Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (Summer 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie ou participer à l'Event 'Cymru'--
-- IRL : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[A gauche de l'Estrade] Confrérie (groupe 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1550


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: [A gauche de l'Estrade] Confrérie (groupe 1) Sam 19 Sep 2009 - 14:28

[HJ : Terry, Twik, Daniel, (Arya)]

........................................................................................................................................................................................................


Dernière édition par Miss Lemington le Sam 7 Nov 2009 - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Terry Nohlann

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Méléon
Race : Mutant
Clan : Confrérie
Age du perso : 40 ans
Profession : Propriétaire du 'Green Scale' et activiste confrériste
Affinités : Pardon ?
Points XP : 1512


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Caméléon chromatique
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [A gauche de l'Estrade] Confrérie (groupe 1) Sam 10 Oct 2009 - 17:09

La pyramide de cristal que le Caméléon observait au milieu de la salle échappa de justesse à la catastrophe. En revanche, Twikjeya ne put éviter la cascade d’eau qui dévala sur ses cheveux ébène. Mais… revenons quelques secondes en arrière, voulez-vous ? Alors qu’ils discutaient, Terry se vit gratifier d’un sourire –rare- et éclatant de la part de la jeune slave. Oui, elle s’ennuyait tout autant que lui. Oui, les gens présent étaient tous -ou à peu près- inintéressants. Et oui, il était prêt à le parier, elle aussi aurait préféré se retrouver partout ailleurs ce soir, sauf ici. Parfois, le mutant regrettait le soupçon de notoriété que la Confrérie lui avait apporté. Vivre au fin fond de la campagne, c’était pas si mal non plus après tout. Loin de l’agitation, et surtout loin du monde et des problèmes. Le jeune homme aspirait de plus en plus souvent à un brin de tranquillité. Quelque chose qu’il ne trouverait certainement pas avant bien longtemps. Les affaires et leur situation actuelle ne le lui permettait pas. Il soupira et reporta son attention sur Twikjeya. Et remarqua qu’il y avait un problème.

L’attention toute entière de la mutante était portée sur un plateau rempli de verres. Tremblotant. Anormalement. Instinctivement, les yeux du caméléon suivirent une trajectoire imaginaire qui se terminait sur… Maria. Aie. Si leur porte parole se retrouvait victime des chutes du Niagara, la suite de la soirée s’annoncerait mal. Très mal. Pour eux… mais aussi pour toutes les personnes présentes à bord. Il voulut agir. Lui crier de faire attention. Mais Twikjeya réagit plus vite que lui. Presqu’à la vitesse de l’éclair, elle glissa vers Maria, la poussa sur le côté dans une cascade de mouvements trop compliqués pour être correctement interprétés et intercepta à sa place la douche froide. Et surtout glaciale. Comme elle put le constater lorsque l’eau dégoulina lentement sur sa peau pâle. Le Caméléon voulut se précipiter vers les deux jeunes femmes mais il se retint. Il y avait déjà eu suffisamment d’agitation et il estima que le nombre de regards curieux braqués sur ses collègues était suffisant. Inutile d’aller en rajouter. Surtout que Maria était probablement à deux doigts d’une envie sanglante. Il scruta la pièce rapidement. A la recherche d’un éventuel coupable. Quelqu’un qui aurait voulu les discréditer. C’était l’occasion idéale. Mais tout le monde paraissait réellement surpris. Y compris le seul à bord capable d’une telle… plaisanterie. Terry observa quelques secondes plus attentivement le directeur de l’Institut. Mais celui-ci ne se trahit pas. Innocent tant qu’on n’a pas prouvé le contraire disait l’adage. Peut-être oui, mais à partir de cet instant, Terry se promit de tenir l’aquaman à l’œil pour le reste du séjour à bord.

Heureusement pour eux, la soirée se poursuivait et une voix les invita à se rendre dans la salle de réception. Le mutant s’assura que Maria et Twikjeya s’y rendaient sans déclencher une nouvelle avalanche de problèmes et reporta son attention sur les jeunes à côté de lui.

"Venez. Ce n’est pas la peine de s’éterniser ici. L’incident est clos. Et surtout, n’en parlez pas devant Maria"

Puis, suivant la foule, il entra à son tour dans la salle –somptueuse, il fallait bien l’avouer mais qui en douterait encore ?- et constata que Kenjiss, ainsi que Maria avaient l’infime honneur de se retrouver en bonne compagnie. Le mutant suivit les indications qu’un organisateur lui glissa à l’oreille. Son groupe était également convié sur le devant de la scène. Honnêtement, il aurait préféré l’éviter. Mais l’étiquette lui souffla d’accepter et de respecter l’invitation. C’est ainsi que l’homme caméléon et les jeunes Daniel et Arya se retrouvèrent un peu trop proche du Cerbère qu’il ne l’estimait nécessaire. Il jeta un coup d’œil vers Kenjiss. Lui qui n’aimait pas non plus spécialement la foule, il était servi ce soir. Cependant, Terry le savait capable de faire face. D'assurer et de remplir son rôle. Normalement. Cela incluait toute une série de facteurs dont la présence ou non d’un certain nombre d’éléments perturbateurs… Mais jusqu’à présent, la balance jouait en leur faveur. Il fut bientôt rejoint par la jeune slave, ses cheveux toujours mouillés. Il préféra ne rien ajouter, se contentant de lui lancer un regard prudent.


(HJ : Arya étant absente pour le moment, nous la pnjisons et elle suit le mouvement)

........................................................................................................................................................................................................
Clamez seulement votre intelligence et non votre supériorité, ô Humains, car la sagesse vous fait encore défaut !
Incapables de voir au delà des apparences, vous êtes aveugles et perdus dans les méandres de vos préjugés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/fiche-te
Daniel Gray

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Alias : Double Prince
Race : Mutant
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 25 ans
Profession : Riche
Affinités : Une soeur
Points XP : 607


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Déboublement
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [A gauche de l'Estrade] Confrérie (groupe 1) Dim 11 Oct 2009 - 20:20

De son point d’observation Daniel vit tout. Des tentatives de rapprochements aux bourdes phénoménales. Il ne bougea pas pour aller aider les deux femmes. Pas moins pour lier contact avec ces hypothétiques confrères de l’institut. En fait sa silhouette contre le pilier donnait l’impression qu’il faisait partit du décor. Il était capable de plus de finesse que ce que ces coups d’éclats voulaient bien montrer. En fait il était de ces personnes capables de passer d’un extrême à l’autre sans faire d’effort. Une capacité qui agaçait son entourage autant qu’elle pouvait lui servir à lui. Mais ne nous méprenons pas. Même s’il pouvait se faire oublier, lui n’en oubliait pas sa place. Il était le jeune le plus riche de la salle… ou presque. Il avait tout les droits. Son silence était volontaire et calculer. Pour rayonner il fallait attendre son heure.

Il perdit la fille de vue quand la masse commença à se déplacer. Elle le retrouverait. Il savait qu’elle reviendrait vers lui sans qu’il n’ait à lever le petit doigt. Il avait toujours aimé jouer à ça. S’accoquiner faussement avec une gourde. Parce qu’elles étaient faciles à manipuler. Et voilà une serveuse attitrée pour la soirée. Bon, bon c’était le moment de bouger. La suite des festivités prenait forme. Le jeune homme avait vidé sa deuxième coupe, comme un enfant boit son jus d’orange. D’accord il était de qualité. Mais là tout de suite il lui faudrait quelque chose de plus corsé. Il savait pertinemment ce qui l’attendait. Et cette étape obligée ne lui disait rien.

Les mains glissées dans les poches un air nonchalant au visage Daniel attendit que la voit se libère. Il n’était pas pressé. Suivre un troupeau sans réfléchir n’avait jamais fait partit de ses prérogatives. C’est ainsi qu’il aperçut la silhouette d’Arya. Assez jolie somme toute. Un verre vide à la main elle ne semblait pas décidée à bouger. La jeune recrue lui avait laissé un souvenir plutôt amusé de leur rencontre. Pour ça et par pure envie Daniel approcha de la petite folle. Il avait se sourire bien à lui entre assurance et moquerie. Il se glissa juste à côté d’elle et murmura juste à son attention.

-« Alors on fait la cendrillon ce soir jeune fille. »

Il n’attendit pas vraiment sa réponse. Sans lui demander son accord il lui prit sa coupe des mains et la posa sur un plateau qui passait. Puis sans lui laisser le choix il prit son bras frêle avec le sien. Etre accompagné donnerait de quoi jaser à plaisir aux tabloïdes. En plus il était un peu son parrain officieux dans l’affaire. Il avait une sœur… non aucun rapport. En fait c’est juste qu’il aime bien cette gamine. Pourquoi elle ? Peu lui importait. Il faisait juste comme à son habitude… ce qu’il voulait.

Terry apparut à ce moment juste devant eux. Il avait l'air... ravi. Pauvre gas, pas fait pour tout ça hein.

"Venez. Ce n’est pas la peine de s’éterniser ici. L’incident est clos. Et surtout, n’en parlez pas devant Maria"

Oui ça il l’avait bien vu. Dan retint un commentaire le transformant en un petit rictus à peine dissimulé. Dieu que les gens adoraient enfoncer les portes ouvertes. Enfin. Ils entrèrent dans la salle tous les trois. Wouhé pas mal. Un peu trop décalage de richesse pour éviter le vulgaire. Dommage. C’est Terry qui eut les infos. Daniel n’eut pas besoin de demander. En voyant les autres avancer vers la gauche de l’estrade il comprit. Il avait donc bien comprit. Cette soirée n’était qu’une jolie mascarade pour rassurer le pays. Il cacha son méprit sous une façade pleine de charme. En route.

Une foi tous placés Dan laissa sa liberté à sa protégée et se plaça dans son dos de manière à veiller au grain sans être visible. Les photographes commençaient déjà. Il se prépara à supporter les sempiternelles politesses et discours des deux camps… Au moins il savait que cette blonde avait du chien, ça aiderait. Il était curieux de voir ce que les autres proposeraient. Un bon orateur peu faire soulever une foule. Et son regard parcouru la salle lentement. Il avait envie d'une cigarette. A défaut il dévisagea.

Alors qui pourrait l'intéresser ? Il s'attarda un peu plus sur les jeunes visages. Il y avait toujours intèret à retenir un regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twikjeya Elkash

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 25 ans
Profession : Chirurgienne de génie.
Sacrificatrice surdouée.
Experte des armes blanches.
Botaniste hors pair.
Prêtresse fanatique.
Affinités : La mort, les mutants et les âmes en détresse.

Points XP : 895


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise du sang.
Type: Gamma
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [A gauche de l'Estrade] Confrérie (groupe 1) Ven 30 Oct 2009 - 1:52

Twikjeya avait certes évité un désastre complet, mais elle n’en restait pas moins trempée… Un frisson agita son dos nu sans qu’elle y fasse attention, plus préoccupée par sa porte parole de consœur que par son propre état. La jeune slave attendit patiemment que Maria ait fini de se sécher pour prendre à son tour la serviette, et remercier une fois de plus l’inventeur de la mousse ultra absorbante ! En une seconde à peine, ses cheveux furent secs malgré leur longueur, son brushing préservé et sa robe sauvée de la cascade dégoulinante qui tentait de sinuer vicieusement le long de son dos pour plonger sur ses fesses… Twikjeya s’assura d’un coup d’œil qu’aucune goutte d’eau n’avait échappé à sa main vengeresse avant de replier la serviette et de la tendre au frère jumeau du serveur fautif, celui ci étant déjà pris à partie par Maria… Tout allait bien.

Indifférente aux regards envieux ou jaloux qu’elle avait attiré, Twikjeya jeta un regard aux alentours, vérifiant sa position et les autres menaces éventuelles. Tout était calme. La sombre dame agita ses boucles d’oreilles, remis une mèche derrière son oreille en vérifiant une fois de plus que rien ne gâchait la tenue de Maria. Décidément ces voiles étaient en trop…


Je t’en prie, c’est normal.

Veiller à chaque intonation, s’assurer de ne pas appuyer trop ce regard troublant qu’elle savait posséder… Twikjeya opina de la tête lorsque Maria s’éclipsa pour répondre aux sollicitations de cette soirée. Incident clos. Elle n’osa toutefois pas répondre au clin d’œil de la russe, et se hâta de l’oublier… Il était strictement hors de question d’envisager l’éventualité même d’une interrogation quelconque sur sa propre attirance pour sa consœur. En temps normal, IL ne lui pardonnerait jamais, mais réduire à néant des mois d’efforts en succombant à ses propres faiblesses était au-delà de tout ce qu’on pouvait imaginer. Sa perte de contrôle dans la cuisine le lui avait prouvé, elle ne pouvait se faire confiance. Et le simple fait de repenser à son châtiment risquait de la faire fondre en larmes à nouveau… C’était la seule distraction qu’elle se permettait, sachant qu’IL la comprenait dans son infinie miséricorde. Mais pas ici, pas maintenant. Le regard d’acier de la jeune slave suivit un instant le ballet des convives, perdant la robe blanche dans un tourbillon coloré… Plus personne à portée. Dommage. Mais déjà on s’empressait autour d’elle pour cracher sur ce malheureux serveur, louer ses réflexes quasi surhumains et admirer sa magnanimité tranquille (« Ah ma chère, si cet incapable avait osé me mouiller, il serait à fond de cale à l’heure ou nous parlons ! »).
Puis les discours furent annoncés. Twikjeya profita de ses malheureux quarante kilos pour se faufiler à travers les flots d’invités, non sans avoir placé quelques mots d’adieu à ses connaissances d’un soir, remerciant une fois de plus l’éducation parfaite dont elle avait bénéficié. Ces païennes l’avaient bien formée pour ce qui était du protocole, cela excusait leur fanatisme abject envers ce faux dieu…
Comme prévu, le discours de Kenjiss fut une belle démonstration d’hypocrisie. Twikjeya le dégusta à sa juste valeur et s’autorisa une demie gorgée de champagne pour parachever l’œuvre confrériste avant de poser sa coupe sur un plateau qui passait par là, et applaudir à tout rompre. Elle n’avait aucun statut officiel et de ce fait, n’était pas sur l’estrade avec le directeur de la Confrérie… Puis vint Léon Asakura, qui eut l’honneur de subir les assauts de la pire correctrice imaginable. Twikjeya nota quelques formules inappropriées, des erreurs d’intonations, une posture déplorable et un manque évident de conviction… Le discours fut bien évidement jugé pathétique. La sombre dame daigna toutefois lever les bras pour quelques applaudissements tièdes, polis, discrets… Elle profita du battement de quelques minutes entre l’annonce de Miranda et le discours de Léon pour se faufiler jusqu’à Kenjiss qui attendait au pied de l’estrade la fin du ballet de fourberies. Elle fut sur lui en quelques secondes, le gratifia d’un sourire comme seule Twikjeya Elkash savait les dessiner et se dressa aussi haut qu’elle pouvait pour arriver à portée de son oreille gauche.


Pas de réaction négative claire. Discours correct. Tu devr…

Il y eut un claquement sonore lorsque Twikjeya se retourna en un éclair, cherchant à déterminer l’origine du bruit de verre brisé qui venait d’éclater derrière elle. Kenjiss sourit en effleurant l’épaule menue de la jeune slave.

Tout va bien Twikie, c’est juste ton copain qui a refait des siennes…

Le regard glacé accrocha enfin ce cher Raul qui observait les verres en miette qui jonchaient une fois de plus le plancher de la Transatlante. Twikjeya s’interrogea une fraction de seconde sur l’éventualité d’une coïncidence avant de trouver beaucoup plus intéressant d’analyser le tremblement nerveux qu’elle avait cru percevoir durant l’infime contact qu’elle avait eut avec Kenjiss. C’était.. étrange. Son discours l’avait il perturbé à ce point ? A moins que ce ne soit les jambes interminables de celle qui venait de réchapper de justesse à une nouvelle catastrophe… Twikjeya savait que les hommes, mutants comme humains, étaient étrangement attirés par ce genre de chose. Et bien qu’elle détestait juger Kenjiss, elle devait reconnaitre qu’il était affublé de faiblesses parfois très communes…

Je vous prie d’accueillir chaleureusement monsieur Kenjiss et mademoiselle June Appleby qui…

Cette fois, Twikjeya ne put s’empêcher de sourire en sentant son patron se raidir. Un infime frémissement des lèvres qui aurait pu passer pour une réelle joie d’être présente… Mais la sombre dame avait autre chose en tête. Elle se dressa à nouveau à portée de l’oreille de Kenjiss pour lui murmurer dans un souffle.

Ce n’est qu’une humaine. Pense à te laver les mains.

Twikjeya ne sut pas exactement ce qui se passa dans la tête du tatoué, mais elle aurait juré qu’il s’était raidi davantage… Et ce fut une beauté froide au regard noir qui suivit des yeux la silhouette du directeur de la Confrérie s’avancer vers la martyr de la soirée. Twikjeya se promit d’étudier très attentivement cette danse, sans s’inquiéter de savoir si son regard glacé déconcentrerait June Appleby.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Gray

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Alias : Double Prince
Race : Mutant
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 25 ans
Profession : Riche
Affinités : Une soeur
Points XP : 607


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Déboublement
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [A gauche de l'Estrade] Confrérie (groupe 1) Jeu 5 Nov 2009 - 22:26

Faux culs, à souhait… parfait. Des, « j’aime mon ennemi », en veux tu en voilà. Le plus amusant était de voir les sourires des uns et des autres. Personnes n’étaient dupes ici. Un beau coup d’épée dans l’eau. Mais le spectacle devait continuer. L’art de parler. Il avait vu mieux. C’était, bien trop joli ic,i pour être intéressant. Aucune hargne, aucune soif. Du convenu, du consensuel à en rire. De l’autre côté ses parents s’ennuyaient bel et bien affectant la mine sérieuse et hypocrite de circonstance. Beau manège !

Cette fille de la Lib corp, il l’aimait bien. Miranda, avaient dis les journaux. Un sens de l’humour magnifique pour la soirée. Mutant et humaine main dans la main. De quoi faire le film navet de l’été. Ne manque plus que la musique de Prokofiev et ça y est, le gas allait nous faire sa sérénade. Daniel eut du mal à retenir son rire. Alors patron, casse noisette vous connaissez ? Qu’ils étaient beaux tous les deux… Et ils allaient lui faire croire, qu’il n’y avait que de la politesse, qui passait dans leur regard.

On ne pouvait pas espérer, cacher un truc aussi gros, au jeune homme qu’il était. Combien de foi avait il fait ces gestes à la dérobés, ces regards cachés. Kenjiss mon vieux, là, tu as décroché la timbale. La suite allait être beaucoup plus intéressante. Le petit riche, se glissa prés de la garde du corps en noir. La dernière note, fût le top départ de l’hystérie. Daniel murmura sur un ton moqueur à l’oreille de la jeune femme.

-« A ton avis où a t-il apprit à danser aussi bien ? »

Maria commençait sa danse au bras de Nakor. Il eut un petit ricanement. Il avait bien vu. Oui, il avait vu tout à l’heure, le petit regard de Twikjeya. Elle avait été bien trop sérieuse pour parler. Mais, les yeux, les yeux ne mentent pas. Elle en crevait pour la blonde qui se dandinait juste sous son nez. On pouvait la comprendre cette fille avait certains atouts. Combien de relation allaient encore apparaître comme ça ? En tous cas, ça mettait un peu de piquant. Car qui sait… peut… faire savoir. Distiller un peu de rumeur, cela allait rehausser les tons bien propres de l’évènement.

Etape une… penché juste au-dessus de l’épaule de la demoiselle il demanda sournoisement.

-« A ton avis, Maria sait que tu as le béguin ? »

Prit d’une superbe envie, Daniel se redressa doucement et ferma les yeux quelques secondes. Lorsqu’il les rouvrit, il regarda du coin de l’œil, à l’opposé de sa place. Il était là et tendit une coupe dans sa direction, avec un sourire diabolique. Son jumeau parfait se dirigeait de l’autre côté de la foule. De sa démarche tranquille mains dans les poches le numéro deux commença le bouche à oreille. Première cible ? Ce gas là tout seul qui regardait sans rien faire. Profitant qu’Alex soit distrait Dany approcha dans son dos.

-« Alors ? Combien de temps avant que le scandale n’éclate à votre avis ? »

Il porta la flûte à ses lèvres en cachant son amusement. Le doux goût de la discorde allait se poser sur pas mal de chose ce soir. Ils allaient s’amuser. Peut importe les faux semblant. Lui, Gray deuxième du nom n’était pas la pour dorer la pilule des petits joueurs. Parallèle l’un à l’autre le mutant et sa copie parlait du même ton posé et terriblement provocateur. Trois heures devant eux pour semer la zizanie. Tania passa par là et vit le clown. Il parlait alors elle s’éloigna pour le moment prête à accourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Nohlann

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Méléon
Race : Mutant
Clan : Confrérie
Age du perso : 40 ans
Profession : Propriétaire du 'Green Scale' et activiste confrériste
Affinités : Pardon ?
Points XP : 1512


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Caméléon chromatique
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [A gauche de l'Estrade] Confrérie (groupe 1) Sam 7 Nov 2009 - 0:55

Le Caméléon s’était contenté d’écouter d’une oreille distraite le discours de Kenjiss. A vrai dire, il doutait de la véracité des propos sur à peu près 50% du contenu alors, ce n’était pas la peine de se donner du mal. Au mieux, il faisait semblant d’y croire. Et on ne lui en demandait pas plus. Du moment qu’il donnait l’air d’être profondément convaincu par les idées qu’ils tentaient de faire passer, le mutant remplissait sa tâche. A contrecœur. Il aurait aimé que Kenjiss pense sincèrement ce qu’il affirmait aux médias. Pacifiste un jour pour sa part… manipulateur toujours en ce qui concernait son leader. Hélas. Et il ne voyait pas très bien ce qui pourrait le faire changer d’avis.

S’il avait à peine écouté le discours de Kenjiss, autant dire qu’il zappa carrément celui de Léon et de Miranda. Jusqu’à ce que cette dernière lui fasse avaler le glaçon de sa coupe de champagne de travers. Terry se sentit soudain très concerné par ce qu’il se passait autour de lui. Avait-il bien entendu ? La Directrice de la Lib’Corp envoyait danser Kenjiss avec une humaine ? En soit, cela n’aurait pas été un problème si ça n’avait pas été Kenjiss. Ou bien si cela n’avait pas été une humaine. Au choix

Appleby… Ce nom lui avait déjà semblé familier à plusieurs reprises. C’est lorsqu’il put enfin mettre un visage sur son nom que les souvenirs émergèrent, d’abord lentement avant de se faire vifs et nets. Le Caméléon se redressa, soudain très intéressé par le trou laissé vide au centre par la foule. Ce n’était quand même pas… ? Un coup d’œil plus en avant lui confirma bien vite ses soupçons. Le mutant eut un vague sourire. Cela faisait des années qu’il ne l’avait plus vue et pourtant, la jeune femme ne semblait pas avoir changé. Il se souvenait d’une adolescente plutôt rebelle. La jeune femme au caractère bien trempé ce soir ne semblait pas ternir ce souvenir vieux de plus de 20 ans ! Seule sa tenue un peu plus sophistiquée que des vestes en cuir semblait rappeler le temps qui s’était écoulé. Avant que son sourire ne s’efface – après tout elle se trouvait à présent dans une position fort peu confortable – le mutant se demanda vaguement si l’humaine se souvenait de lui…

La musique emplit la salle de ses notes et les cavaliers improvisés ne tardèrent pas à faire preuve d’un certain talent. Pour ne pas dire d’une maîtrise insoupçonnée. Très honnêtement, Terry fut bluffé. Il ignorait Kenjiss si doué pour la danse. Certes, il l’avait vu valser lors de la conférence de presse de la Confrérie. Mais un tango… C’était encore différent. La possibilité qu’il y ait plus qu’une simple chorégraphie parfaitement orchestrée entre le leader confrériste et l’humaine lib’corpienne ne lui effleura même pas l’esprit. Trop subjugué qu’il était par la performance, lui bien incapable d’aligner plus de deux pas de danse correctement. Même si, de toute l’assemblée, Terry serait sans doute l’une des seules personnes à être sincèrement ravie de cette relation extraordinaire. Cela constituerait un fameux changement de cap pour Kenjiss…

Comme tout le monde, Terry applaudit à la fin de la prestation mais il se fit ensuite un devoir de s’éloigner de la piste de danse. Pas question de se faire harponner pour se retrouver au centre, empêtré dans un slow qu’il n’avait pas demandé. Ce fut à cet instant qu’il croisa la route de Daniel. Le vrai Dan. Celui-ci parut surpris durant une fraction de secondes mais Terry était bien loin de se douter pourquoi. Il s’approcha du jeune homme et l’aborda le plus naturellement du monde. Ignorant bien entendu qu’il mettait ainsi fin à une bien vilaine rumeur qui aurait certainement coûté la vie au petit millionnaire qui l’avait lancée si celle-ci avait continué de se répandre plus loin que dans les oreilles d’un certain téléporteur

"Alors Dan’, qu’attends tu pour emmener une de ses jeunes demoiselles danser ? Ne me dis pas que tu ne trouves pas une fille assez bien pour toi dans la foule ?"

Eh oui, pourquoi se priver d’envoyer les autres faire ce que l’on ne souhaite pas particulièrement soi même ? De toute façon, Terry ne se voyait pas emmener Maria –déjà occupée- et encore moins Twik’… Elle l’aurait probablement découpé en rondelles avant la fin de la danse.

........................................................................................................................................................................................................
Clamez seulement votre intelligence et non votre supériorité, ô Humains, car la sagesse vous fait encore défaut !
Incapables de voir au delà des apparences, vous êtes aveugles et perdus dans les méandres de vos préjugés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/fiche-te
Twikjeya Elkash

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Mutante
Clan : Indépendante
Age du perso : 25 ans
Profession : Chirurgienne de génie.
Sacrificatrice surdouée.
Experte des armes blanches.
Botaniste hors pair.
Prêtresse fanatique.
Affinités : La mort, les mutants et les âmes en détresse.

Points XP : 895


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise du sang.
Type: Gamma
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [A gauche de l'Estrade] Confrérie (groupe 1) Dim 8 Nov 2009 - 14:46

Twikjeya avait toujours été remarquée pour son teint livide, sa peau blanchâtre qui affolait la plupart des médecins et inquiétait les gens normaux qui se demandaient si elle n’allait pas s’évanouir devant eux à tout instant… Cette soirée n’avait pas fait exception à la règle et on lui avait déjà demandé trois fois si elle voulait un peu d’eau, voir un siège. Elle avait refusé poliment, comme toujours. Et à présent elle se tenait, très droite, légèrement isolée, contemplant la danse de son patron et de celle qu’elle considérait déjà comme un sujet de test intéressant. Plus blanche que jamais, parfaitement immobile, bras le long du corps. La sombre dame ne quittait pas du regard l’étrange couple qui s’en donnait à cœur joie au milieu de tous. Elle ne comprenait pas. Twikjeya savait que quelque chose n’allait pas dans ce tango, malgré la prestation étonnante que livrait Kenjiss. C’était au-delà des simples apparences, quelque chose qu’elle ne parvenait pas à saisir… C’était frustrant, mais cela lui fournissait au moins une occupation, aussi futile soit elle, en ce début de soirée. Et la musique cessa enfin. Sans qu’elle ait comprit ce qui l’intriguait tant, tout en étant persuadée de la véracité de son intuition. La jeune slave ne se fiait qu’à elle-même, mais elle savait quand pouvoir se faire confiance. A présent il fallait parler à Kenjiss, vérifier la fiabilité de son instinct… Le destin en décida autrement, s’incarnant dans le corps de Daniel Gray pour venir perturber les plans de la beauté des glaces. Où Kenjiss avait il apprit à danser ainsi ? Twikjeya fronça les sourcils. Ce n’était pas sa préoccupation du moment, et Daniel était connu pour son humour étrange. Cette question n’était peut être qu’une nouvelle tentative de blague incompréhensible pour la mutante. Elle pivota lentement, minimisant le bruit de ses boucles alors que les convives se ruaient vers la piste de danse, emballés à l’idée de pouvoir enfin s’exprimer eux aussi.

Je l’ignore monsieur Gray.

Clair, net, précis. Twikjeya n’appréciait pas spécialement le jeune homme et n’avait pas l’intention d’épiloguer avec lui… Elle devait toutefois lui reconnaitre une qualité : Il venait de la protéger… Alors que tous se ruaient sur de parfaits inconnu(e)s pour les inviter sur la piste de danse, la présence de Gray avait dissuadé ses prétendants. Maria avait même écopé d’une épave crachotante qu’elle reconnaissait comme le doyen de l’Institut… Bien que se refusant à juger les gens, Twikjeya imaginait sans peine la difficulté de faire bouger cette antiquité rouillée jusqu’à la moelle.
Son sourire s’effaça bien vite lorsque l’immonde provocateur qu’était le beau gosse millionnaire s’empressa de distiller un venin bien plus vicieux au creux de son oreille… La sombre dame s’immobilisa en une fraction de seconde et elle ne dut qu’à son formidable contrôle de ne pas oublier de prendre une inspiration au bout de quelques secondes d’apnée. Les personnes normales réagissaient normalement avec un « hein ? » ou « quoi ? » sonore mais la sombre dame préféra garder le silence en se retournant tout à fait pour faire face à son interlocuteur, plongeant une paire de yeux bleus à vous faire frissonner un esquimaux dans les siens. Il y avait peu de choses qui parvenaient à faire sortir Twikjeya de son calme olympien, mais tout ce qui touchait de près ou de loin à sa vie privée était un sujet particulièrement sensible. Autant que l’organe masculin de Daniel, qu’elle avait très sérieusement envisagé de trancher net pendant quelques instants…

Le béguin pour Maria. Comment avait elle put être aussi peu discrète ? Comment quelqu’un qu’elle avait amené il y a quelques jours à peine à la Confrérie pouvait il déjà la soupçonner d’une chose pareille, sans même avoir assisté au désastre de la cuisine ? Quant à savoir si elle était réellement amoureuse de Maria, la question ne se posait pas. Twikjeya refusait de se la poser, qu’elle se trouve à sa première apparition en publique ou libre de réfléchir, seule. Ce n’était pas une option. Elle ne devait éprouver sentiments…


Monsieur Gray… Elle détacha chacun de ses mots, après s’être assurée que personne ne s’approchait trop près d’eux. Je ne saurais que vous conseiller d’oublier très rapidement les inventions de votre esprit déjà trop alcoolisé. Je ne saurais tolérer aucune autre incartade de ce genre. J’ajouterais par la même occasion que toute tentative d’intrusion dans ma vie privée aurait des répercutions particulièrement fâcheuses, notamment sur vos proches, et j’entends par là non seulement vos parents mais également votre sœur ainée. Maintenant, veuillez me laisser.

Un élève avait déjà dessiné Twikjeya avec une paire d’ailes noires dans le dos, une faux ensanglantée à la main et munie de griffes acérées. Le tout avait été baptisé Ange de la mort… Et même si l’humour d’un adolescent avait tendance à grossir le trait, c’était bel et bien la sombre dame qui fixait sans l’ombre d’un battement de cil un jeune homme de dix sept centimètres de plus qu’elle, nonobstant ses quarante malheureux kilos. Un regard à vous découper une plaque de taule transperçait Daniel de part en part, avant que Twikjeya ne se détourne dans un claquement de tissu.
Il lui fallut environ trois secondes pour comprendre son erreur. Ulcérée par la rumeur de Gray, elle venait de se lancer dans son plus long discours depuis plusieurs années, menaçant de massacrer la famille d’un gosse dont le seul tort avait été de la taquiner un peu. Seigneur qu’avait elle fait… La réalité sapait peu à peu les fondations de ses illusions. Pourquoi s’était emportée à ce point ?


Seigneur aidez moi…

Il y avait réellement un problème avec Maria. Ses réactions n’avaient pas été mesurées. Elle n’avait pas calculé ses réponses. Sa réplique avait été disproportionnée… Ce fut une Twikjeya en apparence toujours aussi calme qui s’approcha du serveur en charge des cocktails. Elle perdait le contrôle. Elle ne parvenait plus à se maitriser. Ce n’était pas un péché, par encore. IL appréciait de la voir se battre contre ses démons. Mais… A ce moment précis, Twikjeya mourrait d’envie de se trancher quelques veines, de se reposer, ensanglantée, près de ses plantes luminescentes. A défaut de pouvoir s’enfuir, elle devait contrôler son corps. Boire était une solution comme une autre…

Un verre d’eau je vous prie.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Gray

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Alias : Double Prince
Race : Mutant
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 25 ans
Profession : Riche
Affinités : Une soeur
Points XP : 607


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Déboublement
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [A gauche de l'Estrade] Confrérie (groupe 1) Dim 8 Nov 2009 - 17:19

Bien sur elle ne joua pas le jeu. Sa froideur lui fit autant d’effet une pluie d’été… insignifiante. S’il devait s’arrêter face à la glace autant stopper tout de suite son petit jeu. Ca, ce n’était pas prévu dans son programme. Il savait pertinemment ce que cette fille ressentait pour lui. De l’animosité, de l’indifférence même. Mais justement c’est cela qui rendait son petit tour si distractif. Provoquer c’était son but dans cette conversation. Elle n’avait pas voulu entendre le double sens. Tant pis la vérité lui sauterait dessus bien assez tôt. Et il serait là pour voir ça. Elle pouvait compter sur lui. Il était loyal avec ses mesquineries. C’était ses tables de loi depuis qu’il avait comprit tout ce que cela offrait.

Sans doute peu de temps.

De l’autre côté N° deux devait affronter un gas éthéré. Quoi il avait comprit tout ce qui se tramait juste sous son nez ? Il secoua la tête une lueur amusée au fond des yeux. Il aurait dû foncer un peu moins vite vers le premier mortel venu. Une midinette aurait réagit dis fois mieux. Le tout serait partit comme une trainé de poudre dans chaque recoin. Mais bon il pouvait appuyer tout de même. Enfin c’est ce qu’il avait l’intention de faire. Mais sa motivation fût supplantée. Houla ! Il fallait qu’il soit clair le patron. Sans prévenir il quitta sa place pour aller vers les commodités. Il pouvait toujours en profiter pour se faire une petite ligne. De quoi s’éclater encore mieux…

Twikjeya démarra son opération regard tueur. Daniel n’en fût pas inquiété. Si cette fille avait rencontré sa mère peut être aurait elle comprit que son air ne lui faisait ni froid, ni rien. L’un en face de l’autre, il baissait les yeux avec cet air mesquin qui lui allait si bien. Il la provoquait sans vergogne et avec ravissement. Ca il avait réussit. Ce calme d’apparat ne le rendait que plus venimeux.

-« Oui Elkash ? »

… Eh bien ! Quelle défense ! Le jeune Gray laissa sa méchanceté transparaitre sur chacun de ses traits en entendant la menace. Pensait-elle être tombée sur un petit riche sans défenseuse juste bon à parler ? Il avait fait son baptême avant son entré au collège en ce qui concernait la violence. Parce que ses piques n’avaient jamais plut. Parce qu’il était un casse coup autant qu’un chieur. Et surtout, surtout parce qu’il aimait la rue plus que le reste.

Il lui rendit son regard avec une froideur presque égal.

-« Fais-moi juste le plaisir d’essayer. »

Elle lui tourna le dos. Le mieux à faire.

*Un mot de plus, Mr Gray… et vous ne sortirez pas de cette plateforme vivant…*

Un rire mauvais s’échappa de ses lèvres. Quoi un service d’ordre télépathique. Sa rage ne l’empêchait pas de réfléchir. Cette fille ne venait pas de la confrérie. Qui avait intérêt à protéger ainsi Kenjiss ? Ou l’autre peut être… l’humaine. Justement en parlant de ça. La jolie rousse ayant vue son jumeau partir dans une direction intime revenait vers la salle. Elle le voyait juste devant et semblait décontenancée. Dan l’ignora et se dirigea vers un verre de wisky.

Maria entamait la dernière mesure avec une grâce remarquable. Le jeune mutant la regarda sans la voir. Ses doigts étaient crispés sur le verre. Il le vida cu sec. La silhouette de Terry se rapprocha alors toujours aussi insupportablement mesuré. Pendant ce temps son binôme sortait des toilettes et se dirigeait vers l’air libre.

"Alors Dan’, qu’attends tu pour emmener une de ses jeunes demoiselles danser ? Ne me dis pas que tu ne trouves pas une fille assez bien pour toi dans la foule ?"

Dan posa son verre sur la table juste à sa gauche. Un sourire se dessina à ses lèvres. Ha Terry médiateur invétéré. Il le regarda en coin pas dupe pour un sous. Elvis décomptait tout juste alors qu’il répondit tout bas.

-« Je peux te retourner la question Nohlann. »


Sur ce il quitta sa place pour se diriger vers celle qui lui paraissait la plus intéressante. Il fallait qu’il se détende. Il fallait qu’il oubli la colère pour ce soir. Un verre à la main elle observait les couples. Daniel, changeant du tout au tout, se présenta devant Camille. Il joua de cette classe séduisante de jeune riche mauvais garçon. Il s’inclina légèrement devant elle. Puis avec un sourire maintenant charmant et un rien amusé, il tendit une main paume ouverte :

-« Et si on réveillait Elvis ? »

N° 2 se retrouvait sur le pont à cet instant. Il se dirigea vers la rambarde. La drogue commençait à faire effet. Un peu brinquebalant il s’arrêta et commença à regarder le ciel. L’air lui fouetta le visage avec force le faisant redresser la tête. Il éclata de rire sans raison. Les mains accrochées à la barre il ne bougea pas pendant un moment. Les étoiles étaient de sorties. Quand son fou rire fût calmé il tourna sur lui-même et s’appuya dos contre la balustrade. Là il sortit une cigarette et se l’alluma.

-« A la tienne patron. »

Dan avançant vers la piste eut un petit sourire. Oui. A la sienne. Ils ne perdaient rien pour attendre. Il était aussi perspicace que rancunier. Dommage pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Nohlann

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Méléon
Race : Mutant
Clan : Confrérie
Age du perso : 40 ans
Profession : Propriétaire du 'Green Scale' et activiste confrériste
Affinités : Pardon ?
Points XP : 1512


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Caméléon chromatique
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [A gauche de l'Estrade] Confrérie (groupe 1) Ven 13 Nov 2009 - 10:12

Toujours aussi subtilement détestable et arrogant, ce sale gosse ! Terry eut un large sourire qui découvrit toutes ses dents, avant de répliquer à la question qu’il attendait.

"Après l’éclatante prestation de Kenjiss, je m’en voudrais de ternir notre réputation avec mes piètres talents de danseur, Dan’. Et puis, comme on dit, place à la jeunesse !"


Néanmoins, il vit quand même Daniel se diriger vers une potentielle victime… euh une charmante élue et le Caméléon détourna son regard de la jeune recrue prétentieuse pour le promener dans la salle. C’est à ce moment qu’il nota un détail d’importance. L’absence de Kenjiss. Il fronça les sourcils. Etrange.

Le mutant refit le tour de la foule présente. Il ne rêvait pas, Kenjiss avait réellement disparu. Terry se doutait que leur leader eut peut-être besoin de se remettre de ses émotions après la fameuse démonstration de tango, mais cela faisait presque une demi-heure maintenant. Un instant, il se surprit à penser que le mutant s’en soit pris aux toilettes pour faire passer ses nerfs. Ou pire qu’il soit partit se venger sur une malheureuse bouteille de vodka. Mais il chassa bien vite ces doutes de son esprit. C’était stupide.

Terry traversa la salle d’un pas qu’il voulait nonchalant malgré son inquiétude. Inutile d’alerter les convives. Heureusement pour lui, aucune cavalière ne songea à en faire son partenaire sur la piste. Le mutant poussa un discret soupir de soulagement. Il repéra bien vite dans la foule la silhouette qu’il cherchait. Avec sa maigreur, Twik’ n’était pas très difficile à localiser. Le mutant nota à peine sa pâleur, encore plus accentuée que d’habitude, lorsqu’il arriva dans son dos. Il prit la parole lentement, sans vouloir l’alerter

"Sais-tu où a disparu Kenjiss ? On dirait qu’il nous a faussé compagnie depuis le tango… Ses nerfs n’ont pas l’air d’être à toute épreuve comme il s’en vante si souvent. Ce n’est pas le moment de faire une bêtise, encore moins de crasher la plateforme…"

Une simple interrogation. Totalement innocente. Mais qui résonnerait sans doute comme un cri d'alerte aux oreilles de la dame des glaces. Malheureux Terry, s’il avait su ce que ces simples paroles allaient avoir comme répercussion à l’avenir, il se serait probablement tu… Plus jamais, il ne se mêlerait des affaires des autres.

........................................................................................................................................................................................................
Clamez seulement votre intelligence et non votre supériorité, ô Humains, car la sagesse vous fait encore défaut !
Incapables de voir au delà des apparences, vous êtes aveugles et perdus dans les méandres de vos préjugés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/fiche-te
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [A gauche de l'Estrade] Confrérie (groupe 1)

Revenir en haut Aller en bas

[A gauche de l'Estrade] Confrérie (groupe 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» DE LA DROITE A LA GAUCHE REACTIONNAIRE , ILS SONT DE VENUS CRAZY !
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Administration & Préambule~ :: -Bibliothèque- :: -Le Fil Rouge-
 :: -Les Intrigues- :: -La TransAtlante- :: -L'Oiseau Blanc- :: -Les Etages de la Plateforme- :: -La Salle de Réception-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit