Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (mars/avril/mai 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie--
-- IRL (NOVEMBRE 2016) : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kenjiss

R.I.P

R.I.P

avatar

Race : Cadavre
Clan : Enfer
Age du perso : 38 ans
Profession : Garde manger pour vers
Affinités : Amoureux d'une dame avec une faux.
Points XP : 1500


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise de la gravité.
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall) Sam 19 Déc 2009 - 19:37

Malgré toutes les rumeurs que l’ont colportait sur son compte, Kenjiss était quelqu’un de patient. D’extrêmement patient… Menton posé sur un poing fermé, le directeur Confrériste attendit paisiblement que Maria ait fini de faire sa tournée des nouveaux arrivants, se demandant très sérieusement si les nouveaux auraient une mauvaise image de lui s’il balançait son ordinateur à travers la pièce. Probablement. Il pensait à jeter beaucoup de choses à la tête de beaucoup de personnes différentes en ce moment. Peut être faudrait il revoir les doses de calmants… Maria annonça enfin le but de sa visite. Un nouvel étudiant… Ou plutôt une recrue potentielle. Kenjiss jeta un coup d’œil sur le jeune homme qui rentra dans la pièce. Mince, baraqué. Bien plus que la moyenne en tout cas. Un costaud dans les rangs de la Confrérie était toujours une bonne nouvelle lorsqu’on savait que sa force de frappe principale se constituait de trois nanas filiformes dont une anorexique, d’un gamin plus porté sur le champagne que sur la muscu, d’un caméléon douillet et d’un directeur plus piqué qu’un toxicomane de soixante balais. Un français par-dessus le marché. Kenjiss ne put s’empêcher de laisser un sourire apparaitre sur ses traits tirés, suivit d'un regard noir en direction de la dame blanche. Et le directeur de prendre la parole, dans un français tout à fait correct bien qu’un léger accent américain subsistait.

Bonjour jeune homme. Qu’a pu inventer notre porte parole pour vous forcer à venir ? Si vous êtes réellement pressé, je vous libère de l’emprise de cette succube démoniaque.

Passer quelques années à jouer le confesseur en France avait des avantages… Vous pouviez ainsi vous venger en toute lâcheté des interventions fort peu opportunes de votre secrétaire qui se débrouillait toujours pour débouler au pire moment.

Puis ce fut au tour de la véritable succube de la pièce de prendre la parole. La démone aux arguments…. De taille, s’escrimait à dissimuler sa prostitution à tous. Effort louable, mais sauf abus de substances illicites, la plupart des mutants de la pièce avaient compris de quoi il retournait. Le tatoué croisa ses doigts à plat sur son bureau, tentant d’avoir l’air serein. Cette posture avait nécessité environ quatre heure de travail avec un professionnel du maintien payé l’équivalent du budget annuel de la NASA…

Il est hors de question que vous pratiquiez à l’intérieur de la Confrérie, en effet. Il n’y a aucun inconvénient à ce que vous continuez à exercer votre art en dehors de nos murs, mais il est rare que l’appartenance à la Confrérie influence en quoi que ce soit votre vie active… La plupart des adultes ont un appartement en dehors de la propriété. Pour ce qui est de votre apport à la Confrérie, nous pouvons toujours vous former… Nous manquons de pilotes, d’éducateurs sportifs etc…

Tousled avait cependant fait un lapsus de bon augure pour la suite des évènements et le directeur parvint à la fixer dans les yeux, pour traiter la suite de ses demandes, se forçant à la considérer comme une personne intelligente et pas comme une pouffiasse de bas étage.

Vous pouvez en effet devenir actionnaire de la Confrérie. Je laisserais Maria vous renseigner sur ce sujet…

Tousled n’aurait certes pas une grande influence, coincée entre quelques milliardaires, dont le père de sa chère porte parole, un ou deux émirs et une grande majorité d’actionnaires peu recommandables, mais dont les pistes étaient soigneusement brouillés, mais aucune participation n’était refusable, d’autant que le prix des munitions plasma avait bondi ces derniers temps.

Vous voulez être utile Marshall ? Le regard noir se décala de quelques sièges. Dommage que Luc soit rentré, Kenjiss aurait volontiers évoqué la formation au tir… Vous pouvez préparer votre permis ici en marge de vos cours. Nous avons l’honneur d’être une école reconnue en la matière.

Et celui de posséder la liste d’amende la plus conséquente du pays également… Les excès de vitesse mettaient parfois à mal un budget mensuel.
Ce fut l’instant que choisit le combiné du bureau pour éclater d’une sonnerie stridente. Kenjiss ne bougea pas d’un pouce, imbu de son rôle. Il y avait quelqu’un dans cette pièce qui répondait parfaitement au téléphone non ? A défaut de gâcher ses tests de futurs étudiants.


[Navré de s'post pourri, spa mon jour XD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall) Lun 21 Déc 2009 - 1:40

Maria était fière de son poulain : Luc avait été impeccable ! Même s’il avait perdu l’occasion de se taire en sous-entendant qu’il avait failli finir en menus morceaux plantés au bout d’un cure-dents...
Mais Kenjiss n'avait pas relevé, tant mieux ! Il s’était contenté de baragouiner quelques phrases en français.
Maria sourit mesquinement. On ne lui la faisait pas à elle ! Même si elle ne comprenait pas un seul mot de la langue de Molière, elle n’était ni dupe, ni impressionnée ! Elle se doutait que son patron avait débité des phrases bateaux, toutes droit sorties de manuels scolaires de cours élémentaires. Des banalités du même acabit que :

_ Hello Suzann, where is Bryan ?
_ Bryan is in the kitchen with his blue umbrella !
_ OK, so, what’s the weather like ?
_ Five o’clock, thank you very much !

Et le sourire qu’afficha Luc sembla confirmer ses soupçons d'escroquerie. Kenjiss, espèce de cuistre !

Les bras croisés, silencieuse, elle alla s’adosser contre l’armoire à côté du bureau. En attendant de pouvoir reprendre la parole, elle observait attentivement les futures nouvelles recrues de la Confrérie Moderne.
L'infirmier restait silencieux, attentif, fidèle à l’image qu’il lui avait laissé lors de leur première entrevue à Londres… Maria savait que ce genre de personnalité rebutait naturellement Kenjiss. Mais elle savait également que ce dernier était prêt à sacrifier le fun au profit d'une meilleure puissance de frappe.
Certes, Nathaniel ne serait probablement pas celui qui mettrait le feu à leurs surprises-parties de Noël ou qui sortirait nu des gâteaux d'anniversaire, mais au moins possédait-il des capacités martiales intéressantes.

Le benjamin des intervenants prit la parole. Maria n’écouta même pas ce qu'il avait à dire. Dès le premier regard, elle l’avait catalogué derechef ! Ce morveux ne devait être qu’un petit gosse de riches –certainement fan de Star Wars, de comics, de forums RPG et autres geekeries- qui voulait jouer les « méchants » pour aller à l'encontre de l’éducation BCBG de ses parents.
Maria les repérait à cent mètres, les noobs comme lui ! Ils ne présentaient aucun intérêt ! Et son pouvoir ? Que pouvait-il être ? Elle aurait parié sa virginité sur de la télékinésie bas niveau, comme d'habitude ! Encore un qui réussissait à déplacer par l’esprit un dé à coudre de trois centimètres aux prix d'affreuses migraines et qui se prenait pour Magnéto ! Dès la première écharde dans le doigt, il déguerpirait pour aller pleurer dans les jupons de sa maman !

La voix de Tousled la sortit de ses rêveries médisantes. La prostituée s'inquiétait pour l'avenir de sa situation professionnelle et proposait de devenir actionnaire.

"_ Pas de problème, je te filerai tous les infos nécessaires, Vanessa, intervint-elle pour appuyer Kenjiss, tu verras, la Confrérie Moderne est présente sur tous les plans qui comptent de nos jours : ingénierie civile, informatique, écologie… Et j'en passe… Tu pourras choisir d’investir sur l’un ou l’autre de nos secteurs, voire plusieurs si tu te sens courageuse. Si tu veux, je t’enverrai un analyste pour t’éclairer sur nos activités les plus prometteuses..."

Maria commençait à s’impatienter. Après tout, elle avait un mutant à décortiquer et à torturer à petits feux. C'est pourquoi elle se redressa et se dirigea vers la porte.
"_ Bon, fit-elle en s'étirant, nous, on y va… On squattera la salle d’entraînement toute la prochaine demi-heure…"

Elle s'arrêta et hésita une demie-seconde.
Devait-elle parler de l’incident du Pink Flamingo ?
Le téléphone sonna une première fois.
… Aïe ! Le destin la rappelait à l'ordre !
Un appel avait de nombreuses barrières à franchir avant de pouvoir s’inviter jusqu'au téléphone personnel de Kenjiss. Et, si le boss n'avait pas décroché à l'instant, c’est qu’il n’attendait pas spécialement de coup de fil…
C’était donc vraisemblablement une urgence.
Deuxième sonnerie.
L’urgence en question était inscrite en néons roses dans l'esprit de Maria. Le nom de "Timothée" clignotait et étincelait de mille feux dans le noir. Elle croisa le regard sombre du maître de la gravité… Il attendait qu’elle décroche. Ouf !
Sans se faire prier, elle s’élança sur le combiné sachant que son enthousiasme à répondre serait interprété comme du fayotage éhonté.

"_ Bureau de monsieur Kenjiss, que puis-je pour vous ?" Chantonna-t-elle en tirant sur l'une de ses mèches platines.

L’air dégagé, les yeux au plafond, elle entortillait ses longs cheveux autour de son index.

"_ Mmmh, mmh… non, il n’est pas là… Oui, il est en réunion, je ne peux pas le déranger… Comment ?? Vous êtes sérieux ?"

Maria avait écarquillé les paupières et regardait maintenant dans le vague, priant pour que cela imite convenablement la mimique de stupéfaction.
"_ Mon Dieu, ajouta-t-elle la voix déformée par la panique, c’est terrible ! … Oui, je vais l’en informer au plus vite ! Merci… Au revoir !"

L’heure de vérité était arrivée, allait-elle recevoir l’oscar du meilleur espoir féminin pour la performance d’actrice qui l’attendait ? Le combiné sur l’épaule, la bouche bée, elle passa la main sur son front.
"_ Kenjiss, balbutia-t-elle, c’est terrible ! Timothée le béhémoth s’est éveillé ! Il a détruit tout un bar dans Vancouver. Les flics ont réussi à l'endormir. Ils veulent maintenant que nous venions le récupérer ! C'est terrible !"

Ouch ! Maria grimaça... Elle ne la sentait pas vraiment bien, là… Elle évita le regard de son boss et chercha ceux de Luc, Nathaniel et Tousled pour se rassurer.
Une fâcheuse impression de ne pas avoir été époustouflante de naturel vint démolir sa belle assurance. Combien de fois avait-elle répété "c'est terrible ?".
Flûte, elle avait un peu trop surjoué la panique !
Lors du tournage d'un vrai film, ça n'aurait pas été trop grave. On se serait marré, on aurait coupé, elle se serait retiré dans sa loge pour prendre un café et se changer les idées, avant de revenir pimpante et en grande forme. Mais là, hélas, elle devrait se contenter de cette première prise désastreuse !

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Luc Treanez

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Alias : Dark Rock
Race : Mutant
Clan : Aucun
Age du perso : 22
Profession : étudiant
Affinités : Un peu tout le monde: institut comme confrérie

Un lien plus profond: Virginie

Ennemis: Le Cercle et ses humanoïdes
Points XP : 575


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Géokinésie
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall) Mar 22 Déc 2009 - 19:00

Luc fut légèrement surpris quand il entendit le directeur lui répondre dans un français plus que correct. Il ne s'y attendait pas. Maria qui était chargée de la communication n'arrivait pas à placer un mot correct, et le dirlot qui lui pratiquait la langue de Molière sans aucun soucis, c'était assez ironique. Luc répondit dans la même langue.

On va dire qu'elle a profité d'une inattention de ma part, à un moment un peu particulier, pour me faire accepter de venir ici. Il faudra que je fasse plus attention à ce que je dis à l'avenir.

L'étudiant se tut et s'écarta un peu du bureau, laissant les trois personnes qui étaient là avant eux reprendre leur discussion avec le directeur. Il semblait qu'ils discutaient de leur avenir au sein de la confrérie. Visiblement c'était des futurs confréristes qui venaient passer l'entretien d'entrée.

Quand la femme parla de sa profession pas très catholique, Luc eu la confirmation de sa première impression à son propos. Une prostituée quoi.
Pour les deux autres c'était plus dur. Le plus agé des deux était posé et froid. Il semblait se dégager de lui une impression de noirceur que Luc n'aimait pas. Il lui devenait de plus en plus antipathique. Le second, bien plus jeune, semblait un peu perdu autour de tout ces gens qui semblaient tous savoir de quoi ils parlaient, si sûr d'eux. Luc le détailla un peu plus, voyant qu'il était bien plus baraqué qu'il n'y paraissait au premier abord. Pas sur développé comme pour les avides de la salle de musculation, mais suffisamment pour faire mal s'il donnait un coup de poing.

Maria allait repartir vers la sortie de la pièce, voulant se rendre dans la fameuse salle d'entrainement, quand elle fut interrompue dans son action par le téléphone qui se mit à sonner sur le bureau. Luc se disait que ce n'était rien, mais ce fut elle et non le directeur qui décrocha. Et la suite ne fut pas joyeuse.

Apparemment c'était à propos du bar et du béhémot que Luc et Maria avaient affrontés. Le visage de Luc s'assombrit légèrement, pensant aux dégâts qu'ils avaient laissés derrière eux en s'enfuyant. Les policiers avaient réussit à l'endormir, surement au prix de dégats supplémentaire. Mais le plus marrant dans tout ça, c'est qu'ils voulaient que la confrérie le récupère une nouvelle fois. Luc pesta doucement, en espagnol cet fois par réflexe.

........................................................................................................................................................................................................
Les choses les plus simples sont souvent les meilleures

Souffle de la nuit
sur les cendres de l'espoir
larmes maudites
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Race : Mutant
Clan : Confrériste
Age du perso : 30 ans
Profession : Infirmier
Affinités : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Points XP : 575


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Empathie
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall) Mer 6 Jan 2010 - 19:36

Le nouveau venu s’était placé au centre de l’attention bien malgré lui. C’est que, accompagné d’une furie hystérique et grande gueule telle que Maria en pleine forme, le malheureux n’avait guère la possibilité d’échapper aux regards qui convergeaient dans sa direction. Selon la naïade russe, il s’agissait d’un français, mutant de son état, spécialisé dans la maîtrise de la terre ou de la roche. Sans en avoir jamais croisé de sa vie, Nathaniel se doutait qu’un type pouvant imposer sa volonté aux forces de la nature ne pouvait qu’être dangereux. Maintenant fallait il encore mesurer jusqu’à quel point. Or il s’agissait du prétexte qui justifiait la présence de Luc Treanez ici, emmerdeur qui venait littéralement pourrir l’ambiance bon enfant du bureau parce qu’il avait éveillé l’intérêt bouillonnant de Maria pour une raison incompréhensible. Certes le gus avait l’air plutôt costaud mais il diffusait cette aura de banalité à pleurer. Nathaniel ne lui tint pas rigueur d’être inutile, néanmoins il était irrité. Agacement qu’il ne laissa pas transparaître, bien qu’un éclat menaçant et éphémère traversa son regard sombre posé alors sur le visage de Luc. Il se détourna de l’homme, laissant en retrait dans son esprit toute l’irritation qu’il dissimulait.

À l’inverse de l’effervescente Maria, le directeur Kenjiss semblait plus calme et moins trépignant que la russe agitée. C’est d’un air poli et paisible, masque de sérénité surprenant sur son visage torturé, qu’il s’adressa à Luc dans un français somme toute assez convenable. Si les mots du directeur était destiné au géokinesiste, Nathaniel n’en perdit pas une miette, et il se retint de sourire devant la réaction de Maria qui visiblement, n’y entendait rien. La barrière des langues semblait être un des seuls moyens pour mettre la russe hors d’état de nuire, temporairement du moins. Il s’en souviendrait à l’avenir si jamais l’envie de clouer le bec à Maria le prenait.
Puis se fut autour de Vanessa de prendre la parole, lorsqu’elle eu fini, l’infirmier en resta pantois. Avait-il bien entendu ? Il n’en revenait tout simplement pas, l’agacement avait laissé place à l’effarement atterré.

« Devant tant de bonne volonté, de désir d’intégration et de soucis de ne pas froisser la bienséance, mais également face à tant de maladresse, comment se retenir de rire ? Derrière ce visage de femme se cachait l’esprit d’une gamine, une sale gosse qui essayait de justifier ses bêtises et s’en excuser également sans trop en dire, juste ce qu’il faut. Réaction plus qu’étrange de la part d’une prostituée qui semblait se vanter tout en ayant honte de l’activité qu’elle pratiquait. »

La réaction de Kenjiss le surprit tout autant, il n’était plus simplement calme, il était l’incarnation parfaite de la paix intérieure. Son visage n’exprimait rien, ses yeux ne brillaient pas, ce tableau contrastait avec l’image de brute épaisse qu’en avait gardé Nathaniel. L’intérêt que ce dernier avait pour le directeur n’en croissait que davantage, la Confrérie semblait abriter quelques perles au parcours atypique à même d’éveiller sa curiosité. Dont son chauffeur, la femme nommée affectueusement Twikounette qu’il pourrait maintenant appeler par son prénom s’il la recroisait de nouveau. Or Kenjiss avait suggéré quelques minutes plus tôt de l’assister, Nathaniel trop absorbé par ses pensées avait « oublié » de réagir à cette proposition, il comptait rattraper son retard. Il écarta légèrement les lèvres, se préparant à parler lorsqu’il se fit gruger la parole par Marshall et sa réponse inconsistante. Nathaniel patienta, après tout il avait été le plus rapide, puis il chercha de nouveau à s’imposer quand le directeur lui coupa la parole à son tour afin de répondre au garçon. L’infirmier se sentit très las tout à coup, fatigué d’être rembarré de manière si grossière sans que personne ne s’en rend compte. Mais il n’abandonna pas pour autant, et lorsque Kenjiss eu terminé, il se jeta sur l’occasion de s’exprimer, presque en criant :

- Bien, vous avez fait mention de cours de biologie je crois ? Je dois vous avertir que je n’ai pas été très loin dans les études de médecine, et que je ne suis sans doute plus très à jour. Les étudiants risquent d’en savoir même plus que moi, ironie suprême et je m’épargnerai bien cette humiliation. En revanche servir d’assistant à votre médecin me semble plus entrer dans mes cordes, gérer seule une « industrie » de ce genre doit être plus qu’exténuant. Et bien que je sois limité par mes connaissances, je crois pouvoir être qualifié pour m’occuper des blessures légères ou modérées ce qui allégerait considérablement le travail de cette Twikjeya, finit-il posément, un fin sourire sur les lèvres mais qui, avec un peu d’imagination, aurait pu paraitre carnassier.

Il reprit son souffle discrètement durant le temps qu’il fallut à Maria pour informer Vanessa. Après avoir mit fin aux interrogations de la prostituée, la belle russe trottina vers la sortie arguant que l’entrainement les attendait tout en invitant Luc du regard à la suivre. Mais la sonnerie fracassante mit brutalement fin à son élan. Nathaniel saisit une légère crispation sur son visage d’albâtre, sans trop savoir comment l’interpréter. Il fronça ensuite les sourcils lorsqu' il la vit se rapprocher du combiné avec un enthousiasme sincère. Car rien n’était jamais vraiment sincère chez cette femme, alors soit répondre au téléphone pour l’adorable Kenjiss la plongeait en émoi, soit elle était en pleine tentative pour se montrer convaincante dans son rôle de secrétaire insouciante.
Lorsque elle décrocha le combiné, après un dérapage tout aussi brutal que soudain, tous assistèrent à un spectacle absolument hallucinant de cabotinage. L’infirmier ne put s’empêcher d’ouvrir de grands yeux, surpris au plus profond de son être par une performance aussi ratée. Il croisa les yeux affolés de Maria et lui rendit son regard, sans rien exprimer plus que la stupeur. Même les meilleurs pouvaient se planter à ce point ? Est-ce que lui aussi, sous la panique, pouvait livrer une prestation aussi lamentable ?
Il était affecté par la performance plus que médiocre de Maria. Car si elle, grande parmi les grands sur le théâtre du monde, pouvait se montrer si peu convaincante, alors il en était de même pour lui. L’échec de Maria était également le sien. Jamais il n’avait perdu ses moyens car rien jusqu’à présent lui avait fait perdre son calme. Or comment réagirait-il sous les effets de la panique ? La vraie, celle qui instaure le trouble et sape toute possibilité de réflexion. Quelle image révélerait-il dans un tel instant, mis à nu tout simplement. Il préférait ne pas savoir.
C’est silencieux qu’il attendit la réaction des autres, espérant pour Maria que sa performance ratée ne lui attirerait pas trop d’ennuis. Il en doutait toutefois, les derniers mots de la russe avaient claqué dans l’air froid du bureau, et sans qu’il put dire comment, il était convaincu qu’elle avait un quelconque rapport avec ce « Timothée ». Cela lui ressemblait bien que de se coller dans les ennuis jusqu’au cou par simple lubie suicidaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/fiche-na
Marshall Lewis

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Race : Mutant
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 19 ans
Profession : Etudiant
Affinités : ...
Points XP : 39


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Armure
Type: Alpha
Niveau: 1

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall) Ven 8 Jan 2010 - 17:41

L'entretien se poursuivait lentement... Kenjiss attendait-il encore du monde ? Marshall ne savait pas ce qui devait se passer ensuite. Recevait-on une attestation de membre de la Confrérie ? Devait-on éliminer un humain pour démontrer sa détermination ? Même si le directeur donnait une certaine image de son "entreprise", il n'y avait probablement jamais de débordements de ce genre... C'était avant tout un complexe d'accueil et de prise en charge de jeunes mutants, et de mutants plus âgés qui devait être employés ici en tant que professeurs ou conseillers... Les mutants plus âgés que lui qui rejoignaient le groupe aujourd'hui étaient plus libres et autonomes, et sûrement moins souvent présents entre ces murs. Cela avait certainement une incidence sur la cohésion du groupe, l'entente entre tous les membres de cette "entreprise". Les journées, la plupart du temps, devaient être calmes, et les locaux plutôt vides. Mais le coup de téléphone qui survint le fit changer d'avis rapidement.

La femme blonde qui semblait bien connaître Vanessa bondit sur le téléphone et imita une secrétaire. C'était vraiment son rôle ici ? Le coup de fil sembla mettre la pseudo-assistante dans un état d'anxiété proche de la véritable panique... Marshall crut un instant qu'une telle attitude ne pouvait être qu'une illusion, une comédie aux visées obscures, mais il se persuada de la sincérité de cette femme. Et puis, il ne comprenait rien à ce qui pouvait bien se passer à l'autre bout du fil. Il en apprit plus quand Maria (il avait retenu son nom quand Kenjiss s'était adressé à Vanessa) expliqua sa stupeur à Kenjiss. Le jeune mutant retint les mots "Timothée", "béhémoth",... et "flics". Cela suffisait à résumer la situation. Un membre de la Confrérie un peu trop démonstratif ? Un ancien membre qui voulait régler des comptes ? Marshall n'en savait rien, mais l'image paisible et vide qu'il se faisait de la Confrérie changea rapidement.

Bien que la situation éveillât son intérêt, la lassitude l'emporta. Il s'était présenté, avait reçu quelques "instructions" pour les jours, les semaines à venir. Marshall pouvait probablement s'installer ici à présent, au moins quelque temps. Mais surtout, il allait pouvoir se séparer de ce groupe d'inconnus qui semblaient tous se connaître, ou presque.
Le jeune mutant aurait volontiers prit la parole si les évènements ne s'étaient pas enchaînés si vite. Chaque mutant y allait de son commentaire, et le directeur ne savait probablement plus où donner de la tête. Tandis que les deux arrivants s'étaient entretenus avec Kenjiss puis que le coup de téléphone alertait Maria, Nathaniel avisait à son tour le directeur. Le mutant avait donc des notions scientifiques et pouvait prodiguer ses soins dans une certaine mesure. Ce genre d'endroits regorgeait probablement de médecins, un accident avec un mutant pyromane ou une brute pouvant soulever un camion étant probablement une routine quotidienne... Le dernier mot de Nathaniel attira l'attention de Marshall... Notamment parce qu'il mit quelques instants à déterminer si c'était un mot étranger, scientifique ou un nom affreusement compliqué pour un américain tel que lui. Les gens ne pouvaient-ils pas tous s'appeler John ou Steeve ? Non, là c'était Twikjiwa... Twakeji... Non Twikjiya ou quelque chose comme ça...


* Si c'est un mutant, son pouvoir c'est d'avoir un nom quasi imprononçable non ?*

Marshall prit la décision de laisser le directeur régler ses problèmes et répondre à chacun de ses futurs serviteurs avant de reprendre la parole, et, si possible, de prendre congé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tousled

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Humaine
Clan : Confrérie
Age du perso : 23 ans
Profession : Prostipute (comme dirait Guy Montagné)
Affinités : Haine envers les humanoïdes
Points XP : 575


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Faire pousser des poils
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall) Sam 16 Jan 2010 - 17:03

Vanessa avait beaucoup parlé, il était vrai, et certains avaient dû en profiter pour la cataloguer, mais qu'importe !
Elle avait dit ce qu'elle avait à dire, et n'ajouterait rien avant qu'on ne le lui demande, d'autant qu'elle tenait beaucoup à son entretien privé avec Kenjiss ! Bien que ce qu'elle avait à lui demander pourrait être régler en quelques minutes, elle se refusait à aborder le sujet en publique, d'autant qu'un refus la mettrait très mal à l'aise face à ses nouveaux collègues. Or, elle préférait garder son apparente parfaite maîtrise de la situation, en toutes circonstances...

Le « boss » lui parla alors des cours qu'on pouvait lui dispenser... Intéressant que cela !

* Pilote ? Ça c't'une idée ! *

Bien qu'elle ne répondit pas immédiatement, elle acquiesça presque instantanément à cette proposition, non sans un sourire satisfait ne cachant rien de son intention sur ce sujet.

Ainsi Maria pourrait la renseigner sur le coté actionnaires... Pourquoi donc cela ne l'étonnait-il pas ? Quoi qu'il en fut, l'idée de tailler le bout de gras avec sa première relation confrériste lui plaisait déjà grandement... Ainsi, quand cette dernière lui adressa la parole, Vanessa opina-t'elle du chef, toujours sans avoir quitté son radieux et enjôleur sourire.

Et là, un mystérieux appel téléphonique résonna dans le bureau déjà bondé ! Qu'est ce que cela pouvait-il être ?
Vanessa se tourna vers Kenjiss, mais celui-ci ne broncha pas ! Étrange que tout cela, et d'autant plus quand ce fut la russe qui finit par se jeter sur le combiné !
Et là, catastrophe, celle-ci se donna en spectacle dans une représentation chaotique digne des plus grands navets de l'histoire du septième art... Tousled en était particulièrement désolé pour sa possible nouvelle amie, mais elle ne pouvait rien pour elle, sinon lui envoyer dans l'air les effluves de tout ce qu'elle possédait de compassion, et la certitude qu'elle lui donnerait des courts particulier de comédie et de mensonge. Ce n'était pas si difficile, après tout, quand on connaissait les bonnes clefs de l'improvisation. Ça, elle pourrait le faire pour elle... mais plus tard... trop tard à l'évidence pour cette présente situation !

........................................................................................................................................................................................................

* Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/fiche-to
Kenjiss

R.I.P

R.I.P

avatar

Race : Cadavre
Clan : Enfer
Age du perso : 38 ans
Profession : Garde manger pour vers
Affinités : Amoureux d'une dame avec une faux.
Points XP : 1500


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Maitrise de la gravité.
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall) Lun 18 Jan 2010 - 19:02

Kenjiss nota avec une pointe de dépit les objections de Nathaniel. Il ne disposait pas des compétences nécessaires pour remplacer Twikjeya en cours… La dame des ténèbres allait donc continuer à régner en maitre sur une classe traumatisée, qui comptait plus d’absents et de malades que de courageux capables de répondre présent. Prisonnier de la démente du travail, les élèves souffraient et Kenjiss ne parvenait toujours pas à faire rentrer dans la caboche particulièrement dure de la jeune slave qu’elle devait alléger ses travaux… S’il y avait bien un domaine dans lequel Twikjeya n’admettait pas de critiques, c’était lorsqu’elle exerçait son métier…

Hé bien monsieur Albenco, je ne vous empêche pas d’essayer de seconder Twikjeya… Vous pourrez passer la voir en sortant du bureau, Emmett vous indiquera le chemin.

Le sourire de Nathaniel aurait du mettre la puce à l’oreille de Kenjiss mais il ne voyait en ce malheureux qu’un condamné de plus envoyé dans le gouffre infernal. S’il y avait des pauvres ères qui souffraient plus que les élèves de la plus frappée des disséqueuses, c’était bien les pauvres fous qui tentaient de se faire embaucher en tant qu’assistants. Le dernier n’avait pas digéré de voir Twikjeya s’éventrer devant lui pour le mettre à l’épreuve… Twikjeya s’était recousue elle-même devant le pauvre gosse terrorisé, qui vomissait tout ce qu’il savait en pleurant de peur. Kenjiss avait du débourser une forte somme pour convaincre les parents de l’adolescent qui passait son stage de formation aux premiers secours de ne pas porter plainte. Fort heureusement, il existait encore beaucoup de salauds vénaux.

Le regard du tatoué se posa ensuite sur la délicieuse créature qui répondait à son téléphone. Kenjiss resta de marbre pendant la prestation désastreuse de sa consœur… Le tatoué n’était pas spécialement stupide et la façon qu’avait eut Maria de se jeter sur le combiné telle une héroïnomane en manque lui avait mis la puce à l’oreille. On pouvait supputer que le mutant était un être particulièrement basique lorsqu’on le retrouvait écroulé dans son canapé, entouré d’une bonne dizaine de cadavres de caisse de bières, hagard d’avoir trop hurlé pour supporter son équipe favorite et rageur d’avoir balancé l’écran dans le mur après que la dites équipe ait encaissé un touchdown durant les premières minutes de jeu, avant de se souvenir qu’il restait un match entier à suivre… Néanmoins, avec sept ans d’expérience à la Confrérie, Kenjiss pouvait se targuer de parvenir à décrypter les réactions des vétérans… A plus forte raison lorsque le sujet lui donnait l’occasion de s’entrainer environ trois fois par semaine. Maria avait ses périodes qui frisaient la démence totale et Kenjiss ne s’étonnait plus de rien. Tandis qu’une tarée s’éventrait à la cave, une autre venait lui demander si c’était si grave d’avoir cramé une boite de nuit pour effacer les preuves de son baiser fougueux –et bref- avec le playboy qui lui avait retiré ses gants dans la fougue de l’instant…

Aussi Kenjiss fut il imperturbable tandis que Maria multipliait les effusions affolée… Le tatoué se contenta de tapoter doucement la table de sa main gauche, qui convenait tout à fait à la tache malgré ses phalanges manquantes.

Tap tap.

Timothée. Le béhémot gay…

Tap tap.

Maria avait à présent raccroché depuis une dizaine de secondes.

Tap tap.

De quelle façon avait elle pu énerver Timothée pour qu’il détruise un bar ?

Tap tap.

Car elle était évidement lié à cet incident.

Tap tap.

Accident où elle avait probablement rencontré ce brave français inconnu au bataillon.

Tap tap.

Comment pouvait il la punir cette fois ?

Tap tap.

La sanglante demoiselle avait déjà une surprise qui l’attendait sur son bureau, sa note de teinturier à ses frais depuis ses exploits nocturnes avec les deux autres dingues.

Tap tap.

Twikjeya avait été forcée de lui voler des calmants à l’hôpital. Tousled avait bénéficié de la clémence réservée aux nouveaux arrivants…

Tap tap.

Cela faisait à présent une minute que Kenjiss tapotait sur sa table et s’il avait pris une décision depuis environ cinquante cinq secondes, il adorait faire durer le suspense… Une pointe de sadisme le poussait même à imaginer la rigole de sueur froide qui parcourait l’échine de chacun dans cette pièce.

Tap tap.

A moins qu’ils ne le prennent pour un type particulièrement stupide.

Tap tap.

Erreur fatale

Tap tap.


Maria… Je crois que je vais laisser tes talents naturels de diplomate gérer cette affaire. Tu n’as pas revu Timothée depuis longtemps n’est ce pas ? Oui c’était un coup de poignard facile… Je te propose d’aller calmer ton ami pour le ramener en douceur ici. Nathaniel, Luc, Marshall, je pense que vous feriez bien d’accompagner notre adorable porte parole pour constater l’efficacité de ses talents et ainsi vous rendre compte de l’étendue de nos compétences… Tousled, vous pouvez les accompagner ou vous exprimer en privé ainsi que vous le désiriez.

L’idée de se retrouver seul à seul n’avait même pas effleuré le mutant, trop occupé à créer son suspense ravageur suivit d’un perfide coup de poignard dans le dos. Après tout, quand on lui dirait la vérité, il agirait en conséquence…

Ah Maria ? Prenez le hummer, il vient d’être réparé.

En d’autre termes, deux litres d’acide attendaient maintenant sagement dans le coffre, entourés d’une bonne dizaine d’armes toutes aussi illégales les une que les autres, mais capables d’arrêter un éléphant –ou un mutant colossal- et toute la gamme des tanks de l’armée américaine en quelques coups. Kenjiss n’avait pas l’intention de revoir Timothée à la Confrérie de sitôt. Il lui avait coûté plus de douze mille dollars de dégât la dernière fois ! Et puis on pouvait toujours s'arranger pour rendre la disparition de hulk's brother crédible... Timothé n'était pas de ceux qu'on gardait en cage longtemps. On ne pourrait pas leur en vouloir si il disparaissait dans la nature, n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall) Dim 31 Jan 2010 - 19:33

Les fémurs croisés, assise sur le bureau du patron, ELLE regardait Maria en souriant de toute la blancheur de ses dents parfaitement alignées. La bougresse était sans-gêne : forte de son invisibilité, ELLE se pavanait à quelques centimètres du visage de Kenjiss. ELLE était habillée comme pour un grand rendez-vous : son incontournable houppelande noire comme la nuit et sa faux aux reflets argentés.
Son sourire figé de squelette humain se voulait moqueur, ses orbites vides fixaient inexpressivement la pauvre petite Maria.
La Grande Faucheuse tenait dans la main droite une pendule noire et blanche décorée d'aiguilles aux entrelacements gothiques… Les heures de la porte-parole y défilaient avec un bruit régulier.
« tap tap tap tap tap tap ».

Bien évidemment, Dame Mort n’était pas vraiment là, Maria savait bien que cette apparition n’était que le fruit de son imagination Carrollienne. Elle en était bien consciente mais, malgré tout, le sentiment de trépas imminent était bien fiché dans sa poitrine... Et les « tap tap » de Kenjiss résonnaient vraiment comme les roulements de tambour précédant une pendaison publique.

Il était maintenant clair que sa prestation n'avait convaincu personne. Le patron n’avait pas été dupe de son petit jeu… Les regards respectivement désolé et sidéré de Vanessa et Nathaniel en étaient des confirmations supplémentaires.
Au moins, cette mésaventure confirmait à Maria que la Confrérie Moderne n’était pas entre les mains d’un crétin fini.

« Tap tap tap… »

*Kenjiss, espèce de sadique ! Tu ne me feras pas craquer de cette façon, ton bureau sera troué avant que ma première larme ne coule !*

Les mains croisées dans le dos, la porte-parole se balançait d’avant en arrière sur les talons, en prenant soin de ne regarder que le plafond. L’attitude-type d'une petite fille prise en faute.

« Tap tap tap… »

Maria ne flancherait pas, elle inspirait et expirait profondément pour évacuer discrètement son stress. Le boss voulait la briser psychologiquement, il n’y parviendrait pas ! Elle décroisa les mains et joua avec insouciance avec le nœud formé par les pans de sa chemise, l'air détaché, le regard soigneusement éloigné de celui de Kenjiss et de Dame Mort, toujours présente.
Enfin, le patron se décida à annoncer la sentence, elle réprima juste à temps une grimace.

Maria… Je crois que je vais laisser tes talents naturels de diplomate gérer cette affaire. Tu n’as pas revu Timothée depuis longtemps, n’est-ce pas ?

OK... Donc il avait opté pour la stratégie dite "de l'idiot" : il savait qu'elle savait qu'il savait mais jouait tout de même le jeu... Elle se contenta de lui répondre par un sourire crispé. Au moins, le fantôme squelettique s'était évaporé : elle savait maintenant qu'elle survivrait à l'épreuve !
Je te propose d’aller calmer ton ami pour le ramener en douceur ici. Nathaniel, Luc, Marshall, je pense que vous feriez bien d’accompagner notre adorable porte-parole pour constater l’efficacité de ses talents et ainsi vous rendre compte de l’étendue de nos compétences… Tousled, vous pouvez les accompagner ou vous exprimer en privé ainsi que vous le désiriez.

Le sang froid toujours au creux de la main, la porte-parole s’inclina lentement et respectueusement comme l’aurait fait un samouraï recevant un ordre de son shogun.
"_ Oui, c'est une bonne idée, boss, répondit-elle sur un ton très calme, tu peux compter sur moi… C'est exactement le type d'affaire où j'excelle !"

Bon, la sentence n’avait pas aussi terrible qu’elle l'avait craint : elle était toujours en vie, ses os étaient encore tous intacts et elle n'était pas plaquée au plafond. Kenjiss, en bon roi Salomon, avait rendu la justice avec impartialité. Ne connaissant pas le fin mot de l'histoire -à savoir à quel point Maria était impliquée dans l'affaire- il s’était contenté de la renvoyer réparer ses bêtises sans la sanctionner davantage. Elle regarda les uns après les autres les volontaires désignés pour être ses compagnons d’infortune et ajouta avec un sourire.
"_ Je vais montrer à ces bleus l'efficacité de nos méthodes !"

Elle partit à reculons vers la porte, l'ouvrit et mit un premier pied dans le couloir. Une nouvelle phrase inattendue vint interrompre son mouvement.
Ah, Maria ? Prenez le hummer, il vient d’être réparé.

Aïe ! ... Voilà qui compliquait grandement les choses ! Sans sourciller, elle hocha la tête pour confirmer qu’elle avait bien reçu le message à peine codé : en proposant d'utiliser le hummer, Kenjiss signifiait clairement qu'il serait bienvenu que le béhémoth Timothée disparaisse mystérieusement sur le chemin du retour. Apparemment, il ne désirait pas revoir sa frimousse entre les murs de la Confrérie Moderne.
"_ Je vois... mission de routine, en somme, ajouta-t-elle en regardant les mutants présents, idéale pour se mettre dans le bain ! Je pars devant, qui m'aime me rejoigne dans le couloir, je jouerai le guide jusqu'au garage."

Maria, le regard fuyant toujours son boss, dépassa l'encadrement de la porte, s'éloigna de quelques pas et alla s’adosser contre le mur du couloir en soupirant. La mission s’annonçait salissante... et allait constituer une mise en bouche bien aigre pour ces quatre aspirants-méchants.
Lesquels d'entre eux allaient avoir assez de tripes pour rester à la Confrérie après avoir assisté et participé à l’élimination pure et simple d'un indésirable ? Un rude test de loyauté !

Et que ferait-elle, elle, s'ils ne se montraient pas du tout loyaux ? S'ils décidaient de se liguer contre elle, qui leur proposerait de devenir des meurtriers ?
Les bras croisés, le sourire en berne, elle tourna la tête vers sa gauche et vit que le spectre de la Mort était réapparu. La Grande Faucheuse, adossée au mur juste à côté d'elle, était maintenant affairée à démêler un Rubik's cube.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Luc Treanez

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Alias : Dark Rock
Race : Mutant
Clan : Aucun
Age du perso : 22
Profession : étudiant
Affinités : Un peu tout le monde: institut comme confrérie

Un lien plus profond: Virginie

Ennemis: Le Cercle et ses humanoïdes
Points XP : 575


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Géokinésie
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall) Jeu 4 Fév 2010 - 18:14

Luc se demandait combien de temps cette comédie allait durer. Tout le monde avait bien comprit que le directeur ne s'était pas fait avoir, ce qui dans le cas contraire aurait été inquiétant pour la Confrérie. Mais ce dernier avait décidé de punir Maria, d'une façon ou d'une autre. Et Luc sentait bien le coup venir, où il allait se retrouver impliquer dans la même merde que Maria. Bon d'accord, c'était un peu de sa faute à la base... ou en fait non ce n'était pas de sa faute, c'était l'autre c** de Timothée qui était trop borné pour comprendre que Luc était bien loin d'accepter de coucher avec lui. Le problème étant que ce fameux Timothée n'acceptait pas le refus, et finalement Luc s'était retrouvé dans une situation invraisemblable.

Le directeur finit par briser le suspens en annonçant à la pauvre Maria qu'elle devrait aller gérer la situation elle même et récupérer Timothée. Mais il ne s'arrêta pas là, et proposa aux deux nouveaux venus à la confrérie d'accompagner Maria, et bien évidement il était lui même du voyage. Luc retint un bon gros juron bien sentit, sachant qu'il n'y échapperai pas.


** L'étendue des ses compétences tu parle. Elle est pas capable de mentir correctement à son patron et de calmer le bestiaux qu'on va récupérer. **

Luc jeta un coup d'oeil aux deux autres, et compatit. Ils ne savaient pas vers quoi ils allaient. Luc sortit derrière Maria, et entendit la dernière phrase de Kenjiss. Le hummer? Il regarda Maria et vit pendant un instant un air sombre qui ne lui disait rien qui vaille.
Le petit groupe s'éloigna du bureau de kenjiss, guidé par une Maria qui n'avait pas l'air au top de sa forme. Luc finit par l'ouvrir.


J'ai connu mieux comme comédie. Bon quel est la suite du programme maintenant? Parce que je sais pas trop si le petit Timothée va être content de nous revoir.

Luc se demandait comment Maria allait lui répondre. Façon fracassante pleine de colère, ou dépité par la vie?

........................................................................................................................................................................................................
Les choses les plus simples sont souvent les meilleures

Souffle de la nuit
sur les cendres de l'espoir
larmes maudites
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Race : Mutant
Clan : Confrériste
Age du perso : 30 ans
Profession : Infirmier
Affinités : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Points XP : 575


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Empathie
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall) Mer 17 Fév 2010 - 20:56

Maria avançait, seule, au milieu d’une foule anonyme et sans visage qui contemplait les dernières minutes de la jeune femme. Elle marchait, ses pieds nus et sales frappant sur la surface mouillée par la pluie du pavé, elle brassait la masse, l’échine brisée et le regard fixé au sol, défaite. Puis la forme menaçante de la potence apparut au dessus des têtes de la foule d’inconnus, la corde pendait comme un membre flasque, mou et sans os, et le nœud coulant s’agitait à son bout, avide et pressé d’étreindre le cou fragile de la belle russe. Aux cotés de l’épouvantable bourreau de bois se tenait un homme de haute stature qui tenait un livre ouvert entre ses mains. Il lisait à haute voix et ses mots incompréhensibles, mais pareils à une sentence, s’élevaient dans l’atmosphère humide, au dessus des gens, vers le ciel orageux. Apparue alors, tout près de l’échafaud, une horloge, témoin du temps qui passe et dont les grosses aiguilles produisaient un bruit fracassant à chaque mouvement.

« Tic…tac…tic…tac »

Maria était toute proche de son dernier soupir désormais, son souffle s’accéléra, l’angoisse se nichant tout au fond de son cœur à mesure que sa fin approchait.

« Ici gît…condamnée pour offense envers moi-même, ma fierté et celle de notre communauté…Ici gît… »

« Tic tac tic tac tic tac tic tac tic »

On glissait la corde autour de sa nuque à présent, ses mèches blondes glissèrent devant ses yeux et cachèrent son regard à la foule curieuse.

« …Condamnée pour offense envers l’Ordre du Géant Rose. Ici gît… »

« Tictactictactictactictactictactictactictac !»

La corde se tendit et le contact de la corde devint incandescent contre sa chair. Elle suffoquait et se mourrait.

« Qu’elle-même soit son propre juge, telle est ma volonté ! »

« Tic tac tic…tac…tic…taaac »

Elle n’était pas morte, sa tête tenait encore sur ses épaules et son cou ne formait pas un angle bizarre. Néanmoins son teint livide laissait croire que le pire avait été évité. Nathaniel put reprendre son souffle. Durant la cruelle comédie de Kenjiss, l’infirmier avait retenu sa respiration, le corps raidit par l’attente. À peine était-il arrivé, que déjà on voulait retirer la seule raison qui justifiait sa présence ? Impensable.
La bombe n’avait pas explosé, et fort heureusement. Au-delà de son apparence de brute, le directeur semblait doté de raison. Son jugement, à défaut d’être compatissant, était juste. Mais Maria avait été épargnée, le reste importait peu.
Toutefois, il y avait cette odeur qui gâchait considérablement le soulagement de Nathaniel. Les senteurs étaient devenues plus fétides et pesantes au fil des minutes, et elles l’étouffaient sans qu’il ne put offrir une quelconque résistance contre ces relents invisibles. Car visiblement, seul lui était incommodé par le fumet âcre, et cela le troublait encore davantage. Puis sans qu’il ne sache jamais vraiment pourquoi, une bizarre intuition dans l’instant, il apposa un nom sur le remugle écœurant.
Hypocrisie.
Tous mentaient, des intentions vicelardes dissimulées au fond des yeux, des mensonges, des vérités non dites, et…
Maria quitta la pièce, suivit de près par Luc. L’odeur parut se dissiper légèrement mais pas assez pour soulager le fardeau odorant de Nathaniel, qui se retenait d’ailleurs pour ne pas se ruer à la suite du couple, à la recherche d’une atmosphère plus saine. Afin d’abréger son calvaire, il se tourna vers Kenjiss avec tout le calme dont il était possible, le visage neutre mais pâle :


- J’aimerais si possible, prendre mes fonctions le plus tôt possible, là où je serai bien plus utile, pouvez vous m’indiquer où trouver l’infirmerie s’il vous plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/fiche-na
Tousled

Type Gamma

Type Gamma

avatar

Race : Humaine
Clan : Confrérie
Age du perso : 23 ans
Profession : Prostipute (comme dirait Guy Montagné)
Affinités : Haine envers les humanoïdes
Points XP : 575


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Faire pousser des poils
Type: Gamma
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall) Mer 24 Fév 2010 - 18:18

Quelle pouvait-être exactement la situation ? Voilà une question qui se posait et à laquelle personne ne paraissait prêt à s'intéresser, quant à y répondre...

Vanessa était curieuse, suffisamment pour se dire que cette expédition valait le coup d'œil. De toute manière, si elle voulait vraiment savoir de quoi elle parlerait à Kenjiss, elle n'avait pas réellement le choix. Et puis, cela pourrait s'avérer amusant, ou au minimum instructif !
N'étant pas une combattante, et étant foncièrement non violente dans la plupart des situations, elle s'y proposerait plutôt en « consultante » ou comme négociatrice.

« Si ça ne vous gêne pas, j'aimerai me joindre à vous, histoire de voir un peu ce que vous faites en général... »

S'approchant discrètement de l'oreille de Maria, elle lui chuchota de sorte que personne n'entende :

« Et si y'a besoin d'une négociatrice ou d'un peu de théâtralité, je pense pouvoir te sauver la vie... »

Elle n'avait pas dit ça méchamment, bien entendu, mais avec une volonté taquine autant que la ferveur de ses certitudes de ses capacités.
Se retournant à nouveau vers Kenjiss, elle s'adressa à nouveau à lui.

« Si cela ne vous gêne pas de trop, bien entendu, je reviendrai vous voir juste après pour les propositions dont je voulais vous faire part, monsieur le directeur... »

Elle n'avait même pas eu volonté de faire de la lèche, ses derniers propos étant sortis le plus naturellement et sincèrement du monde. Elle était un peu intimidée de la situation et du nombre de nouveaux qui l'entouraient, mais restait sûre d'elle et directe, avec toujours cette capacité inconsciente à chercher arrondir les angles des cercles et patatoïdes...

* Tu perds rien pour attendre, mon gars, je reviens et j'te saute sur l'paltaud en moins de temps qu'il ne faut pour le dire en jap' ! *

À nouveau, elle se tourna vers Maria en souriant.

« Oh, j'vais juste chercher ma mallette, au cas où, je vous rejoins où ? Tu nous briefes avant ou pendant le trajet ? »

Elle courut alors jusqu'à sa chambre pour se saisir de sa caisse-surprise avant de rejoindre les autres au même pas cadencé...

........................................................................................................................................................................................................

* Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/fiche-to
Bloody Mary

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Maria Aleksandrovna Yevgeniyen
Race : Mutante
Clan : Confrérie Moderne
Age du perso : 24
Profession : Directrice de la Confrérie Moderne
Affinités : Méprise tous les humains.
Hait tous les humanoïdes.
Pour les mutants, cela dépend de nombreux facteurs subjectifs. (âge, pouvoirs, sexe, alignement, hobbies...)
Points XP : 1408


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Ses caresses ouvrent des plaies sanglantes
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall) Jeu 25 Fév 2010 - 17:33

Adossée au mur, les bras croisés et une moue de mauvaise humeur sur le visage, Maria attendit avec les autres que Tousled-la-sarcastique revienne avec sa mallette. Après une petite minute, la prostituée arriva en trottinant... Elle ne perdait rien pour attendre celle-là ! Si jamais leur béhémoth adoré s’éveillait ronchon, ce serait elle qui serait désignée pour aller lui suggérer de se rendormir... Histoire qu'elle puisse prouver ses fameux talents de négociatrice ! Maria se décolla du mur et traça la route vers le hangar.

La scène aurait pu être tirée d’un vieil holofilm-catastrophe de série B. A grandes enjambées, les talons claquant sur le carrelage, Maria, Marshall, Luc, Tousled et le fantôme de la Mort marchaient solennellement vers leur destin.
Nathaniel leur avait fait faux bond… Peu importait... De toute façon, si Timothée s'éveillait, qu'ils bénéficient ou non de la puissance physique de l'infirmier, le résultat serait sensiblement le même.

"_ Ne vous en faites pas, fit-elle à l'équipe en baissant les yeux pour cacher sa propre angoisse, ça va être du gâteau : notre mission se résume à un simple transport de viande. Il s’agit d’aller en ville et de débarrasser les flics de Vancouver de deux cent cinquante kilos de barbaque anthropophage endormie mais prête à exploser… Une partie de plaisir, je vous dis !"

A ses côtés, le fantôme de la Mort avançait à pas rapides pour rester à son niveau.
"_ Tu feras un si joli cadavre, Maria !" Lui chuchota-t-elle dans l’oreille.

Un frisson glacé parcourut la colonne vertébrale de la porte-parole.

"_ Dis-moi, tu n’as trouvé personne d’autre à hanter ? Répliqua-t-elle à voix basse, tu n'as rien à faire ici car tout va se dérouler comme prévu. De toute façon, on n'a pas la place de caser ta faux dans l'habitacle du hummer !"

La Mort se mit à ricaner, d'un geste, elle replia le manche de son arme comme une lunette astronomique :
"_ Oui, tout va bien se passer : Timothée va se réveiller et vous dévorer vivants ! Bientôt, vous serez dans mes bras !"

En réponse, Maria grommela :
"_ Tu cherches simplement à me faire peur... Tu n'es qu'un produit de mon imagination angoissée. Je sais que le risque pour que Timothée s’éveille, avec la dose de somnifères que les flics ont dû lui balancer dans les veines, est infime ! Qu’est-ce qui te fait croire qu’on va y passer ?"

" _ Parce que la malchance te poursuit sans relâche ces derniers temps… Ne l’as-tu pas remarqué ?"

Sans s’arrêter d’avancer, Maria repassa les derniers jours en mémoire pour vérifier l’information.
"_ Et puis, ne t’ai-je pas dit quel beau cadavre tu feras ?"

"_ Si... Mais j’osais espérer que c’était pas forcément ton argument le plus percutant."

Ils approchaient petit à petit du hangar.
"_ Écoute, je t’apprécie, petite porte-parole, reprit la Mort au bout d’un moment, à tel point que je suis prête à te faire une faveur ! Je vais te laisser le choix : comment préfères-tu trépasser ? Écartelée, démembrée, mangée ou bien terrassée par une attaque cardiaque ?"

Maria, sans accorder un regard au squelette, n'hésita pas une seconde avant de répondre :
"_ Tant qu'à faire, pour mes obsèques, je tiens à conserver le peu de dignité qui me reste… Alors j’opte pour un arrêt cardiaque, ce sera plus propre…"

"_ Un excellent choix ! Bien que très prévisible !"

Évidemment, cette conversation surréaliste, personne d'autre que Maria ne pouvait l'entendre. Elle se déroulait quelque part dans son esprit rompu de fatigue et de stress. Les seules preuves visibles de son trouble étaient les quelques grimaces qui déformaient de temps à autre son visage.
Ils arrivèrent rapidement jusqu’au hummer. Maria grimpa à l’avant du véhicule, la Mort se plaça juste derrière sans cesser de ricaner.
La russe attendit patiemment que la petite troupe s’installe et démarra en soupirant…


Arrow Les rues de Vancouver

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/confrerie-moderne-f55/bloody-m
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall)

Revenir en haut Aller en bas

[RP] Bureau de Kenjiss (Nath, Tousled et Marshall)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Le bureau des assignations
» Nath, tout simplement
» [RP] - Bureau de la direction (demandez messire Liptis)
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Canada : Vancouver et Environs~ :: -Ville de Langley : La Confrérie Moderne- :: -Hall/Extérieur-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit