Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (mars/avril/mai 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie--
-- IRL (NOVEMBRE 2016) : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[RP] L'engagement d'une presque enfant [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1145


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: [RP] L'engagement d'une presque enfant [terminé] Sam 2 Jan 2010 - 23:55

Un mois exactement que Virginie avait retouché pied à terre. C’était une belle journée de juillet. Londres était un peu réchauffée. Il n’y avait presque plus de brouillard dans son ciel. La vie suivait le court heureux de l’été. Les étudiants n’étudiaient plus vraiment. Les commerçants préparaient l’afflux des touristes. L’institut suivait le calendrier national et offrait des vacances d’été à leurs passionnaires. Une nouvelle qui avait laissé la demoiselle assez neutre. Elle aimait les cours. Elle appréciait le rythme de la bâtisse. D’ailleurs elle restait jusqu’à la reprise entre ses murs. Retourner dans le loft familial était inutile. Ils ne l’attendaient pas. La jeune fille comprenait qu’en revenant dans le monde son semblant d’équilibre serait en danger. Eux qui étaient tout juste venus s’assurer que leur fille n’était pas à la morgue le neuf au matin.

Le huit… Un mois donc… il n’y avait pas eu de cauchemar comme elle l’avait craint. Cela l’avait inquiété d’abord. Parce que la jeune fille savait que ces douze heures resteraient gravées. Toute la communauté mutant avait été meurtrie par cet évènement. Virginie avait fait un papier que son journal lui avait refusé. « Il n’y a aucune objectivité. On dirait une pro mutant. Et si vous vous concentriez sur un autre sujet. » Pigiste certes, devenue reporter par un concoure de circonstance peut être, mais elle avait été blessée par ce refut. Il lui prouvait tout simplement que le monde n’évoluait pas.

Enfin, pas dans le sens que la jeune fille espérait, attendait. C’est surement la réunion d’une date d’anniversaire et d’un mauvais pressentiment, qui la menait maintenant dans le centre ville. Elle marchait lentement avec ce regard lointain qui lui venait si facilement. Il était peut être quinze tout juste. Elle avait une glace à l’eau à la main. Elle regardait la cité. L’opinion publique était de plus en plus virulente envers les mutants. Plusieurs groupes politique ce servaient du drame pour les diaboliser. Les Parish, les premiers, avaient donné un avis plus que tranché. Evoquant leur ami, Anderson, très au courant sur ces questions. Un homme, qui défendait l’hypothèse d’une guerre civile. « Cinq ans peut être avant que les tentions n’arrivent à un point de non retour. » Virginie en frissonnait. Elle n’avait d’ailleurs pas encore osé aborder le sujet avec les mutants eux même.

La blondinette avait pensé, bien sûr, à chacune des personnes présentes. Elle avait passé, chaque semaine, plusieurs coups de téléphone : Maria et mademoiselle Elkash étant les premières à l’inquiéter. Chacune ayant frôlé la mort. Le plus souvent c’est le gentil Emmett qui prenait la peine de lui répondre. Peut être se souvenait-il de cette petite frimousse qui avait surgit quelques mois plus tôt. Virginie allait aussi, au moins une fois par jour, rendre visite à Nakor à l’infirmerie. Durant lesquels, elle lui racontait ses découvertes, pas si souvent scientifique que ça. Ecrivait régulièrement à mademoiselle France pour prendre de ses nouvelles, parler de son pays, et de ses opinons. La plus part de ses soirées, étaient elles consacrées à rencontrer un peu plus l’intriguant Koji. S’occupant par la même beaucoup moins de sa mère, qui ne semblait pas en souffrir d’ailleurs. Quant à Luc… elle envisageait de lui rendre une petite visite pour son prochain anniversaire. Le projet le plus incertain.

Malgré toutes ces personnes… c’est à June que la jeune fille avait songé. La seule humaine de son nouvel univers. L’amie de la Cerbere détail que l’étudiante ignorait. L’une des représentantes de la Liberty Corporation. Cette fois son trajet était plus tranquille. Parce qu’elle le connaissait, parce qu’elle savait ce qu’elle allait trouver à son arrivé. Une femme qui accepterait de l’écouter. La possibilité de faire quelque chose de concret. Agir, dans le sens de ces désirs. Aucune barrière affective ne pouvait la freiner sur ce plan là. Pour l’instant.

Sa jolie silhouette était maintenant juste devant l’entrée de l’immeuble. Digne représentante involontaire des canons de la jeunesse londonienne. Quoi que son petit air de romanichelle, avec ses dizaines de nattes pleines de perles et sa jupe aux teintes oranger, bleu, jaune et autres arc en ciel avaient de quoi contredire l’idée. Une petite liberté esthétique qu’elle adorait se donner. Son regard en était éclaircit et sa mine naturellement ensoleillée. La porte poussée elle se dirigea vers le promontoire avant de se reprendre. June lui avait dit qu’elle serait là. Ce matin, Virginie avait enfin appelée. En saluant la charmante secrétaire d’un sourire, la demoiselle avança dans le couloir.

Sa main vive et pleine de poigne frappa deux coups sur la porte.

........................................................................................................................................................................................................


Je reviendrais !!



Dernière édition par Virginie Parish le Jeu 11 Fév 2010 - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
June Appleby

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Race : Humaine
Clan : Indépendante, ralliée à l'Institut
Age du perso : 40 ans
Profession : Sous-directrice de la Lib'Corp
Affinités : Veuve d'un certain tatoué. A présent mère de son fils, Caleb
Points XP : 1269


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Aucun
Type: Aucun
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] L'engagement d'une presque enfant [terminé] Lun 4 Jan 2010 - 0:30

Un mois. Cela faisait maintenant un mois que la catastrophe avait eut lieu. Et pour la première fois depuis longtemps, la petite humaine bien connue pour son humeur rayonnante affichait une mine affreusement morose. Il faut dire que depuis quelques mois, sa vie avait singulièrement basculé. Pour passer du ‘extrêmement mouvementée’ à ‘carrément insupportable’, il n’y avait qu’un pas que l’humaine avait franchi en posant le pied à bord de la TransAtlante. Pour mémorable, la soirée à bord de l’oiseau blanc le fut, sans aucun doute. Car non contente d’avoir été le témoin de la révélation de sa relation avec un certain tatoué à un Cerbère à l’humeur mordante et une porte parole diabolique, il était aujourd’hui difficile de dissocier le nom du géant de titane à celui d’une catastrophe aérienne sans précédent. Pour une soirée qui se voulait initiative de paix… c’était plutôt raté. Et s’il n’y avait que ça…

Helen comptait parmi les victimes de cette soirée. Lorsqu’elle avait appris sa mort, June ne put refouler cet élan de culpabilité qui l’avait assiégée. Helen avait été l’une de ses plus proches amies. Et elle n’avait pas été capable d’être là quand la sous directrice de la Lib’Corp en aurait eu le plus besoin. Juste avant de mourir. Elle aurait peut-être pu l’aider. Lui éviter de se prendre un décor de théatre sur le corps… June aurait du se battre ce soir-là, avec les autres. Mais, l’humaine n’avait pas eu droit au chapitre. On l’avait empêchée d’agir, et même si les volontés combinées de Samarah et Kenjiss lui avaient probablement sauvé la vie, elle ne pouvait pas s’empêcher de leur en vouloir… pour avoir décider à sa place. Une chose que son indépendance maladive supportait difficilement. Mais si son esprit lui rappelait sans arrêt cette soirée toutes les nuits, de jour il était également accaparé d’un doute de plus en plus persistant. Et surtout inquiétant… June soupira et referma doucement le tiroir de son bureau, emportant ainsi hors de sa vue son mystérieux contenu qu’elle guettait depuis maintenant cinq minutes. Si on lui avait dit un jour qu’une simple petite boîte pourrait la rendre aussi nerveuse…

Elle observa ensuite la pièce autour d’elle. L’ancien bureau d’Helen. Elle ne se sentait pas encore à l’aise entre ces nouveaux murs. D’ailleurs, elle ignorait si elle en serait capable un jour. Ce n’était pas sa place. Mais elle connaissait la règle. Afin que l’association ne s’arrête pas, en cas de pertes dramatiques, les membres se voyaient rapidement remplacés. Comme tout le monde, June avait accepté ces règles. Car jamais, elle n’aurait pensé à en subir les implications un jour… Chaque fois que son regard se posait sur une photo, les yeux bruns d’Helen lui faisaient face. Souriante. Pourtant, à chaque fois, l’humaine refoulait difficilement une montée nauséeuse. La culpabilité rendait malade, paraît-il. June était aujourd’hui en mesure d’affirmer la véracité de cet adage bien connu. Et pour ne rien arranger à ses inquiétudes, la petite humaine s’attendait à tout moment à voir débarquer dans son dos, la Confrérie au grand complet, sa porte parole en tête, furieusement décidée à la déchiqueter en petits morceaux.

Avec toutes ses préoccupations qui s’agitaient furieusement sous son crâne, June avait un peu de mal à voir le soleil briller dehors. C’est même de justesse qu’elle se souvint qu’elle avait rendez-vous avec Virginie aujourd’hui. Et en parlant de la petite reporter, il semblerait que celle-ci soit à l’heure ! June inspira un grand coup, pour chasser sa morosité et retrouver sa légèreté naturelle. Elle constata que la chose n’était pas forcément facile et croisa les doigts pour que l’adolescente mette son teint gris sur le dos des évènements ! Elle ouvrit la porte et l’acceuillit dans un sourire

"Je t’en prie, entre et installe-toi ! Je suis contente de te voir !"


Et elle l’était réellement. Si Helen était morte la nuit de la tragédie, June avait été néanmoins soulagée d’apprendre que la petite pensionnaire de l’Institut s’en était sortie indemne.

"Alors, dis-moi, comment vas-tu aujourd’hui ?"

Sacrée June, la première à poser les questions qu’elle souhaitait absolument qu’on ne lui retourne pas. Mais peut-être qu’à se préoccuper des autres, ceux-ci oublieraient de s’inquiéter de son état. En tout cas, elle l’espérait vivement. Ce fut à cet instant précis que June comprit soudain les raisons qui poussaient Samarah à ne pas vouloir s’attarder sur sa vie, ses problèmes et autres soucis divers…

........................................................................................................................................................................................................

-Tellement improbable qu'il a surgit sans prévenir...
Et lorsqu'il a frappé, il était déjà trop tard !
-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/independants-civils-bcgdca-f57
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1145


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] L'engagement d'une presque enfant [terminé] Sam 9 Jan 2010 - 15:45

Virginie souri sans effort à la jeune femme. Elle avait sut, quelques heures à peine après June elle-même, que celle-ci était devenue la seconde de l’association. Le journalisme avait quelques avantages. L’adolescente n’avait d’ailleurs pas manqué de lui envoyer un petit mot pour la féliciter. Du moins lui dire que cette évolution lui donnait bien plus de chance de concrétiser ses projets. Quoi que la raison de cette rapide promotion n’avait rien de véritablement heureux. Hélène. Hélène avait été tuée dans l’accident. Cela peinait. Et créait bien trop de concret à toute cette horreur. Mais ainsi se retrouver dans son bureau rappelait ce pourquoi elles étaient toutes les deux là.

Une chaise fût tirée, avec la facilité coutumière de la mutante. Elle regardait son aînée avancer dans la pièce. Tout cela l’avait marquée plus que les autres. Virginie n’avait jamais posé de question. Elle n’avait pas demandé si le tango était réel. Si ses intuitions étaient les bonnes. Ce n’était pas dans ses droits. Elle en avait discuté avec Koji, un soir, lui décrivant ce qu’elle avait cru voir. Il n’y avait eu aucune réponse définitive comme presque à chaque fois. Se pouvait il que cela soit la cause de ce corps un peu refermé ? Parce que l’observatrice aimait trop les corps pour manquer leur changement.

-« Je suis heureuse aussi June. Enfin le temps de venir te voir. »

Enfin oui… les deux derniers mois n’avaient laissés le temps de rien. Il y avait toujours un millier de chose à faire, un millier d’autre à pensée. Son sac fût abandonné sur la chaise voisine. Elle avait éteint son téléphone avant de franchir le seuil du bâtiment. Jeté le bâton de sa glace dans le hall. Toutes ces petites attentions qu’elle mettait en place pour un échange sans interruption. June savait que l’élève venait pour une raison précise. Une confrontation directe permettait de mettre à plat ce que cet engagement réclamerait des deux parties.

-« Je vais bien. Les cours sont finis à l’Institut. Alors la vie est un peu plus… reposante. Enfin pour l’instant. C’est pour cela que je peux enfin me concentrer sur d’autres choses. »

Virginie résumait assez sommairement les événements. Il était inutile de s’appesantir sur les petits tracas. Ils n’avaient pas leur place ici. L’humaine face à elle, n’avait aucun besoin de connaître les soucis, d’une future hypothétique recrue. Elle ne pensa pas d’ailleurs, que Miss Lemington eut put partager quelques secrets, concernant ses jeunes protégés. Ni que sa vie en générale, avait un quelconque intérêt, en dehors de celui de la mener jusqu’à cette nouvelle résolution. Ce n’est pas par curiosité, mais avec le désir sincère, de savoir qu’elle demanda à son tour.

-« Et toi, June, comment vas-tu ? »

Elle n’attendait pas que son interlocutrice lui livre ses ressentis les plus intimes. Parce qu’elle savait qu’elle n’avait pas cette place là auprès d’elle. Cependant il était clair que Virginie était de ses personnes capables d’écouter. Dans cette attention à l’autre toujours honnête et ouverte d’esprit. Elle avait comprit depuis le début que June n’était pas de ceux qui se plaignent. Elle respectait cela. Mais si par sa simple présence Virginie pouvait aider, partager, alors elle le ferait. Sans hésiter. Avant de parler de ses projets il fallait que cette certitude soit acquise à la mortelle.

........................................................................................................................................................................................................


Je reviendrais !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
June Appleby

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Race : Humaine
Clan : Indépendante, ralliée à l'Institut
Age du perso : 40 ans
Profession : Sous-directrice de la Lib'Corp
Affinités : Veuve d'un certain tatoué. A présent mère de son fils, Caleb
Points XP : 1269


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Aucun
Type: Aucun
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] L'engagement d'une presque enfant [terminé] Lun 11 Jan 2010 - 0:16

June regagna son siège sans se douter que les yeux vifs de la petite reporter la scrutaient attentivement dans son dos. L’adolescente n’était pas stupide et June en était parfaitement consciente. Elle ignorait cependant que les soupçons de la petite mutante pointaient déjà aussi près de la réalité concernant sa relation qui, décidément, ne resterait plus secrète très longtemps. L’humaine inspira avant de faire à nouveau face à sa jeune interlocutrice, souriante.

"Oui, les dernières semaines ont été assez… mouvementées pour tout le monde, on dirait"

Se souvenant de leur première rencontre autour d’un café, June sortit de son tiroir un paquet de biscuits. Celle-ci lui avait alors semblé plutôt gourmande. Quant à June… tout ce qui touchait de près ou de loin à la nourriture avait plutôt tendance à l’écœurer ces derniers jours. Ce serait bête de jeter de délicieux petits sablés alors qu’ils pourraient faire le bonheur d’une spécialiste en pâtisseries, n’est-ce pas ? Elle le proposa aimablement à Virginie tandis qu’elle refermait d’un coup –peut-être un peu trop sec- le tiroir…

"Sers-toi… ils seront mieux dans ton estomac que dans leur emballage !"

Son regard bicolore se posa sur l’adolescente. Elle avait bien reçu son petit mot, pour la féliciter de sa promotion. Enfin, si on pouvait appeler ainsi son accession soudaine et forcée au poste de sous-directrice. Si ça n’avait tenu qu’à elle, June s’en serait bien passée. Surtout au vu des circonstances… Et aussi surprenant que cela pouvait l’être, l’humaine devait s’avouer que la jeune fille avait vu bien avant elle les possibilités futures que lui offrait cette nouvelle place au sein de la Lib’Corp. La jeune femme étant trop préoccupée actuellement pour s’en rendre réellement compte. Elle, venait de perdre une amie et pour l’instant c’était tout ce qui comptait… avec sa survie immédiate, évidement.

Elle ne fut pas surprise d’entendre Virginie s’inquiéter de son état. Elle savait la petite mutante généreuse. Tout comme elle. Et bien qu’elle aurait préféré éviter la question, elle lui répondit. Sachant parfaitement ce que l’on pouvait ressentir lorsqu’on s’inquiétait pour les autres et que ceux-ci vous tenait sciemment à l’écart. A tort ou à raison d’ailleurs... Dans un sourire, elle lui assura du mieux qu'elle put.

"Aussi bien que peux le permettre la situation je crois… "

Voilà, sans pour autant l’affirmer mais en espérant avoir été plutôt convaincante du contraire, l’humaine laissait sous entendre qu'elle n'allait pas vraiment bien. June, cependant, était fermement décidée à ne pas s’appesantir sur sa situation. Elle savait qu’un jour ou l’autre, les difficultés tant redoutées surgiraient sans prévenir. Et maintenant, elle devrait y faire face. Avec toutes les conséquences que cela impliquerait… Sa vie, n’avait jamais été tranquille, alors franchement pourquoi changer ? Elle décida d'attaquer directement la suite de la conversation d'une part, curieuse et d'autre part, parce que cela écarterait probablement Virginie de ses problèmes personnels.

"Mais dis-moi… je suppose que tu n’es pas venue jusqu’ici par hasard. Si je me fie à ce que l’ont dit de toi, tu dois avoir une idée derrière la tête. Je me trompe ?"

........................................................................................................................................................................................................

-Tellement improbable qu'il a surgit sans prévenir...
Et lorsqu'il a frappé, il était déjà trop tard !
-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/independants-civils-bcgdca-f57
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1145


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] L'engagement d'une presque enfant [terminé] Mar 19 Jan 2010 - 15:57

Virginie aimait cette pièce. Elle lui avait parue chaleureuse lors de sa première visite. Aujourd’hui la douce aura de la disparue semblait l’avoir transformé. Non pas, comme ces esprits vengeurs, qui empoisonnent le cœur des vivants. Plus comme ces âmes honnêtes, qui vous protègent, et attendent de vous voir agir. C’est donc avec encore plus de joie que la jeune fille vit apparaitre la gourmandise. Un sourire plein de douceur et de reconnaissance enjoliva ses traits. Car, en pensant à cela, June avait fait attention à elle. En pensant à lui faire plaisir, elle la rendait encore plus heureuse, que par l’action elle-même.

-« Une vie encore plus courte que les éphémères dans ce cas ! »

Et sa main fine, agrémentée de plusieurs bijoux fantaisistes, volait quelques prisonniers salés. Dans les gestes de l’habitude, la prise trouva sa place, dans le creux du tissu sur ses genoux. Le premier condamné fût dégusté dans un silence satisfait. Virginie n’en oubliait pas moins la personne qui lui faisait face. Il y avait quelque chose chez l’humaine qui lui donnait envie de la protéger. En dehors de la perte d’une amie. Il lui semblait que d’autres choses étaient entrain de l’affaiblir. Mais que pouvait- elle faire de sa place ?

D’ailleurs, June ne lui permettrait pas, de s’inquiéter outre mesure pour elle. Virginie aussi aimait qu’on oubli de vouloir prendre soin d’elle, le plus souvent. La catastrophe, qui les rapprochaient, avait au moins eu la bonne idée d’occuper actes et pensées de l’enfant. De sorte qu’ainsi elle évitait de se souvenir de tout le reste. Un simple hochement de tête accueilli la réponse. La reporter avait lu, vu, entendu les interviews les reportages sur le sujet. Personne n’avait été laissé en paix.

Le sous entendu de la dame la laissa hésitante. Que pouvait-on bien dire d’elle ? Virginie n’avait rien raconté. Personne ne pouvait savoir. Excepté Jack personne n’avait eu vent de son intervention dans la salle des machines. Alors quoi ? Ses actes à l’Institut ? Ils n’avaient rien de remarquables. Ses résultats avaient été corrects sans être exceptionnels. Quant à sa « carrière » journalistique. Elle avait quitté celui de Vancouver. Le journal engagé était encore sous le seau du secret. Virginie sélectionna donc la seule donnée qu’elle savait en possession de son interlocutrice.

-« Oui j’ai bien une idée. Elle date d’un certain moment en fait. Depuis avril même. Et puis… tout ça… j’en ai horreur. June, je veux que ça change. Je pense que Liberty est une première étape. Je ne veux plus assumer mes opinions en secrets. Tu comprends ? Je n’ai pas… je veux dire je suis comme je suis. Et si je peux faire quelque chose pour aider l’égalité. La gamine ne s’arrêtait plus. Mais sa voix était ferme pausée. Chaque idée sonnait comme un coup de poing sur cette société. Elle y croyait. La timidité s’était éclipsée. Je voudrais devenir un membre actif de l’association. Je pourrai… n’importe quoi… trier des dossiers, faire des articles, même m’occuper de la relation presse. Je connais le métier. Tout ce que vous auriez besoin.
Son ton était maintenant un peu plus pressant. Parce qu’elle ne voulait pas manquer cette chance. Virginie avait besoin de convaincre. Il fallait que cette femme entende à quel point elle avait envie d’agir. Je peux apprendre aussi. Je ferai tout ce qu’il faut.

........................................................................................................................................................................................................


Je reviendrais !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
June Appleby

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Race : Humaine
Clan : Indépendante, ralliée à l'Institut
Age du perso : 40 ans
Profession : Sous-directrice de la Lib'Corp
Affinités : Veuve d'un certain tatoué. A présent mère de son fils, Caleb
Points XP : 1269


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Aucun
Type: Aucun
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] L'engagement d'une presque enfant [terminé] Sam 30 Jan 2010 - 1:59

L’humaine avait visé juste, sans que cela ne l’étonne outre mesure. Virginie n’avait pas pris rendez-vous uniquement dans le but de venir déguster des petits sablés en sa compagnie. Bien qu’elle l’aurait sans doute apprécier également. Elle avait une idée précise en tête. Une idée dangereuse, bien que louable. June observa la demoiselle attentivement. Quel âge avait-elle ? 17, 18 ans ? Pas beaucoup plus en tout cas. June eut un léger sourire. Elle aussi s’était engagée tôt à la Lib’Corp, même si elle était quand même plus âgée que Virginie lorsqu’elle avait franchi les portes de l’association pour la première fois. L’humaine inspira calmement

"J’apprécie ta volonté et ton envie d’aider. Ton geste est honorable, Virgine, mais… "

Mais quoi ? Tu es trop jeune ? C’est dangereux ? Profite de la vie et fait ce que les autres jeunes de ton âge font ? Allait-elle tenter de la dissuader alors que l’adolescente semblait tout aussi décidée qu’elle ne l’était elle-même ? Ce serait bien inutile, et surtout hypocrite de sa part. D’ailleurs, Virginie l’avait déjà interrompue, tentant de convaincre l’humaine qui n’avait pas besoin de ses motifs et de son argumentation pour savoir que Virginie désirait réellement se rendre utile. Aider. Changer les choses. Améliorer la situation. Elle en avait déjà parfaitement conscience. Il fallait déjà avoir un sacré courage pour amener un dossier tel que celui de l’EP. En cela, l’adolescente et l’humaine se ressemblaient beaucoup. June eut un sourire. Ce genre de sourire que l’on veut confiant et rassurant alors que l’on sait très bien qu’il cache la dure réalité. June fut sincère.

"C’est dangereux, tu sais. Très dangereux. Surtout sur le terrain. Et même si tu restes dans les bureaux. Lorsque que tu t’engages, c’est à vie…, la jeune femme eut un sourire triste. Ce n’est pas comme dans les films. Tout ne finit pas toujours bien et les gentils ne s’en sortent pas forcément. Regarde Helen… On peut y passer à n'importe quel moment"

Cela paraissait peut-être un peu cliché de parler ainsi, hélas c’était la stricte vérité. Non que la Lib’Corp retenait contre leur volonté ses activistes. Si certains décidaient de raccrocher, ils demeuraient libres de rentrer chez eux. Hélas, cela ne les mettait pas spécialement à l’abri. On savait bien souvent ce qu’ils avaient fait et il n’était pas rare de lire dans le journal du matin ‘tragique accident de voiture survenu cette nuit, ayant entraîné la mort d’un tel, ex membre de la Lib’Corp, connu notamment pour avoir effectuer ceci ou cela’. June avait déjà vu disparaître plusieurs de ses collègues ainsi. Et maintenant Helen, son amie, était venue s’ajouter sur cette triste liste… Cependant, la plupart des membres consacraient tout leur temps à l’association, pleinement conscients des dangers. Mais cela n’empêchait pas de se sentir parfois responsable de leur sort.

"Je ne veux pas qu’il t’arrive quelque chose, Virginie, soupira June. Si tu t’engages, ce ne sera plus jamais pareil pour toi… En devenant membre de la Lib’Corp, tu acceptes non seulement de vivre dans la peur mais aussi le risque de mourir à tout moment. Le fait de savoir qu’on agit pour la bonne cause ne suffit pas toujours pour le supporter… "

June ne douta pas un instant que l’adolescente n’ignorait plus tout cela mais était-elle assez forte pour vivre avec ce poids sur ces jeunes épaules, malgré sa volonté ? Elle-même doutait déjà si souvent et pourtant, elle en avait déjà certainement vu bien plus d’horreurs que l’adolescente.

"Je te mentirais si je te disais que nous n’avons pas besoin de toi. Des personnes de bonne volonté, c’est toujours bénéfique pour notre action. Seulement, t’en sens-tu capable ?"

Virginie était prête à faire n’importe quoi pour rentrer dans l’association, comme tous les autres volontaires mais June l’arrêta d’un signe de la main. Elle venait d'avoir une idée. Au vu de la détermination de l’adolescente et de ce qu’elle s’apprêtait à lui annoncer avec tout ce que cela risquait d’entraîner comme conséquences, elle ne s’en voulut que quelques secondes avant de reprendre la parole

"Assistante… Mon assistante. C’est tout ce que je peux te proposer. A prendre ou à laisser "


En agissant ainsi, elle faisait sans doute grimper la petite reporter plus vite que n’importe qui dans la hiérarchie, mais June n’avait jamais regardé aux règles. Miranda criserait sûrement un peu, mais June s’en fichait. Après tout, elle était sous-directrice maintenant, non ? Et puis, elle avait un tango à venger et une nouvelle place à accepter. Et de cette façon, elle pourrait garder un œil sur l’adolescente. Paradoxalement, elle serait peut-être davantage en danger que d’autres membres, mais plus facile à protéger. Enfin, même si l’humaine se garda bien de le préciser, elle risquait fort bien d’avoir besoin de soutien. Beaucoup de soutien, même. Les prochaines semaines s’annonçaient très mouvementées pour la jeune femme. Toute aide serait la bienvenue pour faire face à… la situation

........................................................................................................................................................................................................

-Tellement improbable qu'il a surgit sans prévenir...
Et lorsqu'il a frappé, il était déjà trop tard !
-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/independants-civils-bcgdca-f57
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1145


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] L'engagement d'une presque enfant [terminé] Mar 2 Fév 2010 - 16:38

Non pas de « mais ». Virginie passa se barrage linguistique. Elle avait préparé ce rendez-vous. Elle s’était posé mille et une questions avant de composer le numéro de la jeune femme. Pas de mais. Il y avait tant à dire sur tout ça. Sa vie n’avait jamais été auréolée par la force politique. Il avait fallu que la mutation la secoue, pour que Virginie comprenne tout à fait, qu’elle devait faire quelque chose. Se retrouver face au mur de la société obligeait l’esprit à s’échauffer. Quand le doute l’assaillait il lui suffisait de se remémorer le visage de Lindsay Winds. Cette mutante l’avait confrontée à sa propre inaction. Le drame de juin avait creusé son chemin. June pouvait elle contre dire son désir de justice ?

L’aînée s’inquiétait des risques. Où n’y en avait-il pas ? L’adolescente la regarda droit dans les yeux. Inutile de faire la brave. Mademoiselle Parish était assez humble pour reconnaître les difficultés. Qui plus est pour un domaine aussi exigent. Il n’y avait aucun intérêt à cacher ce qu’elle avait vu dés qu’elle s’était posé la question. Virginie n’était pas une héroïne. Juste une petite idéaliste qui avait des raisons de vouloir se battre. Au sourire elle répondit d’un air sérieux en déclarant :

-« J’en ai conscience June. Crois-moi. Je suis jeune, je le sais, mais je sais ce que je suis entrain de faire. Je sais que ce n’est pas n’importe quoi. Bien sûr j’ai peur. Mais c’est normal il me semble. Et puis sur le terrain je serai surement la moins en danger. Si je m’engage autant dans ce combat autant en utiliser les forces. Je suis une mutante. Tout ce que vous faites me concerne directement. Je n’ai pas l’intention de m’enfuir au premier problème.

L’humaine tenta une nouvelle fois de la mettre en garde. C’était son travail. Virginie lui était reconnaissante de vouloir la protéger. Ça ne suffirait pas à la dissuader. Mourir… Oui s’était angoissant. Ça n’en ferait qu’une de plus, d’angoisse. Il y aurait une nouvelle pression dans sa vie. Qu’importe. La demoiselle était déterminée à l’assumer. Parce qu’il y avait de quoi ! Les gâteaux laissés à l’abandon. Cette fois c’est elle qui souriait pour rassurer son interlocutrice. June devait croire en elle. Virginie pouvait se surpasser.

-« Oui, eh bien je vivrai avec. Je préfère la peur, au regret, ou même la honte. J’ai vu ce que le Cercle à fait à Lindsay. Je ne peux pas restée protégée à l’Institut pendant que le monde perd la raison ! Je ne veux pas laisser ces horreurs grandirent.

Capable ? Si t’en ait qu’une ado de dix-sept ans soit capable de quelque chose. Oui c’tait au bout du compte une sorte d’entretient. Et si June lui avait été totalement inconnue la jeune fille aurait été totalement différente. Ses yeux brillaient d’un « oui » empli d’espoir. Elle n’avait pas que le journalisme à défendre. Elle était prête à mettre tout ce qu’elle avait à profit. Sa bouche s’ouvrait déjà pour une nouvelle salve. La gestuelle de la femme la retint. Le court silence laissait entendre l’anarchisme de son cœur. Sa silhouette s’était tendue dans l’attente. June était-elle convaincue ?

Sa respiration s’arrêta. Quoi ! Avait-elle bien entendu ? Au fur et à mesure que l’idée faisait son chemin son visage l’éclairait. Assistante ! C’était… quel mot pouvait-elle trouver ? Ça ou rien ! L’adulte la pensait-elle assez folle pour refuser une telle offre ! C’était bien plus que ce que Virginie n’aurait jamais put espérer ! Son corps avait envi de danser de bonheur. Consciente que sa réponse était une nouvelle clé, la mutante attendit, que sa voix lui revienne tout à fait. La joie et l’excitation lui donnait un air dés plus enfantin. Son naturel habituel ne trouva d’autre réaction que…

-« Merci ! June tu ne le regretteras pas ! J’ai tout le congé d’été pour te le prouver d’ailleurs. Par où je commence ? »

Empressement ? C’était peu de le dire. La spontanéité pleine de jeunesse et espérance. Son regard questionnait. Elle ne songeait plus alors, ni aux devoirs, ni à la mère ni même à son quotidien. Tout ce qui comptait réellement était ce tournant. On était jeune qu’une fois dans sa vie.

........................................................................................................................................................................................................


Je reviendrais !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
June Appleby

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Race : Humaine
Clan : Indépendante, ralliée à l'Institut
Age du perso : 40 ans
Profession : Sous-directrice de la Lib'Corp
Affinités : Veuve d'un certain tatoué. A présent mère de son fils, Caleb
Points XP : 1269


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Aucun
Type: Aucun
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [RP] L'engagement d'une presque enfant [terminé] Sam 6 Fév 2010 - 17:44

L’enthousiasme de la petite blonde ne se fit pas attendre, tout comme elle n’en avait jamais douté. Virginie acceptait sa proposition. Proposition par ailleurs difficilement refusable lorsqu’on portait dans son cœur autant de volonté que la jeune reporter. June sourit à son tour. Evidement, l’adolescente savait que c’était risqué. Mais cela ne l’empêcherait pas de tenter une action, même la plus infime, pour essayer d’apporter sa pierre à l’édifice. Oui, pour son âge, elle avait déjà beaucoup de courage. Bien plus que n’en aurait jamais certaines personnes dans ce monde. La jeune fille se sentait concernée, et de par son état, c’était d’ailleurs plus que légitime.

"Je te traiterais de folle, ou de menteuse si tu affirmais ne pas avoir peur. Tout comme je te mentirais si je te disais ne pas connaître la peur, les doutes… Même les plus courageux connaissent la peur et c’est ce qui fait leur force. Ton pouvoir t’offre un avantage, mais ne te repose jamais entièrement dessus. L’esprit d’équipe peut te sauver la vie"

Le monde perdait hélas la boule, ça n’était pas nouveau. Malheureusement, June savait aussi qu’ils avaient très peu de chances de changer considérablement les choses. La discussion qu’elle avait eue avec Kenjiss lui revint en mémoire. Et un soupir mélancolique passa sur son visage. Tout au plus, pourraient-ils offrir de meilleures fondations pour les prochains bâtisseurs. Du moins, il fallait continuer de l’espérer. En revanche, June savait que Virginie n’était pas de ces personnes qui baissaient les bras à la première difficulté. Ces gens-là, en général, ne restaient pas longtemps au sein de l’association malgré leur bonne volonté ou leur désir d’aider. Il fallait aussi posséder un minimum de cran pour faire partie de la Lib’Corp. Mais ce n’était pas une raison pour ne pas rester prudente, aussi June ajouta, très sérieuse

"Une petite précision s’impose néanmoins, intégrer la Lib’Corp ne te dispense pas de la protection de l’Institut. Crois-moi, tu en auras bien besoin, et même plus encore qu’auparavant"

Autrement dit, interdiction totale qu’elle quitte l’Institution malgré son engagement. Cela n’empêcha pas l’adolescente de démarrer au quart de tour et de vouloir s’impliquer sans tarder. Ce qu’elle pourrait faire ? Bonne question. Excellente question. A vrai dire, dans l’immédiat, June n’en savait rien. Elle regarda autour d’elle et ses yeux finirent par se poser sur le tiroir qu’elle rouvrit légèrement. Elle se sentait toujours aussi mal dans ce bureau. Elle inspira un grand coup avant de déclarer devant l’empressement de la demoiselle. Une volonté à toute épreuve… Décidement, l’adolescente lui ressemblait sur bien des points

"On va commencer par changer d’air ! Je ne suis pas encore à l’aise dans ce bureau. Tu vois la pile de dossier derrière toi ? Prends-la, on va à l’Institut…"

En espérant que Samarah n'y soit pas, c'était préférable. Son amie, dont l'état semblait s'être encore dégradé, l'ayant plus ou moins superbement ignorée depuis un mois. Elle avertirait Miranda plus tard de sa décision d’engagement… Après tout, elle n’était pas à une cachotterie près, après son coup dans le dos sur la TransAtlante, n’est-ce pas ? Et tandis que Virginie s’emparait des documents, l’humaine glissa discrètement une petite boîte dans son sac...

........................................................................................................................................................................................................

-Tellement improbable qu'il a surgit sans prévenir...
Et lorsqu'il a frappé, il était déjà trop tard !
-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/independants-civils-bcgdca-f57
Virginie Parish

Type Sigma

Type Sigma

avatar

Alias : Résilience
Race : Mutante
Clan : Le Nouvel Institut
Age du perso : 18 ans
Profession : Employée de la LC et Membre du Contrepoison
Affinités : Ami(s): Institut
Ennemi(s): Anti-mutants
Points XP : 1145


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Résistance physique et sens hyper développés
Type: Sigma
Niveau: 5

MessageSujet: Re: [RP] L'engagement d'une presque enfant [terminé] Jeu 11 Fév 2010 - 18:11

L’esprit d’équipe… Virginie en avait une connaissance théorique. Les sports collectifs avaient été fuit dés le départ de sa scolarité. La fille filiforme au bout de la salle, que toutes les équipes oubliaient sans s’en rendre compte. A vrai dire l’adolescente n’avait jamais contré cet état de fait. Il l’arrangeait. Puisque cela lui évitait une confrontation désagréable. Autant l’effort physique lui plaisait, autant la compétition, instaurée par ces activités la contrariait. Il lui avait bien fallu apprendre à dépasser ce désamour.

L’Institut aimait créer un esprit de groupe une capacité de travail en commun. Le souvenir du premier entrainement attira une moue à son visage. Elle ne savait pas se reposer sur les capacités des autres. Cet exercice lui semblait aussi compliqué qu’un calcul d’algèbre. Cependant tout ce qu’on exigeait d’elle était fait dans la seconde. Un antagonisme pour le moins maladroit. La bonne volonté permet bien des progrès.

La mélancolie de June l’attirait déjà sur une autre piste de pensé. Immédiatement des questions surgissaient au bord de ses lèvres. Mais l’aînée reprenait la parole. La demoiselle hocha distraitement la tête. Oui. Bien. Un haussement d’épaule un rien indifférent accompagna son silence. La jeune mutante avait renoncé depuis un moment déjà à compter sur la moindre protection. Certes cette structure était comme une première demeure. Certes s’était le lieu d’une paix savoureuse. Pour combien de temps ? Déjà ses désirs de voyages dessinaient quelques voies autonomes. Une fois formée, une fois son pouvoir aboutit la petite Parish bougerait.

Ce qui ne tarderait plus tellement. Ne voulant pas contredire la jeune femme elle répondit avec un sourire.

-« Oui t’en que ma mutation est instable je ne partirai pas. »

La demande dynamique trouva une répercussion quasi instantanée dans le comportement de son employeur. Virginie se leva gracieusement tel un soleil multicolore. Qui aurait cru, que cette élève aux accents hippie, venait de décrocher une place dans l’association la plus importante de Londres ? Tous les doutes qui l’assaillent si souvent trouvait là les premiers récifs à éviter. Elle imaginait la tête de Nakor lorsqu’elle lui raconterait tout ça ! D’ailleurs… l’Institut June le connaissait assez bien avait elle comprit.

Vive elle approcha du meuble surchargé par la paperasse. Le paquet passa sous son bras. Si Virginie vit le geste de la cachottière elle n’en montra rien. Ses doigts libres attrapaient son sac.


HRP: Je vais ouvrir la suite à l'Institut ^^

........................................................................................................................................................................................................


Je reviendrais !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/virginie-p
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [RP] L'engagement d'une presque enfant [terminé]

Revenir en haut Aller en bas

[RP] L'engagement d'une presque enfant [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» C'est un père sage celui qui connaît son propre enfant [Terminé]
» Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Un dîner presque parfait
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Angleterre : Londres et Environs~ :: -Londres- :: -Lib'Corp-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Science-Fiction