Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (mars/avril/mai 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie--
-- IRL (NOVEMBRE 2016) : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[Contexte] Au commencement, il y avait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alex D. Turner

Type Sigma

Type Sigma


Race : Mutant
Clan : Indépendant
Age du perso : 39
Profession : Au chômage
Affinités : Avec l'Institut.
Ennemi juré : Le Cercle
Points XP : 1250


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Téléporteur
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: [Contexte] Au commencement, il y avait... Lun 4 Aoû 2008 - 19:29

Citation :
Ami lecteur, bonjour, bonsoir,

Vous êtes en train de lire mon récit, celui d'un homme dépassé par un monde qu'il ne comprend pas ... Ou plutôt, qu'il ne comprend plus. Notre monde tel que nous le connaissions n’est plus. Mais avant cela, je me présente. Je suis Jeffrey Wind. Dans les beaux jours de ma jeunesse j'étais un journaliste apprécié par ses paires au Boston Daily News. Sans doute ne le connaissez-vous pas aujourd’hui, mais cela importe peu.

J'écris ici pour vous raconter ce qu'il s'est passé depuis ces vingt dernières années. Vous n'êtes pas sans savoir que notre monde est peuplé d'êtres humains incroyables, possédant chacun des caractéristiques très différentes. Certains pouvant cracher le feu, d'autres lire dans les pensées. Dans les années 2030, leur existence n'était pas encore très claire, on n'y croyait parfois pas. Mais aujourd'hui, c'est différent. Les preuves de leur existence ne sont plus à établir

Nous sommes précisément en 2051, le 25 janvier même, il est 23h47 à ma montre et j'ai sommeil, mais je vais quand même vous raconter. Les individus dont je viens de vous parler, plus communément appelés « mutants » étaient autrefois divisés en deux grands clans aux idéologies bien différentes.
Le premier, l'Institut, prônait l'association des humains et des mutants dans la vie de tous les jours, la paix et le maintien de l'ordre. Le second, la Confrérie, prônait la suprématie de la communauté mutante sur tous les points.
Néanmoins, le soir du Nouvel An et le 1er janvier 2031, tout bascula. Un évènement tragique se produisit, un évènement à présent gravé dans toutes les mémoires. Un mutant mégalomane, dans sa soif de domination, transforma la ville de Boston –réputée pour accueillir une population importante de mutants-  en véritable enfer.

Cet évènement  eut de terribles conséquences. La première fut immédiate. L'opinion publique, terrorisée à l'idée de devoir revivre une telle catastrophe  pressa le gouvernement américain de faire quelque chose contre le fléau mutant. La première solution trouvée fut de ficher chaque mutant connu dans les archives gouvernementales avec le maximum d'informations disponibles. D'abord menée discrètement, cette opération fut rapidement rendue publique par les autorités qui avaient déjà les plus dangereux mutants dans le collimateur.

La deuxième étape consista en l'élaboration d'un vaccin annulant les gènes mutants. Ce vaccin fut nommé ‘Genesis’. Les premières semaines suivant l’apparition du vaccin furent un véritable succès. Nombreux furent ceux qui voulaient faire disparaître leurs capricieuses malédictions. Cependant, on s’était bien gardé de dire à la population que les récalcitrants au vaccin étaient persécutés comme des fugitifs. Face à un tel assaut de violence de la part du gouvernement, l'Institut et la Confrérie ne purent rien faire. Tout deux furent anéantis en l’espace d’une nuit seulement, laissant seul le gouvernement au courant de la tragique histoire de ces mutants.

Toutefois, pour en revenir à ce que l'on connait de toute cette histoire, le vaccin ne s'avéra pas être aussi bon que prévu. Était-ce voulu ou non ? Personne ne le sait vraiment. Toujours est-il que son effet fut très différent de celui attendu. Non seulement, les individus ayant eu accès à ce vaccin virent leur pouvoir réapparaître mais en plus, leur fertilité s'en trouva nettement accrue. Ça, c'était la "bonne" nouvelle. La mauvaise, c'est qu'ils se rendirent très vite compte qu'ils étaient à présents beaucoup plus enclins à des expositions à diverses maladies connues telles que des cancers ou le HIV, rendues mortelles du fait de la nouvelle combinaison de leurs gènes, créée par le vaccin.

Les années passèrent et la population mutante rattrapa bientôt celle des humains, à ce détail près que les mutants nés de parents vaccinés ont commencé à mourir de vieillesse,à peine arrivés à l'âge de... 20 ans, le plus vieux ayant survécu jusqu'à 24 ans. Aujourd'hui, on ignore encore la nature de ce phénomène, mais il ne fait aucun doute que tout est lié à ce fameux vaccin...

Puis, il y eu une escalade de violence aux États-Unis. Les associations et groupes anti-mutants se multiplièrent à une vitesse folle pour faire face à cette croissance exponentielle de la population mutante, obligeant leurs victimes à se réfugier au Canada ou au Mexique pour fuir la répression, voire même en Europe où la politique concernant les mutants n'avait pas encore atteint un avis aussi tranché qu'aux États-Unis.

Néanmoins, on en arrive à un point important. Je sais que la plupart des mutants appartenant autrefois au groupe des X-men et de la Confrérie sont encore vivants. Comment ? Je le sais, nous le savons tous. Quelque part, ils existent et attendent sans doute le bon moment pour sortir à nouveau de l'ombre. Les noms de Marcus Lensher et Malicia ne sont pas encore tombés dans les oubliettes. Tout comme celui de Charles Xavier, celui qui tout au long de sa vie avait prôné la paix entre les humains et les mutants... Qui mieux que le vieux continent pourrait vous le dire ? D’autant qu’aujourd’hui, les mutants ne constituent plus la seule menace pesant sur l’avenir de l’humanité…
 

Jeffrey Wind


Extrait d'une rédaction parue dans le journal 'Boston Daily News'


Copyright by Alex
Aucun plagiat ne sera toléré.


Dernière édition par Alex D. Turner le Jeu 2 Sep 2010 - 15:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/independants-civils-bcgdca-f57
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: [Précisions sur le contexte] Mar 5 Aoû 2008 - 18:18

[Précisions sur la situation actuelle du monde - Année 2052]

Après le Nouvel An et les tragiques évènements qu’il a engendré en 2031, on a chassé les mutants de Boston premièrement, avant de nettoyer le pays à large échelle. Aujourd’hui, avec toutes les mesures de sécurité mises en place, peu de mutants vivent encore aux États-Unis et les rares téméraires qui s’y trouvent encore vivent cachés. Toutes les entrées sur le territoire américain ont été dotées de détecteur de mutants. Ces derniers n’y entrent plus librement, voire plus du tout.

On a également mis au point un vaccin censé anéantir les mutants, mais celui-ci n'a eu qu'un effet provisoire. Son véritable effet a été de rendre la population mutante beaucoup plus fertile et celle-ci va se trouver multipliée de façon exponentielle. De plus, tous les mutants vaccinés seront mystérieusement susceptibles de développer une maladie mortelle. En raison de mutations créés par le vaccin, leur système immunitaire s’est vu modifié et ils sont donc plus sensibles à l'exposition de certaines maladies, qui si elles ne se révèlent pas trop grave pour les humains, en deviennent mortelles pour les mutants ayant reçu le vaccin Genesis. Mais le vaccin ne s’est pas contenté d’affecter ses victimes, les enfants des vaccinés n’ont pas échappé à son effet non plus. Ils seront eux susceptibles de développer une sénilité précoce et inexpliquée. Cependant, leurs pouvoirs restent intacts, tant pour les enfants que pour les vaccinés qui ont vu leurs capacités réapparaître au bout de quelques mois après l’injection.

À la même époque, les mutants vivant aux États-Unis se sont donc enfuis avec pour destination le reste du monde, que ce soit le Canada, l’Europe ou bien encore l’Afrique et l’Asie. Ces régions du monde pratiquaient en effet une politique moins sévère envers les mutants. Les deux institutions qui accueillaient les mutants à Boston ont également dû ‘déménagé’ car elles ont vu leurs bâtiments à Boston détruits par le Gouvernement, à présent dirigé par le Cercle et l’Armée, ces deux grandes organisations s’étant rassemblées pour une meilleure efficacité. En surface, elles donnèrent ainsi l’impression d’agir pour le bien de tout le monde, mais en profondeur, elles avaient toujours les mêmes idées en tête : détruire la moindre trace de mutants sur la planète. Et pour la première fois dans l’Histoire, l’Institut et la Confrérie furent anéanties.

Avec la fuite de l’Institut vers l’Europe et celle de la Confrérie vers le Canada, on aurait pu croire qu’ils avaient réussi. Mais c’était avant de se rendre compte que la population mutante augmentait de plus en plus de façon mystérieuse malgré la répression dont ils étaient victimes. Bien vite, on accusa à tort la responsabilité de cette invasion à cause des pays du monde qui accueillaient encore les mutants et leur permettait donc de se reproduire. Mais des études plus poussées eurent bien vite levé le voile sur le mystère. Le seul et unique responsable de ce fiasco mondial n’était autre que le vaccin inculqué autrefois de force à presque toute la population mutante de la planète.

Lorsque ces résultats tombèrent, l’Armée et le Cercle –qui sont désormais connus sous le nom de la BCGDCA- durent réagir pour garder la bonne impression qu’ils avaient su donner à la population. À cette époque, la population mutante avait rattrapé pour de bon celles des humains. Et il aurait été très mal vu de perdre la face.

Un vieux projet refit alors surface. Des conseillers scientifiques mirent en avant leurs recherches. Suite aux tensions survenues à Boston dans les années 2030, ils avaient commencé à étudier une solution au problème mutant. Ils déclarèrent avoir trouvé l’arme ultime, capable d’éliminer tous les mutants. Cette arme portait le nom d’Evolution Project et avait consisté en la création d’humanoïdes, des êtres humains sur lesquels avaient été ajoutés les plus fines technologies cybernétiques. Cette partie androïde leur conférait certaines capacités (par exemple, des rayons lasers, des lances-flammes etc) qui pouvaient enfin rivaliser avec les pouvoirs mutants mais aussi certains désavantages pouvant atteindre gravement à leur survie. Au début, seuls quelques 'spécimens' avaient été créés, mais avec la découverte des effets du vaccin, l'Armée et le Cercle durent réagir dans les plus brefs délais. Ils décidèrent d'augmenter la production de ces humanoïdes...

Plus de dix après avoir quitté Boston, au Canada et en Europe, la Confrérie Moderne et le Nouvel Institut voyaient le jour,  Après avoir dû renvoyer chez eux les élèves et les recrues qu’ils avaient accueillies, ils purent de nouveau ouvrir leurs portes. L’un comme l’autre avaient toujours les mêmes objectifs, mais dans l’épreuve, ils y avaient aussi tout deux laissés une part de leur prestige d’antan.

Aujourd’hui, le Nouvel Institut existe depuis 5 ans et la Confrérie Moderne depuis 7 ans. Chacun tente de vivre comme il le peut. Le Nouvel Institut accueille les mutants qui le désirent et la Confrérie Moderne en fait de même de son côté. Malgré les évènements, ils ont réussi a gardé leurs images de protecteurs de mutants. C'est pourquoi, beaucoup s'y rendent encore afin de comprendre leurs mutations.

La plupart des humains ont fini par accepter la situation actuelle. Leurs populations respectives sont presque égales. Certains disent que les mutants sont dorénavant plus nombreux. D'autres veulent encore croire que les humains prédomient. Et hormis les États-Unis qui n’ont jamais vraiment quitté la période de troubles qui suivirent les années 2030, le calme semble être revenu partout ailleurs dans le monde. Mutants et humains cohabitent plus ou moins ensemble.

Mais c'est sans compter les humanoïdes, qui ont commencé à faire parler d'eux aux U.S.A. Destinés à détruire les mutants, la majorité des humanoïdes a accepté son rôle sans broncher, conscient qu'ils ne pourraient pas aller très loin sans leurs créateurs qui demeuraient la source de leurs améliorations. Ils étaient là pour nettoyer la planète des mutants et rien d’autre. Leur camp se trouve à Seattle.

Mais certains d’entre eux, une minorité pour commencer, finirent par se rebeller car ils n’acceptaient pas leur situation. Leur cible devint alors tout aussi bien les mutants que les humains et aujourd’hui, depuis leur repère à Salt Lake City, ils sont la nouvelle menace de la planète. Ils tentent de subvenir à leurs moyens via des améliorations 'artisanales'.

Les seuls ayant encore une chance de les vaincre sont les mutants. Mais ceux-ci décideront-ils de s’allier avec les humains, leurs ennemis d’autrefois pour rattraper leur nouvelle erreur ? Car, après tout, les humanoïdes ont aussi été créés par des humains et étaient censés les détruire. Et en réalité, y a-t-il beaucoup de monde qui accepterait de lutter contre l’arme censée les détruire, en s’alliant avec leurs anciens ennemis ?

[La situation réelle de l'Institut et la Confrérie, qu'en est-il ?]

Tout deux se sont relevés de leur destruction en 2031, difficilement, certes. Mais ils se sont relevés. Aujourd’hui, le Nouvel Institut existe depuis 5 ans et la Confrérie Moderne depuis 7 ans. Le Nouvel Institut accueille les mutants qui le désirent et la Confrérie Moderne en fait de même de son côté. L’un comme l’autre ont  toujours les mêmes objectifs, mais dans l’épreuve endurée, ils y ont aussi tout deux laissés une part de leur prestige d’antan.
Ils ont installé leurs quartiers à Londres, dans un manoir reculé pour le Nouvel Institut et au Canada, en banlieue, pour la Confrérie Moderne.

Actuellement en jeu :


Nous sommes donc en 2052. Après leur destruction à Boston en 2031, la Confrérie Moderne et le Nouvel Institut ont mis plusieurs années à se reconstruire. Aujourd'hui, la Confrérie M s'est installée au Canada mais vient de perdre son leader, Kenjiss, qui était l'un des plus puissants mutants connus actuellement. Sa direction a été reprise par l'ancienne porte-parole Maria Aleksandrovna Yevgeniyen, connue également sous le pseudonyme de Bloody Mary. Le Nouvel Institut se trouve en Angleterre, non loin de Londres. Suite à la disparition mystérieuse des deux principaux leaders, sa direction temporaire a été reprise par Samarah Lemington qui en est également la propriétaire.

Les récents évènements, notamment les incidents sanglants et surtout meurtriers survenus à bord de la TransAtlante, cet immense dirigeable ultra-moderne qui devait relier l'Angleterre au Canada et plus récemment l'attentat perpétré lors du Whalen Show ont très sérieusement entaché l'opinion publique concernant le danger que représente les Homo superior. La pression médiatique et les dernières décisions politiques concernant le Mutant Registration Act et l'obligation de soumettre les bébés dès leur naissance au test de dépistage du gène X a de son côté, très largement contribué à détériorer le climat ambiant, pourtant déjà instable, entre les mutants et les humains. Certains murmurent même qu'une nouvelle guerre ne serait plus très loin...

Copyright by Team GX
Aucun plagiat ne sera toléré.


Dernière édition par Miss Lemington le Mar 29 Avr 2014 - 15:05, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Alex D. Turner

Type Sigma

Type Sigma


Race : Mutant
Clan : Indépendant
Age du perso : 39
Profession : Au chômage
Affinités : Avec l'Institut.
Ennemi juré : Le Cercle
Points XP : 1250


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Téléporteur
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [Contexte] Au commencement, il y avait... Mar 5 Aoû 2008 - 22:08

[Quelques précisions générales]

En comptant que les extrémistes humains ont planché sur le sujet 'humanoïdes' juste avant les évènements de Boston en 2030 et que leur production accélérée survint après les résultats catastrophiques du vaccin, tous les humanoïdes de la jeune génération ne peuvent pas avoir plus de 20 ans

Les humains sont jouables et leurs rôles n’est pas à négliger :

Il y a 4 grands 'pôles'. La Confrérie, L' Institut, La Lib'Corp et la BCGDCA (Cercle/Armée) -les humains donc-. Parmi les humains, il peut y avoir des divisions de points de vue : les neutres, les extrémistes (Cercle) ou les pro-mutants (Lib'Corp)

Ce qui est intéressant à jouer : la rancœur envers les mutants pour les humains extrémistes ou nostalgiques (et la nostalgie des mutants pour Boston qu'ils ont perdu et est synonyme de la 'Grande Vaccination', inversément) bien qu'en apparence cela semble leur être égal. Vous oubliez les jeunes humains plein de bonne volonté qui s'engagent pour faire régner la paix et qui découvrent qu'en fait certains anciens n'ont qu'un but : revenir à l'ancienne domination des humains, quand il n'y avait pas de mutants. Ils pourraient mal le prendre et s'allier aux mutants

Dans ce contexte, un humain peut être intéressant à jouer : soit un "vieux" nostalgique de l'époque où il n'y avait pas tant de mutants que ça qui désire voir les mutants disparaître. Soit un "jeune" qui pense que les mutants sont intégrés et ne leur veut pas de mal et donc aura du mal à comprendre certaines manœuvres de la part de ses aînés. ll y a également les neutres (sans avis) et les pro-mutants ou alors, les jeunes qui auront été "martyrisés" par des mutants et qui songent à se venger...

[Précisions concernant l'Institut et la Confrérie de Boston en 2031]

En 2031, quelques semaines après les évènements du premier janvier et sous la pression de l'opinion publique (et de Marco Soboleoni, un sénateur conservateur anti-mutant plutôt actif à Boston), le gouvernement s'activa à mettre un terme aux agissements de l'Institut Charles Xavier et des confrères de Marcus Lensher. Il dépêcha alors les meilleurs généraux qui s'empressèrent de monter deux opérations. Une pour piéger l'Institut, et l'autre son principal rival.

Les opérations furent menées la nuit du 24 janvier 2031 par des groupes anti-mutants surentraînés et équipés des meilleurs armements, surprenant dans leur sommeil les pensionnaires des deux établissements. Certains mutants arrivèrent toutefois à s'échapper à temps, par chance ou par ruse. Toujours est-il qu'ils se sauvèrent, laissant derrière eux des mutants emprisonnés qui se firent très vite "vaccinés" puis relâchés. Ils servirent de façade à l'opération "d'assainissement" menée par le gouvernement. Rien ne devait plus les arrêter.

On dénombra quand même beaucoup de blessés des deux côtés (que ce soit dans l'une ou l'autre des opérations d'ailleurs) et les derniers résistants furent arrêtés le matin du 25 janvier. L'évènement fut très couvert médiatiquement et cette date resta gravée dans la mémoire des partisans anti-mutants comme un jour magnifique : L'Institut et la Confrérie était tombés, laissant la communauté mutante pantoise et animée d'une rancune qui ne s'effacerait pas de sitôt... D'ailleurs, les lieux ne furent vidés que quelques jours plus tard, au cas où des mutants un peu trop téméraires ou stupides ne reviennent.



Copyright by Team GX
Aucun plagiat ne sera toléré.

........................................................................................................................................................................................................
>>> Fiche  Alex D. Turner
____

>>> Téléporteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/independants-civils-bcgdca-f57
Alex D. Turner

Type Sigma

Type Sigma


Race : Mutant
Clan : Indépendant
Age du perso : 39
Profession : Au chômage
Affinités : Avec l'Institut.
Ennemi juré : Le Cercle
Points XP : 1250


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Téléporteur
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [Contexte] Au commencement, il y avait... Sam 9 Aoû 2008 - 20:27

Avant tout, et une fois encore, nous tenons à vous rappeler que Generation-X s'inspire du monde mutant de Marvel mais jusqu'à un certain point seulement. Aucun des personnages présents dans les comics ne sera présent sur le forum (et donc, aucun de leur descendant non plus)

Imaginez donc simplement le monde de Generation-X et ses membres comme une histoire se déroulant après celle des X-Men de Marvel. Cela permet tant aux fans désireux de tenter une aventure différente (ben oui, ça change pour une fois de ne pas jouer entouré du Fléau, Dent de Sabre et Co) qu'aux néophytes de prendre part à notre histoire.

........................................................................................................................................................................................................
>>> Fiche  Alex D. Turner
____

>>> Téléporteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/independants-civils-bcgdca-f57
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [Contexte] Au commencement, il y avait...

Revenir en haut Aller en bas

[Contexte] Au commencement, il y avait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Elle avait ce teint clair et une bouche rose...
» Si seulement on avait su s'aimer. Les fleurs auraient été plus roses et nous peut-être plus heureux... [PV Jack]
» «Il était un petit navire, qui n'avait ja, ja, jamais navigué» Adeline A. Romanov [terminé]
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Administration & Préambule~ :: -Bibliothèque- :: -Contexte-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit