Forum de Jeux de Rôle Futuriste - Inspiré des Mutants de Marvel (X-Men)
 
--In Game (mars/avril/mai 2052) : Votre personnage peut évoluer librement en mode vie--
-- IRL (NOVEMBRE 2016) : Nos personnages prédéfinis cherchent une plume pour leur donner vie !--
N'hésitez pas à nous rejoindre !

//

[Bureau] Miss Lemington

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: [Bureau] Miss Lemington Ven 4 Juin 2010 - 11:31

[Description à venir]

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Jeu 1 Juil 2010 - 23:09

(Vieilles connaissances-Hall)

"Tes boulons ?"

La question avait fusé alors qu’elle refermait la porte de son bureau derrière Alex. Evidemment, elle ignorait tout de la santé du mutant. Comment aurait-elle pu le savoir après l’avoir perdu de vue depuis 20 ans ? Elle jeta un regard inquisiteur vers le mutant, sans pour autant découvrir un détail qui lui aurait échappé lors de son entrée dans la cuisine. Samarah était plutôt observatrice, si elle ne voyait rien, cela ne pouvait signifier qu’une seule chose. Ce dont parlait Alex était invisible.

"Tu m’expliques ? Ce sera plus simple si tu veux que je t’aide, il me semble"

Sans vouloir lui forcer la main (et lui éviter ainsi une intrusion mentale), la mutante lui fit clairement comprendre que ce serait préférable qu’elle en sache un peu plus avant d’aller plus loin. Samarah était devenue très prudente avec les années, surtout lorsque l’Institut était concerné dans les diverses affaires auxquelles elle était confrontée. Si elle n’en était pas la Directrice, par choix, elle n’en restait pas moins la gardienne. Et bien fou faudrait-il être pour oser s’en prendre à la bâtisse et surtout ses protégés…

Alors qu’elle invitait Alex à s’asseoir, ce dernier lui confia la mort probable d’Evolo, un mutant technopathe qu’elle avait rencontré étant plus jeune. Son visage ne laissa rien paraître. Cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait plus vu et s’il avait été dans la même équipe autrefois, la mutante n’avait jamais pu le considérer comme un ‘ami’, tout au plus une connaissance. Cependant… sa mort éveilla des soupçons. Comme chaque nouvelle mort mutante à vrai dire. Pragmatique, elle demanda simplement

"Je n'en ai pas entendu parlé. Accidentelle ou criminelle cette explosion ?"

Car pour autant qu’elle s’en souvienne, Evolo était plutôt un mutant pacifique. Alors il était possible qu’une de ses expériences ait mal tourné mais… la mutante savait aussi que les gens pouvaient changer. Avec toutes ses connaissances et surtout ses capacités –après tout, déjà à l’époque, le mutant avait été capable de revoir les sécurités de l’Institut de Boston- qui sait par qui le technopathe avait pu être approché… Les réseaux de terrorisme ne manquaient pas. Sans oublier la menace du Cercle qui planait sur chaque tête mutante…

Samarah plongea à nouveau son éternel regard sombre dans celui du téléporteur. Calme. Pas vraiment menaçante. Simplement, imposante et autoritaire peut-être. Comme elle l’avait toujours été finalement. Les souvenirs du mutant ne lui feraient sans doute pas défaut

"De quoi as-tu besoin exactement ?"

A moins d’être vraiment contre ses principes ou que ses raisons personnelles lui déplaisent fortement, Samarah ne refuserait sans doute pas d’aider son ancien coéquipier

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Alex D. Turner

Type Sigma

Type Sigma


Race : Mutant
Clan : Indépendant
Age du perso : 39
Profession : Au chômage
Affinités : Avec l'Institut.
Ennemi juré : Le Cercle
Points XP : 1250


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Téléporteur
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Lun 5 Juil 2010 - 15:00

Ils parcoururent les couloirs déserts qui les menèrent vers le bureau de Lemington. Arrivés à la porte, Samarah laissa son invité entré avant de la refermer prestement, comme si ce qui allait être dit ne devait pas quitter la pièce. Suivant ses indications, Alex s'installa sur une des chaises du bureau, non content d'avoir fait son petit effet. Il était très curieux de savoir si elle allait lui fouiller la tête.

Déçu, elle ne le fit visiblement pas. Ou alors, elle le lui avait caché. Le mutant pas plus grand qu'un gosse en pleine croissance prit tout son temps pour lui expliquer son histoire de « boulons » , comme s'il cherchait ses mots. Ce n'est qu'une fois que ses yeux pétillèrent qu'il se lança. Il savait qu'il pouvait lui faire confiance.


C'est arrivé après le Nouvel An. Je n'ai pas besoin de te préciser lequel, je pense. Enfin, peu importe.

Les yeux du mutant scrutèrent la pièce, comme à la recherche de quelque chose. Il reprit.

Je suis revenu à Boston au mauvais moment. Je pensais revenir assez vite pour venir vous aider. Mais ces fumiers attendaient. Je me suis fais avoir comme un bleu, avec leurs mines tristes à la télé. Tu vois le genre, ils avaient tout prévu.

Tandis qu'il lui dévoilait son récit, il enleva son pull. Sous le tee-shirt qu'il portait, on pouvait distingué une forme au niveau de la poitrine du mutant. Comme une sorte de bosse.

Du coup tu imagines finalement la suite. J'ai été vacciné, puis relâché. Les premiers temps, j'ai vraiment cru que je ne pourrais rien faire. C'était comme s'ils m'avaient coupé un bras. Enfin ... Au bout de quelques temps, j'ai doucement repris du poil de la bête, vu que leur chose n'avait pas l'air d'être aussi aboutie que prévu.

Manque de chance pour moi, la reprise a été dure, on m'a diagnostiqué un cancer des poumons. Du genre avancé, c'était vraiment la merde. A mon avis, c'était à cause de ce foutu soufre.

Bref, je vais te passer les détails. Je suis allé voir une connaissance, un médecin aux Etats-Unis. Il m'a remplacé mes poumons par un boitier artificiel.


Il souleva son tee-shirt une seconde, comme s'il était en train de faire une démonstration. Un boitier en métal était encastré dans la poitrine d'Alex. Plusieurs anciennes cicatrices courraient le long de sa peau comme si elles témoignaient du travail qu'avait du effectuer le chirurgien. Au bord de ce carré de métal étaient incrustées quatre têtes de vis. Il remit son pull sans sourciller.

C'est moche et ancien, je te l'accorde. Mais au moins, ça fonctionne bien. C'est pour son entretien que j'ai besoin de deux-trois tournevis. Tu comprends maintenant ?

Puis la conversation bifurqua sur Evolo. Alex se contenta de lui dire ce qu'il savait. Il n'avait aucune raison de mentir.

Je pense que le Cercle est à l'origine de sa mort. Mais je n'ai aucune preuve. Il devait être traqué par leurs troufions depuis un moment. J'ai eu le plaisir de les croiser aussi. Mais j'ai eu la chance de pas me faire descendre.

Ils sont très dangereux, Sam'.

........................................................................................................................................................................................................
>>> Fiche  Alex D. Turner
____

>>> Téléporteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/independants-civils-bcgdca-f57
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Mer 21 Juil 2010 - 23:31

La Cerbère écouta attentivement le récit du téléporteur. Bien sûr, elle aurait pu lui extorquer les informations qu’elle voulait en quelques secondes, mais Alex était une vieille connaissance. Il y avait certaines personnes sur qui Samarah ne se permettait pas de fouilles invasives mentales si cela n’était pas nécessaire. Et puis, la mutante savourait par moment la banalité que pouvait parfois avoir une simple discussion. Un échange de paroles lui avait toujours semblé avoir plus de profondeur qu’une transmission télépathique. Cela dit, cette dernière possédait en revanche un côté intime qu’une conversation à voix haute n’atteindrait jamais, malgré tous les moyens utilisés.

Le nouvel an… Il y en avait un que la mutante n’oublierait jamais. Inutile en effet de préciser lequel. Comme pour tous les mutants, sa vie avait basculé ce soir-là. Mais peut-être plus encore que pour d’autres. Samarah inspira lentement. Si d’ordinaire, son visage ne montrait rien de son ressenti à l’évocation des évènements de Boston, à cet instant ce fut différent. Alex savait. Il avait vécu la tragédie, comme elle. Et apparemment, ses ennuis avaient continué bien après encore… Le gouvernement avait réussi à lui infliger sa honteuse piqure. Dans son malheur, Samarah avait eu la chance d’y échapper. Elle en avait conscience même si… parfois, ses dons se révélaient être un véritable fardeau.

"Je n’ai dû mon salut qu’à Camille…"


Sa fuite de l’Institut, elle n’en parlait pas souvent. En fait, Samarah parlait très peu de la catastrophe et des semaines qui l’avaient suivie. Au lendemain de la vague de vaccination massive, elle avait plongé dans un profond mutisme. Et ses compagnons de l’époque –Camille et Joshua- avaient bien vite compris qu’il était préférable de la laisser seule. Elle émergerait de son silence quand elle se sentirait prête à affronter la réalité et ses actes, commis sous l’emprise du comte. Elle y parvint finalement –difficilement- mais ce qu’elle n’avouerait jamais, ce que même aujourd’hui, elle était incapable de l’accepter. Sa voix se fit plus dure encore

"Ces ordures avaient bien préparé leur coup. L’Institut n’avait aucune chance… Nous avons tous été séparés. C’était la cohue dans les couloirs… Peu d’entre nous s’en sont sortis indemnes…"


Preuve en était Alex et ses poumons aujourd’hui artificiels. Des souvenirs défilèrent devant ses yeux, mais elle les chassa rapidement. Elle ne voulait pas y penser. La mutante se montrait forte aux yeux des autres mais il était évident qu’une attaque de cette envergure avait été traumatisante pour une adolescente de 17 ans, déjà en mal de repères. Elle avait à peine eut le temps de voir en l’Institut un foyer qui l’avait accueillie que celui-ci se faisait détruire sans la moindre once de remords par l’armée américaine.

Samarah suivit du regard les gestes du téléporteur tandis qu’il enlevait son tee-shirt et lui dévoilait l’appareil qui lui avait, en quelque sorte rendu la vie. Elle n’avait pas spécialement un bagage scientifique énorme mais elle était néanmoins sûre d’une chose grâce aux travaux menés par Camille sur le vaccin.

"Je ne pense pas que ton souffre soit le seul responsable de ton cancer. Leur vaccin anti-mutation, en plus de ne pas être efficace s’est révélé nocif pour les mutants vaccinés et leurs progénitures."


Elle s’interrompit soudain car elle ne s’attendait pas trop à aborder ce sujet avec le mutant. Même si pour la plupart des personnes, cela s’annonçait en général dans la logique des choses, c’était parfois un sujet sensible pour ne pas dire carrément tabou dans certains cas. Et pour la Cerbère, depuis quelques jours, c’était surtout le sujet à éviter. Mais il ne pouvait pas savoir… A nouveau, elle inspira avant de reprendre

"D’ailleurs, si tu as eu des enfants, je te conseille de les faire ausculter le plus rapidement possible. Leur survie est peut-être en jeu et nous sommes équipés"

La mutante observa attentivement le dispositif dans la poitrine du téléporteur. Elle aurait été bien incapable d’en comprendre le fonctionnement mais elle lui assura néanmoins

"Si tu sais ce que tu as à faire, tu trouveras sans problème ce qu’il te faut dans notre laboratoire."

Ils en revinrent à parler de leur ancien co-équipier, Evolo. Probablement assassiné. Le Cercle. Encore et toujours cette maudite organisation. Le visage de Samarah s’assombrit. Se voir confirmer ce qu’elle savait déjà alors qu’une petite humaine particulièrement importante à ses yeux deviendrait bientôt l’une des cibles prioritaires de ces tueurs sans pitié… Son inquiétude se transforma en un murmure où la détermination flanchait de plus en plus au profit de la résignation

"Je sais… Nous les surveillons tout comme ils nous surveillent probablement. Surtout depuis le fiasco de la TransAtlante dont ils sont indirectement responsables !"

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Alex D. Turner

Type Sigma

Type Sigma


Race : Mutant
Clan : Indépendant
Age du perso : 39
Profession : Au chômage
Affinités : Avec l'Institut.
Ennemi juré : Le Cercle
Points XP : 1250


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Téléporteur
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Mar 27 Juil 2010 - 12:09

Comme il fallait s’y attendre, les mutants qui avaient réussi à fuir n’avaient pas été épargnés. Avec ou sans blessure, Alex n’osa pas demander plus de détail. Après tout, ça ne servait à rien de remuer le couteau dans la plaie. Ils savaient tout les deux ce qu’il s’était passé cette nuit là, et le téléporteur n’avait en plus pas du tout envie d’en dire plus.

« Ouais, je sais. Je suis au courant pour les effets secondaires. Après l’annonce de l’inefficacité de leur truc. J’ai croisé d’autres vaccinés au pays. On n’était pas nombreux, mais j’ai eu le loisir de constater les effets « non souhaités », comme on dit. »

Des gosses, Turner ? Imaginer des minis têtes blondes piailler et grogner lui coller aux basques : très peu pour lui. De toute façon, il y avait peu de chances que ça lui arrive. Mais tout comme pour le vaccin, il était inutile de s’étendre sur le sujet, et de toute façon, il n’en avait pas la moindre envie.

Ok, ça marche. Juste besoin d’huiler tout ce bazar, j’ai l’impression que ça commence à grincer sévère. Peut être l’humidité … Enfin bref, peu importe.


La TransAtlante. Heureusement qu’elle en parlait, il avait faillit oublier ce pour quoi il était venu, le nain. A croire que Lemington était un brin maso, parce que à moins qu’ils écoutent les portes ou soient invisibles, les directeurs étaient pas là pour partager la mauvaise humeur du bostonien. Haha, ça va être drôle.

Ouais … La TransA ! Parlons-en, tiens.

Le visage d’Alex avait quitté toute bonne humeur (si tant est qu’on pouvait le considérer comme jovial auparavant). Sur sa chaise, il croisa les bras comme pour souligner ce qui bouillonnait dans sa minuscule caboche.
« Indirectement ». Jolie façon de dire que c’était la faute des humanos pour se discréditer. Alex n’aimait pas ça, pas du tout même.


« Je doute qu’ils aient un jour cessé de surveiller l’Institut. Et ce n’est pas vos conneries de babas cool là-bas qui ont arrangé quoi que se soit ! Putain, si j’avais eu la force d’O’Neil, je te jure sur ma tête que je vous aurais tous envoyé sur orbite illico presto. »

Ses bras se décroisèrent pour appuyer son propos tandis que son ton montait progressivement.

« Qu’est-ce que vous avez dans vos crânes d’œuf, bordel ?! Ce n’est pas un jeu, Lemington. Ce n’est pas en serrant la main d’un gigolo tatoué que tout va rentrer dans l’ordre ! T’étais là au temps de Lensher, et Kenjiss n’est pas meilleur que lui, loin de là ! »

........................................................................................................................................................................................................
>>> Fiche  Alex D. Turner
____

>>> Téléporteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/independants-civils-bcgdca-f57
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Ven 30 Juil 2010 - 15:02

Rares étaient ceux qui osaient tenir tête à la Cerbère. Mais parmi ces téméraires, on pouvait compter le téléporteur. Son visage ne trahit aucune émotion, pas même un léger sourire qui dénoterait une certaine satisfaction d’avoir quelqu’un en face d’elle qui avait le courage de s’exprimer. Les yeux sombres de Samarah glissèrent en silence sur Alex et observèrent ce qu’il taisait bien mal. Son animosité soudaine et la disparition de son apparente bonne humeur. Elle savait qu’il ne prendrait pas peur. Il la connaissait ou du moins l’avait connue par le passé. Il se souviendrait certainement que la mutante analysait souvent la situation, les gens afin de prévenir la moindre menace.

La TransAtlante. Dans la cuisine déjà, la mutante avait sentit la volonté du téléporteur de mettre certaines choses au point. Il était peut-être venu ici pour profiter d’une mise à jour de ses appareils, mais elle était certaine qu’il profiterait surtout de la visite pour avoir des informations sur le sujet. Après tout, elle ignorait ce qu’il avait pu voir. Avant, pendant et après l’attaque. Elle-même ayant été occupée… ailleurs

La mutante s’approcha de la fenêtre, laissant Alex assis sur une chaise dans son dos quelques instants. Samarah s’asseyait rarement face à ses interlocuteurs. Habitude qu’elle avait prise pour pouvoir réagir plus rapidement si nécessaire mais surtout pour instaurer un climat de domination. Bien que dans le cas présent, cela ne se révélait pas vraiment utile

Lorsqu’Alex eut fini de vider son sac, elle se retourna vers lui et répliqua calmement, ses yeux ancrés dans les siens

"Et en agissant de la sorte, tu aurais sans doute encore aggravé les choses. Toi comme moi savons parfaitement que la Confrérie n’est pas aussi blanche qu’elle le prétend. Que ce soit sous la direction de Marcus ou même de Kenjiss. Mais… les temps changent. Les individus aussi..."

Pensait-elle déjà possible une rédemption de la part de Kenjiss ? Certainement pas, non. Ses préjugés à son sujet étaient trop profondément ancrés dans ses certitudes. Mais ces certitudes n’étaient pas récentes et depuis… depuis il y avait eu June. Kenjiss était-il moins radical que Marcus ? Si elle pouvait autrefois affirmer le contraire, aujourd’hui la mutante doutait. Mais Samarah dissimula ses interrogations derrière une légère grimace et continua

"Et surtout la situation s’envenime à nouveau depuis quelques mois, malgré le calme relatif qu’il nous a été offert au cours de ces dernières années. On recense de plus en plus d’attaques envers les mutants, que ce soit des groupes isolés ou bien le fait de ces Humanoïdes. Et si pour le moment, Kenjiss parvient à rouler dans la farine tous les médias de la planète, cela a au moins l’avantage de se montrer bénéfique pour les mutants. Même si je ne suis pas d'accord sur ses méthodes, reconnaissons-lui au moins ça"


Et oui, Samarah dut ravaler son orgueil pour admettre cette vérité.

"Pour le reste, je suis parfaitement au courant que ce n’est pas un jeu."

Aurait-elle du se plaindre qu’ils pensaient tous cela à son sujet ? D’abord Kenjiss, ensuite Alex… Peut-être. Peut-être pas. La mutante était passée maître dans l’art de jouer sur les apparences.

"J’ignore ce que tu as fait pendant 20 ans, tu débarques aujourd'hui et j'ai en face de moi un presque inconnu, Alex mais en ce qui me concerne, je ne suis pas restée les bras croisés. Les USA n’auraient jamais du s’en prendre à l’Institut de Boston…"

Si cette déclaration paraissait être un simple constat, on pouvait percevoir derrière le son de sa voix la menace d’un avertissement. Le ton d’une vengeance qui somnolait depuis près de vingt ans et qui doucement se frayait un chemin, attendant sagement son heure… Cette fois, elle revint près du téléporteur et reprit ses explications, en omettant volontairement certains détails tels qu’une découverte pour le moins extraordinaire dans une chambre et la responsabilité de l’Institut suite à l’usage inconsidéré de ses pouvoirs par un homme sable

"La TransAtlante devait apaiser la tension de plus en plus grimpante entre les humains et les mutants. Même si cela se faisait sous couvert de faux-semblants. Cette initiative avait pour but de rassurer la communauté internationale, sous l’égide de la Lib’Corp. Cela a échoué suite à l’attaque surprise de ce groupe d’Humanoïdes, apparemment hors de contrôle. Le Cercle ne devait pas être très fier non plus de ses recrues ce jour là. Le seul élément positif de cette catastrophe c’est que désormais le monde est au courant de l’existence de ces atrocités"

A nouveau, elle posa son regard sur son ancien co-équipier. Avait-il eu ce qu’il désirait ? Ou bien manquait-il encore certains détails pour parfaire sa curiosité ?

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Alex D. Turner

Type Sigma

Type Sigma


Race : Mutant
Clan : Indépendant
Age du perso : 39
Profession : Au chômage
Affinités : Avec l'Institut.
Ennemi juré : Le Cercle
Points XP : 1250


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Téléporteur
Type: Sigma
Niveau: 6

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Ven 29 Oct 2010 - 16:55

Le téléporteur fulminait intérieurement, il fit un geste, posant ses mains sur le bureau qui lui faisait face, mais se ravisa, le regard flamboyant. Même si on lui avait coupé la main, il n’aurait pas reconnu quelque chose de bon dans le directeur confrère ou son établissement, c’était une question de principe. Il le connaissait trop bien pour ça et, de toute façon, Alex était convaincu du mal que faisait la confrérie autour d’elle.

Mais rien ne pouvait le mettre plus hors de lui que des sous-entendus sur les Etats-Unis, son pays natal, celui dans lequel il se sentait le mieux malgré les tensions actuelles. Il avait été présent à l’époque des magouilles et autres traques anti mutantes et il savait qui tirait vraiment les ficelles. Le Cercle était à ses yeux l’incarnation même du parasite, et les gouvernements, quels qu’ils soient, tombaient toujours dans leurs griffes. Les Usa n’étaient donc, aux yeux d’Alex, responsables de rien de plus que d’avoir été manipulé. Le téléporteur ne pouvait (ou ne voulait ?) pas l’expliquer à Samarah comme il l’aurait voulu, de peur de devoir faire allusion à ce qu’il avait découvert à New York, vingt ans auparavant.


Comme s’il était encore possible d’aggraver la situation. Tu n’as pas vécu là-bas, ça se voit Samarah. Et je doute que tu sois au courant de la moitié des préjudices que les mutants américains subissent chaque jour. Du moins, pour ceux qui survivent.


Les chiffres … Alex était aussi comme ça, un vieux crouton, peut être, qui n’aimait guère les statistiques. Il n’y croyait que trop peu pour pouvoir y montrer le moindre intérêt.

Le nombre d’attaques contre les mutants a augmenté ? Arrête donc … On sait tout les deux qu’il y a beaucoup plus de mutants dans le monde que ce que n’importe quel organisme peut recenser, et le fait que les auteurs de ces attaques soient des humanoïdes n’y change rien. Au cas où tu ne le saurais pas, les Etats-Unis n’ont pas le monopole de ces petites bêtes là, et d’ailleurs, rien ne prouve, dans l’absolu, que la plupart de ces … « Humanoïdes » ne sont pas que de simples mutants.

Aurais-tu oublié que des mutants comme Ambre existent ?


Alex lui n’avait jamais oublié cette jeune femme, mutante, qui progressivement se transformait en machine. C’était un sort horrible que lui avait réservé son corps et ses gènes et régulièrement, Alex repensait à elle et aux concerts des Untitled. C’était très loin maintenant.

Voilà au moins une chose sur laquelle on est d’accord, mais ils l’ont détruit, et c’est fini maintenant.
Oh. Oui. Je n’ai pas eu la … Hum –Il se ravisa, puis poursuivit- … L’opportunité de m’enfuir. Vois-tu, quand je suis revenu, il n’y avait plus personne. Et j’ai vu ce qu’est devenu Boston, j’ai vu ce qu’ils ont fait à d’autres mutants et j’ai fais des choses dont je ne suis pas très fier non plus.

Mais visiblement, je me trompais, la politique semble vraiment être devenue ton credo, Samarah. Et entre nous, je trouve ça bien dommage.
Ce n’est peut être que mon avis, mais ce n’est pas avec vos beaux discours que vous allez avancer. Enfin ... Faites comme vous voulez après tout.


Alex se leva de sa chaise. Toute colère s’était dissipée, laissant place à une certaine lassitude. Il aurait aimé en dire plus, mais en cet instant précis, il avait l’étrange sensation de ne plus avoir l’ancienne x-forcienne en face de lui, comme si quelque chose en elle (ou en lui ?) s’était éteint depuis longtemps. Il attendit un peu, au cas où elle souhaite ajouter quelque chose, puis sortit sans un mot.

........................................................................................................................................................................................................
>>> Fiche  Alex D. Turner
____

>>> Téléporteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/independants-civils-bcgdca-f57
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Dim 5 Mai 2013 - 13:25

Arrow Le retour des chanceux

Nakor et Virginie furent les premiers à quitter son bureau et Samarah les suivit du regard alors qu’ils traversaient le hall. Elle constata alors avec regret que le vieil homme se déplaçait difficilement. Si par malheur, elle le croisait debout dans les jours suivants, elle veillerait personnellement à ce qu’il ne quitte pas son lit, il avait vraiment besoin de se reposer s’il tenait à rester parmi eux encore quelques années !

Lorsqu’ils furent tous sortis, la mutante chercha d’un coup d’œil le majordome mais ne le vit pas. Il devait déjà être retourné à l’étage, près de Koyuki, en attendant qu’elle le rejoigne.

*Qu’en est-il Alfred ?*

La flèche mentale fut adressée le plus calmement possible au majordome, pour ne pas le brusquer, bien qu’avec les années, celui-ci se révélait sans doute la personne la plus habituée aux conversations mentales de la mutante. Et la réponse ne se fit pas attendre.

*C’est très étrange… Elle est devant moi, pourtant, je ne saurais dire si elle est encore réellement parmi nous. Je ne crois pas que Madame O’Hara ait été attaquée, à moins peut-être par son propre pouvoir. Elle n’a pas l’air en danger mais ne tardez pas à monter lorsque vous vous serez occupée de la demoiselle que je vous ai amenée. Nous ne pouvons pas la laisser ainsi…*

Les paroles d’Alfred, bien qu’il soit parvenu à se calmer un peu en se rendant au chevet de la dame des glaces, restaient teintées d’angoisse et ne firent qu’augmenter l’inquiétude croissante qu’éprouvait la mutante. Etait-il arrivé ce qu’elle redoutait ? Koyuki avait-elle réellement perdu le contrôle de son pouvoir au point que celui-ci ne se retourne contre elle ? Cela pouvait donc arriver à tous les mutants, quelque soit leur niveau de maitrise…Ce triste constat n’était pas pour rassurer la mutante qui craignait que cela puisse lui arriver un jour également.

L’échange avec le majordome n’avait duré que quelques secondes et malgré son inquiétude, Samarah se devait d’occuper son rôle sans rien laisser paraitre. Une tâche qui s’avérait de plus en plus difficile lorsque l’on était véritablement épuisée… Son regard inquisiteur se posa néanmoins sur une jeune demoiselle qu’elle ne connaissait pas, probablement celle dont parlait Alfred et qui attendait religieusement qu’on s’occupe d’elle. La mutante comprit alors d’où provenait l’empreinte mentale qu’elle avait repérée quelques minutes auparavant. Samarah examina la jeune fille de la tête aux pieds, son visage ne laissant rien paraitre de ce qu’elle pouvait bien penser. Celle-ci semblait plutôt mal à l’aise. Mais la mutante songea que c’était là l’effet qu’elle produisait habituellement sur les gens, loin de se douter que la raison –pour une fois- en était tout autre, l’adolescente ayant tenté de satisfaire sa curiosité en écoutant aux portes lors de la réunion dans son bureau tout proche.

En revanche, elle fut légèrement surprise de l’entendre s’adresser à elle directement. C’est qu’en général, les gens avaient plutôt tendance à l’éviter. Préférant s’adresser directement à Koyuki, ou bien à Alfred. Mais, ni l’un ni l’autre n’était présent à cet instant. Il ne restait donc que l’alternative Cerbère… Et avec les récents évènements, Samarah n’avait malheureusement pas encore été informée de cette arrivée. Ce qui ne l’empêcha pas d’accueillir la demoiselle comme il se doit.

"Soyez la bienvenue Mademoiselle Scott. Rassurez-vous, votre retard est parfaitement compréhensible et nous ne vous en tiendrons nullement rigueur. Je suis d’ailleurs navrée que vous soyez arrivée en de pareilles circonstances. Vous n'avez pas rencontré de problèmes en chemin, j'espère ?"

Et Samarah était sincère. Elle savait que ce n’était pas toujours facile de faire le premier pas et de franchir les grilles de l’Institut car généralement, cela marquait un tournant important dans votre vie. Alors en plus quand les circonstances ne s'y prêtaient pas vraiment...

"Je n’ai personnellement pas encore été prévenue de votre arrivée. Mais je vais m’occuper de vous. Je suis Samarah Lemington, la propriétaire du Nouvel Institut"

L’inscription avait du être enregistrée par Koyuki… Et Alfred n’avait sans doute pas eu le temps d’en faire part à la mutante, au vu des récents évènements. L’adolescente paraissait encombrée avec son manteau et ses bagages mais elle leur proposa quand même son aide. La mutante eut un bref sourire qu’elle voulut rassurant

"C’est très gentil de votre part, mais ce ne sera pas nécessaire. Comme vous avez pu le constater, la réunion vient de se terminer. Nous avons eu une journée difficile et je crois que les membres de l’Institut doivent se reposer. Nous avons fait tout ce que nous pouvions à l’heure actuelle… Nous devons attendre maintenant"

Samarah n’entra pas davantage dans les détails. Après tout, elle ne connaissait pas cette demoiselle. Et puis, il suffirait d’écouter les informations dans quelques heures ou même d’aller consulter le site de cet infâme John Rickdan pour être au courant des dernières rumeurs concernant le Whalen Show et ce qu’il s’était réellement passé. En sachant, bien sûr, que toutes les informations allaient être amplifiées, déformées, reformulées… Une fois encore, il faudrait faire la part des choses entre la vérité et le mensonge ! Samarah détestait ce journaliste !

"Je vais consulter votre dossier afin de le compléter, dit-elle en entrant à nouveau dans son bureau et en invitant Angeline à la suivre. Vous comprendrez je l'espère qu'il s'agit là d'une simple mesure de sécurité" Comme elle ne savait rien de l'arrivée de cette demoiselle, la mutante préféra se montrer prudente et vérifier l'identité de la jeune fille.

Surtout aujourd'hui

Samarah s’était montrée- bien que toujours un peu maladroite dès qu’il fallait faire appel à des aptitudes sociales dont elle manquait cruellement- la plus aimable possible malgré ses préoccupations actuelles. Accueillir les gens n’était pas vraiment son fort, il fallait bien l’avouer. La dernière personne qu’elle avait accueillie était finalement repartie peu de temps après son arrivée. Seul l’un des plus jeunes membres de l’Institut qu’elle avait pris en charge le jour de son arrivée ne semblait pas la craindre comme bon nombre des résidents… Elle faisait pourtant des efforts pour se sociabiliser un minimum. Et si par le passé, elle pouvait paraitre intimidante de par les rumeurs qui couraient à son sujet, aujourd'hui, ce n'était qu'une mutante fatiguée par les évènements.

"En revanche, vous me semblez avoir besoin d’un peu d’aide avec tous vos bagages. Notre majordome n’est pas disponible actuellement, veuillez l'en excuser… Je vous accompagnerai jusqu'à votre chambre et je vous aiderai dès que nous en aurons terminé avec l'administratif" conclut celle qui détestait précisément la paperasse !


........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Angeline Scott

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Alias : Angel
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 21 ans
Profession : Etudiante
Affinités : Tout le monde en général. Déteste les extrémistes
Points XP : 71


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Vol
Type: Alpha
Niveau: 1

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Mar 7 Mai 2013 - 19:47

Les personnes que je croisais à la sortie du bureau de la propriétaire des lieux me fixaient tantôt d'un regard surpris, soit absent en ce qui concernait le vieux monsieur, mais en général intéressé ou curieux. Bon, à vrai dire, pour ma part tout était nouveau et intimidant et le petit animal craintif que j'étais ne supportait pas tellement le regard des autres, préférant fuir au sol, surtout que je n'étais pas forcement le mieux à mon aise dans cet accoutrement dont j'espérais me débarrasser rapidement.

On me souhaita alors la bienvenue, me rassurant sur le fait que mon retard était plutôt compréhensible et si j'étais arrivée sans encombre. Je trouvais ça assez ironique de me demander à moi si tout s'était bien passé alors que c'était eux qui revenaient du Whalen Show et qui avaient surement vécu l'enfer. Cependant, je prenais cette délicate attention avec toute la reconnaissance que je pensais nécessaire. Même si cela n'était surement qu'une marque de politesse, je la relevais car dans l'état ou se trouvait mon interlocutrice, je crois que la politesse était bien le cadet de ses soucis. Malgré son aspect étrangement diminué et frêle, elle jetait sur moi un regard indéchiffrable et semblait me scanner du regard pour me mettre à nue et connaître ma véritable nature. C'était plutôt... dérangeant, mais pouvait on réellement lui en vouloir ? Elle devait surement se sentir responsable de chacun de ses élèves et après ce qu'elle venait de vivre, il était à mon sens normal d'éprouver une certaine méfiance envers tout nouveau venu. Je comptais cependant bien lui prouver qu'elle n'avait rien à craindre de moi et que je souhaitais m'impliquer au mieux en tant qu'actrice de la propagation des idéaux de l'Institut.

A sa question je lui répondis alors avec sincérité ce qu'il s'était passé depuis mon arrivée sur le territoire britannique :



« Eh bien, je n'ai pas rencontrée de difficultés particulières, même si je me suis quand même fait contrôlée plusieurs fois par la police londonienne pour sortir de la ville dont ils ont bouclés le centre. Je vous remercie de poser la question »


En effet, quitter Londres n'avait pas été aussi simple avec tout ces barrages de police. J'avais perdue beaucoup de temps pour sortir de la ville et il avait été difficile de garder tout mon sang froid pour répondre encore et encore aux mêmes questions posées par les policiers, plusieurs fois. Mais ce n'était rien par rapport à ce que les membres de l'Institut avaient dus vivre ces dernières heures. Je me savais particulièrement sensible à l'état d'esprit de ceux qui m’entouraient et même si je ne les connaissais pas encore, ni n'y étais en rien responsable de ce qu'il leur était arrivé, je me sentais mal pour eux : pour ce vieil homme qui tenait à peine debout, pour la jeune fille qui le supportait en essayant de ne rien laisser paraître sur son état, et enfin pour Samarah Lemington (qui venait de se présenter, même si je connaissais déjà son identité), qui malgré son apparence faussement fragile mais physiquement diminuée, prenait le temps de s'occuper de moi alors que j'étais sure qu'elle avait bien d'autres choses plus importante à faire.

Même si je ne connaissais pas forcement grand chose de Samarah Lemington, elle représentait pour moi une sorte de modèle, ou en tout cas, une porteuse d'un courant de pensée à suivre pour les mutants comme pour les humains. Cette femme... elle était le Charles Xavier de notre époque, un brillant exemple de tolérance et de paix mais qui n'hésitait cependant pas à défendre ses intérêts et ceux de ses proches. Après tout, n'était-ce pas grâce à elle que l'Institut avait pu continuer d'exister après les tragiques évènements de Boston ? Oui, je devais avouer que j'étais quand même franchement intimidée, pour tout ce qu'elle représentait.

Ma proposition d'aide fut bien notée mais déclinée car apparemment il n'y avait « plus qu'à attendre ». Je ne savais pas de quelle aide elle voulait parler mais moi je m'étais simplement proposée comme second support pour le vieil homme ou pour accomplir tout autre tâche qui les aurait soulagés un petit peu. J'étais cependant très intéressée de savoir ce que le Nouvel Institut planifiait en réponse à la catastrophe, et elle venait tout juste de me conforter dans l'idée que leur réunion avait bien pour but de régler ce problème. Soit dit en passant, cela ne fit que piquer à vif ma curiosité.

La propriétaire des lieux m'invita alors à pénétrer dans son bureau pour vérifier mon dossier d'inscription. Sa dernière phrase : « Vous comprendrez je l'espère qu'il s'agit là d'une simple mesure de sécurité » me fit un peu grimacer tout de même. Bien sur, je comprenais que nous étions dans une période... délicate, et je me pliais volontiers à cette procédure, mais cela me rappelait un peu trop à mon goût ces innombrables contrôles de police que j'avais du subir pour sortir de Londres. Décliner nom, prénom, date de naissance, nationalité, le motif de ma présence sur le territoire britannique, présenter mes papiers, laisser me faire fouiller, dévoiler sous des regards plein d'animosité ma mutation... Au moins ici, j'étais à peu près sure (non, je l'étais totalement) qu'ici, ma mutation ne serait plus une chose à cacher. D'ailleurs, je ne tenais plus de l'immobilité insupportable imposée à mes ailes sous mon manteau. Aussi, puisque de toute façon elle allait le savoir et qu'ici je pourrais enfin les porter fièrement, j'abandonnais enfin mon grand imper et effectuer quelques très légers battements ailes pour me les dégourdir. Je ne pus m'empêcher de pousser un soupir de soulagement d'être enfin libérée du joug de cet habit, alors que mon visage s'éclaira d'un petit sourire. Je m'enquis immédiatement :



« Au moins, je peux...? »


Je pouvais enfin adopter une position plus confortable, et ce simple fait me rendais bien plus conciliante et disposée à répondre à ses questions, quelles qu'elles soient. Elle devait être fatiguée et si elle était la propriétaire de l'Institut, ce ne devait pas forcement être son travail que d'accueillir les nouveaux étudiants (la preuve étant qu'elle n'était pas au courant de ma venue). Aussi, elle devait être autant peu enchantée que moi de se plier à ces tâches administratives et j'essayerais de mettre un point d'honneur à lui faciliter cette corvée. Je me sentais presque coupable de la retenir... J'avais cette « fâcheuse » tendance à voir en toute femme un tant soit peu plus âgée que moi, une sorte de figure maternelle qui me manquait tant et c'est peut être ce qui expliquait mon soucis de son bien être ? Enfin, là n'était pas encore la question...

Assise bien sagement sur ma chaise, cependant toujours un peu mal à l'aise de toute cette nouveauté, je m'adonnais à mon passe-temps machinal favoris alors que je rabattais devant moi mon aile gauche dont je lissais les plus grandes plumes avec le pouce et l'index, attendant qu'elle me pose ses questions pour y répondre. Elle me proposa avant cela de s'occuper personnellement de mon accueil et de mon installation. C'était très gentil et attentionné de sa part : je n'aurais pas demandé mieux. Je la remerciais donc :



« J'en serais très reconnaissante ! Mais je ne voudrais surtout pas vous retenir inutilement... si vous avez des priorités, je comprendrais parfaitement. Je m'en voudrais de vous embêter trop longtemps... En tout cas, c'est un plaisir que d'être ici , à l'Institut ! »


Il est vrai que malgré mon appréhension certaine de mon évolution au sein de mon nouvel environnement, j'étais tout de même très excitée et soulagée d'être enfin arrivée ici. Offrant un petit sourire plus gêné et nerveux à mon interlocutrice, j'engageais alors :


« Que voulez vous savoir sur Angeline Scott ? »

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Lun 13 Mai 2013 - 0:32

L’adolescente pénétra dans le bureau de la mutante et la porte se referma doucement derrière elle, sur l’ordre discret d’une injonction mentale du Cerbère. Elle lui confirma que son trajet jusqu’au manoir s’était effectué sans encombre. Samarah nota néanmoins la sécurité renforcée pour entrer et sortir de la ville, au travers des contrôles multipliés qu’avait du subir Angeline. Mais après ce qu’il venait de se passer sur le plateau du Whalen Show, c’était compréhensible. En revanche, elle douta fortement de l’utilité de la chose. S’il n’était pas mort écrasé sous les débris du bâtiment, Louis Désiré devait déjà être loin…

Le majordome ne recontacta pas la mutante, ce qui signifiait que l’état de Koyuki demeurait sans doute stationnaire. Samarah put donc se concentrer sur l’adolescente sans –trop- s’inquiéter. Dès qu’elle en aurait fini avec elle, elle se rendrait là-haut pour constater d’elle-même ce qu’il s’était passé avec la manieuse de glace. Angeline, visiblement gênée par son manteau l’ôta et la mutante put presque sentir le sentiment de libération qu’elle éprouva lorsqu’elle put étendre ses ailes, trop longtemps dissimulées et emprisonnées par le tissu pour les dégourdir. Ce n’est qu’après qu’elle s’enquit de la permission de la mutante. Samarah lui offrit un léger sourire mais sans équivoque.

"Bien sûr. Ici, vous ne serez plus obligée de les cacher…" précisa-t-elle pour rassurer définitivement l’adolescente.

Elle laissa Angeline s’installer confortablement pendant qu’elle chercha son dossier et vint s’asseoir en face d’elle, son dossier à la main. Elle le consulta brièvement du regard. C’était bien Koyuki qui s’était occupée de l’inscription et il semblait complet. Lorsqu’elle posa à nouveau son regard sur l’adolescente, celle-ci était occupée à lisser les plumes de ses ailes. Son attitude se fit moins inquisitrice, l’adolescente était disposée à répondre à toutes ses questions. Cela accélèrerait en effet les choses, tout en lui évitant une fouille mentale. Bien que dans le cas présent, cela ne s’avérerait sans doute pas nécessaire. La jeune fille semblait prête à lui faciliter le travail et elle l’en remercia intérieurement. Elle n’aimait pas s’occuper de la paperasse…

"Seulement deux ou trois petites choses qui ne figurent pas encore dans votre dossier, afin que celui-ci soit en ordre. Rien de bien méchant, rassurez vous. Pour le reste, vous parlerez lorsque vous en sentirez le besoin. Je suis sûre que vous trouverez quelqu’un ici pour vous écouter"


En effet, au sein de l’Institut, on finissait toujours par trouver une oreille attentive à qui se fier. Même la mutante s’y était laissée tentée, par deux fois déjà, alors qu’en règle générale, elle préférait garder ses problèmes pour elle.

"Nous sommes également ravis de vous accueillir ici, en espérant que vous vous plairez en ces lieux. Et vous ne me dérangez pas, indiqua la mutante. Bien qu’elle était préoccupée par l’état de Koyuki, ce n’était nullement la faute de l’adolescente, qui était, malheureusement pour elle mais indépendamment de sa volonté, arrivée au mauvais moment. Elle ne pouvait donc pas lui en tenir rigueur. D’après ce que je lis ici, vous arrivez de Cork et vous êtes issue d’un couple mixte, c’est bien ça ?"

La mutante parcourait rapidement le dossier des yeux. Sa mère était mutante, son père humain. Une preuve de plus si l’en était que l’entente entre humains et mutants était possible… mais pourtant si difficile à obtenir.

"Savez-vous si votre mère a été vaccinée ? Au vu des effets du vaccin, il est important pour votre santé que nous le sachions", précisa la mutante, afin qu’ils puissent réagir le plus vite possible et éviter ce qui était arrivé au jeune Ted. Le fait que celle-ci ait disparu n'était en revanche pas indiqué dans le dossier de l'adolescente...

L’Institut accueillait déjà des enfants de mutants vaccinés, chacun avec leur lot de problèmes. Le plus jeune n’était autre d’ailleurs que le petit Ted, un garçon de 13 ans à jamais défiguré depuis l’une de ses crises de diabète qui lui avait fait perdre le peu de maitrise qu’il possédait de sa pyrokinésie.

"Ensuite, il ne manque que quelques informations à propos de votre mutation. Il est inutile de vous demandez en quoi elle consiste, je le vois très bien", déclara Samarah en observant les ailes blanches de la demoiselle.

C’était une mutation qui n’était pas très courante. Jusqu’à présent, l’Institut n’avait accueilli qu’un seul mutant ailé, mais celui-ci n’était pas resté très longtemps et Samarah l’avait très peu côtoyé.

"Mais j’ai besoin de savoir quand celle-ci s’est déclarée, ses éventuelles particularités et surtout la maitrise que vous en avez déjà acquise. Afin de prévenir le moindre problème à l’avenir. Il y va tant de votre propre sécurité que de celle des autres résidents. Vous disposerez de toute l’aide nécessaire pour apprendre à développer vos dons si vous le désirez"


En général, les mutants poussaient la porte de la salle d’entrainement d’eux-mêmes, lorsqu’ils se sentaient prêts. Personne ne leur forçait la main, car la maitrise d’un pouvoir mutant ne pouvait s’apprendre dans la contrainte. Il fallait que le mutant commence par prendre conscience de ses pleines capacités et surtout de ce qu’il pouvait en faire… en apprenant bien à faire la part des choses, ce qui nécessitait déjà une certaine maturité que l’on ne retrouvait pas chez un enfant que l’on avait forcé et donc braqué contre une quelconque autorité.

"Dans votre cas, je vous suggère de commencer par visiter le parc du manoir, ajouta la mutante dans un sourire qu’elle voulut bienveillant. N’hésitez pas à y aller vous dégourdir les ailes, cela leur fera du bien. Elles ont souffert bien trop longtemps sous votre veste… et ici vous ne risquerez rien !"

Certaines de ses plumes semblaient abimées sur leur extrémité. Un vol quotidien pour les renforcer devrait remédier au problème et bientôt l’adolescente s’apercevrait qu’elle ne serait plus obligée de les lisser… ce qu’elle faisait machinalement, sans s’en rendre compte peut-être, pour entretenir ses plumes à défaut de pouvoir les tonifier naturellement

"La nature vous a dotée d’une opportunité dont beaucoup d’hommes ont rêvé depuis des temps ancestraux. Faites-lui honneur et soyez-en fière ! Ne martyrisez plus vos ailes au nom de la peur ou de la honte, vous valez bien mieux que tout ceux qui vous diront le contraire " conclut la mutante dans un discours qu'elle n'aurait peut-être pas tenu d'une manière aussi franche et directe voilà encore quelques mois.

Mais, ces derniers mois justement, avaient marqué un tournant décisif dans la vie de la mutante et malgré tout ce que l'on pouvait dire à son sujet, derrière son apparente neutralité, l'opinion de Samarah à propos de la question mutante avait changé... et doucement basculé vers des extrêmes qu'elle avait jusque là tenté d'éviter.


---------------------------------
Spoiler:
 

........................................................................................................................................................................................................


Dernière édition par Miss Lemington le Ven 27 Sep 2013 - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Ven 27 Sep 2013 - 22:47

[RP gelé en attendant le retour d'Angeline]

Précision apportée : car à la fin de ce RP, Samarah était censée se rendre dans la chambre de Koyuki pour tenter de découvrir ce qu'il s'est passé qui explique l'état de 'stase' dans lequel se trouve la manieuse de glace, voici en résumé ce qu'il se passe.

Citation :
Samarah se rend au chevet de Koyuki dès la fin de l'entretien. Se retrouver face à une Koyuki figée dans la glace la plonge d'un état de perplexité assez confus. Elle ne comprend pas ce qui est arrivé à son amie, si ce n'est qu'elle la sait toujours 'en vie' grâce à son empreinte mentale qu'elle capte toujours bien que faiblement. Aidée par Alfred, elle la transporte à l'infirmerie où elle restera plusieurs jours afin de s'assurer que son état est stable. Les différents tests menés n'apportant pas d'explications satisfaisantes quant à l'état de la mutante, mais celle-ci ne montrant pas d'aggravation, elle placera par la suite Koyuki au calme dans sa chambre, spécialement aménagée pour le maintien de son état. Il règne une température beaucoup plus basse entre les murs de cette pièce. Et d'une façon générale, il fait plus froid que d'habitude dans l'aile ouest du bâtiment...

En attendant le possible réveil de Koyuki, Samarah a repris la Direction de l'Institut, aidée dans sa tâche par Léon qui malheureusement doit aussi s'absenter assez souvent pour régler ses propres affaires...
Elle a cependant rassuré les pensionnaires en leur certifiant que les jours de Koyuki n'étaient plus en danger et qu'elle reprendrait ses fonctions dès qu'elle serait rétablie. Du moins, elle l'espère car en définitive, elle n'a toujours pas compris ce qui lui est réellement arrivé... Ou bien, elle n'ose pas comprendre. Car s'il s'agit de ce qu'elle redoute profondément, alors elle sait désormais que cela peut arriver à n'importe qui, elle y compris.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Joshua Teynold

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Race : Mutant
Clan : L'institut
Age du perso : 16 ans
Profession : Etudiant en médecine
Affinités : Amis : L'Institut

Points XP : 43


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Champ de force kinétique
Type: Alpha
Niveau: 0

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Jeu 7 Aoû 2014 - 22:08

Joshua se tenait debout dans le bureau de Miss Lemington. Une voiture venait de le déposer à huit heures précises du matin. Le soleil l’avait accompagné jusqu’à son entrée dans l’Institut, pourtant vu le temps de la veille, Joshua aurait juré qu’il aurait pris une bonne averse sur la tête.  A croire que le vent de la nuit avait donc chassé les nuages de la veille. Comme le dit le proverbe en avril ne te découvre pas d'un fil. La malchance n’était donc pas toujours de son côté. Ce n'étaient pourtant pas ces quelques rayons de soleil qui allaient remonter le moral du jeune homme. Il était triste d'avoir quitter son oncle qu'il ne reverrait plus de si tôt. Il avait l’impression qu’on l’abandonnait de nouveau même s’il savait que son oncle avait fait cela pour son bien.

Il attendait dans le silence que Miss Lemington lise cette fameuse lettre dont le contenu lui était totalement inconnu. Vu le temps qu’elle mettait à la lire, cette lettre lui paraissait longue.

L’adolescent avait retiré sa casquette par politesse et par respect comme sa mère lui avait enseigné. A ses pieds, se tenait une valise noire et un vieux skateboard esquinté également de la même couleur. Un regard observateur pouvait remarquer que l’ado ne portait que du noir.

Le regard ténébreux et inquisiteur de Josh suivait les moindres réactions de la maîtresse des lieux. Il aurait aimé être télépathe et lire dans ses pensées ! Il se disait qu’il avait peut être eu tort de se fier à ce que les ragots pouvaient dire sur elle. En rentrant, il avait été impressionné par cette ruche d’élèves qui se précipitaient à leur classe. Il en déduit que de grandes responsabilités reposaient sur les épaules de cette femme et que ça se comprenait le besoin d’être ou de paraître autoritaire. Il comprenait mais ce n’est pas pour autant qu’il allait se laisser enfermer comme un oiseau dans une cage. Hors de question ! Prudence et prudence !

L’observation de la maîtresse des lieux sous toutes les coutures suscita en lui une étrange réaction.  Au début, il eut du mal à comprendre pourquoi. Et ce fut évident…c’était son regard qui était d’une noirceur comme l’ébène.  C’était un point commun qu’elle avait donc avec lui. Cela signifiait-il qu’elle aurait un caractère aussi borné que lui ? Si c’était le cas, cela pouvait promettre de mauvais et bons augures…

Même si ce n’est pas mère sourire, il lui trouva également un certain charme ou charisme. Il ne sut pourquoi mais c’était sa première impression.

Finalement il s’ennuya. Il détacha son regard de la femme pour le projeter vers la fenêtre.  Ses pensées étaient maintenant aux Etats Unis, dans sa petite maison avec sa mère qui lui badigeonnait son nez de peinture. Ses petits jeux lui manquaient. Il sombra d’un coup d’un seul dans une grande nostalgie…

........................................................................................................................................................................................................
Ma fiche - Mon Carnet de bord - Mes élucubrations écrites

Le pouvoir n'est rien sans l'imagination
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Lun 11 Aoû 2014 - 2:45

En réalité, la mutante avait déjà fini de lire la lettre depuis plusieurs secondes. A présent, elle réfléchissait quant à la meilleure manière d’aborder la discussion avec l’adolescent en face d’elle. Elle avait endossé sa nouvelle fonction depuis peu de temps encore et accueillir les nouveaux élèves restait une épreuve dont la mutante se passerait volontiers parmi ses responsabilités. Joshua n’avait pas desserré les dents depuis qu’il était descendu du taxi qui l’avait amené devant le portail. Samarah avait été prévenue la veille de son arrivée, par un message laissé par son oncle. Et dès qu’il avait franchi les murs de l’Institut, elle avait senti une nouvelle empreinte, tourmentée mais également déterminée. Joshua semblait avoir une sacrée force de caractère. Elle leva enfin les yeux de la lettre et posa son regard sombre sur l’adolescent. Celui-ci lui faisait face de l’autre côté de son bureau, l’air absent. Avait-elle cessé d’intimider les gens qui se retrouvaient en sa présence depuis qu’elle n’était plus que l’ombre de la mutante terrifiante dont la réputation lui collait à la peau ? Elle avait bien senti son regard curieux se promener sur elle tandis qu’elle découvrait le contenu de la lettre, mais il semblait à présent avoir fait fi de sa présence, davantage intéressé par les jardins qui s’étendaient à perte de vue derrière l’Institut. Samarah déposa la lettre sur son bureau et se racla discrètement la gorge pour ramener l’attention de l’adolescent en ce lieu.

"Bien… avant toute chose, sache que tu es le bienvenu à l’Institut, Joshua. Dorénavant, tu seras ici comme chez toi. Mais avant de faire le tour du propriétaire, nous allons éclaircir quelques points ensemble, si tu es d’accord."

En effet, certaines révélations dans la lettre de son oncle avaient éveillé sa curiosité. Et si elle voulait aider l’adolescent, il fallait qu’elle en sache un peu plus sur le mystère qui semblait planer autour de Joshua. Premièrement, il y avait cette société dont parlait son oncle… De cela, elle ne lui en parlerait pas. Du moins, pas tout de suite. Mais elle nota mentalement de faire quelques recherches concernant Vegascience. Ce nom lui était parfaitement inconnu, mais il ne fallait pas exclure que celle-ci ne soit en fait qu’une ramification d’une société plus importante de biotechnologie. Voire même, une branche masquée du Cercle… Ce qui expliquerait sans difficulté la disparition inexpliquée des parents de Joshua. Cela dit, il ne fallait pas directement envisager le pire non plus. Elle reprit la parole, son regard n’avait pas quitté l’adolescent pendant qu’elle réfléchissait. Tenir une conversation tout en réfléchissant, telle était l’habitude qu’elle avait développée grâce à ses dons de télépathie…

"Ensuite, tu pourras découvrir ta chambre et ta nouvelle demeure. L’Institut est grand et il est facile de s’y perdre les premiers jours. Nous essayerons de trouver quelqu’un pour te guider"

Les cours étaient certes commencés, mais on finissait toujours par rencontrer quelqu’un au détour d’un couloir dans l’Institut…

"Ton oncle ne fait pas mention de tes… dons. Je sais que ce n’est pas toujours évident d’en parler, mais il est important que je sache ce dont tu es capable, tant pour pouvoir t’aider que pour m’assurer que tu ne mettras pas les autres membres de l’Institut en danger"

Alors… Joshua se montrerait-il tout aussi têtu que le laissait présager son intuition ?

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Joshua Teynold

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Race : Mutant
Clan : L'institut
Age du perso : 16 ans
Profession : Etudiant en médecine
Affinités : Amis : L'Institut

Points XP : 43


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Champ de force kinétique
Type: Alpha
Niveau: 0

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Lun 11 Aoû 2014 - 18:36

Il détacha lentement son regard de la fenêtre qui donnait dans les jardins de l’Institut.  Ses yeux noirs d’ébène fixaient maintenant la maîtresse des lieux.  Elle avait maintenant toute son attention. Un long silence régna avant que Joshua reprit la parole. Son esprit bouillonnait pour répondre à la dernière question posée.

*Mes dons ?*

L’adolescent savait très bien ce que sous entendait la question, surtout lorsqu’elle évoqua les dangers potentiels qu’ils pouvaient   recéler.  Il n’avait guère envie d’en parler car son pouvoir faisait de lui un mutant et par conséquent une cause d’exclusion et de haine de la plupart des humains vivant sur cette planète. Mais avait-il le choix ? D’ailleurs que savait-il vraiment de son pouvoir ?  En tout et pour tout, il avait dû l’utiliser une dizaine fois pas plus, quand il était chez lui aux Etats-Unis. La première fois, c’était lors d’un exercice de concentration, où il demeurait assis en tailleur. Dans cet exercice, il visualisait des prises de judo avec un adversaire invisible et notamment  ce qu’on appelle techniquement un Tachi-waza, qui regroupe l’ensemble des techniques de projection. Et c’est là qu’il projeta une sphère de force bleutée de la taille d’un ballon de foot. Il s’en souvint comme si c’était hier.

Depuis son départ avec son oncle, il n’avait jamais tenté de nouvelles d’expériences, comme si son pouvoir était étiqueté comme « malédiction » ou « poisse ». Il esquissa un sourire séducteur dont il avait le secret puis prit la parole. Il l'appela par le terme Lady et non Miss, pour lui montrer que malgré sa réponse provocatrice, il lui accordait un certain respect et qu'il n'était un américain mal dégrossi.  

« Lady Lemington, je vous remercie de cet accueil. J’ai en effet pu constater que l’Institut était une très grande maison. Concernant la lettre, mon oncle aurait omis de vous parler de mes dons ? Il  ne vous a pas écrit que je suis très doué à l’école car j’étais en première année de médecine dans une des plus réputées universités des Etats-Unis ? Pour un ado de seize ans c’est plutôt rare ! Je me débrouille pas mal aussi dans la pratique du judoka, en ayant obtenu la ceinture marron.  Vous m’étonnez qu’il n’en ait pas dit un mot… En tout cas rien de dangereux comme genre désintégrer toute une bâtisse par la force de mon esprit…»

Joshua savait très bien que ce n’était pas la réponse qu’attendait son interlocutrice. Mais pourquoi devait-il tout délivrer de son intimité alors qu’on lui faisait des cachoteries ? Il n’était pas dupe que dans cette lettre, son oncle Samuel devait évoquer les motifs de sa fuite.  Il tenta une manœuvre osée,  preuve de son obstination et de son esprit malin.

"Ma réponse n’a pas l’air de vous convenir…Donnez moi s’il vous plaît cette lettre que je puisse la lire et vous dire ce qu’il y manque sur ma personne. Je pense qu’alors vous serez satisfaite".

........................................................................................................................................................................................................
Ma fiche - Mon Carnet de bord - Mes élucubrations écrites

Le pouvoir n'est rien sans l'imagination
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Mar 9 Sep 2014 - 21:47

Une forte tête, voilà qui se révélait fort intéressant ! La mutante esquissa un fin sourire, amusée. Les gens prenaient rarement le risque de la défier. A juste titre. Les plus audacieux osant à peine soutenir son regard en général, l’attitude bravache de Joshua l’intrigua plus qu’il ne l’étonna. L’adolescent tentait-il de se prouver quelque chose ? Ce besoin de mettre en avant  ses diverses capacités trahissait-elle un manque évident de confiance en soi ? Un refus d’accepter sa mutation ? La mutante nota ces interrogations dans un coin de sa tête. Un jour, elles trouveraient chacune une réponse. Pour l’heure, ce n’était pas le plus important. Elle reporta son attention sur l’adolescent.

"Tu m’as l’air pressé de mettre en avant certaines de tes capacités. Ton oncle fait mention de tout cela dans sa lettre à ton sujet, n’aie crainte. Mais nous savons tout deux que je ne te parlais pas de ce genre de dons, Joshua…"

Son regard se fit plus perçant. Samarah n’était pas stupide. Et elle avait été jeune bien avant Joshua. Les doutes qui assaillaient l’adolescent aujourd’hui avaient probablement été les siens hier.

"Notre mutation, quelle qu’elle soit, n’est pas toujours facile à accepter, ni à assumer. Personne ne te jugera pour ce que tu es à l’Institut. Mais, si tu n’y mets pas un peu du tien, nous ne pourrons pas t’aider !"


L’avertissement était limpide. La mutante ne le harcèlerait pas dans l’immédiat s’il ne désirait pas parler de sa mutation, mais tôt au tard, il ne pourrait pas y échapper. Si Joshua s’enfermait dans son mutisme, être ici ou dehors ne ferait pas beaucoup de différences… Et les mutants présents à l’Institut, qui auraient pu éventuellement lui être d’une aide secourable, ne pourraient rien faire !

"La mutation ne semble pas t’avoir atteint physiquement. La discrétion est une chose fort utile de nos jours. Cela dit… une mutation discrète ne la rend pas forcément plus supportable"

Et la mutante parlait par expérience ! Un inconnu dans la rue ne pouvait pas deviner, à première vue qu’elle était une mutante (à moins de la reconnaitre). Pourtant, elle restait persuadée qu’une mutation de type psychique ou physique était tout aussi difficilement supportable, même si les raisons en demeuraient différentes.

L’effronterie de Joshua semblait coller à son ombre aussi sûrement que la froideur du Cerbère collait à la sienne. La mutante eut un fin sourire qui s’estompa néanmoins rapidement.

"On ne t’a jamais appris qu’il était impoli de lire un courrier lorsqu’il ne t’est pas adressé ?"

Est-ce que la comparaison envers une capacité destructrice était volontaire ou bien issue d’un malheureux (et innocent) hasard ? Difficile de le savoir avec certitude. Mais si l’allusion fit éventuellement mouche sur la Cerbère – après tout, elle avait effectivement abîmé les murs de l’Institut récemment lors… d’un moment particulièrement riche en émotions-, celle-ci n’en montra rien. Il n’y avait eu qu’un seul témoin de la scène. Le reste n’était que le fruit de vagues suppositions, saupoudrées de rumeurs… parfois pas très éloignées de la vérité. La mutante fixa Joshua sans ciller.

"Tu m’as l’air d’être un jeune garçon intelligent, Joshua. Aussi vais-je te donner un conseil : il serait fort peu judicieux de ta part de faire la forte tête et de te montrer réfractaire dans un lieu où tout le monde est prêt à t’aider. Nous nous séparons rarement de nos pensionnaires, mais cela arrive parfois. J’espère que tu saisiras la chance que t’offre ton oncle en t’envoyant parmi nous"

Certains mutants avaient déjà du quitter l’Institut dans le passé, de par leur comportement déplacé et un problème d’incompatibilité générale avec son mode de fonctionnement et ses règles de vie, se traduisant souvent par un manque flagrant de volonté d’insertion. Même si c’était inévitable, Samarah considérait toujours ses départs comme de véritables échecs… L’Institut n’étant pas parvenu à aider un jeune mutant pourtant dans le besoin, voire le déni complet de sa situation.

Elle termina néanmoins sur une note plus positive et surtout d’ordre pratique :

"Je suppose que tu souhaites continuer tes études de médecine ? Cela ne te sera pas possible entre les murs de l’Institut, mais il y a de très bonnes Universités à Londres où tu pourras poursuivre ton cursus"

Joshua ne serait en effet pas le premier pensionnaire que l’Institut hébergeait, désirant suivre des cours à l’extérieur de ses murs…

........................................................................................................................................................................................................


Dernière édition par Miss Lemington le Mer 22 Oct 2014 - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Joshua Teynold

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Race : Mutant
Clan : L'institut
Age du perso : 16 ans
Profession : Etudiant en médecine
Affinités : Amis : L'Institut

Points XP : 43


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Champ de force kinétique
Type: Alpha
Niveau: 0

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Sam 27 Sep 2014 - 22:46

L’adolescent l’écouta sans broncher même s’il avait eu plusieurs fois l’envie de l’interrompre : surtout quand elle laissa supposer qu’il était impoli…Un comble ! Il avait gentiment demandé qu’on lui laisse découvrir le contenu de cette lettre. Il aurait pu à tout moment l’ouvrir et lire le contenu mais il ne l’avait pas fait car il ne tenait toujours ses promesses. Oui il ne mentait jamais et tenait toujours ses promesses.
On lui demandait de faire confiance mais à son égard on entretenait un brouillard de cachoteries. Il n’aimait pas cela.

« Lady Lemington, la confiance est une relation réciproque. Pour l’instant, j’ai l’impression que c’est unilatéral avec tous ces secrets et ces ombres. Je vous crois toutefois capable de bonnes intentions à mon égard. Je n’ai pas le pouvoir de lire dans les esprits mais mon intuition est souvent bonne. Et puis cet institut en est la preuve. »

Il s’interrompit car il pesa le pour ou le contre entre dévoiler ou non son pouvoir.

« J’accorde peu d’importance à mon pouvoir, à ce genre de pouvoir qui fait tourner les têtes et conduire les hommes à la folie. Oui j’aimerai poursuivre des études de médecine. C’est le sens de ma vie. Pour revenir à mon pouvoir, puisque vous y teniez apparemment, je ne vais rien vous dire… »

Il resta silencieux quelques instants. Il savait que cette dernière phrase pourrait énerver son interlocutrice mais c’était un moyen pour lui de tester sa patience. Il releva ses manches.

« Oui je ne vais rien vous dire…Vous le faire voir sera plus simple qu’un long discours. »

Il baissa sa tête, lâchant pour la première fois son regard qui pointait la cerbère. Il la garda un instant, accolée à son buste avant de la relever pour dévoiler un regard noir et étrange qui aurait pu effrayer n’importe quel inconnu. De la sueur perlait sur son front. Il semblait comme dans un état second. Il pointa son index de sa main droite sur un stylo qui était posé sur le bureau. Un champ de force invisible se forma autour de l’objet qui se mit à léviter. L’objet se déplaça alors selon le mouvement de la main de l’adolescent, en ignorant toutes les lois de la gravité. Cette démonstration ne dura pas longtemps car il était clair que c’était éprouvant d’effort pour le jeune homme.
Son regard revint normal. Il inspira fortement.

« Et si vous me présentiez maintenant l’institut ? Il a l’air immense. J’espère que je ne vais pas dormir dans un grand dortoir avec plein de mioches turbulents. J’ai besoin de calme pour réviser…Les études de médecine sont des études qui demandent beaucoup de concentration. Et j’ai déjà pris pas mal de retard. »

........................................................................................................................................................................................................
Ma fiche - Mon Carnet de bord - Mes élucubrations écrites

Le pouvoir n'est rien sans l'imagination
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Jeu 6 Nov 2014 - 1:26

La mutante continuait de scruter attentivement l’adolescent. Il paraissait sincère dans ses paroles, malgré une nette tendance à l’effronterie. Samarah se trompait rarement sur les gens –son don aidant- aussi était-elle curieuse de découvrir les ombres dont parlait Joshua. Si elle avait effectivement des secrets, bien cachés, le jeune garçon en avait aussi. Elle en était certaine. Comme tout le monde, finalement… Elle se contenta de hocher la tête, un fin sourire, à la fois fugace et mystérieux dessiné sur les lèvres. Joshua ne représentant pas une menace, la terrible Cerbère se radoucit en déclarant néanmoins solennellement :

"Il est des choses qu’il vaut mieux ignorer parfois… Cela dit, je t’assure que je suis sincère lorsque je te dis que tout le monde ici se fera un plaisir de t’aider "

Quant à ses intentions à son égard, celles-ci étaient  pourtant limpides malgré la méfiance que semblait avoir perçue Joshua. Celui-ci serait le bienvenu au sein de l’institut tant que ses propres intentions n’iraient pas à l’encontre des résidents

"Tu peux nous faire confiance. L’Institut accueille des mutants de tout horizon depuis plusieurs années à présent. Et il continuera, maintenant plus que jamais ! "

Les temps s’annonçaient en effet assez sombres pour les porteurs du gène X. Les tensions entre humains et mutants qui régnaient dans les rues ne faisaient qu’augmenter au fil des semaines… Hier encore, un jeune homme avait été tabassé dans les rues de Londres car suspecté d’être mutant. Les analyses faites lors de son arrivée à l’hôpital révélèrent plus tard un ADN d’Homo sapiens. Jusqu’où iraient donc la bêtise humaine et les ravages de sa haine pour ce qui lui demeurait étranger ?

Joshua préféra finalement une démonstration efficace aux longues explications descriptives de son pouvoir et c’est d’un œil très intéressé que la mutante découvrit les talents de l’adolescent. Le stylo qu’il manipulait flotta en apesanteur au gré de la volonté du jeun garçon pendant quelques instants avant de retomber sur son bureau.

"Intéressant, déclara alors Samara simplement. Vraiment intéressant "

Le don de Joshua semblait similaire au sien. La mutante avait noté le changement physique qui s’était opéré au niveau de la coloration des yeux de Joshua et fut frappée par la ressemblance avec son propre don lorsqu’elle basculait du côté obscur de son pouvoir, en franchissait la limite qu’elle s’imposait en permanence. Elle observait à présent l’adolescent qui lui faisait toujours face, d’un regard nouveau. Il semblait ne pas en avoir conscience, mais Joshua était porteur d’un potentiel énorme avec de telles capacités… et il allait devoir apprendre à les maitriser qu’il le veuille ou non, s’il ne voulait pas devenir un danger ambulant !

Mais pour l’heure, il semblait davantage pressé de découvrir l’Institut ! Et on ne pourrait lui en vouloir, la demeure était en effet très grande et attisait la curiosité des nouveaux.

"Bien sûr… quel hôte je fais ! Tu dois être impatient de faire le tour du propriétaire. Je vais t’emmener jusqu’à ta chambre. Normalement, celles-ci son prévues pour deux ou trois personnes, mais il en reste quelques unes qui sont encore inoccupées, tu y seras donc au calme pour l’instant. Et n’aie crainte, tu auras tout le loisir de réviser tes cours, les étages de la bâtisse sont assez calmes en général "


La mutante fit le tour de son bureau et invita l’adolescent à la suivre. Ils sortirent de l’antre du Cerbère et Samarah prit la direction de l’Aile Est de l’Institut, celle qui accueillait les chambres des jeunes résidents. Tandis qu’ils déambulèrent dans les couloirs du manoir –aux tendances légèrement labyrinthiques- la mutante lui indiqua les principales salles fréquentées par les résidents : la cuisine, fièrement gardée par Olga, la cuisinière, la salle à manger qui accueillait tous les repas et enfin le salon où se retrouvaient bien souvent les jeunes mutants pour se détendre.

Ils arrivèrent à l’angle du couloir de l’Aile Est lorsqu’un jeune mutant apparut en face d’eux à toute vitesse, semblant débouler de nulle part. Celui se tenait debout sur un skateboard… qui lévitait à une vingtaine de centimètres du sol !

-… ça y est Dylan, on a réussi ! Je suis passé et je…

L’exclamation victorieuse se noya quelque part au fond de la gorge du jeune intrépide lorsqu’il aperçut du coin de l’œil la Cerbère et que, pire encore, il se rendit compte qu'il lui fonçait droit dessus sans pouvoir l’éviter !

"Matthew !" s’exclama Samarah

Heureusement, les réflexes de la mutante s’avérèrent assez aiguisés pour contrer la dernière idée foireuse du prénommé Matthew. Elle réagit au quart de tour. Elle immobilisa le mutant sur son ‘hoverboard maison’ à quelques centimètres à peine de la collision et ramena le skateboard hors de contrôle sur le plancher, ainsi que son propriétaire, à présent tétanisé, de peur mais surtout mentalement par la mutante. Son regard apeuré croisa alors celui de Joshua. On pouvait très clairement y deviner la crainte de se prendre le sermon du siècle par la Cerbère…et un appel à l'aide silencieux.

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Joshua Teynold

Type Alpha

Type Alpha

avatar

Race : Mutant
Clan : L'institut
Age du perso : 16 ans
Profession : Etudiant en médecine
Affinités : Amis : L'Institut

Points XP : 43


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Champ de force kinétique
Type: Alpha
Niveau: 0

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Mar 18 Nov 2014 - 20:41

Joshua s’était maintenant fait à l’idée qu’il n’aurait pas de réponse à ses questions concernant son départ précipité sur le vieux continent. Il ne laisserait pourtant pas si facilement tomber, mais au cas présent il ne fallait pas insister.

La manifestation de son pouvoir kinésique suscita une étrange réaction de la maîtresse des lieux qui qualifia son pouvoir « d’intéressant ». Cette qualification réveilla quelques réflexions qui ne s’étaient jamais posées. Il avait perçu son pouvoir, depuis qu’il avait découvert, comme une sorte de malédiction. Et s’il avait eu tort ? Et si ce pouvoir pouvait l’aider à faire changer la société en bien ? Comme le disait si bien sa mère, un grand pouvoir exige un grand devoir. Finalement, peut être que l’Institut lui apporterait une nouvelle vision sur ce qu’il est et sur ce qu’il pourrait devenir.
Il se laissa guider par la maîtresse des lieux en personne de l’Institut, dans l’immensité du manoir. Il écoutait parfois d’une seule oreille car il était encore plongé dans ses pensées. Chaque nouveau pas effectué l’incitait à lui démontrer que la responsabilité qu’incombait à Lady Lemington était grande. L’Institut semblait à lui seul comme une petite entreprise.

Il fut soulagé d’apprendre qu’il aurait pour l’instant une chambre pour lui tout seul. En levant la tête, il aperçut qu’un gosse sur un skateboard fonçait droit vers eux et qu’il n’aurait probablement pas le temps de s’arrêter. Instinctivement, il se plaça devant Lady Lemington pour lui servir de mur de protection. Il ferma ses yeux et mit ses bras devant sa tête pour la protéger. L’impact allait être terrible. Il serra les dents, attendant le choc. Mais rien…

Il ouvrit les yeux un par un, découvrant à quelques centimètres de lui, le jeune mutant mobilisé comme une statue. Il comprit qu’il était spectateur pour la première fois d’un des pouvoirs de la maîtresse des lieux. Il fallait reconnaître qu’elle semblait en avoir une excellente maîtrise. Elle avait réagi en quart de tour alors que Joshua devait passer plusieurs secondes pour trouver la concentration nécessaire pour manipuler un ridicule petit stylo…

Il perçut que l’atmosphère était des plus tendue. Le jeune mutant n’en menait pas large. C’est tout naturellement que Joshua vint à son secours.

« Matthew, c’est bien ça ? Content de te rencontrer ! Je m’appelle Joshua et moi aussi je suis un adepte du skate, enfin d’un skate un peu plus traditionnel avec des roues et surtout en plein air ! Lorsque j’aurais pris un peu plus mes aises ici, je te montrerai…Le skate est l’expression d’une certaine liberté, mais qui ne peut s’exprimer que dans de grands espaces. Ici, c’est ni le top ni prudent…Lady Lemington me fait une visite guidée de l’institut et comme son temps est précieux il ne faudrait pas la retarder plus que cela. »

........................................................................................................................................................................................................
Ma fiche - Mon Carnet de bord - Mes élucubrations écrites

Le pouvoir n'est rien sans l'imagination
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Lemington

Type Omega

Type Omega

avatar

Alias : Psyché
Race : Mutante
Clan : Nouvel Institut
Age du perso : 38 ans
Profession : Cerbère de l'Institut
Affinités : Abîme sans fond, gouffre des âmes tourmentées
Points XP : 1535


-PERFORMANCES-
Pouvoir: Psychokinésie et télépathie
Type: Omega
Niveau: 7

MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington Dim 21 Déc 2014 - 1:26


La tentative de Joshua de se mettre devant la mutante, en travers de la route du skateboard volant, pour la protéger démontra à Samarah que l’adolescent n’était sans doute pas un mauvais bougre. Et que cet air détaché qu’il voulait se donner n’était vraisemblablement qu’une carapace qui dissimulait le véritable Joshua. Néanmoins, si l’intention y était, la technique restait encore à travailler. Heureusement, il en aurait tout le loisir au sein de l’Institut, pour peu qu’il le désire réellement.

La mutante fixait toujours, imperturbable, le jeune Matthew. Celui-ci demeurait dans l’attente –interminable- de la sanction qui allait lui tomber sur le bout du nez pour avoir transformé les couloirs de l’Institut en circuit de rallye intérieur. Le duo infernal Dylan-Matthew était fort connu au sein de la bâtisse pour leurs 400 coups, majoritairement foireux, fallait-il le préciser ? Le jeune Artur Chastel les avait même rejoints pendant un temps avant de s’en détacher, étant d’une nature résolument plus calme et réservée que ces deux chenapans. Il s’était alors rapproché du jeune Ted, plus espiègle que lui, mais résolument moins turbulent que les deux adolescents.

Matthew fut néanmoins chanceux. Joshua semblait avoir décrypté l’appel à l’aide silencieux du jeune garçon et il n’hésita pour se porter à son secours. Surprise par cette intervention providentielle, Samarah n’eut guère le temps de reprendre la parole pour annoncer la sanction qui pendait au nez du jeune Matthew. Tandis que Joshua se présentait, la Cerbère libéra le jeune garçon de son emprise mentale. Celui-ci parut suffoquer légèrement, comme si l’air lui avait manqué pendant qu’il avait été privé de sa liberté de mouvement.

-Je…je…, balbutia-t-il en n’osant guère affronter le regard de la mutante, je… suis désolé Miss Lemington. On… on… le fera plus, c’est promis. La… prochaine fois, on ira dehors

Comme venait de le lui suggérer Joshua. Il lui lança un regard empli de gratitude, pour avoir tenté de le sortir de ce mauvais pas

-Il… il… a raison, ce sera plus… prudent

Son comparse déboula à l’angle du couloir, essoufflé mais l’air victorieux

-On a réussi ! La prochaine fois, on pourra essayer de… Oops !

Il pilla net en apercevant Samarah et le reste de sa phrase demeura en suspension.

-Euh… je voulais dire que… euh…

La mutante l’interrompit d’un regard et Dylan déglutit difficilement.

"Il n’y aura pas de prochaine fois".

Anxieux, il se mit soudain à craindre pour sa survie à court terme. Devait-il commencer à courir ? Il renonça très vite à cette idée, sachant que cela n’empêcherait pas la Cerbère de l’arrêter. On racontait qu’elle pouvait immobiliser tout l’Institut si elle le voulait, mais il ne tenait pas vraiment à vérifier cette rumeur ! Cela dit, la réaction de la mutante fut plus clémente que ce qu’il redoutait.

"La prochaine fois, continua-t-elle l’air néanmoins sévère, vous irez faire du skate dehors, comme toute personne censée le ferait. De plus, dois-je vous rappeler que l’usage d’un don qu’on ne maitrise pas est strictement interdit hormis dans la Salle des Dangers ou bien lors des cours dédiés ?"

Une information qu’elle dédiait également à Joshua, en espérant qu’il en prenne de la graine. Il semblait aimer faire du skateboard, mais il en ferait dehors !

"Dylan et Matthew occupent la même chambre
, précisa-t-elle inutilement à celui-ci. D’ailleurs, poursuivit-elle en les fixant du regard… ils vont nous suivre à l’étage ! Lorsque je t’aurai montré ta chambre, ils se feront un plaisir de continuer la visite de l’Institut avec toi et t’emmèneront dans la salle commune pour faire connaissance avec les autres pensionnaires. Qu’en dis-tu ?"

Son air grave suffit pour faire comprendre aux deux adolescents fautifs d’acrobaties douteuses qu’ils n’avaient guère l’opportunité de refuser. Et qu'ils avaient tout intérêt à se rendre utiles après leur bêtise...

........................................................................................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generation-x.superforum.fr/nouvel-institut-f54/fiche-sama
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [Bureau] Miss Lemington

Revenir en haut Aller en bas

[Bureau] Miss Lemington

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» miss petite bergere pot de colle ( evreux 27)
» Haïti Couronne une Nouvelle Miss
» Anastagia Pierre Américaine d’origine haïtienne couronnée Miss Florida USA 2009
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generation-X :: ~Angleterre : Londres et Environs~ :: -Comté de l'Essex : Le Nouvel Institut- :: -Le Manoir-
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit