui était en train de lui envoyer un message via son pouvoir.

* tu sais très bien que tout ça... ne me met pas des plus à l'aise et que... c'est en général réciproque pour les autres*

*Je sais. Mais cette fois-ci, ce n'est plus pareil Sam'. On est passé de l'autre côté de la barrière: on est les méchants professeurs qui martyrise les élèves. Je voulais leur présenter en quelque sorte l'équipe qui les encadreront pendant leur séjour ici et aux dernières nouvelles, tu en fais partie même si tu as refusé mon poste. De plus...*


A cet instant, un immense sourire chaleureux comme seul Léon savait le faire, venait d'apparaître sur ses lèvres. Mais tous ceux et celles qui connaissaient suffisamment le mutant aquatique savaient que ce sourire n'était qu'un pur masque.

*Autant leur montrer ton pouvoir... Comme ça, tu passeras pour la méchante pionne pendant que je serai le gentil directeur. Héhé...*

Au même moment, la personne avec qui Léon partageait la direction de l'Institut venait de faire son apparition avec Rémiel, que le mutant avait déjà eu le plaisir d'accueillir un peu plus tôt. Le nombre de personnes commençait enfin à devenir suffisant pour que Léon décide de lancer son entrainement. Il cessa de tapoter sa machine afin de pouvoir parler à toutes les personnes qui avaient eu le courage (ou la stupidité, selon les points de vue) de venir.

Léon – Et bien, et bien, je crois qu'on peut commencer. Je ne pensais pas qu'autant de personnes viendraient à ce premier défi que Koyuki et Samarah ont lancé... Moi, je ne suis que l'exécutant: s'il y a la moindre protestations, blessures ou autres, c'est auprès de ces personnes que vous devrez vous plaindre.

Laissez moi me présenter: je m'appelle Léon Asakura et je dirige le Nouvel Institut aux côtés de Koyuki, ici présente et sous la tutelle de Samarah. J'ai déjà rencontré la plupart d'entre vous mais pour le reste, cela attendra la fin de la séance. On vous a fait réunir aujourd'hui pour deux raisons: la première est pour vous, pour que vous puissiez faire connaissance les uns avec les autres et pour cela, quel meilleur moyen que de devoir se serrer les coudes pour éviter de mourir? La seconde est plus pour nous mais vous devriez tout de même en profiter: on veut voir quels sont vos pouvoirs, et à quel niveau vous les maîtrisez mais ne vous inquiétez pas. On ne va pas vous laisser vous débrouiller tout seul. Nous allons former deux équipes afin de s'affronter lors d'un scénario que je viens de programmer. Voici comment j'ai décidé de nous séparer: d'un côté, Koyuki, Rémiel, Sinéad et Virginie et de l'autre côté, Samarah, Mérenbast, Chiara et moi-même.

L'équipe de Koyuki jouera le rôle des gentils, qui devront essayer de sauver les personnes en détresse tout en empêchant les méchants, à savoir mon équipe... bah de faire les méchants. Pour plus de détails stratégiques ou autres, référez-vous en à votre chef d'équipe. Bon, on peut commencer?


Il fallait avouer que son discours n'avait rien d'un discours prononcé par un directeur d'un pensionnat pour mutants mais en même temps, il s'agissait de Léon. Malgré les années qui ont passé et les terribles épreuves qu'il avait traversé, sa jovialité et son manque de sérieux n'avaient en rien diminué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Ven 10 Avr 2009 - 4:23

« Hein ? Des méchants ? Des gentils ? Quoi que c’est ce bazar ? J’croyais que tous le monde il est beau, ici, pourquoi on doit se foutre sur la gueule ? »

La question de Remiël, pourtant non dénué de sens, déplut profondément à Koyuki, qui le lui fit savoir par un froncement de sourcils, accompagné par un regard glacial.

« Enfin … Moi j’veux bien, mais c’est quoi qu’on doit faire ? Juste se taper dessus ? Moi je bosse en solo depuis moult temps, c’est pas demain la veille que j'vais m’associer avec quelqu’un, et encore moins des filles ! Et pourquoi c’est elle la chef ? Pourquoi y a que des filles dans le coin ? »

Une vague de froid arriva sur Remiël : il se retourna, sachant déjà ce qu’il allait voir : Koyuki le foudroyant de regard. Si elle le pouvait sans faire fuir les autres élèves, la co-directrice l’aurait déjà gelé sur place, et ce dès leur rencontre dans la cuisine.

« Aie … caca encore … J’me suis encore mit dans la mouise …Euh, et si je rattrapais le coup ? »

« M’enfin bon, moi j’dis ça, j’dis rien … Et, euh … Moi j’suis gentil ? Ça va me changer … »

Le regard de Koyuki se glaça encore plus.

« Tout bien considéré, c’est vous le chef, m’sieur, c’est vous qui dite ! Si la chin … euh … la madame asiat’ est la chef de l’équipe, j’la laisse volontiers diriger, moi j’suis pas trop chiant tant qu’on m’explique clairement et qu’y a un truc en récompense au bout … »

Le mutant recula de manière à ne plus être le centre de l’attention générale, tout en prenant garde à laisser Koyuki à plus de deux mètres de lui, et toujours dans son champ de vision.

Il continua d’ânonner dans son coin :
«Pardon … Désolé … Oubliez-moi … J’le referai plus … Pardon … Désolé … »

Koyuki le coupa et lui somma de se présenter : tentative de sociabilisation du mutant, premier pas dans sa vie en société, entouré de ses pairs (mouais, pas encore trop ça, mais bon). Il agita ses ailes pour en ebouriffer les plumes avant de les lisser, puis se lança dans un discour de présentation qu'il espérait convaincant :

« Moi ? Euh … Ben … Bonjour … (grand blanc, froncement de sourcils de Koyuki pour le relancer) … AH … Euh … J’suis un mutant … (autre blanc) … Et … Euh … Voila, j’ai des ailes, je vole. Enfin … J’essaye, la plupart du temps, mais bon. J’me débrouille bien pour survivre dans la rue, je cour vite et j’me bat bien. Et … Euh … Ah ! Si ! Je sais attraper et cuisiner le pigeon à toutes les cuissons, c’est vachement utile quand y a rien à bouloter et qu’on crève la dalle dans Paris … »

Petit regard oblique sur Koyuki. Ses sourcils ne sont plus froncés, bon signe. Seul l’odeur de crasse rance de Remiël lui creusait des rides sur le visage, comme à la majorité des personnes de la salle (sauf l’intéressé, totalement ignorant de la torture qu’il faisait subir).

« Ouf, l’asiat’ est plus fâchée, elle va pas me taper dessus … Et c'est quoi la suite ? »
Revenir en haut Aller en bas
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1171


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Ven 10 Avr 2009 - 21:19

Des bruits de pas lui firent discrètement lever le visage. Et au lieu de ses sandales ce fut alors un sourire rapide qu’elle put étudier. Elle ne connaissait pas cette jeune femme qui se détournait déjà d’elle. Mais ce fugace signe d’encouragement la mit un peu plus à l’aise. Tout le monde semblait plutôt attentionné ici… c’était assez nouveau pour la petite blonde.

"Bonjour tout le monde, je vous présente Joan qui vient d'arriver. Joan, voici Léon, notre directeur, Sinead, qui donne parfois cours ici, Chiara, une collègue, elle s'occupe du cours de sophrologie. Et, elle se tourna vers les deux jeunes personnes, tes futurs compagnons d'équipe".

Virginie avait écouté silencieuse suivant les différentes présentations avec curiosité. La jeune fille qui accompagnait la dame était donc elle aussi une future élève. Virginie la regarda un instant, avant de revenir sur cette femme. Sans savoir pourquoi elle lui inspirait un respect instinctif, comme si elle sentait sa force. C'était étrange. Tout cela était étrange à vrai dire. Ils l’étaient tous… élève. Et donc la femme qui lui avait parlé était une professeur ? Elle lui jeta un coup d’œil et rougit comment n’avait elle pas put deviner cela ?

L’apparition soudaine des deux armes dans la porte d’entrée la laissa coi. Mais ou était elle tombée bon dieu ? Un frisson lui parcouru l’épine dorsale quand elle vit la japonaise passer le seuil. Cette femme avait une aura d’autorité indéniable. Virginie ne put s’empêcher de la détailler du regard. Fasciné il n’y avait pas d’autre mot…

Et enfin elle remarqua le jeune homme qui l’accompagnait, un autre étudiant ? Et sa bouche forma un « ho » quand elle vit les deux superbe ailes qui était de chaque côté de ces épaules. Si on lui avait dit un jour… la première image qui lui vint fut celle d’un ange. Elle avait toujours aimé l’idée que chaque être avait un protecteur quelque part dans les cieux. Alors malgré toute sa timidité elle sourit franchement.

Au moins avec tous ces gens, elle ne se sentait pas comment dire… anormal.


"Excusez moi, qu'est ce qui va se passer maintenant ?"

Une très bonne question en effet. Et que devait elle faire elle ? Rester ?

Léon – Et bien, et bien, je crois qu'on peut commencer. Je ne pensais pas qu'autant de personnes viendraient à ce premier défi que Koyuki et Samarah ont lancé... Moi, je ne suis que l'exécutant: s'il y a la moindre protestations, blessures ou autres, c'est auprès de ces personnes que vous devrez vous plaindre.

« Blessure » si il y avait la moindre blessure, comment cela ? La jeune mutante regarda le directeur une lueur d’inquiétude dans les yeux. Et ils purent tous enfin avoir des explications ! Virginie écouta jetant des coups d’œil à chacune des personnes essayant de voir le ressentit en étudiant leur visage. Était telle la seule à se sentir… prise au piège ?

Elle écouta la décision de ce chef, puisqu’il en était un. Et entendit son nom prononcé. Il semblerait qu’elle allait participer finalement. Sa place ici n’était nullement remise en cause. Peut être que son erreur n’en était plus vraiment une ?

Un instant elle hésita sur la marche à suivre. Devait elle se rapprocher de ses… coéquipiers ? A vrai dire elle était plutôt rassurée que le hasard, ou non d’ailleurs, l’ai intégré au groupe des « gentils ». Bien qu’elle ne voyait pas très bien comment on pouvait faire le méchant sans l’être réellement, ne serait ce qu’un peu
.

« Hein ? Des méchants ? Des gentils ? Quoi que c’est ce bazar ? J’croyais que tous le monde il est beau, ici, pourquoi on doit se foutre sur la gueule ? »

Même si Virginie ne l’aurait jamais demandé aussi franchement, l’Ange n’avait pas tout à fait tord. Et elle attendit curieuse d’entendre la réponse de leurs aînés. Mais apparemment il regretté sa question, et se lança dans d’étranges explications.

La tonalité franchement sexiste de ses remarques raidit la l’adolescente. Mais pourquoi parlait il ainsi avant d’avoir put juger par lui-même. Était ce possible que de nos jours persiste ce genre de pensées stupides ?!

La belle asiatique, car à vrai dire Virginie la trouvait plutôt jolie, avait sans doute une certaine influence sur lui. Car à chaque fois qu’il l’observait ses paroles changeaient de tonalités. Il semblait craintif, même plus que ça vraiment inquiète. Et voir quelqu'un d’aussi intimidé par une seule personne lui faisait un nœud à l’estomac.

Finalement être dans cette équipe… au moment ou Virginie pensait que l’Ange avait réussit à s’en sortit à peu prés dans son baratin, la directrice lui ordonna de s’identifier devant le groupe. Et à sa place la jeune mutante n’aurait pas hésité un quart de seconde à s’exécuter.


« Moi ? Euh … Ben … Bonjour … (grand blanc, froncement de sourcils de Koyuki pour le relancer) … AH … Euh … J’suis un mutant … (autre blanc) … Et … Euh … Voila, j’ai des ailes, je vole. Enfin … J’essaye, la plupart du temps, mais bon. J’me débrouille bien pour survivre dans la rue, je cour vite et j’me bat bien. Et … Euh … Ah ! Si ! Je sais attraper et cuisiner le pigeon à toutes les cuissons, c’est vachement utile quand y a rien à bouloter et qu’on crève la dalle dans Paris … »

Malgré la menace latente de la prof, son petit discours tira un sourire sur les lèvres de la petite blonde. Il était drôle. C’était bien malgré lui mais il était drôle. Et la vie qu'il devait avoir mener pouvait peut être expliquer ses idées trop terre à terre, et un rien fermées. Son côté décalé marginal rassurait plus Virginie que toutes ces personnes présentables. Elle préférait l’atypique aux modèles préétablis de cette société douteuse.

Et maintenant par ou commencer ? Virginie attendit quelques secondes dans le nouveau silence. Elle interrogea du regard la jeune femme qui était venue à son secours. Elle aussi avait écouté tout ça. Puis comme rien ne bougeait elle se décida. Et doucement commença à rejoindre le duo incongru avec lequel elle devrait défendre veuve et orphelin
.

-« Bonjour… »

Elle les regarda l’un et l’autre avec cette réserve inouïe dont elle était capable et indécise observa de droite à gauche pour voir ce qu’elle devait faire. A quoi pourrait elle bien servir dans tout ça ? Elle n'avait jamais aimé la compétition.


Dernière édition par Virginie Parish le Mer 22 Avr 2009 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p

Race : Humaine mutante
Clan : Institut
Age du perso : Trente-sept ans
Profession : Généticienne
Affinités : Sa fille : Aisling ; Des amis : Samarah, Koyuki, Léon, Nakor
Points XP : 1275


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Concrétisation des rêves
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Sam 11 Avr 2009 - 14:09

La petite n'avait pas l'air à l'aise. Enfin, ce n'était pas la première ni la dernière qu'elle verrait ainsi, mais elle paraissait un peu affolée, perdue. Elle venait juste visiter ? Bon... eh bien, elle n'était pas obligée de rester si assister à l'entraînement la gênait... enfin, les interruptions successives de Samarah puis de Koyuki la détournèrent de sa pensée et elle jeta un regard noir à Koyuki. Bon, si c'était comme ça qu'elle s'annonçait, ça ne serait pas du meilleur goût pour calmer Virginie. Ou pour la rassurer, car elle était déjà calme. Mais perturbée. Ce qui la perturbait un peu, elle, Sinéad. A moins que ce ne soit la vague odeur d'ordure apparemment dégagée par Remiël, et que Sinéad ressentait désagréablement.
Léon, enfin, annonça les groupes et le programme - très basique. Bon, elle était avec Virginie. Ce qui n'était pas plus mal puisqu'elles avaient commencé à parler ensemble, et qu'apparemment la jeune fille avait du mal à lier contact.

- En fait, dit-elle après le faible "bonjour" de Virginie, on va faire un entraînement dans une sorte de jeu de rôle, un peu comme un affrontement mais avec un scenario en prime... chaque groupe a un objectif à accomplir. Mais bon, ne vous inquiétez pas, ce n'est pas parce que Léon a parlé de "blessure" qu'il y en aura... enfin, il vaut mieux donner tout ce qu'on a, hein ? Il faut "jouer le jeu" comme on dit... Bref, comme l'a dit Samarah tout à l'heure, je m'appelle Sinéad O'Hegarty dit-elle en se tournant vers Remiël, qui n'était pas encore là quand Samarah avait parlé. Je travaille pour l'Institut dans les sections de recherche. Et, bien sûr, je suis mutante. Je pense que ce serait bien de savoir quels sont les... spécificités de chacun.

Ici, elle regarda Koyuki, laquelle l'approuva et l'engagea à commencer.

- Pour ma part, je peux... rendre les rêves réels. Comment dire... c'est assez compliqué à expliquer, mais le fait même est simple... enfin, de toute façon, je ne crois pas avoir le temps de dormir, là. Mais, pour information, je me débrouille tout de même d'un point de vue "lutte"... je veux dire, cela fait quelques temps que je fais du jui-jutsu. Voilà.

Elle convia Koyuki à s'exprimer, mais ce fut assez bref : une autre démonstration se fit, et tout était expliqué.
Ah, oui, c'était bien plus facile de cette manière, c'est sûr... Sinéad aurait aimé leur "montrer" à eux aussi, mais elle ne le pouvait pas. Ou pas de manière volontaire...

- Et toi, Virginie ?
- Euh... commença-t-elle par hésiter, regardant vaguement ailleurs. Je suis résistante... puis, voyant que cela ne suffisait pas : ... à un peu tout...
- D'accord fit Sinéad doucement.

Elle regarda l'autre groupe, se demandant ce que Léon avait préparé. Mais elle ne le saurait pas pour l'instant, bien entendu... sinon, ça n'aurait pas été très drôle... toutefois, elle ne s'empêcha pas de le demander à la co-directrice de l'Instut :

- Comment est-ce qu'on s'organise ? On ne sait pas vraiment encore ce que Léon a prévu...

........................................................................................................................................................................................................
Is all that we see or seem
But a dream within a dream ?

Edgar Allan Poe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sine
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Jeu 16 Avr 2009 - 22:34

Une bouffée d'angoisse envahit soudain l'esprit de Mérenbast, les indications de Léon résonnant au plus profond de lui, et ne captant pas la présentation de ses deux camarades. Car ce qu'il avait tant redouté allait se produire. Les mutants ici présents étaient répartis en deux groupes qui allaient devoir s'affronter, à moins que Mérenbast ai mal comprit, et il l'espérait. Des images de ce qui c'était passé en Égypte lui revinrent tout de suite en mémoire. Et ça allait de nouveau se produire. Il devait se soustraire à cet entrainement car il savait pertinemment qu'il ne contrôlait pas son pouvoir et que la première personne qui croiserait son regard subirait une attaque mentale comme si son cerveau passait à la machine à laver, en pire. Il allait se diriger vers Léon pour lui demander l'autorisation de partir. Quand Sinéad avait présentée son pouvoir, il avait cru son problème terminé. Il pensait que la mutante serait en gros capable d'exaucer son vœux le plus cher, mais non. Son pouvoir ne fonctionnait que quand elle dormait. Il fallait qu'il parle à Léon, ou à qui que ce soit d'autre qui puisse comprendre son cas.
Faire un entrainement sans pouvoir utiliser ses yeux était impossible. S'il avait l'air d'un aveugle, ce n'était que pour donner le change. Il avait parfois du jouer son rôle à 100%, mais jamais dans des conditions similaires. Il allait se faire éliminer de la partie en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Et en même temps il était gêné. Il arrêta sa courses, utilisant ses lunettes pour cacher l'hésitation dans ses yeux. C'était une occasion rêvée d'entrainement. Mais trop dangereuse. Et il pensa à madame Lemington. Il ne connaissait pas son rôle exact dans cet endroit, mais elle lui avait proposé son aide quelques heures auparavant. Bizarrement, il avait plus confiance en elle qu'en Léon. Peut être parce qu'elle était moins délurée que lui, en tout cas en apparence. Il s'approcha donc de son espoir.


"Euh, excusez moi madame Lemington, mais je ne crois pas que ce soit une bonne idée que je participe à cette séance de groupe."

Avant même de lui laisser le temps de répliquer, il anticipait sa possible réaction : Et pourquoi ça ?

"C'est à cause de mon pouvoir. Je, je pense qu'il est un peu tôt. Je ne voudrais pas blesser quelqu'un et comme je ne le contrôle pas … Je ne sais pas si c'est une bonne idée."

Alors que l'équipe adverse commençait à préparer son plan d'action, si Samarah en était capable, elle sentirait le tourbillon de doute enchainant l'esprit du jeune élève. L'égyptien posa son regard au hasard. Peut être s'inquiétait il pour rien. Peut être que l'entrainement ne se déroulerait pas comme il s'y attendait. Mais rien que d'imaginer ce qui pouvait se passer lui donnait la chaire de poule. Il pensa alors au vaccin. Il avait souvent pensé à se faire vacciner mais n'avait jamais sauté le pas. Il avait trop peur des effets secondaires, réels ou non, du produit. Mais contrôlerait il un jour son pouvoir ? Pas en se soustrayant aux entrainements en tout cas. Arf, cruel dilemme qu'il ne parvenait pas à résoudre. Il était pourtant à l'endroit où il avait le plus de chance de résoudre ce problème assez embêtant d'emprise psychique incontrôlable. Peut être devait il simplement suivre la vague, se fondre dans le groupe et voir ce qui se passe. Cela lui semblait irresponsable et même carrément mauvais. Mais d'un côté il n'était pas devin. Bon, il devait peut être écouter un peu les autres. Si le garçon aux ailes était aisément détectable, malheureusement pour lui, et pour tous ceux ici présents, Virginie était d'une discrétion à l'égal de son silence. Ainsi elle était plus résistante que la moyenne. Encore un don inoffensif que Mérenbast aimerait posséder. Et en plus il devait être le plus passe-partout de tous les pouvoirs mutants.

*Qu'elle chance elle a.*

Évidemment l'égyptien avait pensé ça sans rien connaître de son passé. Il ne connaissait rien de sa famille qui n'avait pas su l'aimer. S'il avait su …
Revenir en haut Aller en bas
Koyuki Hara

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Race : Mutant
Clan : Institut
Age du perso : 40 ans, mais en parait 30.
Profession : Co-directrice du nouvel Institut
Affinités : Aucune connue
Points XP : 1000


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ice Woman
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Dim 10 Mai 2009 - 20:54

[Vu que je ne connais pas les disponibilités de chacun et que pas mal de joueurs ont des problème IRL, j'ai pensé que la proposition d'entrainement que je fais dans ce post était plus simple à gérer. Si vous ne pouvez plus poster au beau milieu de l'action, cela ne pénalisera personne. Pour toute question ou proposition, envoyez-moi un MP Smile)

EDIT : Pour être clair, on oublie le coup des équipes dont Léon avait parlé, dans la simulation ça se passera comme je le dis dans ce post.


Visiblement, la petite démonstration de Koyuki avait épaté les élèves. En plus de flatter l’ego de la nippone, cela avait un avantage de taille : ces étudiants n’oseraient pas contester son autorité, du moins pas dans l’immédiat. La mutante sortit de ses réflexions tordue de chef tortionnaire afin de se consacrer au moment présent. Il fallait amener les élèves à se sentir chez eux dans le manoir, et un entrainement où tous serait uni contre une même menace les aiderait sans doute. Puisque c’était le premier jour et qu’ils étaient plutôt nombreux, il semblait plus judicieux de ne pas les faire se massacrer entre eux.

L’esprit de la manieuse de glace était vif mais surtout machiavélique. Elle attendit patiemment que chaque élève et chaque professeur se soit présenté. Elle attendit aussi que les adultes en aient fini avec les geignements des mutants en herbe, qui redoutaient l’entrainement. Enfin, elle attendit que Léon ai expliqué son plan qui, bien sûr, ne correspondait pas au sien. C’est alors qu’elle prit la parole ; dans un anglais toujours aussi peu compréhensible.


- Bon, maintenant qué les plésentations sont faites, allez vous changer.

Elle indiqua de la main les vestiaires hommes et femmes. A l’intérieur, chaque mutant trouvera de nombreuses combinaisons, toutes semblables mais de tailles différentes. Petite description desdites tenues : faites de cuir épais de couleur blanche et liserai noir, elles sont confortables et très résistantes.

Pendant que les membres de l’Institut se changeaient, Koyuki plaça ses deux sabres à la ceinture avec le plus grand soin, puis commença à bidouiller Samantha, l’intelligence artificielle qui contrôle les différentes simulations. La directrice concoctait un entrainement plus que difficile pour les nouveaux. Elle ne leur dévoila rien de plus que le strict nécessaire. Elle n’aimait pas parler inutilement. Les institutionnistes ne se doutaient pas qu’ils allaient devoir se battre contre elle-même et contre une armée de samouraïs mutants.


- Si tout le monde est plêt, on va commencer.


Après quelques secondes de flou, chaque personne peut désormais voir un décor paradisiaque. Vous vous trouvez au nord du Japon, près de Sapporo, ville natale de Koyuki. Il fait beau, l’herbe que vous foulez est verte et odorante, des milliers de fleurs de cerisier roses et blanches tournoient dans l’air au gré du vent. Vous êtes dans une sorte de verger, non loin d’un temple traditionnel. Une petite rivière sillonne la vallée où vous vous trouvez. Au loin, des montagnes à perte de vue. Tout est calme, et rien ne laisse présager des terribles événements qui vont bientôt avoir lieu.

« Concentrez-vous sur le chant des oiseaux, le clapotis de l’eau et l’odeur enivrante de la nature. Bientôt, tout ceci ne sera que terre sanglante. »

Vous voyez Koyuki arriver calmement, toute vêtu de noir, les cheveux blancs et les yeux gris. C’est l’apparence qu’elle s’est choisit, c’est elle, avant qu’elle ne soit obligée de camoufler les marques de sa mutation. Elle est entourée d’hommes et de femmes à l’allure menaçante.

- L’entrainement peut commencer !

A ces mots, les « soldats » de Koyuki sortent tous un katana et se dirigent vers vous en courant et en braillant. Il vous faut les éliminer uns à uns. La manieuse de glace ne s’est pour le moment pas mêler au combat, mais vous sentez l’air autour de vous se rafraichir, puis se radoucir et ainsi de suite, de plus en plus intensément.

........................................................................................................................................................................................................
Vingt ans après, beaucoup de choses ont changé, mais la détermination est restée la même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Lun 11 Mai 2009 - 21:56

- Chef, oui, chef !

Remiël, désormais plus que serviable et réceptif aux moindres ordres/directives/souhaits/envies de Koyuki, se dirigea vers le vestiaire le plus vite possible. Pour lui, toutes désapprobations de la co-directrice ne pourra entrainer que les pires sévices sur sa personne !

Le mutant rentra dans le vestiaire homme, et se choisit une combinaison à sa taille. Il essaya de l'enfiler par dessus son pantalon, n'y arriva pas, enleva donc ses chaussures et son pantalon, mit la combinaison jusqu'à la taille, et remit son pantalon et ses chaussures. Il enfila ensuite un bras, voulu mettre le deuxième, et se rendit compte que ses ailes gênaient.
Il lutta contre sa combinaison pendant près de cinq minutes avant de se résoudre à l'enlever.

Tenant sa combinaison de sa main gauche, il fouilla son sac-à-dos (qu'il n'avait pas laissé dans sa chambre), puis son pantalon à ses pieds, avant d'en sortir un couteau. Il tenta ensuite de couper la combinaison pour laisser passer ses ailes, mais elle résista. Le mutant ailé sortit donc un autre couteau, dentelé celui-là, posa le vêtement sur le sol, et ouvrit deux grandes entailles sur les omoplates de la combinaison.
Enfin satisfait, il la revêtit, installa confortablement ses ailes dans les entailles, les fit battre un peu pour voir si elles étaient à l'aise, remit son pantalon, rangea ses couteaux, reprit son sac, réajusta son bonnet, et retourna dans la salle d'entrainement.

"Bon, et maintenant ?" pensa-t-il "Ben j''vais m'équiper, alors."

En attendant les autres, Remiël se prépara : il vérifia ses armes personnelles (un couteau par poches de pantalon, soit 4 en tout, 2 couteaux de lancer à sa ceinture, 1 grand dans son sac et un autre dans sa chaussures droite), plaqua bien sa plaque de protection, sortie de son sac, sur son avant-bras gauche, et se dégourdit les jambes, prêt à tout.

Il vit Koyuki se placer face à eux alors que le décor changeait. son ahurissement augmenta en même temps que l'apparition des "soldats". Ahurissement qui devint assommant lorsque les soldats chargèrent.

Remiël se retint de faire la chose qui ne lui a jamais fait défaut, celle qui lui a permit de vivre, de se nourrir et de survivre, celle qui l'a sauvé de nombreuse fois et qui lui a donné son surnom : courir.
Il ne se retourna pas pour partir en courant.

Il observa ses voisins et (re)sortit ses couteaux.
Revenir en haut Aller en bas
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1171


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Mar 12 Mai 2009 - 16:44

- Bon, maintenant qué les plésentations sont faites, allez vous changer.

Se changer, commença se changer ? Ne pouvait elle pas subir cette épreuve au moins dans des vêtements qu’elle connaissait. En plus aujourd’hui elle avait vraiment fait des efforts pour rentrer dans le moule. Sa mère détestait depuis toujours ses goûts vestimentaires… ils lui rappelaient un peu la mode un peu lointaines des années 1970. Tout ce en quoi elle exssaicrait, la marginalité.

Virginie avait donc essayé pour ces retrouvai de rester dans cette sobriété adorée. Autrement dit une robe simple verte et des bottines couleur chocolat. Elle avait même délaissé ses collants bigarrés et pas mal de bijoux dans sa valise ! Et déjà là elle ne se sentait pas tout à fait elle-même. Cela dit le ton de la nippone ne lui laissait aucune sortie possible.

Prenant sur elle la blondinette rejoignit le vestiaire féminin. Elle était la première elle eut donc le temps de découvrir cette salle assez grande, spacieuse et terriblement silencieuse. Sur des longs bancs étaient alignés plusieurs exemplaires de combinaisons blanches. Du cuir… elle ne portait jamais ce genre de chose.

En soupirant pour elle-même la petite mutante fouilla pour en trouver une à sa taille… autrement dit la plus petite possible. Par chance… ou non elle la trouva.
Cela lui rappelait les heures de sport, elle détestait. La promiscuité que ces moments obligeaient la mettait véritablement mal à l’aise. Elle chercha illico la cabine la plus éloignée. Elle vérifia si le verrou fonctionnait bien. Et sans attendre elle s’enferma dedans et s’essaya sur le petit banc en posant la tenue à sa droite.

*Mais qu’est ce qui m’a pris ?*

Pourtant malgré son ressentit jamais Virginie n’aurait osé fausser compagnie à cette assemblée. Cette maudite éducation bien pensante sans doute. Elle commença à se dévêtir en pliant ses habits au fur et à mesure, comme si cette attention pouvait conjurer le sentiment que lui donnait la combinaison. Elle l’enfila en quelques secondes, l’un des avantages d’avoir de la souplesse. Devait-elle attacher ses cheveux ? On ne sait jamais. En quelques mouvements un chignon parfait apparu sur son crane.

Au moins c’était confortable même agréable. Un peu comme si elle portait une seconde peau. Et sans mentir il dessinait sa silhouette avec une certaine beauté. Pouvait-elle laisser ses affaires ici ? Sans doute, c’était une école après tout…

Elle rouvrit la porte avec précaution et la referma de même. Elle jeta un coup d’œil aux autres jeunes filles présentes sans oser les regarder directement et fila à l’anglaise jusqu’à la salle principale. Tout le monde revenait petit à petit. Ils étaient tous semblables cela lui donnait l’impression d’appartenir à une bande. Elle arriva même à en sourire avant d’entendre :

- Si tout le monde est plêt, on va commencer.

Virginie regarda l’illusion qui se dessinait devant eux. C’était tout simplement époustouflant. Elle y cru immédiatement. Tellement que toute cette beauté lui fit oublier ou elle se trouvait réellement. La nature.
Et soudain une voix la rappela à l’ordre.

« Concentrez-vous sur le chant des oiseaux, le clapotis de l’eau et l’odeur enivrante de la nature. Bientôt, tout ceci ne sera que terre sanglante. »

Quoi ?! Une femme apparue. Une véritable vision de… cauchemar ? Plutôt de magie. Etait ce vraiment leur professeur ? Mais bientôt une autre apprissions accapara sa vision. Elle en dégluti. Ils ne croyaient pas réellement qu’elle une petite gamine de rien pouvait s’opposer à ces à… ça ?!

-« Mon dieu… »

Elle ne savait pas se battre. Elle ne savait rien faire. Elle n’avait rien pour se protéger encore moins pour se défendre. De plus en plus angoissée la mutante chercha autour d’elle. N’importe quoi ! Il y avait des pierres. Elle tourna sur elle-même et trouva un morceau de bois au sol. Elle recula lentement, pas après pas pour réfléchir. Elle savait se servir d’un bâton. Ca oui. Mais pour danser.

Ils étaient à deux mètres maintenant. Virginie inspira à fond. Son corps était résistant. Il fallait juste qu’elle évite le plus de coup possible. Elle pourrait bien faire quelques parades. Un soldat arrivait sur elle. Avec un cri de souris étouffé elle bondit en arrière pour échapper au coup. Et sans attendre répliqua avec un coup vif et ferme en direction du bras armé de son agresseur.

Il parut étonné, elle le regarda les yeux ronds elle-même surprise par sa réplique. Et elle faillit même s’excusé mais lui revenait déjà à la charge la coupant dans son élan de culpabilité. Il visa ses côtés droites elle esquiva de justesse par un mouvement fluide.

Il était rapide et le temps qu’elle comprenne une entaille était fait dans son épaule. Malgré la force sa peau ne saigna pas tout de suite. Et elle remercia silencieusement n’importe quel dieu d’être une mutante. Elle tendit le bâton vers le l’homme dans l’espoir de lui fiche une gifle mémorable. Il coupa le morceau en deux.
Elle essaya de reculer encore et cria.

-« Je crois que là j'ai... vraiment besoin d'une arme.... s'il vous plait !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Ven 15 Mai 2009 - 9:02

Madame Lemington n'avait pas encore eu l'occasion de répondre à sa requête que la co-directrice, une japonaise au cœur de glace, leur avait plus ou moins ordonné d'allé se changer. S'il pouvait tenter de discuter avec une enseignante, discuter avec Koyuki, bizarrement, ne l'enchantait pas. Jetant un dernier regard à madame Lemington, son dernier espoir si je puis dire, il décida de se rendre au vestiaire sans attendre de se faire presser par Koyuki. Il ne valait mieux pas provoquer son courroux. Dans le vestiaire des garçons, Remiël, le mutant ailé assez étrange, était déjà en tenue. Il était en train de passer en revue sa collection de couteaux, ce qui fit frissonner l'égyptien. Il n'avait aucune envie de savoir ce qui l'avait poussé à avoir cette collection, même s'il s'en doutait, et il n'avait aucune envie de savoir comment il s'en servait, même s'il s'en doutait. Regardant droit devant lui il s'arrêta devant un vestiaire, loin de Remiël, et se changea. Il n'aimait pas particulièrement le cuir, et n'avait pas l'habitude d'en porter. En même, en Égypte on préfère les vêtements en tissus qu'en cuir, on se demande bien pourquoi ^^. il n'était pas particulièrement pressé d'effectuer cet entrainement, aussi retourna-t-il dans la salle principal en trainant les pieds. Non pas qu'il soit imbu de lui même au point de dénigrer cet entrainement, ou qu'il soit fainéant, mais pensant que l'entrainement se déroulerait selon les propos de Léon, il craignait le pire.

*Au pire, l'entrainement va tourner court pour moi et puis c'est tout …*

Résigné, il rejoignis ses camarades. Il ne s'attendait pas, mais alors pas du tout à ce qui allait se passer. Le premier choc fut la qualité de la réalité virtuelle. Mérenbast n'en croyait tout simplement pas ses yeux. Était possible, même aujourd'hui, de faire un monde virtuel si réaliste. Le paysage était vraiment merveilleux. Aussi vert que les plaines anglaises, mais la pluie en mois. Les pétales de fleur volant dans le vent crées une touche asiatique typique mais enchanteresse, du même que le temple. Cet environnement lui réchauffait le cœur, et lui fit oublié l'entrainement pendant quelques secondes.


"Bientôt, tout ceci ne sera que terre sanglante."

Il lui faut du temps pour ne serait-ce que comprendre cette phrase. Son cœur commença à s'accélérer. Pourtant, il voyait ses camarades autours de lui, et aucun présage d'une attaque future de leur part. Malgré tout, inquiet, il était aux aguets. Il vu alors apparaître Koyuki, ou tout du moins quelqu'un qui lui ressemblait, mais en beaucoup effrayant. Dark-Koyuki était également accompagnée de guerrières et guerriers apparemment de mauvais poil. Avec le recul, ce qui allait suivre était évidemment très aisément prévisible, mais le cerveau de Méren était comme paralysé, et quand les guerriers commencèrent à charger, brandissant un katana et hurlant à vous donner la chaire de poule. Mérenbast ne réagit pas, tant il était pétrifié. Un des guerriers se ruait vers lui mais il ne pouvait pas lever le petit doigt. Pourtant ce n'était pas la réalité, juste un programme de réalité virtuelle, très réaliste certes. À une vitesse trop importante pour Mérenbast, le samouraï fut sur lui, et il n'avait toujours esquissé le moindre mouvement, pétrifié par la peur. Fait étonnant, il ne pouvait pas le regarder dans les yeux, comme s'il s'agissait d'une vraie personne, alors qu'il savait pertinemment au fond de lui même que ce n'était pas le cas.

Le samouraï se mis en position de combat et, d'un coup, le cerveau de Mérenbast passa en mode automatique. Esquivant du mieux qui lui était possible les coups de sabre du guerrier, l'égyptien cédait à la panique. Son cerveau était empêtré dans des images de lui se faisant trancher de diverses manières et mourant dans d'atroces souffrances. Finalement mis à terre, essoufflé, en sueur, il n'osait toujours pas regarder le guerrier. Celui-ci, fier de sa victoire, arborait un sourire sadique. Levant son katana pour achever Mérenbast d'une façon qu'il ne pouvait s'empêcher d'imaginer, il croisa finalement le regard du soldat. Après tout, il allait mourir. Enfin, être éliminer du jeu, mais la réalité virtuelle était tellement réelle que Méren ne pouvait s'empêcher de se croire dans le vrai monde. Alors qu'il pensait pouvoir regarder ce programme informatique droit dans les yeux, il se sentit aspiré dans son regard. S'il avait pu, il se serait demandé comment cela était-il possible, mais comme à chaque fois qu'il était propulsé dans la tête d'un autre, son esprit devenait quasiment incontrôlable, surchargé par la destruction du cerveau de sa victime. Déconnecté du monde virtuel, il plongea dans l'esprit du programme. Mais cette expérience serait unique. Au milieu d'être assailli par des souvenirs ou des pensées et de saccager la structure de l'esprit, Méren fut propulsé au milieu du programme de ce guerrier. Alors que celui-ci se tordait et hurlait de douleur, le regard toujours grand ouvert et verrouillé sur le regard de l'égyptien, Mérenbast, par la complexité de son esprit d'être humain, était en train de saccager le programme informatique du guerrier. En temps normal, Mérenbast aurait tout fait pour essayer de se soustraire à l'emprise de son pouvoir. Mais cette fois la situation était différente. Aussi illusoire que la situation puisse-t-être, il risquait de se faire tuer. Enfin, d'échouer à l'entrainement. Le chaos régnait dans les lignes de code. Celles-ci étaient brisées, recombinées, brisées de nouveau … Mérenbast ne savait pas depuis combien de temps il était piégé dans le programme du guerrier qui l'avait attaqué, mais soudainement, il fut libéré. Les cris et la douleur avaient cessés. Mettant du temps à reprendre ses esprits, il vu que la bataille d'entrainement continuait, mais que le samouraï qui l'avait chargé avait disparu. Mérenbast frissonna. Bien sur ce n'était pas grave, ce n'était qu'un programme informatique qui avait disparu. Mais cela aurait pu être un être humain, une personne. Il eu soudain froid. Pas à cause des petites manipulations de Dark Koyuki. C'était plus profond, il avait froid dans son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1171


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Dim 17 Mai 2009 - 13:26

- Bon, maintenant qué les plésentations sont faites, allez vous changer.

Se changer, comment ça se changer ? Ne pouvait elle pas subir cette épreuve au moins dans des vêtements qu’elle connaissait. En plus aujourd’hui elle avait vraiment fait des efforts pour rentrer dans le moule. En effet sa mère détestait depuis toujours ses goûts vestimentaires… ils lui rappelaient un peu trop la mode un peu lointaines des années 1970. Tout ce qu’elle détestait, la marginalité.

Virginie avait donc essayé, pour ces retrouvailles, de rester dans cette sobriété adorée. Autrement dit une robe simple verte et des bottines couleur chocolat. Elle avait même délaissé ses collants bigarrés et pas mal de bijoux dans sa valise ! Et déjà là, elle ne se sentait pas tout à fait elle-même. Cela dit le ton de la nippone ne lui laissait aucune sortie possible.

Prenant sur elle la blondinette rejoignit le vestiaire féminin. Elle était la première elle eut donc le temps de découvrir cette salle assez grande, spacieuse et terriblement silencieuse. Sur des longs bancs étaient alignés plusieurs exemplaires de combinaisons blanches. Du cuir… elle ne portait jamais ce genre de chose.

En soupirant pour elle-même la petite mutante fouilla pour en trouver une à sa taille… autrement dit la plus petite possible. Par chance… ou non, elle la trouva cachée sous une pille désordonnée.

Cela lui rappelait les heures de sport, elle détestait. La promiscuité que ces moments obligeaient à avoir la mettait véritablement mal à l’aise. Elle chercha illico la cabine la plus éloignée. Elle vérifia que le verrou fonctionnait bien. Et sans attendre elle s’enferma dedans et s’essayai sur le petit banc en posant la tenue à sa droite.

*Mais qu’est ce qui m’a prit ?*

Pourtant malgré son ressentit, jamais Virginie n’aurait osé fausser compagnie à cette assemblée. Cette maudite éducation bien pensante sans doute. Elle commença à se dévêtir en pliant ses habits au fur et à mesure, comme si cette attention pouvait conjurer le sentiment que lui donnait la combinaison. Elle l’enfila en quelques secondes, l’un des avantages d’avoir de la souplesse. Devait-elle attacher ses cheveux ? On ne sait jamais. En quelques mouvements un chignon parfait apparu sur son crane.

Au moins c’était confortable même agréable. Un peu comme si elle portait une seconde peau. Et sans mentir il dessinait sa silhouette avec une certaine beauté. Pouvait-elle laisser ses affaires ici ? Sans doute, c’était une école après tout…

Elle rouvrit la porte avec précaution et la referma de même. Elle jeta un coup d’œil aux autres jeunes filles présentes sans oser les regarder directement et fila à l’anglaise jusqu’à la salle principale. Tout le monde revenait petit à petit. Ils étaient tous semblables cela lui donnait l’impression d’appartenir à une bande. Elle arriva même à en sourire avant d’entendre :

- Si tout le monde est plêt, on va commencer.

Virginie regarda l’illusion qui se dessinait devant eux. C’était tout simplement époustouflant. Elle y crut immédiatement. Tellement que toute cette beauté lui fit oublier ou elle se trouvait réellement. La nature.

Et soudain une voix la rappela à l’ordre.

« Concentrez-vous sur le chant des oiseaux, le clapotis de l’eau et l’odeur enivrante de la nature. Bientôt, tout ceci ne sera que terre sanglante. »

Quoi ?! Une femme apparue. Une véritable vision de… cauchemar ? Plutôt de magie. Etait ce vraiment leur professeur ? Mais bientôt une autre apparition accapara sa vision. Elle en déglutit. Ils ne croyaient pas réellement qu’elle, une petite gamine de rien, pouvait s’opposer à ces à… ça ?!

-« Mon dieu… »

Elle ne savait pas se battre. Elle ne savait rien faire. Elle n’avait rien pour se protéger, encore moins pour se défendre. De plus en plus angoissée la mutante chercha autour d’elle. N’importe quoi ! Il y avait des pierres. Elle tourna sur elle-même et trouva un morceau de bois au sol. Elle recula lentement, pas après pas, pour réfléchir. Elle savait se servir d’un bâton. Ca oui. Mais pour danser.

Ils étaient à deux mètres maintenant. Virginie inspira à fond. Son corps était résistant. Il fallait juste qu’elle évite le plus de coup possible. Elle pourrait bien faire quelques parades. Un soldat arrivait sur elle. Avec un cri de souris étouffée elle bondit en arrière pour échapper au coup. Et sans attendre répliqua avec un coup vif et ferme en direction du bras armé de son agresseur.

Il parut l’étonné, elle le regarda les yeux ronds elle-même surprise par sa réplique. Et elle faillit même s’excusé, mais lui revenait déjà à la charge la coupant dans son élan de culpabilité. Il visa ses côtés droites, elle esquiva de justesse, par un mouvement fluide.

Il était rapide et le temps qu’elle comprenne une entaille était fait à son épaule. Malgré la force de l’attaque sa peau ne saigna pas tout de suite. Et elle remercia silencieusement n’importe quel dieu d’être une mutante. Elle tendit le bâton vers le l’homme dans l’espoir de lui fiche une gifle mémorable. Il coupa le morceau en deux.
Elle essaya de reculer encore et cria.

-« J’ai besoin d’une… »

Aussitôt exigée qu’un bâton de majorette long en métal sombre apparu dans sa main droite. Elle regarda l'objet avec un mélange d'admiration et de gratitude et murmura un merci en se préparant.

Autour d'elle tout allait vite et elle se prit à espérer que ces élèves des inconnus pour elle n'aient aucun véritables ennuis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1550


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Sam 23 Mai 2009 - 23:06

L’explication profonde des intentions de Léon arracha un maigre sourire à Samarah. Il ne perdait rien pour attendre le directeur, ça non ! Mais pour l’heure, elle se contenta de le fusiller du regard, ce qui avec Samarah, n’était pas peu dire et lui envoya mentalement sa réponse

*Et justement, si j’ai refusé la place, c’est parce que j’avais de bonnes raisons, tu le sais aussi bien que moi. Cependant, si tu veux jouer à ça, alors on va jouer… Mais il hors de question que je leur fasse peur d’entrée, ils ne verront mon pouvoir que si cela est nécessaire !*

Puis, elle s’éloigna du jeune homme pour rejoindre les élèves, faisant celle qui n’avait jamais communiqué avec le directeur pendant que ce dernier expliquait les derniers détails. A côté d’elle, un jeune garçon ne semblait pas très à l’aise et tentait par tous les moyens d’échapper à la séance. Samarah laissa échapper un petit sourire. Enfin quelqu’un qui pouvait imaginer ce qu’elle ressentait. Oui, bon, sauf qu’en tant que professeur, ce n’était pas vraiment le genre de réponse attendue. Elle s’approcha du jeune élève avant de prendre la parole

"Ne t’en fais pas, je sais mieux que quiconque ce que c’est d’avoir peur de son pouvoir et crois-moi, cet entraînement te feras du bien. Il est important d’apprendre à se maîtriser et cela commence par la compréhension que nous avons de notre pouvoir. Surtout dans ton cas, les pouvoirs psychiques sont parmi les plus dangereux s’ils sont mal utilisés."

Inutile de savoir comment elle l’avait deviné, les pensées du jeune garçon coulaient hors de son esprit telle une cascade. Elles étaient tellement multiples et désordonnées que la jeune mutante auraient presque pu les ‘voir’. C’est pour cela qu’elle choisit cette voie pour tenter d’apaiser le jeune mutant.

*Quant à la cécité, j’ai connu il a bien longtemps un mutant qui était réellement aveugle, cela ne l’a pas empêché de s’entraîner avec nous. Nous sommes nés mutants, nous sommes différents et personne ne peut nous l’enlever !*

Sur ces entrefaites, Léon avait fini ses explications et Koyuki venait de terminer une démonstration de ses dons glaciaux. Il était temps qu’elle se présente aussi. Après tout ce n’était qu’un mauvais moment à passer. A peine quelques minutes.

"Bien, comme mes collègues Léon et Koyuki vous l’ont dit, je veille à leur côté sur l’Institut. Il n’est donc pas impossible que vous me croisiez au détour d’un couloir ou bien à la bibliothèque. Si vous avez besoin de réponses ou de précisions, je ne suis pas très diplomate mais je me soigne, mon bureau vous est donc ouvert. Quant à ma spécialité, disons que très peu de barrières me résistent et qu’il est impossible de me mentir. Voilà, je crois que j’ai tout dit, je laisse Koyuki vous faire part de la suite des évènements"

Pendant que les élèves allaient se changer, Samarah observa la manieuse de glace et devina sans peine qu’elle avait quelque peu changé les plans de Léon. Ces deux-là, le jour où ils seraient d’accord, Samarah iraient se promener en plein Trafalgar Square ! Mais elle ne dit rien, préférant voir comment les élèves allaient gérer ce changement. La jeune mutante fut intégrée dans la réalité virtuelle mais se contenta d’observer les premiers assauts de défense des élèves. Si elle s’en mêlait directement, l’entraînement risquait fort de tourner court… Et puis de cette façon, elle pouvait observer les nouveaux talents qu’ils avaient accueillit.

Lors de la première salve, il semblait que l'instinct prenait encore le dessus sur l'utilisation de leur pouvoir à laquelle ils ne songeaient pas encore pour rester en vie. Virginie et Remiel se contentèrent d'esquiver la charge. Mérenbast fut le premier à se servir de son don et Samarah l'observa attentivement. Elle avait vu juste en sentant l'angoisse du jeune homme face à la puissance de son pouvoir qu'il ne contrôlait pas. Pourtant, il ne s'en était pas trop mal sorti puisqu'il avait réussi à surmonter l'attaque d'un des soldats. Il allait avoir du travail, beaucoup même, mais elle était certaine qu'il y arriverait ! Après tout, elle avait bien été capable de surmonter ses propres démons... enfin presque. Elle se promit néanmoins de suivre l'évolution du jeune garçon de près, en cas de problème, elle se sentait plus apte à conseiller un mentaliste qu'un élémentaliste

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama

Race : Humaine mutante
Clan : Institut
Age du perso : Trente-sept ans
Profession : Généticienne
Affinités : Sa fille : Aisling ; Des amis : Samarah, Koyuki, Léon, Nakor
Points XP : 1275


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Concrétisation des rêves
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1 Dim 31 Mai 2009 - 0:05

Alors Koyuki prenait les rênes de l'entraînement - et apparemment, Léon n'avait rien à y redire. Tout de même, Koyuki aurait pu lui répondre... au lieu de la snober totalement. Peut-être qu'elle ne l'avait pas entendue, ou n'avait pas su que c'était à elle que Sinéad parlait ? C'était possible, la japonaise parlait encore mal l'anglais...
Sinéad détourna son regard. Il fallait se préparer - s'échauffer un peu permettrait de réduire les inévitables crampes du lendemain -, ce qu'elle fit donc. Contrairement à beaucoup de mutants, son pouvoir n'avait aucune application instantanée en combat et elle le savait - elle devait compenser, par un entraînement primitif et très physique, par une maîtrise des armes à feu les plus diverses. Depuis qu'elle était arrivée à l'Institut, elle avait pu prendre quelques cours... la pensée de devoir utiliser - ou plutôt ré-utiliser - une de ces armes un jour la rendait un peu nauséeuse - elle ne voulait pas, mais elle savait que malheureusement elle pourrait en avoir besoin - et ce jour-là elle serait très contente de s'être entraînée.
Pour l'instant, elle ne savait pas trop à quoi s'attendre - un travail en équipe, ils disaient. Ils n'avaient pas eu beaucoup de temps pour se préparer, mais l'intérêt était là aussi : s'organiser en temps réel, former une équipe durant l'action - et de toute façon sans rien connaître de la simulation, ils auraient eu du mal à s'arranger. Ce n'était pas plus mal. Ce serait soudain, comme beaucoup de situations réelles le sont.

Et en effet, ce fut soudain. Et cela malgré la politesse de Koyuki : elle demanda si tout le monde était prêt ; on lui répondit que oui, et sur ce... elle lança la simulation qui n'était pas du tout faite par équipe mais individuelle ! Cela perturba Sinéad un temps, mais elle s'habitua rapidement et se reprit. Elle sentait la pièce se refroidir. Encore Koyuki, ça... et apparemment, elle allait participer au combat elle aussi - pas pour tout de suite. Mais elle allait le faire - ce serait probablement une hécatombe. Sans doute pour Koyuki, cela dit, si Samarah se joignait à eux dans l'entraînement, mais celle-ci ne semblait pas très volontaire... quant à Sinéad, eh bien, toujours son pouvoir...
Trêve de réflexions, l'heure était à l'action : et l'action, là, se manifestait par des "ninjas" qui les attaquait dans un décor très vert ; probablement le Japon, connaissant Koyuki - ayant de plus aperçu un temple au loin. Tout ça était très réaliste - vraiment réaliste. C'était une technologie de pointe que l'Institut s'était offert là, réservée quasiment aux militaires ; même la douleur semblait réelle pour le temps de la simulation. Ce qui signifiait qu'eux aussi pouvait profiter de ces avantages : ainsi elle aperçut Virginie faire apparaître un bâton de majorette dans ses mains.
Pour l'instant, elle ne faisait qu'esquiver les menaces - mais c'était parce qu'elle les avait laissés un peu trop s'approcher.
- Il me faut une arme à moi aussi !
Aussitôt dit, aussitôt fait : apparut dans ses mains une arme à feu, ou plutôt à laser, une de celle qu'elle maîtrisait le mieux. Elle tira à plusieurs reprises, les rayons filant vers les soldats. Aussi vifs qu'ils étaient, ils ne pouvaient pas rivaliser : ce qui signifiait probablement que rien n'était joué, et que Koyuki allait modifier son programme ; ou encore... - mais elle se retourna trop tard, ne para qu'à moitié et dut lâcher son arme, qui s'éloigna trop pour la reprendre.
Et maintenant, elle devait faire face à cet homme, ce soldat virtuel, qui lui fonçait dessus - armé de plus d'un sabre apparemment tranchant. La mutante fit quelques pas de côté, puis se rapprocha par la gauche et tenta de bloquer le katana du bras - ce qui réussit, mais l'arme entama bien sa combinaison. Mais le rapprochement lui avait donné l'avantage : se propulsant vers l'avant, elle fit tomber l'homme - qui l'entraîna avec elle. Se débattant tous deux, elle finit par le retenir - et enfin l'avoir en se saisissant du sabre.
Se relevant, Sinéad, essoufflée, regarda autour d'elle : encore des soldats... moins, certes, mais tout de même, celui-ci l'avait bien entamée. D'autant que l'un avait ramassé sa propre arme à feu et la pointait. Puis il tira.

........................................................................................................................................................................................................
Is all that we see or seem
But a dream within a dream ?

Edgar Allan Poe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sine
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [RP] Entraînement n°1

Revenir en haut Aller en bas

[RP] Entraînement n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Angleterre : Londres et Environs~ :: -Comté de l'Essex : Le Nouvel Institut- :: -Le Manoir-
 :: -Salles privées- :: -Salle d'entraînement-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit