Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (Summer 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie ou participer à l'Event 'Cymru'--
-- IRL : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[scénar 3] Flash spécial d'information [Attentat]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kenjiss

R.I.P

R.I.P

avatar

Race : Cadavre
Clan : Enfer
Age du perso : 38 ans
Profession : Garde manger pour vers
Affinités : Amoureux d'une dame avec une faux.
Points XP : 1500


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise de la gravité.
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: [scénar 3] Flash spécial d'information [Attentat] Jeu 7 Mai 2009 - 20:50

Cette fois si, la fin était proche… Coincé par une centaine de terroristes équipés d’armes automatiques, l’agent secret Marsh n’avait plus d’issues. Mais il avait la fierté de mourir en ayant servi son pays, d’avoir empêché ce général fanatique de détruire Washington avec la complicité des cellules communistes infiltrées sur le sol américain… L’ordre claqua sèchement. "Rendez vous !"
Se redressant de tout son mètre quatre vingt dix de costume de soie, mâchoires serrées, Marsh tira sa dernière balle entre les deux yeux du dirigeant dément… Dans le même mouvement, il avait dégainé son portable, qui, grâce à la magie technologique moderne, fonctionnait encore au fin fond de la grotte abritant les réserves nucléaires secrètes de l’URSS. "Je t’aime chérie… "

L’écran, qui restait constament allumé ou presque, devint brusquement noir. Une fraction de seconde plus tard, la présentatrice vedette de la chaîne, une blonde adulée par la majeure partie de la population masculine mondiale, apparut, son sourire habituel mystérieusement absent de son délicieux visage.

Nous interrompons notre programme pour un flash spécial d’information… Une violente explosion a secoué il y a une heure le terminal 3 de l’Aéroport International O’hare. Nous retrouvons immédiatement sur place notre envoyé spécial à Chicago, John Tombstone.

L’image se divisa pour laisser apparaître un jeune homme aux traits anguleux, cheveux courts sur costume impeccable. Tombstone était à quelques dizaines de mètres d’un bâtiment cerné par une double rangée de bandes jaunes, entouré par une foule de policiers qui tentaient de repousser tant bien que mal l’armée de caméras et de micros qui se jetaient en avant. Des ambulanciers allaient et venaient, sortant des civières à toute allure pour les embarquer dans la file d’ambulance qui attendaient, prêtes à décoller au quart de tour. La foule empêchait de voir grand chose du bâtiment mais toutes les vitres avaient visiblement volé en éclat, tandis qu’une masse impressionnante de débris divers, allant du terminal au bureau entier, jonchaient les alentours. L’explosion avait été suffisamment violente pour que la seule voiture entrant dans le champ de la caméra était criblée d’éclats divers. Tombstone avait déjà pris la parole.

En effet Kathy, les forces de polices viennent de confirmer que c’est bel et bien une explosion qui a soufflé le terminal, aux alentours de quinze heures. Nous n’avons bien évidemment pas pu pénétrer dans le bâtiment, mais les dégâts semblent considérables, comme vous pouvez le constater autour de moi. Etrangement, il n’y a pas le moindre nuage de fumée, et les pompiers ne semblent pas craindre un départ d’incendie. Pour ce qui est des victimes de ce drame, leur nombre est sans doute particulièrement élevé, nous n’avons vu que très peu de personne sortir des décombres par leurs propres moyens, et l’aéroport était comme toujours bondé.
Il ne peut évidemment pas s’agir d’un accident étant donné les normes en vigueurs, ce qui laisse à penser que notre pays est à nouveau la cible de menaces terroristes. Néanmoins…


Au studio, Kathy venait de porter la main à son oreillette.

Excusez moi de vous couper John, mais il semblerait qu’une déclaration officielle est en cours… de la part de… la BCGDCA ?! Nous rappelons que cette organisation s’occupe spécifiquement des problèmes mutant, et il apparaît que ce sont eux qui sont en charges de l’affaire… En direct de Chicago toujours, la déclaration officielle.

John et Kathy disparurent brusquement pour laisser place à un pupitre orné d’un aigle surmonté d’un agent type, en costume noir et chemise blanche. L’homme prit la parole, calmant instantanément le brouhaha des journalistes assis devant lui.

Cet après midi, à 15h12 exactement, le terminal 2 de l’Aéroport International O’Hare a été soufflé par une explosion d’origine mutante. Tumulte dans la salle. Les images des caméras de surveillance montrent un jeune mutant interpellé au contrôle d’identité –il s’agissait d’un mutant non fiché-. Le mutant se débat quelques secondes avant de tenter de s’enfuir. Lorsque les services de sécurité parviennent à l’intercepter, une sorte d’onde de choc semble émerger du corps de l’individu. Les objets proches sont envoyés en l’air, de même que les voyageurs et vigiles. L’angle de la caméra elle même est modifiée, ce qui ne nous permet pas de voir la scène par la suite, nous ne voyons qu’une vitre du terminal être traversée par un pylône de support. Je dois également préciser que suite à cette onde de choc, le plafond du terminal s’est partiellement effondré sur les passagers, qui ont également été atteint par de nombreux débris ou objets envoyés en l’air. Le mutant semble également avoir occasionné des dégâts aux organes internes des humains. A ce stade, un premier bilan fait état de cinquante trois morts, mais il augmentera sans doute dans les heures à venir.

La vidéo sera vraisemblablement donnée aux médias après une analyse approfondie. Je ne répondrais à aucune question. L’enquête est en cours et nous nous efforcerons de vous tenir informé. Je vous remercie.


L’homme quitta la salle d’un pas typiquement militaire, indifférent à la horde qui hurlait une flopée de questions. L’image resta quelques secondes sur le drapeau américain en fond de la salle de conférence avant de revenir sur Kathy, qui prit à nouveau la parole pour commenter la nouvelle. Il était clair que les fans de l’agent Marsh ne verraient pas la fin de leur épisode avant une bonne dizaine d’heures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Race : Humaine mutante
Clan : Institut
Age du perso : Trente-sept ans
Profession : Généticienne
Affinités : Sa fille : Aisling ; Des amis : Samarah, Koyuki, Léon, Nakor
Points XP : 1275


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Concrétisation des rêves
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [scénar 3] Flash spécial d'information [Attentat] Lun 1 Juin 2009 - 0:12

- La vache, fit Isleen.
- Un peu ça, oui...

Sinéad regarda l'écran afficher les images impressionnantes de l'explosion, en boucle, et de ce qui s'en suivait. Et le message était clair : c'était un mutant qui avait causé tous ces dommages... elle en doutait. C'était possible, mais un seul mutant pour faire tout ça ? Probablement pas. Une bombe, peut-être...

- Ils vont en profiter pour se refermer, et renforcer leur politique anti-mutante... quel désastre...

Elle serra des poings. Vraiment, cette lutte stupide entre mutants et "humains", est-ce qu'elle ne finirait jamais ?

- Il va falloir faire en attention. Même ici, ils vont resserrer les contrôles, peut-être empêcher les mutants de circuler librement... la situation n'était déjà pas brillante...

Soupirant, elle se leva et débarrassa la table. La télévision continuait de débiter des informations, toujours pour en revenir à cet attentat terroriste, pour l'instant pourtant revendiqué par personne : mais on soupçonnait... et on croyait bien que... il était certain également... et évidemment...
Ça la dégoûtait. Toute cette haine, si solide, compacte, qu'on leur montrait là - toujours, les chaînes américaines ne diffusaient qu'une mauvaise image des mutants. Une mauvaise presse. Mais il n'y avait pas que les États-Unis, non... partout. Des commerçants refusaient de vendre aux mutants - même si la plupart des mutants n'étaient pas si facilement identifiables. Certaines boîtes, sociétés, faisaient de même et même si, en Angleterre, c'était strictement interdit, cela n'empêchait pas les écarts... la discrimination antimutante était présente partout.
Ses propres parents.
Ils avaient renié leur propre chair, en avaient eu peur, l'avaient rejetée... et la voilà, avec Isleen, leur petite-fille, à quelques centaines de kilomètres, c'est-à-dire peut-être une heure et quelques de transport, mais ne s'étant pas vus depuis des années.
Et parlés ? Vraiment parlés ? Depuis des siècles. Ils avaient trop peur d'elle, d'être vus comme des partisans, des pro-mutants... trop peur de son pouvoir. Trop peur de la différence.
Ils l'avaient aidé - un peu, bien sûr. Donnons de l'argent - demande ce que tu veux, tu l'auras en liquide. Non, maman. Tout ne s'achète pas. On ne peut pas demander à quelqu'un de lui pardonner en l'achetant, non plus. Et l'humiliation reste. La honte - la tristesse de l'abandon.
Elle soupira et éteignit la télévision. Trop de haine - d'incertitudes. Ces souvenirs lointains la laissaient amère et perdue. Elle s'assit dans un fauteuil, songeuse.

- Maman, ça va ?

Une voix douce et salvatrice. La mutante regarda doucement sa fille.

- Oui, chérie. Ça va.

Isleen la regarda encore un peu, puis lui annonça qu'elle allait dans la salle commune, puis irait se coucher.

- D'accord. Bonne soirée.
- Bonne nuit !

Sur ce, elle partit.
La nuit, oui. Sa mutation lui avait souvent rendu impossibles ses nuits - l'acte même de dormir devenant une torture. Ça ne lui arrivait quasiment plus - elle ressentait parfois un peu d'anxiété à cette idée qu'elle allait dormir ; et dans ses rêves, tout devenait étrange. Ce n'était plus des rêves normaux, flous, absurdes. C'étaient les rêves de la fille qu'elle avait toujours été : des rêves longs, gris et seuls.


[Nota bene : Sinéad et Isleen, dans le post, sont dans la chambre de Sinéad, mais j'ai posté ici pour bien se rapporter au scenario. Par contre, après, Isleen va dans la salle commune (c'est le soir, je rappelle).]

........................................................................................................................................................................................................
Is all that we see or seem
But a dream within a dream ?

Edgar Allan Poe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sine

Race : Mutant
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 41
Profession : Biologiste cellulaire
Affinités : Principalement les personnes du Nouvel Institut, de Lib'Corp et des scientifiques à travers le monde qui travaillent sur l'anti-vaccin, comme elle.
Points XP : 386


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Controle de la pression
Type: Alpha
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [scénar 3] Flash spécial d'information [Attentat] Lun 1 Juin 2009 - 23:53

Une fois n’était pas coutume, l’équipe avait fini tôt, aussi Camille allait pouvoir profiter de sa soirée. Elle était passé à la cuisine manger un morceau et muni d’une tasse à café, elle se dirigea ensuite vers la salle de repos. Elle regarda le liquide noir dans le fragile récipient, se disant que ce n’était probablement pas bien d’en boire alors qu’elle avait espéré ne pas aller se coucher trop tard, pour une fois. Mais c’était plus fort qu’elle, on aurait presque pu croire qu’elle était accro !

Elle rentra dans la salle de repos, gratifia les présents d’un sourire en guise de bonsoir et s’installa là où elle trouva de la place. Il fallait dire qu’à cette heure la plus part des jeunes avait terminé de travailler et se retrouvait ici… et c’était justement pour cela que Camille avait décidé de venir. Non pas pour les espionner mais pour voir comme allait "le groupe", c'est-à-dire, comment s’intégrait les nouveaux, comment allait les anciens et voir si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes – ou presque.

A la télé passait une série affligeante selon la demoiselle, quoique le héro vaille quand même le coup d’œil, ce qui la désola le plus c’était que certains adultes étaient apparemment aussi féru de cette nullité que les ados.. Elle engagea la conversation avec quelques jeunes, en essayant de ne pas gêner ceux qui semblaient captiver pas cette histoire tirer par les cheveux !

Elle ne se retourna vers l’écran que lorsque les élèves protestèrent. Mais ce n’était pas à cause d’une défaillance de leur système que l’écran était devenu noir, c’était juste un bulletin d’information spéciale… alors quel avion avait encore disparue au fin fond de quelles montagnes ? Tous se rapprochèrent pour entendre ce que disait le présentateur, le silence s’installa, la catastrophe était d’ampleur et il y avait des victimes. Un attentat terroriste sur le sol des Etats-Unis, Camille pensa aussitôt que si les politiques de ce pays n’avaient pas mis autant de moyen pour les traquer – même hors de leur frontière, quoiqu’ils en disent – ils auraient peut-être venu venir cet attentat.

Lorsqu’on annonça la BCGDCA, Camille serra les dents, cela n’annonçait vraiment rien de bon ! Tous ceux qui étaient là avaient les yeux rivés sur l’écran et aux premières paroles du représentant de chasseur de mutant, ses doigts se resserrèrent autour de sa tasse. Pour Camille c’était un tissu d’absurdité, ce n’était pas le mutant le responsable, mais bel et bien la bêtise des agents de sécurité ! On n’interceptait jamais un mutant dans ces conditions, tout les protocole de défense mis en place dans divers pays du monde était clair à ce sujet. Il ne fallait jamais au grand jamais que celui-ci se sente piéger, c’était le B.A.Ba ! Et plus le mutant était jeune plus c’était vrai.

Camille sentait la colère montée, la fin du discours de la BCGDCA fut huer par les élèves et lorsque la présentatrice revint, et les esprits s’échauffèrent dans la salle. Naturellement pas de bagarre, puisque l’ennemie n’était pas en ces lieux. Et pour une fois, tous les jeunes étaient d’accord pour dire que c’était un scandale, qu’on avait rapporté que la partie de l’histoire qui les arrangeait – et c’était sûrement vrai. Les adultes essayaient de calmer le jeu, Camille pour sa part resta silencieuse, les doigts toujours crisper autour de sa tasse de café. Il fallait qu’elle se calme, elle savait que son pouvoir avait une autre manifestation qu’elle ne maîtrisait pas…mais c’était trop tard, elle lâcha la tasse qui vola en éclat avant de toucher le sol. Elle commença à ramasser les débris et une bonne âme apporta une serpillière pour éponger le café.

Camille était inquiète, d’abord, des répercutions de cette histoire, mais ça il pourrait le gérer plus tard, l’urgence c’était le mutant en fuite, si son portrait était placardé partout, il allait avoir du mal à s’en tirer vivant.
D’autre jeunes arrivèrent sûrement intriguer par le raffut que faisait tout ce petit monde ou informer par d’autre de ce qui se passait de l’autre coté de l’atlantique.

Le regard de la demoiselle se posa de nouveau sur l’écran, on y voyait les débris de l’aéroport. Camille savait de quoi ces gens étaient capables. Elle se demanda ce qui avait bien pu se passer en réalité là-bas, et si c’était la BCGDCA qui avait fait explosé un lieu public pour avoir une bonne excuse de traquer ce mutant ?
*Nan, mais je rêve, ce n'est pas possible que ces gens qui mentent à longueur de temps soient pris au sérieux ! Qu'est-ce qu'il manigance encore?*
Elle jeta les débris se feux sa tasse et s’arma de son téléphone portable, elle allait essayer de joindre ses contacts, réveiller "le réseau", quelque part, quelqu’un saurait peut-être quelque chose.

........................................................................................................................................................................................................
Avatar : image d'origine by karma2001
La force réside dans l'absence de crainte
et non pas dans la quantité de chair et de muscle que nous avons dans notre corps.

[Gandhi]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-cami
Kenjiss

R.I.P

R.I.P

avatar

Race : Cadavre
Clan : Enfer
Age du perso : 38 ans
Profession : Garde manger pour vers
Affinités : Amoureux d'une dame avec une faux.
Points XP : 1500


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise de la gravité.
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [scénar 3] Flash spécial d'information [Attentat] Jeu 9 Juil 2009 - 14:48

[Etant donné que vous êtes tous un peu partout, ce qui ne m'arrange pas, j'utilise ce sujet comme post de référence, j'aimerais que vous y postiez tous, peu importe où vous êtes... Tssss y a qu'à la Confrérie qu'on fait les choses bien hein ! ]

La vieille dame avait été très choquée par le violent attentat et demandait innocement au présentateur si un jour ils pourraient vivre en paix sans ces monstres surpuissants dans leurs aéroports. Ah et puis les étrangers aussi, ils pouvaient pas dégager tant qu’à faire ? Et les hispanos, et puis les noirs, même s’ils étaient américains, c’était pas génial non ? De son temps…

John ? Navré de vous interrompre à nouveau, mais il semblerait que nous ayons de nouvelles informations

L’écran revint sur Kathy, laissant Tombstone achever l’interview de la malhereuse vieille dame. Sans doute pourrait on la ressortir aux élections, lorsqu’il faudrait trouver des supporters pour le président sortant… Mais on n’en était pas là. La pimpante présentatrice eut un sourire crispé, inclina ses cheveux blonds qui dévalèrent sur son épaule dans un tourbillon éblouissant qui lui valait l’adulation de la moitié de la planète. Surtout des hommes en fait…

Nous venons de recevoir à l’instant une revendication. Le groupe se revendique comme mutant, prônant la liberté et la défense des droits mutants… Après une analyse de la bande, nous avons été autorisés à la diffuser.

L’écran bascula à nouveau pour révéler un homme massif, au teint pâle. Aucun logo ou décor quelconque, il n’y avait que ce type avec son fusil… Il prit la parole d’une voix métallique. En réalité, on ne pouvait qu’être impressionné par la puissance apparente du colosse…



Aujourd’hui, l’un des nôtre est mort. Tué par votre intolérance. Vous avez tué un de nos frères, un homo superior… Pour ce crime abject, les Etats Unis paieront. Nous avons infiltré la plupart des grandes villes du pays. Vos services n’ont eut aucun soupçon jusqu’à maintenant. En une poignée de seconde, nous pouvons anéantir votre orgueilleuse puissance dont vous vous vantez tant… J’invite mes frères mutants à se battre contre l’oppresseur, quelque soient leurs possibilités. La moindre perturbation nous sera utile. Si vous ne pouvez agir, restez chez vous aujourd’hui pour ne pas subir notre courroux à la place de ces inférieurs.

Dans trente six heures, si les Etats Unis n’ont pas détruit leurs bases de données fichant les mutants, nous agirons.

L’image revint à Kathy dans un contraste étonnant entre le guerrier qui paraissait sorti d’un autre âge et la présentatrice trop maquillée et habillée à la dernière mode… Elle reprit la parole d’une voix blanche.

Ce fut le moment que choisirent les communicateurs des mutants de l'Institut pour s'activer. La voix de la pire créature existant sur cette Terre, le cerbère tant redouté de la bâtisse en sortit, peut être même plus froide que d'habitude... Samarah Lemington n'avait pas l'air de bonne humeur.

Deklan, Sinead, Camille. Rendez vous en salle de briefing. On file aux Etats Unis. Et, oui, ça a un rapport avec les évènements de Chicago
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Race : Humaine mutante
Clan : Institut
Age du perso : Trente-sept ans
Profession : Généticienne
Affinités : Sa fille : Aisling ; Des amis : Samarah, Koyuki, Léon, Nakor
Points XP : 1275


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Concrétisation des rêves
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [scénar 3] Flash spécial d'information [Attentat] Jeu 9 Juil 2009 - 23:36

Elle dormait. Oui - elle dormait. Mais son sommeil avait toujours été fin, et elle entendit son communicateur retransmettre la voix imposante de la non moins imposante télépathe de l'Institut. Samarah. Aller aux États-Unis à propos de l'évènement à Chicago ? Que s'était-il passé ? Elle avait cru qu'il s'agissait d'un "simple" et malheureux accident, médiatisé par l'ampleur des dégâts et surtout par le lieu, mais ce n'était apparemment pas le cas... pour qu'ils y aillent - et si vite...
Elle ne pouvait pas continuer à dormir. Elle regarda autour d'elle. Le parc de l'Institut... elle l'avait matérialisé car cela lui était facile, et c'était pour elle assez agréable de se retrouver dans ce parc. Cela lui faisait passer le temps. Le long, parfois très long temps - ce même si elle dormait assez peu. En tout cas, ce ne serait pas aujourd'hui qu'elle dormirait ni bien, ni longtemps. Mais c'était tout de même une bonne chose qu'elle fût, justement, en train de dormir - cette mission demanderait probablement une force physique qu'elle n'avait pas... à la normale. Elle commença donc par augmenter de façon assez importante sa masse musculaire - puis elle augmenta légèrement la taille de ses ongles, les déforma de manière à ce qu'ils coupent mieux, et enfin, les rendit plus résistants. Cela suffisait - et de toute façon, il ne fallait pas aller trop loin. Elle ne savait pas jusqu'où pouvait aller son pouvoir, elle en connaissait mal tous ses effets... et prudence est mère de sûreté.
Il ne lui restait plus qu'à s'éveiller. C'était facile. D'abord elle s'imaginait dans son lit, comme extérieure à elle-même, dormante. Puis elle se rapprochait, elle devenait petit à petit Sinéad O'Hegarty, qui s'éveillait... son rêve s'éclaircissait...

Allumant sa lampe, Sinéad se leva, alluma la télé et chercha sa combinaison - elle l'avait utilisée il n'y avait pas très longtemps, lors de l'entraînement avec Koyuki - tout en écoutant les informations qui, bien entendu, parlaient encore de l'évènement. Donc un groupe - tout à fait inconnu jusqu'ici - avait revendiqué l'"attentat"... et quel groupe... les journalistes commentaient la vidéo en repassant quelques bribes de la vidéo : "courroux", "homo superior", "inférieurs"... exactement le type de pensée utile aux États-Unis : avec ça, aucun problème de renforcer le sentiment anti-mutant... elle soupira, puis finit d'enfiler sa combinaison avec précaution, mit ses gants dans son sac et fila vers la salle de briefing. Elle préférait ne pas parler à Isleen - elle était peut-être déjà couchée.

- Quelle histoire... fit l'irlandaise en appuyant une main contre sa tête, d'un air de profond désespoir.
Elle regarda successivement Camille et Samarah.
- Ce groupe est bien inconnu ? C'est leur première action ? Enfin, qu'est-ce qu'on va faire ? dit-elle en regardant sérieusement la télépathe.
Leur revendication... détruire le fichage des mutants. Peine perdue, ce n'était même pas ça le problème... c'était la mentalité, juste la mentalité des gens... ou vraiment ? Elle se sentit mal lorsqu'elle éprouva une sorte de sentiment d'accord avec leurs actions ; que ce système de fichage n'était pas bon, qu'il fallait le détruire... elle repoussa violemment cette pensée à grand coup d'éthique : ce n'était peut-être pas le but qui était mauvais, c'était la méthode. Et contrairement à ce que dit le proverbe, Sinéad était convaincue que la fin ne justifie pas les moyens.

........................................................................................................................................................................................................
Is all that we see or seem
But a dream within a dream ?

Edgar Allan Poe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sine

Race : Mutant
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 41
Profession : Biologiste cellulaire
Affinités : Principalement les personnes du Nouvel Institut, de Lib'Corp et des scientifiques à travers le monde qui travaillent sur l'anti-vaccin, comme elle.
Points XP : 386


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Controle de la pression
Type: Alpha
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [scénar 3] Flash spécial d'information [Attentat] Lun 13 Juil 2009 - 0:00

La plus part des jeunes gens était parti se coucher, demain les professeurs reviendraient sans doute sur ce qui se passait… Camille pensa qu’organiser un débat général après ceux fait par groupe, ne serait peut-être pas une mauvaise idée, les jeunes auraient sans doute besoin de parler… et pas qu’un peu !

Camille était encore dans la salle de repos, la télé était encore allumé mais elle avait baissé le volume et ne l’écoutait plus que d’une oreille distraite. Elle était en train de ranger deux ou trois choses que les ados avaient laissé traîner, cela l’aidait à réfléchir. Elle repensait à ce qui venait de se passer, elle se sentait coupable de cette vie qu’elle n’avait pas su sauver…et qui avait causé d’autres mort, et ce même si elle n'aurait probablement rien pu faire.
Son attention revint sur la télé lorsqu’apparu à l’écran l’image d’un homme qui n’annonçait rien de bon… Et effectivement, Camille avait vu juste, l’homme ne proféra que des menaces. Pourtant son intervention laissa un sensation étrange à la mutante, qui en fixant l’écran voulait trouvait ce qui la dérangeait dans ce discours.
Ses réflexions furent interrompues par son communicateur qui émit la charmante et néanmoins contrarier voix de Sam. Il y avait deux possibilités, soit elle avait du s’extirper de son lit douillet ce qui la mettait de mauvaise humeur, soit cette histoire était encore pire que ce qu’en pensait Camille…

Elle alla jusqu’à sa chambre pour se changer, aussi vite que possible puis se rendit jusqu’à la salle de briefing, d’un pas rapide. En chemin, elle trouva ce qui l’avait gêné dans l’allocution du monsieur-tout-pas-gentil à la télé… est-ce que les autres avait vu aussi ou bien est-ce que c’était parce que qu’elle avait été habituée au faux-semblant dans le milieu dans lequel elle avait été élevée ? Arrivée, là-bas, elle attendit en silence que tout le monde arrive, l’attitude de Sam la rendait nerveuse, elle était pourtant habituer à toutes les facettes de la jeune femme…

Elle fut contente que Sinéad arrive et prenne la parole, l’atmosphère semblant moins lourde d’un coup. Qu’est-ce qu’on allait faire, oui c’était bien la question ! Camille trouvait que c’était de la folie que d’aller au États-Unis, après tous, c’étaient prendre beaucoup de risques pour rien, à moins que …
"Est-ce que ce sont les USA qui ont demandé notre présence ?"
Le fichage des mutants était quelques choses contre quoi luttaient toutes les organisations dites pro-mutantes. Mais de là à commettre de tels actes, les pertes humaines, quelle soit "humaine" ou mutante ne pouvaient être envisagées, puisqu’elles retiraient toute part d’humanité dans la bataille qu'ils livraient. Il fallait donc que le combat soit et reste non violent !

Après quelques explications, Camille prit finalement la décision de faire part de ses doutes à tous.
"Excusez moi, mais je voudrais vous faire part de quelque chose qui me dérange dans cette histoire. Est-ce que vous vous rendez compte des dégâts de l’attaque et tout ça pour juste revendique qu’on enlève le fichage des mutants ? Pourquoi ne pas demander plus ? J’imagine, que le Fil a des noms de mutants qui sont enfermés, voir même peut-être expérimentés, alors pourquoi ne pas aller plus loin ? Demander la libération ou l'arrêt de la vaccination."
Elle ne faisait pas de proposition et ne proposait pas non plus d’aller dans le sens de l’homme qui était apparu sur leur écran un peu plus tôt. Elle faisait une pause pour que ce qu’elle venait de dire soit bien assimilé avant de reprendre.
"Ça me fait penser à un leurre, à tel point que je me demande si ce n’est pas la BCGDCA qui est derrière tout ça. Après tout, ils ont traqués un jeune mutant qui ne savait pas se servir de ses pouvoirs pour provoquer une catastrophe et en profite pour discréditer les mutants avec ce message. Ce serait bien leur genre !"

Elle avait tout à fait conscience que c’était là pousser les choses un peu loin, mais quand même, la catastrophe était d’ampleur et la demande était dérisoire. Elle qui avait grandi dans un milieu où la manipulation était monnaie courante, elle trouvait que cela ressemblait à une arnaque où l’on essayait de vous faire prendre des vessies pour des lanternes… mais peut-être se trompait-elle, de toutes façon, elle suivrait les ordres qu’on lui donnerait et s'il fallait dans ce maudit pour tirer ça au clair, il n'y avait aucun problème pour elle !

........................................................................................................................................................................................................
Avatar : image d'origine by karma2001
La force réside dans l'absence de crainte
et non pas dans la quantité de chair et de muscle que nous avons dans notre corps.

[Gandhi]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-cami

Race : Mutant
Clan : Institut
Age du perso : 36
Profession : Archéologue
Points XP : 1250


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Arenakinésie Arenamorphose Arenagénèse
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [scénar 3] Flash spécial d'information [Attentat] Mar 14 Juil 2009 - 12:41

Deklan, étant retourné dans la salle de bain après avoir zappé sur une chaîne plus approprié pour son enfant, resta devant le miroir à se regarder et à se perdre dans le vague. Les évènements dont on venait de parler serait sans doute la source d'une plus grande haine des humains face aux mutants. Il reconnaissait qu'il y avait pas mal de choses provenant des mutants qui devaient être exterminés s'ils n'avaient pas de raison d'être. Lui-même devait être exterminé un jour ou l'autre ou ce qu'il était arrivé durant son enfance et à sa propre feue femme se reproduirait encore.

Jonas peut être trop choqué par ce qu'il venait de voir, changea à nouveau de chaîne pour remettre le flash spécial.

Et Deklan l'entendit. Lorsqu'il revint au salon, il tomba sur la photo du revendicateur.

C'était une organisation qui avait infiltré les plus grandes villes des Etats-Unis et ils menacaient de réagir. Seul échappatoire : détruire les dossiers conservés sur les mutants.

Après la dernière grande tournée de DD aux Etats-Unis, il avait sûrement lui aussi été fiché. Quelque part, c'était une bonne chose, considéra-t-il. Mais il savait que ni les autorités, ni l'armée ne répondraient à leurs menaces et les réactions qui en découleraient mèneraient à nourrir une plus grande haine envers les mutants. Des innocents le payeraient de leur vie.

Même si cela se passait en Amérique, il y aurait forcément des répercutions dans le reste du monde.

C'est alors que son communicateur s'actionna et la voie de Samarah se fit entendre.

Chicago? On y allait pour résoudre le problème. Mais comment? Il aurait bien le temps de le savoir. Des préparatifs devaient être mis en place.


" Très bien, j'arrive. "

Deklan reporta alors son attention sur son fils.

"Jonas, je vais devoir partir en voyage..."


"Ou ça?"

"Aux Etats-Unis...", dit-il avec une légère appréhension.

"Mais tu as dis qu'on était en sécurité ici."

"Oui, oui mais on va essayer d'aider des gens. Alors en attendant, tu vivras à l'Institut. On s'occupera bien de toi pendant mon abscence. Et puis Bastet sera avec toi. Ne t'inquiète pas, je reviens bientôt."
, Bastet étant un chat à la couleur beige clair, un chat pas vraiment comme les autres.

L'enfant resta silencieux s'inquiétant qu'il n'arrive quelque chose à son père

"Allez ne t'inquiète pas... Tu as oublié que ton père est un super héro à l'identité secrète. L'unique et invinsible Papa !", dit-il dans un ton qui se voulait rassurant et drôle.

Il prit l'enfant dans ses bras pour le rassurer un peu plus.


"Bon allez maintenant, va préparer tes affaires ! On part dans une heure !"

1 heure plus tard

Les valises bouclées, Deklan ne savait pour combien de temps il serait absent mais il tenait à ce qu'en attendant, son fils soit en sécurité. Si l'armée avait son dossier, il devait connaître l'existence de Jonas et hors de question qu'il soit une cible. L'endroit le plus sûr qu'il connaissait en son abscence était l'Institut.

Ils descendirent alors pour prendre la moto et se dirigèrent vers l'Institut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1550


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [scénar 3] Flash spécial d'information [Attentat] Jeu 23 Juil 2009 - 4:13

En vérité, Sam’ ne dormait pas. Ce n’était donc pas parce qu’elle avait du quitter son lit douillet que sa voix dans le communicateur avait été à peu près aussi froide qu’était chaude sa couette. En fait, elle cogitait. Comme souvent depuis des années lorsque ses ruminations l’empêchaient de dormir. Plongée dans le noir de son bureau, elle triait ses profondes réflexions et mettait de l’ordre dans ses idées. Tout ce qu’elle observait, elle le mémorisait, le rangeait dans un coin de sa tête jusqu’à trouver la pièce suivante du puzzle. La pièce qui, comme on huile un rouage, apportait la réponse finale. Mais en cette nuit de mai, il lui manquait encore bien trop d’éléments pour y voir plus clair…

Depuis quelques semaines, elle avait l’horrible sensation que tout lui échappait. Et elle n’aimait pas ce sentiment d’impuissance qui l’assaillait de toute part. Elle tentait de mettre le doigt sur une date, un moment précis. L’instant où elle avait commencé à perdre le contrôle. Et elle commençait à le deviner. Il y avait d’abord eu son rendez-vous à l’hôpital, ce jour là avait scellé à jamais son destin sur un chemin qui lui serait impossible de contourner… Puis, il y avait June… June et son comportement complètement dénué de rationalité depuis plusieurs semaines. Son travail l’accaparait visiblement à la Lib’Corp depuis que celle-ci avait reçu des informations de la plus haute importance, elle n’avait donc pas encore eu le loisir d’avoir une sérieuse conversation avec elle. A peine le soulagement de la savoir vivante après les visions qu’elle avait entrevues dans l’esprit de son ennemi. Mais quelque chose clochait, quelque chose lui échappait dans cette équation à plusieurs inconnues… Son amie manigançait visiblement quelque chose et elle ignorait quoi. Et cela l’horripilait.

Soudain, l’holo-écran qui trônait sur son bureau s’alluma et la mutante assista à la retransmission des attentats de Chicago. Elle l’avait programmé de façon à ce qu’il s’allume aux heures des informations ou bien lorsque système détectait une interruption du programme normal sur le réseau. Toujours utile lorsqu’on voulait se tenir au courant des évènements dans le monde. Son visage fermé ne laissa rien entrevoir de ses sentiments, mais ses yeux étincelants parlèrent pour elle à mesure qu’elle prenait conscience de la gravité et surtout de l’horreur de la situation. Heureusement qu’elle était seule car elle sentait déjà les prémices d’une fureur naissante couler dans ses veines. Ils avaient osé ! Mais le pire était encore à venir lorsqu’elle reçut un appel pour le moins inattendu. Quand elle raccrocha, elle fulminait de rage. Ils avaient vraiment du culot outre atlantique ! Mais elle doutait aussi. Elle composa immédiatement le numéro d’urgence des communicateurs de l’Institut et y déposa un message sans équivoque. Sa voix plus glaciale que jamais.

« Deklan, Sinead, Camille. Rendez vous en salle de briefing. On file aux Etats Unis. Et, oui, ça a un rapport avec les évènements de Chicago » précisa-t-elle se doutant que ses amis devaient être en train de découvrir la même catastrophe qu’elle en ce moment

Puis, elle composa un autre numéro et laissa un message sur le communicateur de June puis sur celui de leur majordome. Comme toujours, Sam assurait ses arrières. Ceux qui l’avaient contactée lui étaient trop manipulateurs pour être honnêtes. En fait, tout demeurait louche dans cette nouvelle affaire. Car cela n’avait aucun sens… ce coup de fil… et ce groupe qui sortait de nulle part avec cette revendication désuète. Elle glissa dans son communicateur une carte de transfert après avoir enclenché le mode furtif et sortit.

Un rapide passage dans sa chambre l’équipa de sa tenue de combat. Une combinaison, noire, moulante à la fois souple et résistante. Un modèle amélioré de celle qu’elle portait lorsqu’elle appartenait encore à la X-Force. Ce type de combi ayant largement fait ses preuves à ses yeux. Elle prit ensuite la direction de la salle de briefing. Le Cerbère sortait de sa tanière…


Au sous-sol, son groupe l’attendait déjà. Il ne manquait plus que Deklan qui devait encore être en route. Camille et Sin’ ne manquèrent pas d’entrer dans le vif du sujet en lui posant les questions qu’elle s’était déjà posées. Aussi prit-elle une inspiration pour se calmer et elle leur répondit. Son regard sombre confirmait sa mauvaise humeur.

"Bien, comme vous venez de le constater, voilà une nouvelle catastrophe qui vient s’ajouter sur une liste déjà trop longue. Je ne sais pas d’où sort ce groupe. Il s’agit manifestement d’un petit groupuscule qui a décidé de faire parler de lui. Le tout est de savoir s’il s’est fait aidé par un agent extérieur ou non."

Lorsque Camille leur fit part de ses soupçons, elle se radoucit quelque peu. Elle aimait beaucoup la vivacité d’esprit de sa collègue, qui était très proche de la sienne.

"Je viens en effet de recevoir un appel émanant des USA, de la BCGCDA plus précisément. C’est elle qui requiert notre aide sur son territoire…"

Elle s’interrompit, leur laissant le temps de digérer l’information. Il s’agissait d’un très gros morceau à avaler. Un trop gros morceau à vrai dire… Mais Sam allait rentrer dans un domaine qu’elle affectionnait tout particulièrement. Le terrain. L’action. L’attaque. Une des raisons parmi d’autres qui lui avait fait décider de ne pas prendre la tête de l’Institut. Non. Elle l’avait prise à sa manière. En menant les troupes de l’Institut directement au cœur de l’action.

"C’est exactement pour cette raison que je ne crois pas un traître mot de cette histoire. Certes, ils n’ont pas inventé l’attentat et ses victimes bien réelles. Mais je serais bien curieuse de découvrir son véritable commanditaire et ses raisons… La teneur de ses revendications est tout simplement insipide."

Le fichage des mutants n’était que la partie émergée de l’iceberg, directement suivie du vaccin. Comme l’avait si justement souligné Camille, il y avait beaucoup plus à revendiquer pour les mutants.

"Si ce n'est pas un piège, ce dont je doute fortement, c'est au minimum une magouille de nos chers amis américains, Camille fait bien de souligner cette possibilité, nous ne pouvons pas l’écarter. Inutile de vous préciser d’être très prudents. Le service qui m’a contactée m’a assuré que nous ne serions pas attaqués, mais je ne leur fais pas confiance. Équipez vous en conséquence et surtout n’hésitez pas à agir et frapper si c’est nécessaire. Je ne vous cache pas que nous avons déjà un pied dans la gueule du loup avant de partir puisqu’une escorte nous attend sur place… Mais nous n'avons pas le choix"


Lorsque Deklan pénétra dans la salle de briefing, Samarah lui fit un rapide topo de la situation avant de les entraîner vers le Jet. Elle avait appris à le piloter avec les années (heureusement qu’il y avait beaucoup de choses automatiques !) et c’était à peu près le seul engin qu’elle prenait plaisir à diriger, après sa voiture. Après tout, il était plus sûr qu’une moto et moins bruyant qu’un train ou un métro. Et puis, il était rapide. Dans moins d’une heure, ils arriveraient à destination. Chicago.

Chicago ou comment savoir que vous êtes dans la merde avant même d’être sur place…

(Suite)

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [scénar 3] Flash spécial d'information [Attentat]

Revenir en haut Aller en bas

[scénar 3] Flash spécial d'information [Attentat]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Flash Spécial d'informations : Galaxy News
» INTRIGUE DE NOËL ? (jeu) Jeu Flash spécial Noël
» PREMIERE HEURE FLASH !UNE INFORMATION VANT KOK !
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Serons-nous des exclus de la Société de l'Information ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Angleterre : Londres et Environs~ :: -Comté de l'Essex : Le Nouvel Institut- :: -Le Manoir-
 :: -Le Foyer-
 :: -Salle de repos-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit